L'Essor maraîcher de Tarn & Dadou :

Maraîcher

un outil de professionnalisation vers le maraîchage innovant

L'espace test agricole l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou a accueilli son 11ème maraîcher (qui est une maraîchère !) en novembre 2014. 

Pour 2015, les 4 unités de production sont au complet.

L'outil de production est maintenant entièrement opérationnel pour accompagner les premières productions des porteurs de projets en maraîchage biologique du territoire Tarn & Dadou.

Afin d'être en mesure de proposer du foncier aux maraîchers sur le territoire, à l'issue de leur phase de test, Tarn & Dadou a  constitué un réseau de personnes référentes dans les communes et a signé une convention avec la SAFALT. 

L'espace test porte véritablement ses fruits car la mutualisation des expériences permet à chaque maraîcher de suivre les expériences de ses collègues et d'avoir des éléments de comparaison entre les différents itinéraires techniques mis en œuvre.

Malgré une année climatique compliquée, et des départs et arrivées de porteurs de projets en cours d'année, ils ont produit pour 40.000€ de légumes.

SerresUn bref rappel sur l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Partant du constat du manque de légumes biologiques sur le département du Tarn et de la dynamique de candidats à l'installation rencontrant le besoin de consolider leur expérience avant de s'engager dans une installation agricole, la Communauté de communes Tarn & Dadou, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture du Tarn, l'ADEART et Inéopole Formation, a impulsé la création en 2012 de l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou. Cette association a pour vocation de permettre aux porteurs d'un projet en maraîchage bio de développer leur expérience et de tester leur projet d'installation en limitant la prise de risque financier, sur une durée de 1 à 3 ans.

Ce concept innovant d'espace test agricole, qui permet d'accompagner les futurs maraîchers vers la professionnalisation, se concrétise à l'Essor maraîcher par la mise à disposition de chaque futur maraîcher d'un outil de production professionnel comprenant :

  • du foncier certifié en agriculture biologique : 930 m² de serres tunnel et 1 à 2 ha de terres plein champ irrigables,
  • des bâtiments d'exploitation : hangar, atelier, aire de lavage, chambre froide et bureau,
  • des équipements professionnels : matériel de travail du sol, d'entretien des cultures et de récolte,
  • un accompagnement technico-économique, administratif, en comptabilité-gestion,
  • un accompagnement à la recherche de débouchés et de foncier.
Pousses

Chaque maraîcher bénéficie d'une couverture sociale grâce au contrat CAPE (Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise). Ce contrat permet une mise en situation de chef d'entreprise, sans les risques liés aux investissements. En effet, chaque maraîcher choisit ses cultures et ses débouchés. Ses revenus dépendent des bénéfices dégagés par son activité (ventes – charges opérationnelles – participation aux charges de structure).

Avant de dégager ses premiers revenus, chaque maraîcher pourra conserver le bénéfice de ses acquis sociaux (allocation chômage, RSA, etc.).

En contre-partie, le maraîcher s’acquitte d'une participation forfaitaire progressive, fixée à 1.000€ la première année.

Sur la période au sein de l'Essor maraîcher, il a aussi accès aux journées de formation VIVEA organisées par les partenaires de la filière agricole.

Partenaires fondateurs de l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Contacts de l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Coordinatrice : Claudette Formantin.

Adresse : 1200 route de Viars, 81600 Gaillac.

Courriel : couveuse.maraichage@ted.fr.

Téléphone : 09 80 78 12 93.

Qui peut être candidat à l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou ?

L'Essor maraîcher dispose de 4 à 6 unités de production. Il accueille des candidats potentiellement prêts à s'installer à l'issue des 1 à 3 années de professionnalisation. Il s'adresse donc à des candidats ayant déjà bien préparé leur projet par une formation agricole et par la constitution de leur capital de départ.

Que tirent les nouveaux maraîchers de cette expérience ?

