Actualités

Les Pépinières Daydé à la pointe du progrès
jeudi 5 juill. 2012
Nouveau

Au sein du vignoble gaillacois, le satellite aide à la plantation des vignes. Illustration et prise de hauteur avec l'exemple de l'entreprise Daydé.

Lire la suite



Une innovation de plus

L'innovation est l'un des axes de développement majeurs des Pépinières Daydé, l'un des leaders du marché viticole, notamment sur le plant de vigne en pot biodégradable. Philippe Daydé disposait déjà d'une machine à planter dotée du guidage par satellite, dont il avait financé la mise au point en partenariat avec Sat Plan, une société spécialisée dans le secteur du spatial en lien avec le milieu agricole. Cette machine, Wagner, conduite par Christophe Galzin, évoluait dans le Languedoc, où elle a planté cet hiver plus de 600.000 pieds.

"Avec le satellite, on garantit les alignements, même en diagonale, sans avoir à déplacer le laser. On y gagne en esthétique et en fonctionnalité du travail, pour les machines à sulfater ou à décapiter qui travaillent sur deux rangs", explique Philippe Daydé. Le positionnement de l'espalier et du piquet qui supporte le fil de fer se font plus facilement, ce qui est un gain de temps pour le viticulteur.

Une longueur d'avance

La deuxième machine, qui vient d'être équipée, est une Clemens ; elle a déjà effectué plusieurs chantiers sur le vignoble gaillacois, et elle est destinée à rester dans la région, où la demande est forte. "Ce système était attendu, car tous les vignerons plantent en même temps, en juin-juillet, ou en septembre après les vendanges".

Cette machine peut planter 7.000 pieds par jour en monorang, avec son bec actionné depuis le satellite et qui libère un plant dans le sol tous les 90 cm ou tous les mètres. Lors de la campagne 2013, elle sera équipée d'un dispositif d'arrosage simultané. "Nous avons déjà les équipements", précise Fabien Lagarde Daydé. L'entreprise avait déjà investi dans 2.300 m² de serres supplémentaires.

A l'heure de la concentration de l'offre et d'une forte concurrence en Europe, les Pépinières Daydé maintiennent leur avance technologique.

Il est à noter en complément que l'outil "web carto" développé par le service nouvelles technologies de Tarn & Dadou et proposé librement aux internautes (http://carto.ted.fr/) peut également constituer une aide pour les agriculteurs et viticulteurs du territoire ; il permet notamment de mesurer simplement des superficies de parcelles ou de disposer d'une vue aérienne de qualité (échelle 1/25°) des exploitations.

 

Source : la Dépêche du midi ; lire l'article en ligne ici.

Illustration : Le bec de plantation est actionné depuis le satellite, ce qui garantit un alignement précis, même en diagonale, et facilite le travail des machines de sulfatage.

Martin Malvy visite la future chaufferie mixte bois et gaz énergie de Graulhet
mercredi 4 juill. 2012
Du nouveau à Graulhet

Le chantier de la future chaufferie mixte bois et gaz de Graulhet, qui alimentera via un réseau de chaleur des bâtiments publics et privés sur la commune, avance bien. Ce projet ambitieux passe en phase de test durant l'été et la chaufferie devrait être opérationnelle en octobre 2012.

Lire la suite



La pose de la première pierre de l'important chantier de la plaine de Millet à Graulhet a également permis à Martin Malvy, Président de la Région Midi-Pyrénées, de faire un détour dans une ancienne mégisserie réhabilitée de l'avenue Marcel Pagnol pour prendre connaissance de l'avancée des travaux de la future chaufferie mixte bois et gaz. Trifyl, syndicat mixte départemental pour la valorisation des déchets ménagers et assimilés, assure la maîtrise d'ouvrage du chantier et l'exploitation du futur réseau de chaleur.

Parmi les futurs clients se trouvent la Région pour le lycée Clément de Pémille, Tarn habitat pour les habitations collectives, la mairie pour la piscine, la Poste, le foyer Léo Lagrange ou encore l'office de tourisme. En complément de la chaufferie, ce sont près de trois kilomètres de réseau souterrain qui ont été réalisés sur la rive droite du Dadou. La partie comprenant le futur cinéma et la médiathèque (projet de la Plaine de Millet) sera alimentée par la chaufferie de la maison de retraite du pré de Millet.

