Actualités

L'édition 2014 du JECO se tient le 18 mars à Quint Fonsegrives - Entiore (cité de l'entreprise)
vendredi 28 févr. 2014
Evènement

Le club Midi-Pyrénées Eco-Entreprises organise la 3ème édition de la Journée des Eco-Entreprises (JECO) le mardi 18 mars prochain à Entiore sur le thème des achats responsables dans la commande publique et privée. Cette thématique importante intéresse aussi bien les entreprises que les collectivités locales... A vos agendas !

Lire la suite



Présentation

Marchés publics et contrats privés intègrent de plus en plus la dimension développement durable lors d'un achat. Autrefois davantage concentrée sur la réduction des coûts, la démarche d'achat devient un support à la politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) des entreprises et des collectivités locales.

En utilisant de façon plus stratégique leurs achats, les acheteurs peuvent réellement favoriser l'innovation, le développement durable, la croissance du tissu de TPE-PME et l'emploi et générer également des interactions et un éco-système favorables à l'ensemble des acteurs économiques.

Cette journée invite les grands comptes publics et privés et les représentants de TPE-PME à échanger sur leurs stratégies et pratiques pour le soutien aux achats responsables.

Programme

Le mardi 18 mars 2014.

Matinée (9h30-12h30) animée par Vincent ALA (journaliste).

- Conférence : "Les achats responsables: enjeux et perspectives".

Interventions de l'Observatoire National des Achats Responsables, de l'AFNOR, de l'ADEME et d'un cabinet juridique.

- Table ronde : "Créer de la valeur par les achats responsables".

Témoignages d'acheteurs publics et privés.

Cocktail déjeunatoire.

Après-Midi (14h-17h).

Ateliers techniques sur des sujets répondant aux préoccupations des acheteurs publics et privés.

Programme et inscription en suivant le lien ci-dessous.

Les artisans face aux défis de la transition énergétique
vendredi 21 févr. 2014
Information

Est-ce que le label ou un label est synonyme d’excellence ? En prévision du petit-déjeuner organisé le mardi 25 février à Toulouse par l'Agence Régionale pour l'Environnement (ARPE) sur la transition énergétique, Eric Lalande, Président de l’Union Régionale Capeb, rappelle aux propriétaires la nécessité de penser en termes de valeur et de patrimoine. Reprise d'un entretien entre Eric Lalande et la journaliste Virginie Mailles Viard, paru dans le magazine Touléco Green.

Lire la suite



Touléco Green. Eric Lalande, comment se profile la montée en compétence des artisans ?

Eric Lalande. Aujourd’hui les artisans sont sensibilisés plus que jamais à l’éco-conditionnalité qui se met en place. RGE - Reconnu Garant de l’Environnement - est en marche et les clients sensibilisés et informés par les "Espaces Info Energie", ont de fortes attentes par rapport au cadre imposé. L’entreprise doit être au fait de ce niveau d’informations et d’exigences des clients, pour pouvoir bien répondre aux besoins. Dans ce contexte, c’est à partir des savoir-faire de base dans leur métier, que les artisans s’engagent dans les formations "économies d’énergie" pour acquérir des compétences et leurs reconnaissances spécifiques.

Touléco Green. Est-ce que ces démarches d’éco-conditionnalités vont rendre les artisans plus au fait des obligations liées à la transition énergétique ?

Eric Lalande. Il faut être prudent. Ces soutiens et leur promotion peuvent aussi faire venir sur le marché des opportunistes, qui savent se positionner avec des mobiles différents de ceux de l’entreprise qui a pignon sur rue. La démarche c’est bien sûr du bonus, un plus, une voie de l’excellence pour répondre à la situation de notre époque où l’on a vraiment besoin de faire des prestations qui prennent en compte cette nécessité d’économies d’énergies. Oui, les artisans sont sensibles à cette évolution !

Touléco Green. Comment justement les clients peuvent s’assurer d’avoir à faire à une prestation de qualité ?

