Actualités

Nicolas Dubousquet, pionnier de la bûche écologique
jeudi 29 oct. 2015
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

C'est une nouvelle étape que franchit Nicolas Dubousquet dans la diversification et la consolidation de son groupe Agri, implanté à Montans en Tarn & Dadou. En lointain disciple de Lavoisier, il a fait sienne sa fameuse devise : "rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme".

Lire la suite



Pionnier de la méthanisation, dont l'unité qui fonctione sur son site montanais est alimentée par les co-produits de son exploitation agricole, Nicolas Dubousquet, également entrepreneur de travaux forestiers (entre autres activités au sein de son groupe Agri), valorise tous les sous-produits du bois, qu'il récupère sur ses chantiers de dégagement d'emprise notamment.

Mlle Bûche2Un des maillons de l'économie circulaire qu'il met en place entre ses différentes activités l'amène à produire, en fin de processus, des bûches de bois de chauffage à base de chêne et de hêtre tarnais (Grésigne, Montagne Noire), qu'il commence à commercialiser sur Internet, sous la marque "Mademoiselle Bûche" et via un site Internet marchand dédié. A noter que le séchage du bois qu'il transforme en bois de chauffage provient de la chaleur générée par le moteur de co-génération de son unité de méthanisation ; économie circulaire vous dit-on : économie de ressources, bouclage des flux, activités à zéro déchet, ça marche !

"La bûche de bois densifiée nous permet de valoriser environ 12.000 tonnes de plaquettes forestières par an" dit l'entrepreneur. Le bois est d'abord trié par essence, puis criblé en plaquettes. L'opération permet de réduire le taux de cendres à moins de 1% et d'optimiser le pouvoir calorifique du bois. Le séchage - par la chaleur en provenance de l'unité de de méthanisation donc - réduit le taux d'humidité à moins de 12%, sous contrôle quotidien d'un laboratoire d'analyse. Une fois la granulométrie satisfaisante démarre le compactage par deux presses à piston, sans aucun additif.

Trois atouts maîtres

 La bûche est ensuite refroidie en bout de ligne de production - 66 mètres plus loin - avant d'être emballée. Elle doit être bien froide pour éviter toute condensation dans le pack.

Une palette d'une tonne chauffe comme le feraient 4 stères de bois traditionnel. "Son pouvoir calorifique de 4,7 kWh et son faible taux d'humidité la rendent trois fois plus performante que le bois classique", garantit Nicolas Dubousquet.

Ce produit, 100% naturel de 30 cm de long, présente une écorce lisse qui évite les salissures, ainsi qu'un format facile à ranger.

"Mademoiselle Bûche" laisse peu de cendres. Son compagnon "Monsieur Bûche", capable de tenir la nuit (6 à 8 heures de combustion), va sortir sous peu.

Le prix d'une palette d'une tonne est de 320€ TTC, livraison comprise dans la France entière sous 6 ou 7 jours, et gratuite pendant le 1° mois de lancement du produit.

Naturelle, pratique et performante : trois atouts qui devraient lui valoir une percée commerciale sur le marché français.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessus : Mlle Bûche.

Illustration ci-dessous : Nicolas Dubousquet et ses bûches écologiques ; la vente sur Internet doit donner une large résonance à ce produit 100% tarnais.

La société gaillacoise Carré products planche sur le lampadaire intelligent de demain
jeudi 22 oct. 2015
Evènement

Le fabricant d'éclairages solaires intelligents, Carré products, implanté sur le gaillacois en Tarn & Dadou, démarre son nouveau projet de recherche - développement, baptisé MILES. De l'innovation et de l'intelligence au service de l'éclairage public et privé...

Lire la suite



L'objectif du projet de R&D MILES est simple dans son énoncé : il s'agit de développer une nouvelle génération de candélabre solaire autonome et connecté.

Candélabre solaire groupe Carré"L'un des enjeux de MILES est de nous aider à aller à l'international", assure Olivier Carré, jeune Président fondateur de Carré products, entreprise qui fait partie, avec sa grande soeur Méthode Carré, du Groupe Carré (23 salariés, 4M€ de CA en 2014).

La société gaillacoise pose de premiers jalons à l'export. En novembre 2015, l'un de ses candélabres solaires sera installé à Masdar, la "ville écologique du futur", imaginée à Abu Dhabi.