"Aujourd'hui, nous avons en Midi-Pyrénées 36 réseaux de ce type que nous accompagnons avec l'ADEME. Les deux départements champions sont le Tarn et le Lot" s'est félicité Martin Malvy.

La chaufferie mixte mettra en œuvre du bois recyclé pour 80 % de la production ainsi que du gaz pouvant prendre le relais et assurer 20 % de la production en complément ou en secours. Le bâtiment est d'ailleurs scindé en deux parties, une dédiée au bois, l'autre au gaz. Après la fin des travaux du réseau et de la partie hydraulique, une phase de tests est en cours durant le mois de juillet pour une mise en service opérationnelle de l'ensemble du réseau début octobre 2012.

 

Source : article de la Dépêche ; lire en ligne ici.

Illustration : les élus et les représentants de l'Etat visitent la future chaufferie mixte bois et gaz énergie

Rencontre Tarn & Dadou / GIPI
lundi 2 juill. 2012
Rencontre

Dans le cadre de sa mission auprès des territoires de Midi-Pyrénées, le GIPI vient à la rencontre de Tarn & Dadou : cela se déroule le mardi 03 juillet 2012, à partir de 17h30.

Lire la suite



Le GIPI est un club régional d'entreprises, acteur du développement économique, qui articule son action autour de la thématique de l'innovation pour l'industrie. Il regroupe environ 60 membres. Dans le cadre de sa mission auprès des territoires de Midi-Pyrénées, le GIPI vient à la rencontre de Tarn & Dadou mardi 03 juillet 2012.

Cette rencontre s'organisera d'abord autour de la visite et la présentation de l'entreprise B&D Technologies, société installée à Gaillac et spécialisée dans la mécanique de précision pour l'aéronautique. La manifestation se poursuivra par l'intervention de Pascal Néel, Président de la Communauté de communes Tarn & Dadou qui évoquera la stratégie du territoire, puis par une rencontre avec les membres de l'Esprit Tarnais, club départemental de chefs d'entreprises.

Les échanges et les discussions se prolongeront autour d'un cocktail dînatoire qui clôturera cette rencontre.

Eco-construction et basse consommation pour les 4 nouvelles classes d'Inéopôle formation
dimanche 1 juill. 2012
Info région

Inéopôle Formation, MFR Midi-Pyrénées, établissement privé associatif de formation agricole situé en Tarn & Dadou à Brens, a inauguré le 25 juin dernier 4 nouvelles classes, qui devraient consommer moins de 45 kwh/m²/an. Un chantier exemplaire en lien avec la stratégie de développement éco-responsable de la Communauté de communes Tarn & Dadou.

Lire la suite



L'inauguration des nouvelles classes d'Inéopôle formation s'est déroulée le 25 juin 2012 ; elle marque une étape importante pour l'institut de formation agricole, localisé à Brens en Tarn & Dadou. En effet, Inéopôle formation augmente ses capacités d'accueil par la création de quatre nouvelles classes tout en visant une très faible consommation énergétique pour ses nouveaux locaux, inférieure à 45 kwh/m²/an, soit moins que la consommation requise pour un bâtiment pour bénéficier du label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Pour cela, le chantier s'est basé sur les techniques de l'éco-construction, avec l'utilisation de matériaux écologiques et durables : terre crue, toiture végétale, isolants agricoles (laine de mouton, paille de blé, résidus de maîs issus du territoire)...

Cet ouvrage, qui s'inscrit à la fois dans les orientations du Pays Vignoble Gaillacois Bastides et Val Dadou, à la fois dans la logique de développement éco-responsable de Tarn & Dadou, a été co-financé par le Conseil Régional de Midi Pyrénées et les fonds européens via le Feder.

Autour de l'ensemble de la communauté éducative d'Inéopôle formation et de son Président Henry Rédoulès, de nombreuses personnalités ont participé à l'inauguration des nouvelles classes, parmi lesquelles : Jean Tkaczuk, conseiller régional représentant Martin Malvy, Pascal Néel, Président de la Communauté de communes Tarn & Dadou et Xavier Michelin, Président national des Maisons Familiales Rurales. C'était aussi le jour des entreprises ayant oeuvré sur ce chantier et de l'architecte, Max Faramond, remercié pour le travail accompli.