Eric Lalande. J’ai envie de dire au client, la question essentielle à se poser n’est pas "combien cela va me coûter ?", c’est : "Est-ce que cet investissement est valable ?". Et là, on est sur une logique d’efficacité et de qualité. On aura une prestation réalisée par un professionnel qui a un vrai projet d’entreprise durable. Dans l’artisanat, les acteurs ont d’abord un métier, et dans ce métier adoptent des démarches qualités, d’économie d’énergie, d’accessibilité. Un artisan vous donne un bon conseil, amène tout le poids de son expérience, avant de passer au devis. Il vous oriente dans une bonne direction, puis après il fait son étude et si l’affaire est conclue, il réalise des travaux de qualité.

Touléco Green. Est-ce que cela signifie que les acteurs de la transition énergitique ce sont aussi les propriétaires ?

Eric Lalande. Ce qui est important à leur niveau, c’est de réfléchir, de penser "Patrimoine" avant de signer : "Ce que je réalise, ce n’est pas de la pure dépense, mais au contraire une bonne progression de mon Patrimoine et de mes économies…". Dans le contrat avec l’artisan, il y a un respect de la valeur, vous commandez un bon travail, fait une fois pour toute et pour longtemps. Cette notion de durabilité de l’ouvrage lui donne toute sa valeur. C’est un bon investissement immédiat et à long terme, où le client réalise des économies d’énergie. En choisissant systématiquement le moins-disant, le plus petit prix, sans analyse de la valeur ajoutée réelle en rapport avec l’offre de prix, le client prend le risque d’une mauvaise rencontre, d’une mauvaise qualité.

Touléco Green. Est-ce que le label permet de faire la différence ?

Eric Lalande. Un label signe une démarche, mais ne dit pas la qualité de l’entreprise sur son cœur de métier. Il n’empêche pas un projet d’activité commerciale ciblée qui vise exclusivement le profit, ou un autre qui casse les prix, sans se soucier de rendre un travail de qualité. Cependant les artisans, bons professionnels dans leur métier, veulent durer dans le temps. Sur la base de cette motivation, ils produisent de la qualité pour durer. Parmi eux, les proactifs ont pris en compte les démarches plus tôt que d’autres, ils donnent les bons conseils spécifiques à leurs clients. Leur montée en compétence sur les démarches, leur permet surtout de réaliser des mises en œuvre de qualité, conformes à toutes les exigences. L’action de l’Etat et du Conseil Régional Midi-Pyrénées favorise l’orientation des clients et des entreprises vers ces pratiques positives.

Aujourd’hui l’enjeu est environnemental, il est aussi économique et social. Le défi est posé : il nous faut dans les meilleurs délais et avec la meilleure qualité possible, passer d’un stade où nous dépensons beaucoup d’énergies, à celui où l’on arrive à réduire ce coût énergétique. Ceci passe par la mise en œuvre de solutions opérationnelles de traitement par la rénovation massive de l’habitat existant, ce qui implique la montée en compétences des entreprises.

Touléco Green. Qu’est-ce que la Capeb a mis en place pour valoriser cette montée en compétences ?

Eric Lalande. La marque eco-artisan devient une qualification qui permet à l’entreprise d’être RGE, Reconnue Garante de l’Environnement. C’est du ressort de l’organisation professionnelle que de mettre en place tous ces moyens pour que l’entreprise dispose des outils pour rebondir, pour s’adapter aux évolutions sur le marché, et ne pas en être exclue. Mais l’entreprise doit être avant tout dans son métier, sur un standard de qualité qui la différentie sur le marché.