"Une vitrine énorme pour une PME tarnaise comme la nôtre, qui ambitionne, d'ici 5 ans, de devenir une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) française exportatrice grâce à ses compétences multi-énergies", se réjouit Bastien Danni, Directeur marketing du Groupe Carré, groupe qui devrait boucler une levée de fonds début 2016 et s'installer dans des locaux neufs regroupant l'ensemble des activité du Groupe, dont une usine de production de candélabres, d'ici 2017.

D'une durée de 24 mois, financé par la Région Midi-Pyrénées et l'Europe et réalisé en partenariat avec les laboratoires toulousains LAAS-CNRS et Laplace, MILES (pour Management of Intelligence Lighting Energy System) prévoit l'implantation de démonstrateurs sur Ramonville et l'Université Paul Sabatier, dans le cadre de l'opération neOcampus.

Principaux atouts du futur candélabre par rapport aux produits commercialisés par Carré products depuis 18 mois : une gestion et un entretien facilités, une autonomie optimisée et une meilleure résistance aux contraintes climatiques, au vandalisme et au vol.

MILES a été lauréat cet été 2015 de l'appel à projets Eco Innov et Energie 2015 lancé par la Région Midi-Pyrénées et l'Ademe ; il est aussi labellisé par le pôle de compétivitié Derbi sur les énergies renouvelables.  

 

Source : La lettre M - Article original proposé en téléchargement ci-dessous.

Illustration ci-dessus : un candélabre solaire made in Tarn et made in Carré products.

Illustration ci-dessous : Olivier Carré, à droite, en compagnie de Patrice Gausserand, Maire de Gaillac, Francis Ruffel, adjoint au Maire de Gaillac, et Josiane Chevalier, ancienne Préfète du Tarn.

Caréco Gaillac, un site pilote pour l’automobile
mercredi 21 oct. 2015
Evènement

Sur 7 hectares et 9.000 m² de bâtiments au sein de la Zone d'Intérêt Régional du Mas de Rest à Gaillac, Surplus Auto 81 recycle entièrement les Véhicules Hors d'Usage sur un site étanche, et les pièces récupérées sur les voitures, dites pièces de réémploi, sont remises sur le marché avec une garantie d'un an. Emmanuel Macron, Ministre de l'économie, devrait visiter cette entreprise modèle dans quelques mois.

Lire la suite



Laurent Hérail est un homme heureux. Jeudi 1er octobre 2015, il inaugurait son site Surplus Auto 81 (réseau Caréco) de Gaillac, dédié au recyclage de Véhicules Hors d'Usage (VHU).

Un concept qui s’inscrit totalement dans la préservation de l’environnement et dans l’utilisation de matières qui, il y a quelques années à peine, n’auraient pas été réutilisées.

Sur 7 ha et 9.000 m² de bâtiments, ce site pilote en France, implanté au sein de la Zone d'Intérêt Régional du Mas de Rest à Gaillac, qui intéresse jusqu’au plus haut niveau (le ministre Emmanuel Macron devrait s’y rendre dans quelques mois), est unique dans sa conception.

Recyclage des 2 roues

Inauguration SA81"Nous avons mis en place des parquages, des zones de dépollution, une traçabilité des pièces qui sont suivies via informatique. Toutes les matières sont triées. Le site est totalement étanche. Nous proposons aussi un recyclage des deux roues à travers la société Surplus Motos installé juste à côté. Une innovation que suit l’ADEME", explique Laurent Hérail, PDG des entreprises Surplus Auto et Surplus Motos dont l'activité se déploie sur les sites de Toulouse, Castres, Gaillac et Albi, administrateur du réseau Careco France et membre du bureau national du CNPA (Conseil National des Professions de l'Automobile).

Pour ce Castrais qui a débuté chez Bardou et qui, avec son CAP mécanique en poche, a évolué jusqu’à devenir cadre chez Nestlé, l’envie d’entreprendre est toujours la plus forte. Avec plus de 70 salariés et un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros en 2015, son groupe Surplus Auto est devenu une référence au sein du réseau Caréco, leader en recyclage de véhicules.

Ne rien jeter

Avec eux l’image des casses d’antan doit être remisée. Désormais les véhicules qui arrivent en fin de vie prennent la direction de ces sites et leurs pièces sont remises sur le marché, avec une garantie d'un an et un prix de 50 à 70% moins important que pour une pièce neuve ; une aubaine, y compris pour les garagistes et carrossiers.