Pour Inéopôle formation, après ce moment fort de son Agenda 21, les prochaines actions se mettent déjà en place et les élèves de Bac Technologique STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant) planchent notamment sur le futur refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux qui sera installé dans le parc.

 

Source : article de la Dépêche du midi - lire l'article en ligne ici.

Illustration : l'inauguration des nouvelles classes de l'Inéopôle.

Golf d'Aiguelèze : le "9 trous" va être inauguré
dimanche 17 juin 2012
Evènement

Le week-end des 16 et 17 juin 2012 a été marqué par l'inauguration à Rivières du nouveau parcours de golf de la base de loisirs d'Aiguelèze, qui passe de 6 à 9 trous.

Lire la suite



Le projet d'extension de 6 à 9 trous du golf de la base de loisirs d'Aiguelèze (commune de Rivières) est devenu une réalité. Depuis 2007 qu'il y travaille, Philippe Truquet, propriétaire du golf, a su imaginer et créer une extension de 6 à 9 trous. Sa priorité était de satisfaire les golfeurs de tous niveaux : des débutants, avec une première approche au mini golf puis au practice, jusqu'aux joueurs confirmés, sans limite de modification d'index.

Philippe Truquet s'est entouré de Stéphanie Alary, directrice du golf et joueuse confirmée, ainsi que de Sébastien Perez, enseignant reconnu et apprécié, ce qui se traduit notamment par le nombre grandissant d'élèves à l'école de golf, supervisée par Jean-Pierre Franck.

Ainsi, l'association sportive SAGA présidée par Jean-Pierre Esquevin, bénéficie d'un cadre golfique complet. Elle se consacre aux 222 membres et licenciés, du sportif à l'animation conviviale. Le nombre de compétitions a doublé, étayées par des entraînements de tous niveaux, pour participer aux différents championnats par équipes.

L'inauguration festive a eu lieu les 16 et 17 juin 2012 et fut un moment de convivialité et de remerciement aux partenaires, sponsors et membres qui sont restés fidèles et patients. Lla récompense est là aujourd'hui. Une nouvelle aventure commence.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration : vue du golf d'Aiguelèze.

La 3° édition des Tables Rondes de Tarn & Dadou a mobilisé large
dimanche 10 juin 2012
Evènement

La 3ème édition des Tables Rondes de Tarn & Dadou, intitulée "Vers un nouvel horizon énergétique territorial", a mobilisé un large public d'élus et de professionnels le jeudi 07 juin 2012 à l'Imagin'Cinéma de Gaillac, où élus et entreprises de la région ont imaginé la conversion énergétique des territoires.

Lire la suite



Tables Rondes 2012 devant cinémaA l'appel de la Communauté de communes Tarn & Dadou et de ses partenaires* dans l'organisation de cette manifestation, plus de 250 décideurs économiques et politiques, venus des quatre coins de Midi-Pyrénées, se sont donnés rendez-vous le jeudi 7 juin au cinéma de Gaillac pour instruire le dossier du développement durable appliqué aux ressources énergétiques locales, sur ces différents aspects technico-scientifiques, économiques, juridiques et politiques.

Le thème de l'édition 2012, "Vers un nouvel horizon énergétique territorial", éclairé par des spécialistes sur la scène, puis mis en débat avec les participant de la salle, a notamment permis, à travers 3 temps forts, de tracer la voie vers l'autonomie énergétique des territoires. Après une table ronde inaugurale posant les enjeux et perspectives de la thématique abordée, un zoom particulier a été fait sur le processus de méthanisation, avant qTables rondes 2012 vue Biztroue ne soit envisagée la thématique dans le cadre du développement des territoires.