Il faut comprendre que sur les principes fondamentaux de la qualité, rien ne change, et ils ne sont pas le monopole de l’artisanat : "les règles de l’art dans le cœur de métier et le respect du client restent essentiels". Certains auront des labels de façon minimaliste sans viser l’excellence ; d’autres en auront aussi ou pas, et viseront le plus haut niveau de performance d’économie d’énergie dans leurs productions, pour durer sur le marché et être fiers de leurs réalisation…

La médiatisation importante des démarches peut entrainer de la confusion entre la valeur d’une démarche et celle du cœur de métier qui la porte. Ces valeurs sont différentes et doivent être complémentaires pour atteindre le résultat optimum. Vu que RGE est promu par un plan national d’envergure qui vise tous les acteurs de la démarche, la CAPEB doit aussi promouvoir la qualité produite par un authentique artisan ou maitre artisan du bâtiment, dans son métier !

Touléco Green. Pour conclure ?

Eric Lalande. Le dispositif général "de la transition énergétique" est un défi qui a pour objectif d’atteindre à très court terme, un haut niveau de performance sur des grands volumes de travaux en rénovation. Cette figure imposée aux professionnels du bâtiment dans un délai très court… Sur le papier c’est évident, dans le réel, je considère que les artisans ont encore besoin d’un peu plus de temps, pour s’adapter !

 

Illustration ci-dessous : Les Voyageurs, sculptures du plasticien toulousain Cédric Le Borgne. copyright Virginie Mailles Viard. 

Lire l'article en ligne sur Touléco Green en cliquant ici.

Les petits-déj de l'Arpe, mardi 25 février 2014. Transition énergétique et écologique : outils et solutions pour les professionnels.
lundi 17 févr. 2014
Rencontre

La transition énergétique et écologique est une priorité affichée au niveau national pour l’année 2014. Dans ce contexte et dans le cadre de ses petits-déj, l'Agence Régionale pour l'Environnement de Midi-Pyrénées (ARPE) organise son prochain petit-déj le mardi 25 février, de 9h à 11h à Toulouse (Hôtel de Région), à destination des artisans, bureaux d’études, architectes et plus largement de tous les acteurs du bâtiment.

Lire la suite



Thème du petit-déj

Depuis le lancement du Plan de Rénovation Energétique dans l’Habitat (PREH) en mars 2013 et après un premier volet orienté vers la sensibilisation et l’accompagnement pratique et financier des particuliers, le PREH développe un second axe centré sur la montée en compétence des professionnels du bâtiment pour assurer un grand nombre de rénovations de qualité.

Pour faire suite au petit-déjeuner du 1er octobre 2013 sur le sujet, l’ARPE, la Région Midi-Pyrénées et l’ADEME proposent un second temps sur la transition énergétique et écologique orienté vers le monde des entreprises, entre dispositifs mis en place pour faciliter cette transition et solutions déjà mises en œuvre par certains acteurs dans leur activité.

Programme

Mot d’accueil par Françoise DEDIEU-CASTIES, Vice-présidente de la R2gion Midi-Pyr²énées en charge du développement durable.

Les dispositifs en faveur de l’action des professionnels

- Les actions partenariales soutenues par l’ADEME et ses partenaires en matière de transition énergétique et écologique appliquée au secteur de l’artisanat - Gérard BARDOU, Chargé de mission à l’ADEME.

- La nouvelle mention élargie Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) - Yves CHATARD, délégué régional Qualibat.

- Témoignages d’acteurs engagés dans des dispositifs au service de la transition énergétique et écologique : Henry-Claude ITIE de l’entreprise AB ISO 82, très active sur le dispositif éco chèque ; Fanny POTAGNIK, Conseillère Sécurité – Environnement à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute–Garonne.

- Experts qualifiés en contribution du débat : Jean PAOLETTI,  Directeur régional ErDF ; Eric LALANDE, Président de l’Union Régionale CAPEB Midi–Pyrénées

Clôture par Gérard POUJADE, Président de l’ARPE Midi-Pyrénées.

Matinée animée par Priscille LACOMBE, journaliste.

Infos pratiques

Accueil dès 8h30.

Adresse : Conseil régional Midi-Pyrénées - 22, boulevard du Maréchal-Juin - 31406 Toulouse Cedex 9.