Bref, comme le dit Laurent Hérail, dont le site gaillacois a été mis en avant lors du salon Equip Auto à Paris, "c’est plutôt bien de gagner sa vie avec ce que l’on jette et c’est bien aussi d’offrir des services optimum aux personnes qui ont moins de moyens". Une philosophie...

 

Source : le Journal d'Ici - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessus : l'inauguration du site gaillacois de Surplus Auto 81, le 1° octobre 2015, a attiré les personnalités régionales.

Illustration ci-dessous : Laurent Hérail, avec ses salariés sur son site modèle de Gaillac.

Numix : de l'innovation à tous les étages
mercredi 21 oct. 2015
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans cette rubrique "Zoom sur...", nous vous proposons de retrouver régulièrement des focus sur "Ces entreprises qui font Tarn & Dadou". Cette rubrique est réalisée en partenariat avec ToulEco Tarn et vise à valoriser les compétences et savoir-faire des entreprises locales. Aujourd'hui, la société Numix, hébergée dans les locaux de la Pépinière-hôtel d'entreprises Granilia Tarn & Dadou, sur son site de Gaillac.

Lire la suite



Numix est l'un des trois lauréats du concours "ERDF Innovation – Réseaux Electriques Intelligents" en Nord Midi-Pyrénées et Lozère. Un palmarès finalisé à Albi, en septembre 2015, par un jury composé de membres de l’école des Mines Albi, du pôle de compétitivité DERBI et d’ERDF.

Casque RV NumixC’est pour son projet de casque de réalité virtuelle, permettant une formation en e-learning des techniciens ERDF, que la start-up gaillacoise Numix a remporté le premier prix de ce concours récompensant l’innovation. Une formation immersive pour les techniciens, par exemple sur un poste source électrique qui leur apprend les procédures, les normes, l’utilisation des nouveaux matériels, en toute sécurité.

L’agence de création digitale a intégré Granilia, la Pépinière de Tarn & Dadou, sur le site de Gaillac, en février 2014 où elle est devenue la sarl Numix.

Au sortir d’un même cursus à l’ETPA de Toulouse (école de photographie et de game design), les deux co-fondateurs âgés de 32 ans, Amélie Raffenaud et Jeff Sebrechts, ont d’abord fait leurs armes dans diverses entreprises d’e-learning et de jeux video, en région parisienne. La situation géographique de Gaillac et la pépinière Granilia Tarn & Dadou les ont amenés à s’installer dans le Tarn.

Très vite spécialisé dans la création de contenus pédagogiques pour former les personnels des entreprises en continu, le duo a développé des outils pour les techniciens du futur.

"Nous avons cherché de nouveaux moyens de formation qui passent par la réalité virtuelle. Grâce, notamment, à un casque, l’apprenant peut entrer dans un monde virtuel, très immersif avec simulation digitale qui permet cette immersion poussée en 3D, pour un apprentissage plus performant et aussi plus économique pour l’entreprise", explique Jeff Sebrechts.

Ses clients sont de grands groupes de secteurs variés : hôtellerie, luxe, automobile, médical ou paramédical. Ces simulations, ludiques, interactives, dotées d’animations et de mises en situation font que l’apprenant prend plus d’intérêt à sa formation.

Des réalités virtuelles ou augmentées

Numix se développe ainsi de plus en plus sur la réalité augmentée en rajoutant des informations par-dessus le réel, pour visualiser, par exemple, un futur bâtiment d’après des plans, dans lesquels on peut se balader.

Des avancées innovantes pour le patrimoine et l’architecture mais aussi pour l’industrie : un technicien filme sa machine en fonctionnement et la réalité augmentée lui apporte une assistance performante pour sa maintenance.

Lors de la Mêlée numérique, cet été 2015 à Toulouse, Numix a ainsi présenté ses produits en avant-première : comme cette visite virtuelle de la Cathédrale d’Albi, réalisée en réalité augmentée, à partir d’une image ; ou la modélisation de Lombers (commune du Tarn)… à l’époque médiévale. Encore plus surprenant : ce projet de construction d’une maison en 3D, dans lequel, à l’aide de son seul doigt, on peut enlever les couches du toit, afin de découvrir toutes les étapes de sa construction.

Pour son premier exercice, la petite entreprise a réalisé 100.000€ de chiffre d’affaires. Elle vient de signer de nouveaux contrats qui laissent présumer une rapide progression, nécessitant, bien sûr, des embauches. Les deux dirigeants sont déjà à la recherche de profils polyvalents de développeurs et de graphistes 3D.