Les Tables Rondes de Tarn & Dadou sont un rendez-vous annuel regroupant décideurs, spécialistes, professionnels et associations qui consacrent leur activité à imaginer, construire et analyser les vecteurs du développement économique de demain, dans une logique indispensable de responsabilité environnementale. Toute la journée, des spécialistes régionaux ont témoigné dans le cadre d'un échange complémentaire ou contradictoire, sur la base de leur expérience, sans vidéoprojection ou exposé magistral. Ceci est inscrit dans l'ADN de la manifestation, il ne s'agit pas d'un colloque. Tarn & Dadou souhaite en effet renforcer les liens entre les différents cercles économique et politique pour faire progresser durablement les territoires et soutenir la croissance locale et régionale, intimement convaincue qu'il s'agit-là d'axes de développement à fort potentiel, générateurs de richesses et d'emplois.

 

* Région Midi-Pyrénées, Midi-Pyrénées-Expansion, Midi-Pyrénées Innovation, ARPE, Département du Tarn, Agate, Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn, Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn, Ademe, Orée, ToulEco, Maisons des vins de Gaillac.

 

Illustration : photos prises lors des Tables Rondes 2012 de Tarn & Dadou

"Vers un nouvel horizon énergétique territorial" : la 3° édition des Tables Rondes de Tarn & Dadou se déroule le jeudi 07 juin 2012 à Gaillac
mercredi 6 juin 2012
Rencontre

Pour la troisième année consécutive, la Communauté de communes Tarn & Dadou organise une journée de débats à l'attention des décideurs économiques et politiques régionaux, sur un sujet au cœur de l'actualité. Intitulée « Vers un nouvel horizon énergétique territorial », l'édition 2012 des Tables Rondes se tient le jeudi 7 juin, à partir de 9h30, au cinéma de Gaillac. Plus de 250 participants y sont attendus, décideurs économiques et politiques régionaux, professionnels et experts du secteur.

Lire la suite



Les Tables Rondes de Tarn & Dadou ont pour objet depuis leur création en 2010 d'éclairer une thématique liée à un développement économique et territorial responsable.

Après avoir mis en lumière le photovoltaïque (édition 2010) puis en perspective le bâtiment éco-responsable (édition 2011), les Tables Rondes s'intéressent en 2012 à la valorisation énergétique des ressources territoriales. Vent, matière organique, biomasse, eau, soleil... Autant de ressources naturelles sur les territoires permettant d'envisager une production d'énergie consommée localement.

En cette période de redéfinition de notre avenir énergétique, les collectivités locales s'emparent de ces nouvelles opportunités, les acteurs économiques (bureaux d'études, artisans, entreprises...) apportent leur expertise... Les Tables Rondes de Tarn & Dadou proposent un temps d'échange sur des projets émergents, pour évoquer les expériences et créer de nouveaux partenariats. Elles donnent lieu à des débats contradictoires entre participants de tous horizons.

Des intervenants reconnus viendront éclairer le débat de leur expertise. De nombreux spécialistes sont ainsi attendus pour échanger et témoigner.

En collaboration avec ses partenaires, Tarn & Dadou ambitionne de renforcer le lien entre monde économique et monde politique local pour faire progresser durablement nos territoires, dans le sillage de la métropole toulousaine.

Les Tables Rondes sont organisées par la Communauté de communes Tarn & Dadou, en partenariat avec la Région Midi-Pyrénées, le Conseil général du Tarn, la Chambre de commerce et d'industrie du Tarn, la Chambre de métiers et de l'artisanat du Tarn, Midi-Pyrénées Expansion, Midi-Pyrénées Innovation, l'Ademe, l'Arpe, Orée, Solagro, Agate et Touléco magazine. 

 

Détails, programme et inscription en ligne : voir le site des Tables Rondes de Tarn & Dadou.

Pour tout contact

Rencontre avec les artisans du territoire dans le cadre des Opah de Tarn & Dadou
mercredi 6 juin 2012
Projets Agglo Gaillac | Graulhet

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (Opah), la Communauté de communes Tarn & Dadou a organisé le jeudi 31 mai 2012, en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Tarn, une rencontre avec les artisans de son territoire. Une trentaine de personnes a répondu présent, permettant d’échanger, en présence de l’équipe d’animation des Opah, sur le fonctionnement de ces dispositifs et leurs retombées sur l’économie locale.