Une dizaine de chefs d'entreprises a suivi la formation collective sur le positionnement haut de gamme
jeudi 13 févr. 2014
Accompagnement des entreprises

La Pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou a organisé, jeudi 13 février 2014 sur le site de Graulhet, une session collective de formation à destination des entreprises du territoire, sur le thème "Comment se positionner vers le haut de gamme ?". Suite à cette session collective, les entreprises participantes peuvent si elles le souhaitent bénéficier d'un accompagnement individuel autour de la même thématique.

Lire la suite



Jeudi 13 février 2014 à la la pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou de Graulhet, une dizaine de dirigeants de TPE PME du territoire a participé à une séance de formation-développement sur l'accès au marché haut de gamme, proposé par l'Adefpat et Tarn & Dadou.

Issues de secteurs d'activités différents (agricole, alimentaire, bois, numérique, cuir...), ces entreprises sont animées par un même objectif de mieux valoriser leur savoir faire, leur production ou leur service pour accéder à une clientèle haut de gamme.

Cette session collective de formation-développement gratuite a permis aux entreprises participantes d'identifier les prérequis nécessaires et la méthode pour s'engager dans cette voie.

Pour aller plus loin, elles peuvent, si elles le souhaitent, bénéficier d'un accompagnement individuel adapté à leur situation et à leur objectif.

TPE - PME de Tarn & Dadou, le positionnement haut de gamme vous intéresse ? Parlons en : Tarn & Dadou Economie - 05 63 83 09 30 - animation.eco@eco.ted.fr.

 

Illustration ci-dessous : les chefs d'entreprises participent à la séance collective de formation-développement, jeudi 13 février à la Pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou, site de Graulhet. 

Construction Hydraulique du Midi : l'un des derniers turbinier français s'installe en Tarn & Dadou
mercredi 12 févr. 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans cette rubrique "Zoom sur...", qui évolue, nous vous proposons désormais de retrouver régulièrement des focus sur "Ces entreprises qui font Tarn & Dadou". Cette rubrique est réalisée en partenariat avec ToulEco Tarn et vise à valoriser les compétences et savoir faire des entreprises locales. Aujourd'hui, la société Construction Hydraulique du Midi (CHM), l'un des derniers fabricants français de turbines pour centrales hydroélectriques, qui s'est récemment implantée sur la zone d'activités de Garrigue Longue à Montans.

Lire la suite



Construction Hydraulique du Midi (CHM) a investit ses nouveaux locaux début 2014 sur la zone d’activités communautaire de Garrigue Longue à Montans, en front d’autoroute. Une implantation et une réalisation exemplaires, qui permettent à l’entreprise d’enrichir son parc de machines outils pour accroître sa capacité de production.

Créé en 1952 par Jean-Marius Robert à Saint Martin Laguépie, l'atelier a d'abord commencé par fabriquer des billes de styloCHM2 pour Bic, avant d’usiner une première turbine hydroélectrique, en 1966 (toujours en place sur le Tarn, à la Malène, en Lozère). Reprise par Jean-Etienne Robert, son fils en 1968, l’entreprise poursuit cette activité pour des clients privés, des producteurs autonomes d’électricité. En 2001, c’est au tour de Jean-Daniel Robert, petit-fils du fondateur, de s’engager dans la saga familiale durant une dizaine d’années.

Avant de céder son entreprise en 2012 à Hyséo, un bureau d’études toulousain spécialisé dans le développement de projets en énergies renouvelables, notamment photovoltaïque. Une PME en pleine expansion qui a choisi de se diversifier vers l’hydroélectricité avec la rénovation, la modernisation et l’entretien des centrales, après les premiers coups de semonces sur les conditions de rachat de l’électricité photovoltaïque qui ont engendré une forte baisse des investissements dans ce secteur.

Directeur technique et commercial chez Hyséo depuis sa création en 2007, Didier Gounin, désormais directeur général de CHM, explique : "Afin de développer des projets de centrales, nous avons racheté cette entreprise de turbines hydrauliques, au savoir-faire remarquable en matière de turbines, multiplicateurs de vitesse à courroie, dégrilleurs (qui ratissent les bois flottants, les déchets)".