 

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat ToulEco Tarn / Tarn & Dadou - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessus : le casque réalité virtuelle / réalité augmentée de Numix.

Illustration ci-dessous : de gauche à droite, Daniel Guigou, directeur territorial ERDF Tarn, Jeff Sebrechts et Amélie Raffenaud, fondateurs de Numix.

Le douzième forum de l'emploi, tenu à Graulhet, a fait ses preuves
mercredi 21 oct. 2015
Accompagnement des entreprises

C'est au Forum de Graulhet que la MCEF (Maison Commune Emploi Formation) de l'ouest du Tarn, Pôle Emploi ainsi que leurs partenaires, ont organisé les "Rencontres de l'emploi" jeudi 15 octobre dernier.

Lire la suite



Cet événement avait pour objectif de mettre en relation les entreprises ayant des besoins en recrutement avec des candidats en recherche d'emploi.

"Désormais, nous alternons ces forums de l'emploi sur deux sites : une année c'est à Gaillac, et l'année qui suit à Graulhet" explique Linda Duchaussoy, coordonnatrice et responsable de la MCEF de l'ouest du Tarn. Et d'ajouter : "Nous avons créé des pôles sur ce forum, à savoir un pôle industrie, un pôle insertion, un pôle médico-social, un pôle service à la personne, un pôle service aux entreprises et un pôle commerce-vente".

Une trentaine d'entreprises étaient présentes aux côtés des partenaires (Tarn & Ddou, CCI, Chambre des métiers, armée, gendarmerie, pompiers, ADEFA, organismes de formation).

Des entreprises satisfaites

"Plus de 600 personnes ont fréquenté ce forum, ce qui est un beau résultat d'autant que nous étions concurrencés par un forum de l'emploi sur Toulouse. Les entreprises étaient satisfaites des candidats et notamment de la qualité de leurs candidatures", précise Hamid Lanani, directeur de Pôle emploi Graulhet, aux côtés de Stéphane Adalid, directeur du Pôle Emploi Gaillac.

La clôture de cette douzième édition s'est déroulée en présence du Président de la MCEF, Patrice Gausserand, du Maire de Graulhet, Claude Fita et de la conseillère départementale Florence Belou, qui représentait le président Thierry Carcenac pour l'occsion.

Tous se sont réjouis de cette nouvelle édition du forum de l'emploi et sont heureux de renouveler chaque année cette manifestation, qui enregistre un taux de 63% de satisfaction des visiteurs.

 

Source : la Dépêche du midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : photo de famille des participants, à l'heure de la clôture du Forum de l'emploi 2015.

L'entreprise Graulhétoise Nasta céramiques participe à sa façon à l''exposition "Mademoiselle Privé" de Chanel à Londres !
lundi 19 oct. 2015
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L'exposition "Mademoiselle Privé", de Chanel, se tient du 13 octobre au 1er novembre 2015 à la Saatchi Gallery de Londres. Un événement prestigieux, auquel collabore à sa façon l'entreprise graulhétoise Nasta céramiques. La maison de haute couture a en effet dans le cadre de cette exposition commandé une vasque en céramique à Michael Senon, le gérant de Nasta. Belle...

Lire la suite



Installé au coeur de Londres au sein de la fameuse Saatchi Gallery, l’évènement met en lumière le savoir-faire le plus prestigieux de la maison au travers d’une expérience hors du commun.

Après les Rolling Stones, la flânerie Hermès ou encore Jeff Koons, c’est au tour de la célèbre Mademoiselle de Chanel de faire l’objet d’une exposition à la Saatchi Gallery de Londres. La célèbre galerie d’art londonienne Saatchi met une nouvelle fois Coco Chanel en lumière à travers une exposition dédiée cette fois à sa carrière mode. Une rétrospective baptisée "Mademoiselle Privé", qui plonge en plein dans l’univers de Gabrielle Chanel. Au cœur de cette rétrospective, une sélection de pièces haute couture, un focus sur le parfum le plus en vogue de l’histoire : le Chanel n°5, mais aussi une réédition de la collection de haute joaillerie "Bijoux de diamants" créée en 1932 et récemment réinterprétée par Karl Lagerfeld pour le défilé Chanel haute couture automne-hiver 2015-2016. "

Dans le cadre de cette exposition, l'entreprise Nasta céramiques, implantée à Graulhet dans les locaux de la pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou, a créé une vasque spéciale, qui est visible à la 35ème seconde d'une vidéo de présentation de l'exposition, visionnable en cliquant ici

Un grand bravo à Nasta et à Michael Senon !