Lire la suite



Un bénéfice pour les habitants comme pour l’économie locale

Selon Pascal Néel, Président de Tarn & Dadou, les Opah vont générer près de 11 millions d’€ de travaux et concerner de très nombreuses branches de l’artisanat. Les travaux éligibles sont en effet variés : réhabilitations d’immeubles très dégradés, économies d’énergie (isolation, changement du système de chauffage, du système de ventilation, des menuiseries…), mise aux normes des assainissements autonomes, éradication des termites, adaptation au handicap, rénovation des façades…

Priorité aux économies d'énergie

Une des priorités de la Communauté de communes et de ses partenaires financiers est la question des économies d’énergie. Cette priorité est partagée par Jean-Louis Hormière, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Tarn, qui a rappelé lors de la rencontre du 31 mai la révolution à venir pour les artisans du bâtiment face à ce nouvel enjeu.

La Chambre de Métiers a également souhaité mobiliser ses ressortissants pour les aider à connaître le dispositif des OPAH et ainsi leur faciliter l’accès à des chantiers. Les Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat constituent en effet une opportunité et un potentiel conséquent de commandes pour les entreprises locales du bâtiment, qui est un secteur économique important du territoire, avec 455 établissements et plus de 1.400 actifs.

Un partenariat clair

Le partenariat entre Tarn & Dadou et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Tarn va se dérouler tout au long de la durée des Opah. Les premières actions prévues sont les suivantes :

  • promotion de l’annuaire des entreprises de l’éco-rénovation et de l’éco-construction, réalisé par la Chambre de Métiers,
  • organisation au mois d’octobre 2012, en partenariat avec la Capeb, d’une formation pour les artisans abordant les bonnes pratiques en matière de travaux économes en énergie.
La Coopérative Abbaye Saint-Michel poursuit ses investissements
dimanche 20 mai 2012
Du nouveau à Gaillac

La Coopérative Abbaye Saint-Michel, située chemin Toulze à Gaillac et dont l'activité consiste en l'élaboration de vins effervescents à base de Mauzac (cépage de vigne issu de Gaillac), poursuit ses investissements.

Lire la suite



La Coopérative Abbaye Saint-Michel a construit il y a quelques mois 1.000 m² de bâtiments supplémentaires sur son site gaillacois, investissement réalisé à la demande des caves coopérantes. Cette extension a notamment permis à la coopérative de disposer d'une structure dédiée à l'élaboration des vins.

En 2011, la Coopérative a aussi investit dans une chambre froide d'une capacité de 40.000 bouteilles, pour freiner les fermentations qui s'emballent. Elle va aujourd'hui en doubler la capacité. Ce choix répond à des automnes chauds et ventés par l'autan, comme en 2011, où les fermentations peuvent s'opérer trop vite. La coopérative se dote aussi d'un bac à glace automatique et d'une dégorgeuse rotative qui peut traiter jusqu'à 1.200 bouteilles par heure. Autant dire que l'activité et les cadences sont en hausse, avec la production de 380.000 bouteilles en 2011. Autre chiffre qui mesurent le chemin parcouru : en 1983, lors de la création de la structure, il y avait 25 adhérents ; ils sont aujourd'hui 66. Entre-temps, le site s'est déplacé en 1990 des caves de l'abbaye vers le chemin Toulze, toujours à Gaillac.

Faire connaître les effervescents

La structure, présidée par André Vaissière, s'est spécialisée dans les méthodes ancestrales, avec le sucre naturel du raisin, et depuis 2004, avec un nouveau concept. "Des levures incluses" précise Didier Guibbaud, le responsable de l'élaboration. "La sucrosité doit être le support du fruit, sans empâter la bouche". Les effervescents ont pris le pas sur les doux, et les consommateurs apprécient particulièrement l'arôme de pomme verte du Mauzac cueilli tôt dans la saison pour en garder la fraîcheur.

La tendance est aux bruts, mais pas aux "purs et durs", plutôt aux fruités, peu alcooleux (9°), avec une bulle fine et un gaz bien dissous.

La mode des mousseux rosés s'est stabilisée à 30.000 bouteilles. Que manque-t-il pour franchir un palier de plus ? Pour Didier Guibbaud, "une plus grande communication. Nos vins sont très bons. Ils ne sont pas encore assez connus à l'extérieur".