Un des quatre derniers turbiniers français

CHM 1Comme Méca Midi à Toulouse, CHM est un des quatre derniers turbiniers français à concevoir, fabriquer, installer et entretenir ces constructions pour centrales hydroélectriques. Cette désormais "filiale à 50% d’Hyséo" se donne ainsi les moyens de se concentrer sur le marché français en pleine évolution.

"Avec ce nouvel espace de plus de 1.000 m², nous pouvons réaliser plusieurs machines en même temps. Ce qui n’était pas possible à Saint-Martin Laguépie. Et cela va nous permettre, par ailleurs, de développer l’export d’ici deux ou trois ans", précise Didier Gounin.

Il se félicite d’avoir déjà fabriqué la plus grande hélice jamais réalisée par l’entreprise, installée sur le Tarn à Brousse-Le-Château en Aveyron. D’un poids de cinq tonnes, en alliage de bronze, elle peut produire une énergie de 1.000 kWh en valorisant 30m3 d’eau à la seconde sous une chute nette de 4,40 mètres. Un des bijoux de la collection Robert.

Dans un coin de l’atelier, l’entreprise possède tous les modèles en bois qui servent à couler les pièces en fonderie en bronze, fonte, acier ou inox. 97% des approvisionnements sont ici, made in France. Les 3% restant proviennent de fournisseurs intracommunautaires.

Responsable technique, Jean-Daniel Robert assure la transmission de ces savoir-faire uniques : "Il s’agit de perpétuer l’expertise et la bonne réputation de trois générations de turbiniers", s’enorgueillit-il.

Malgré une visibilité économique évidente, ce fleuron de l’industrie mécanique se heurte à la difficulté à trouver des profils adéquats. Toujours en quête de main d’œuvre qualifiée, CHM doit former ses tourneurs fraiseurs en deux ans. 

 

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat ToulEco Tarn / Tarn & Dadou - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : à gauche, Jean-Daniel Robert, responsable technique ; à droite, Didier Gounin, directeur général de CHM.

Tarn & Dadou AnimActions Eco : la co-construction du Plan d'Actions et d'Animation Économiques 2014/2018 de Tarn & Dadou
mardi 11 févr. 2014
Projets Agglo Gaillac | Graulhet

Chefs d'entreprises, acteurs économiques locaux, A vos agendasmardi 11 février 2014 à 18h dans les locaux de Tarn & Dadou.

Dans le cadre de la co-contruction de son Plan d'Animation et d'Actions Economiques 2014/2018 intitulé "Tarn & Dadou AnimActions Eco" - après étude des besoins et attentes des entreprises, artisans et professionnels du territoire qui a donné lieu à une réunion de restitution le 07 octobre 2013 - la Communauté de communes et ses partenaires vous donnent rendez-vous, le mardi 11 février 2014 à 18h, pour une présentation du Plan d'Animation et d'Actions Economiques 2014/2018 de Tarn & Dadou.

Lire la suite



Rappel des principales étapes de la démarche.

  • Eté 2013 : consultation des besoins et des attentes des professionnels, artisans et entreprises de Tarn & Dadou.
  • 07 octobre 2013 : présentation et partage des enjeux et objectifs prioritaires issus de la consultation.
  • Octobre à décembre 2013 : 5 groupes de travail thématiques* (composés de dirigeants d'entreprises, d'élus et de partenaires économiques de Tarn & Dadou) se réunissent 2 à 3 fois chacun pour co-construire des propositions d'actions.

Dirigeants d'entreprises de Tarn & Dadou, venez partager le Plan d'Actions et d'Animation Économiques de Tarn & Dadou, le mardi 11 février 2014 à 18h dans les locaux de Tarn & Dadou - Le Nay - Técou (apéritif dinatoire et échanges de cartes de visite en suivant)

Contact et confirmation de présence : Stéphane CAPGRAS - Tarn & Dadou Economie :  - animation.eco@eco.ted.fr - 06 08 03 05 91.