Le nouveau centre de secours de Graulhet sur la ZA de la Bressolle officiellement inauguré
dimanche 18 oct. 2015
Evènement

Opérationnel depuis plusieurs semaines, le nouveau centre de secours des Pompiers de Graulhet, situé au sein de la zone d'activités communautaire de la Bressolle, a été officiellement inauguré samedi 17 octobre 2015 à l'issue du congrès de l'Union départementale des sapeurs-pompiers qui se déroulait cette année dans la cité du cuir.

Lire la suite



C'est un magnifique outil - conçus en grande partie par eux-mêmes - dont les sapeurs-pompiers graulhétois disposent à présent. Répondant aux dernières exigences opérationnelles et abritant les douze véhicules du centre de secours, le bâtiment flambant neuf est aux antipodes de la caserne que les soldats du feu ont quittée récemment.

"Le centre de secours figurait dans un plan départemental établi en 2003 par mon prédécesseur", a souligné Michel Benoît, Président du conseil d'administration du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) du Tarn.

Thierry Gentilhomme, Préfet du Tarn, a souligné pour sa part qu'il s‘agissait là du premier bâtiment qu'il inaugure alors qu'il en a posé la première pierre, soulignant la rapidité avec laquelle le chantier a été mené par des entreprises du département.

Quant à Claude Fita, Maire de Graulhet, il s'est félicité de pouvoir inaugurer ce projet qui "tenait à cœur à beaucoup de monde. C'est une page de l'histoire de Graulhet qui s'écrit".

Après les remises de la rue Victor-Hugo puis le centre de secours de l'avenue du Printemps, c'est désormais dans un lieu moderne et fonctionnel que travaillent les soldats du feu, inscrit dans l'environnement économique de la ville, le nouveau centre étant situé au sein de la zone d'activités communautaire de la Bressolle.

"«C'est une reconnaissance de votre engagement au service des autres et j'espère qu'il encouragera des vocations", a déclaré le Maire de la ville. Tous ceux qui se sont succédé à la tribune ont loué la compétence et le courage qui caractérisent les sapeurs-pompiers aujourd'hui placés sous les ordres du lieutenant Jean-François Alibert, d'où partent chaque année plus de 1.300 interventions.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Le préfet du Tarn coupe le fameux ruban.

La conjoncture en Midi-Pyrénées : tendances régionales - 3° trimestre 2015 et septembre 2015
jeudi 15 oct. 2015
Information

La Banque de France propose pour l'espace régional Midi-Pyrénées des enquêtes de conjoncture mensuelles, permettant de suivre les grandes tendances de l'évolution de l'activité économique à l'échelle de la Région. Zoom sur le mois de septembre 2015 et le 3° trimestre 2015.

Lire la suite



La production industrielle a marqué de légers progrès en septembre dans l’ensemble des secteurs. Les carnets de commandes se sont quelque peu étoffés. Les perspectives sont assez favorables pour les tous prochains mois.

Dans les services marchands, une nette accélération de l’activité a été observée. Les prévisions sont bien orientées à court terme.

Des signes d’amélioration se confirment dans le bâtiment.

Le commerce de gros est bien orienté.

Enquêtes mensuelles (septembre 2015)

Indicateurs du Climat des Affaires*

ICA industrieL’indicateur du climat des affaires de l’industrie en Midi-Pyrénées a très  légèrement diminué, revenant de 101 en août à 100 au cours du  mois de septembre. Au niveau national, il a fléchi également, de 98 à 97.

L’indicateur du climat des affaires des services marchands en Midi-Pyrénées s’est inscrit en hausse sensible, passant de 96 à 100, au cours du mois de septembre. Au niveau national, une légère progression est observée.

Enquêtes trimestrielles (3° trimestre 2015)

Bâtiment et Travaux Publics. L’activité a  enregistré quelques  progrès  dans  le  bâtiment  alors qu’elle s’est encore repliée dans les travaux publics. Les prévisions restent prudentes pour le dernier trimestre 2015 même si le bâtiment devrait encore tirer son épingle du jeu.