La coopérative Abbaye Saint-Michel réunit 66 sociétaires regroupant des viticulteurs des appellations de Gaillac et Fronton, et des des terroirs de la région de Toulouse. La structure produisait environ 260.000 cols en 2009 ; ce chiffre est monté à 380.000 cols en 2011.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne en cliquant ici.

Illustration : Didier Guibbaud et Christelle Carrier participent à l'élaboration de vins qui gagnent à être connus et qui sont très appréciés des dégustateurs.

Trifyl ou la valorisation énergétique des déchets
jeudi 10 mai 2012
Attractivité du territoire

En prévision de la 3° édition des Tables Rondes de Tarn & Dadou, qui se tiendront le jeudi 07 juin 2012 à partir de 09h30 à l'Imagin'Cinémas de Gaillac, zoom sur un acteur local important en matière de valorisation énergétique des ressources locales : le syndicat mixte Trifyl.

Lire la suite



Trifyl crée de l'énergie à partir des déchets

Marie-France Marchand-Baylet, Présidente de la Fondation La Dépêche, a visité le 10 mai 2012 le pôle des énergies renouvelables géré par le syndicat mixte Trifyl à Labessière-Candeil, en Tarn & Dadou. Un site unique. Un vrai savoir-faire.

Les déchets ménagers peuvent produire de l'énergie. Trifyl le prouve avec son bioréacteur implanté à Labessière-Candeil, près de Graulhet.

Depuis plusieurs mois, le syndicat mixte qui gère les déchets à l'échelle du Tarn produit de l'électricité. Une fois placées dans des caissons hermétiques, les ordures ménagères dégagent du biogaz qui est récupéré et transformé en courant électrique revendu à EDF. Autre innovation, le biogaz peut servir à faire fonctionner des véhicules. "Nous avons une station aux normes du constructeur Renault Iveco. Nous sommes capables de produire du biométhane issu des déchets pour les moteurs à gaz" indique Jean-Marc Pastor, le Président de Trifyl. Le site de Labessière produit ainsi un carburant qui revient à 0,71 €/litre, soit "moitié prix que l'essence" se félicite le Sénateur.

Projet sur l'hydrogène

Trifyl veut aller encore plus loin et produire une autre source d'énergie : l'hydrogène, toujours grâce aux déchets. "Nous possédons une cellule recherche et innovation qui travaille sur un procédé que nous espérons mettre en place en 2013" poursuit Jean-Marc Pastor.

Autre filière en plein développement : la récupération du bois pour les réseaux de chaleur. "Nous sommes déjà à Gaillac et Graulhet et nous avons des projets sur Alban et Lisle-sur-Tarn".

"Nous employons 212 agents, ce qui représente 30 métiers spécifiques pour une moyenne d'âge de 43 ans" précise Jean-Marc Pastor qui a dévoilé le circuit pédagogique que Trifyl ouvrira prochainement pour les scolaires et les groupes. L'objectif est de montrer que le déchet peut être valorisé dans un site qui n'a rien à voir avec l'image d'une décharge classique. Ici, pas d'odeurs, mais des espaces verts, un bosquet, des bâtiments en bois ou matériaux de récupération à l'image du siège administratif conçu par l'architecte albigeois Max Faramond. "Il peut y avoir une activité humaine à côté de tonnes de déchets" insiste le Président.

Cette politique de valorisation génère des recettes qui permettent "chaque année de baisser le coût pour le contribuable du traitement des déchets". Cette filière énergétique 100 % tarnaise a toute sa place dans le conservatoire des savoir-faire créé par la Fondation La Dépêche qui vise à recenser les métiers qui font la richesse du tissu économique régional.

A noter que le Président de Trifil, Jean-Marc Pastor, intervient le 07 juin 2012 lors des Tables Rondes de Tarn & Dadou

 

Source : article de la Dépêche - voir l'article en ligne en cliquant ici.

Illustration: Marie-France Marchand-Baylet, Présidente de la Fondation La Dépêche a découvert les procédés de valorisation des déchets à Trifyl.