* Les 5 thématiques : Infrastructures et entreprises / Relations entreprises entre elles et avec les acteurs publics / Emploi - Formation / Appui TPE PME - Secteurs d'activités - Réseaux d'entreprises / Environnement - Ressources locales - Développement Eco Responsable.

 

Tarn & Dadou AnimActions Eco est un dispositif partenarial mis en oeuvre avec l'appui de

Logos partenaires 

En téléchargement au sein de l'espace ressources du site éco de Tarn & Dadou : la synthèse de la consultation des acteurs économiques du territoire, dans la version diffusée le 07 octobre 2013. Pour y accéder, cliquez ici.

En téléchargement au sein de l'espace ressources du site éco de Tarn & Dadou : la synthèse des enjeux et objectifs ressortis de la consultation. Pour y accéder, cliquez ici

Illustration ci-dessous  : vue des participants (environ 40 chefs d'entreprises au total) à la réunion du 07 octobre 2013.

Parc d'activités de la Bouissounade à Lagrave : 2 nouvelles entreprises pour le prix d'une !
vendredi 7 févr. 2014
Nouvelle entreprise

Le parc d'activités communautaire de la Bouissounade à Lagrave, situé sur l'échangeur n°10 de l'A68 Toulouse-Albi, accueille depuis peu de temps deux nouvelles sociétés, STTF et TFTP, dont l'activité gravite prioritairement dans le secteur des travaux ferroviaires pour la première, dans celui des travaux publics pour la seconde. Ces deux entreprises sont dirigées par la même personne, Richard Egéa. Bienvenue à elles et bonne route !

Lire la suite



Logo STTFCréée en 2008 par M. Richard Ejea, l'entreprise STTF s'est développée d'année en année. Fort de son expérience de terrain et avec un peu de sens commercial, Richard Ejea a fait évoluer son entreprise d'une part dans le secteur de la voie ferrée, d'autre part dans celui des travaux publics, avec une spécialisation dans les terrassements. Son écoute et sa disponibilité lui ont permis de tisser de nombreuses relations, d'étoffer son portefeuille clients et de se faire connaitre auprès de nouveaux clients potentiels.

Aujourd'hui, pour répondre à la demande et proposer des services adaptés, Richard Ejea a décidé de créer une nouvelleLogo TFTP entreprise, TFTP, plus orientée sur le secteur des travaux publics, afin notamment de laisser à l'entreprise STTF le plein développement dans le secteur ferroviaire. Cette nouvelle entité, créée en avril 2014, a pour but de rentrer sur un marché déjà bien pris par les entreprises régionales, mais en proposant une prestation de service de qualité et économique.

Pour cela les deux entreprises s'appuient sur l'expérience et la polyvalence de son personnel qualifié et sur un système qualité nouveau, tout en maintenant le respect des règles de sécurité et d'environnement.

Dans le domaine ferroviaire, STTF travaille actuellement sur le projet de Carnoules (Var) pour des travaux en sous-traitance sur un chantier de suite rapide et sur le projet de Carpentras (Var) pour des travaux de création de piste et de pose de soutènement.

 

Illustration ci-dessous : des engins de l'entreprise TFTP sur chantier.

En téléchargement ci-dessous : la plaquette de la société TFTP.

De jeunes pousses s'installent sur le site de la pépinière-hôtel d'entreprises Granilia Tarn & Dadou
jeudi 6 févr. 2014
Attractivité du territoire

Même si l’activité économique reste encore morose, sentiment partagé par les pépinières d’entreprises qui accueillent les jeunes porteurs de projet, 2013 et cette nouvelle année 2014 ont de quoi redonner un peu d’optimisme, avec par exemple l’arrivée de nouvelles "jeunes pousses" sur le site gaillacois de la pépinière-hôtel d’entreprises Granilia Tarn & Dadou.