Cette expérience leur permet :

  • de tester leur projet professionnel avant de décider de s'installer ou non, sans prise de risques financiers important : Sandrine M., après un temps d'hésitation, a confirmé fin 2013 sa décision d'installation sur des terres familiales alors que Sandrine Z., à la fin de sa première saison de maraîchage, a choisi d’arrêter la production et de tirer partie de son expérience de commercialisation de légumes bios pour créer son entreprise.
  • De préciser leurs choix sur les cultures, les débouchés, les équipements et les itinéraires techniques.
  • De valider ou d'invalider le niveau d'engagement des personnes impliquées dans leur projet d'installation : le positionnement d'Isadora et Denis s'est inversé depuis leur entrée à l'espace test alors que Sandrine M. a pu vérifier qu'elle pouvait compter sur l'appui de sa famille. 
  • D'acquérir du savoir faire et du professionnalisme grâce aux outils de production et à l'accompagnement mis en place : une visite hebdomadaire en alternance des techniciens de la Chambre d'Agriculture et de l'ADEART, un appui technique en machinisme avec la Scoop SAPIE et sur les équipements avec la coordinatrice de l'Essor maraîcher, un accompagnement-formation dans la tenue de la comptabilité de leur activité.

Cette expérience leur permet aussi :

  • de prendre conscience du volume d'activité et du rythme de travail nécessaires pour couTomatesvrir les charges de leur future entreprise.
  • De tester un début d'organisation collective sur l'utilisation du matériel et des installations. Ce travail en commun s'est naturellement étendu vers l'envie d'une plus grande complémentarité entre leurs plans de cultures et leurs débouchés ainsi que vers l'entraide dans le travail et l'échange d'information.
  • De se constituer une clientèle et des débouchés testés et fidélisés. Chaque maraîcher conserve ses débouchés au départ de la couveuse.
  • Une meilleure connaissance et reconnaissance dans le milieu agricole local : le sésame de bien des démarches.

Contacts de l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Coordinatrice : Claudette Formantin.

Adresse : 1200 route de Viars, 81600 Gaillac.

Courriel : couveuse.maraichage@ted.fr.

Téléphone : 09 80 78 12 93.

Essor neige

Où trouver les légumes des maraîchers de l'Essor Maraîcher de Tarn & Dadou ?

Un large choix s'offre à vous.

Sur les marchés de plein vent

  •  Gaillac : le dimanche matin, Place de Griffoul, de 9h à 13h et le mardi après midi, Noctambio, devant le marché couvert, de 16h à 19h30.
  • Albi : le samedi matin, sur les Lices Pompidou, de 8h à 12h.
  • Cordes sur Ciel : le samedi matin.

Sous forme de paniers

  • Préparés par Jonathan, à récupérer à l'Essor Maraîcher, le mercredi en fin de journée.
  • A la commande auprès d'Axelle & Frédéric, à récupérer le mardi soir à l'aire de covoiturage, sortie N° 9 de l'autoroute A68. Commande en ligne sur : les jardins de fred et axelle.
  • Sur le site le panier des gastronomes, où ils sont associés à d'autres produits alimentaires locaux.
  • Au centre de ressources de Tarn & Dadou : paniers sur commande préparés par Sébastien.

Dans les magasins

  • Gaillac : Nathur Bio (Avenue Dom Vayssette).
  • Albi : O' Saveurs paysannes (Le Sequestre).
  • Rabastens : L'épi se rit.

Dans les restaurants

  • Castres : Comme à la maison (5 rue de Brettes).

En restauration collective

  • A Inéopole formation, MFR Midi-Pyrénées (Brens).
  • A Cesure (Accueil temporaire d'handicapés) à Gaillac.
  • A la cuisine collective de Fontbonne (écoles des secteurs vaourais et cordais), dans les cuisines scolaires de Villefranche d’Albigeois, Lombers et Valdériès, et ponctuellement aux collèges J. Jaurès et J. Monnet de Castres grace à la collecte groupée organisée par l'ADEART.

A la foire Bio régionale

  • Foire Biocybèle, le week-end de Pentecôte, à Graulhet.

Et, où on ne les attendait pas

  • Dans les épiceries sociales de Gaillac et Midi-Pyrénées...