Lire la suite



Le début du mois de février est ainsi marqué par l’arrivée d’une toute nouvelle société sur le site de Granilia Gaillac : Numix, une agence de création numérique spécialisée dans le E-learning et la réalité augmentée. Elle est dirigée par deux associés qui après un passage par Paris, ont décidé de tenter l’aventure dans le gaillacois.

De nouvelles entreprises sur le site de Granilia Gaillac

Numix rejoint sur le site  de Granilia Gaillac Olivia Galy, qui travaille elle dans l’expertise immobilière ; elle est arrivée dans le secteur au mois de décembre 2013 et commence à développer son activité. Elle même s'est installée peu de temps après les deux associés de PMS, Produits Métalliques Soudés.

Eric Deltour et Alain Pic sont d’anciens salariés de MEB BPM qui ont décidé de rebondir après la liquidation judiciaire de leur entreprise. L'entreprise PMS a une activité de métallerie serrurerie ; elle conçoit, fabrique et pose des produits métalliques à partir de matériaux comme le fer, le fer galvanisé et l'inox. PMS fabrique à la demande et sur mesure pour des particuliers et des industriels.

Trois autres sociétés occupent actuellement des bureaux ou des ateliers au sein de Granilia Gaillac depuis plus d’un an : Eumétrys (vente et fourniture de services pour les équipements du semi-conduteur), Blick Frères (entreprise de charpente, couverture et zinguerie) et Pi Conception (bureau d'études constructions bois).

Maintien sur le territoire

 L’équipe de la pépinière compte bien les conserver à proximité lorsqu’ils voleront de leurs propres ailes. Ce fut le cas avec leurs prédécesseurs qui, quand ils sont sortis de Granilia, ont installé leur société pour une grande majorité sur la zone de Roumagnac. "Nous arrivons à les garder sur le territoire grâce à la structuration de notre réseau économique et immobilier", se félicite Dany Maffre-Moreau, la Directrice de Granilia Tarn & Dadou.

Parmi les autres projets de la structure, il est question de réaliser un espace co-working, toujours sur le site de Gaillac. Il s’agit d’un lieu dédié et spécialisement aménagé dont les entreprises locales, les porteurs de projet, les télétravailleurs..., peuvent bénéficier à la journée ou à la demi-journée. Il serait équipé de connexions Internet et de bureaux mobiles afin de permettre de recevoir des clients, de terminer un travail à distance ou de collaborer sur un projet commun. "L’objectif est d’avoir une ambiance de travail mais aussi de convivialité. On pourrait aussi organiser des petits-déjeuners d’information". Les projets ne manquent pas pour soutenir l’activité locale.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration : l'équipe de Granilia et quelques chefs d'entreprises devant la pépinière Tarn & Dadou, sur le site de Gaillac.

Quatre entreprises "gaillacoises" primées par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn
mercredi 5 févr. 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Quatre entreprises du Gaillacois ont été récemment distinguées et primées par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Tarn pour leur performance dans leur domaine respectif d’activités. Félicitations !

Lire la suite



Gaillac Visit, la première agence d’accueil créée par Fanny Lacassagne et Mathilde Delmas, est spécialiste du vignoble gaillacois et du tourisme. Cette entreprise propose un accueil, des visites de caves et du patrimoine ainsi que des événementiels pour les particuliers et les entreprises.

Méthode Carré  est une PME fondée par Olivier Carré, un jeune ingénieur dont les compétences sur l’installation solaire photovoltaïque (grandes dimensions ou particuliers), sur la méthanisation, avec une recherche permanente de process et produits innovants, vaut aujourd'hui à sa société une croissance spectaculaire.

Une audience qui s'élargit

Infaco, avec Dany et Davy Delmas, est un habitué des trophées : cette entreprise cahuzacoise, leader mondial du sécateur électrique sur batteries, adapte son savoir-faire à de nouveaux besoins et de nouveaux marchés : des élagueuses pour les services espaces verts, une épampreuse à haute performance pour les vignerons.... L'entreprise s’appuie aussi sur un service de maintenance qui est à la hauteur des produits et qui permet, dans le contrat, une révision complète des sécateurs les plus lointains (Australie, USA, Chili...).

PG Com, fondée en 2008 par Patrice Gausserand, compte aujourd'hui 15 salariés, et a vite trouvé sa place dans le marché de la communication et de la publicité. L’entreprise gaillacoise a été lauréate nationale d’une campagne sur l’environnement pour le compte de la Communauté de commune Tarn & Dadou (trophées nationaux de la communication) et s’implante sur des secteurs importants comme la grande distribution ou la mode (maroquinerie et prêt à porter).

Toutes ces entreprises, qui créent de l’emploi sur place, portent la griffe du savoir-faire local.

 

Source : la Dépêche du Midi. 

Illustration : l'équipe de Méthode Carré lors de la soirée des 5 ans de la société : une entreprise gaillacoise innovante, audacieuse et qui fait son chemin sur les énergies nouvelles, autouir d'Olivier Carré son gérant.

Formation entreprises le 13 février 2014 : "Comment se positionner vers le haut de gamme ?"
lundi 3 févr. 2014
Accompagnement des entreprises

La pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou organise une session collective de formation à destination des entreprises du territoire. Sur le thème "Comment se positionner vers le haut de gamme ?", cette formation collective se déroule le jeudi 13 février 2014 de 10h à 16h sur le site de Granilia Graulhet (ZA de la Molière - Route de Réalmont). La journée, gratuite, est animée par Thierry Callec, consultant-formateur en gestion et stratégie d’entreprise. Nouveauté : les entreprises participantes pourront si elles le souhaitent bénéficier suite à la formation collective d'un accompagnement individuel.  

Lire la suite



Présentation de la formation

Une concurrence accrue qui tire les prix vers le bas, une évolution de la demande, vouloir endiguer l'érosion de ses marges... peuvent conduire à positionner son entreprise et/ou sa marque vers le "haut de gamme" pour s'attaquer à des marchés plus porteurs, mieux valoriser la grande qualité de ses produits ou services, voire exporter ses produits Made in France.

Thierry CALLEC, consultant-formateur en gestion et stratégie d’entreprise, présentera la méthode à mettre en oeuvre dans un contexte concurrentiel et son caractère déterminant pour accompagner le développement de l'entreprise et/ou d'une marque.

Les principaux thèmes abordés permettront aux entreprises participantes de :

  • comprendre ce qu'est un positionnement de marque, d'entreprise et son utilité,
  • identifier les composantes à travailler pour bâtir une bonne stratégie,
  • disposer d'apports sur l'évolution globale des marchés et le comportement des consommateurs/clients,
  • connaître les interactions de toutes les fonctions de l'entreprise dans l'analyse de la faisabilité, de la stratégie et de sa mise en oeuvre.

Et après ?

Suite à cette session collective, un accompagnement individuel adapté au besoin de chaque entreprise pourra être étudié.

Informations pratiques

- Participation gratuite, nombre de places limité, inscriptions avant le 7 février 2013.

 - Inscription et renseignements : Stéphane Capgras – Tarn & Dadou Economie (06 08 03 05 91 - animation.eco@eco.ted.fr).

- Lieu de la formation : Granilia Tarn & Dadou, site de Graulhet - ZA la Molière - Route de Réalmont.

- Pour l'organisation et favoriser les échanges, le déjeuner sera pris sur place (plateaux repas payants).

- Cette formation est proposée en partenariat avec la CCI du Tarn, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn et l'Adefpat (Association pour le Développement par la Formation des Projets, Acteurs et Territoires), qui conçoit, organise et finance des formations en accompagnement de projets économiques en milieu rural.

En téléchargement ci-dessous : un document de présentation de la session de formation "Comment se positionner vers le haut de gamme ?".