Commerce de gros. Les courants d’affaires ont de nouveau progressé au cours du 3° trimestre 2015. Les  carnets  de  commandes sont  jugés supérieurs aux attentes et les prévisions sont favorables pour le dernier trimestre 2015.

Industrie. Très légère progression de la production, pas d’accélération des livraisons ni des commandes, prévisions d’augmentation de la production en octobre.

Services. Nette accélération de l’activité, augmentation des effectifs, poursuite de l’essor de l’activité prévue en octobre.

Bâtiment. Stabilité de l’activité, légère progression prévue en octobre.

Prévision de PIB 3° trimestre 2015 : +0,2%.

* L'indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation conjoncturelle. Il résume par une variable synthétique l’évolution des soldes d’opinion qui présentent des évolutions similaires dans le temps. En hausse, il traduit une amélioration du climat conjoncturel ; en baisse, sa dégradation ; 100 = moyenne de longue période).

 

En téléchargement ci-dessous : l'intégralité de l'enquête de conjoncture de la Banque de France pour le mois de septembre 2015.

Les Rencontres de l'emploi 2015 ou comment réussir le rapprochement entre offres et demandes d'emplois
mercredi 14 oct. 2015
Rencontres pour l'emploi

La Maison Commune Emploi Formation de l’Ouest du Tarn, le Pôle Emploi et leurs partenaires organisent les "Rencontres de l’Emploi", une occasion unique de faire valoir les compétences des demandeurs auprès des entreprises qui seront présentes au Forum de Graulhet le 15 octobre 2015 de 9h à 13h... Les Rencontres de l'emploi ? C'est une matinée pour convaincre !

Lire la suite



Les Rencontres de l’emploi - Une matinée pour convaincre

Le 15 octobre 2015 au Forum de Graulhet entre 9h et 13h, les demandeurs d'emploi auront l'occasion de convaincre les entreprises locales qui recrutent et qui seront présents pour cette manifestation.

Au-delà des stands entreprises où les visiteurs pourront rencontrer des acteurs économiques locaux qui recrutent, les Rencontres de l'emploi 2015 proposent également cette année deux points d'information spécifiques.

1. Le Pôle Mobilité. Il s'agit principalement d'informer les personnes en recherche d'emploi sur les moyens existant et les accompagnements mobilisables lorqu'ils doivent se déplacer pour exercer leur activité progfessionnelle. 

2. Le Pôle Création d'entreprises. Les demandeurs d'emplois trouveront au sein du Forum un espace dédié à la création d'entreprises, qui sera animé par les partenaires économiques de la Maison Commune Emploi Formation, notamment la Chambre de Commerce et d'industrie et la Chambre de Métiers et de l'Artisanat. Cet espace permettra aux visiteurs de disposer d'un premier niveau d'information sur la création d'entreprises ; ils pourront également se voir proposer un accompagnement vers la création d'entreprises s'ils travaillent sur une idée ou un projet de création. 

Les visiteurs pourront également cette année profiter de l’atelier "5 mn pour convaincre" et ainsi se préparer à la rencontre des entreprises.

Nouveau cette année ! Un accès Internet via Wifi sera disponible au sein du Forum de Graulhet.

La Maison Commune Emploi Formation de l’Ouest du Tarn accueillera et orientera les demandeurs d'emploi au sein du forum. Un guide sera également remis avec la liste des entreprises et partenaires présents.

Informations pratiques

Quand ? Jeudi 15 octobre 2015, de 9h à 13h.

Où ? Graulhet, Forum - 63 Avenue Saint-Exupéry.

Entrée libre et gratuite.

Renseignements auprès des animatrices du centre de ressources de la Maison Commune Emploi Formation de l'Ouest du Tarn par tél : 05 63 81 17 90 ou par mail : contact@mcefgaillac.com.

Contacts

Linda DUCHAUSSOY, Coordonnatrice Maison Commune Emploi Formation de l'Ouest du Tarn - l.duchaussoy@mcefgaillac.com - Tél : 05 63 81 17 98.

Catherine DURAND, Assistante de coordination Maison Commune Emploi Formation de l'Ouest du Tarn - c.durand@mcefgaillac.com - Tél: 05 63 81 17 93.

On en parle dans la presse

Dans la Dépêche du Midi.

 

Illustration ci-dessous : l'affiche des Rencontres de l'Emploi 2015.

En téléchargement ci-dessous : le flyer des Rencontres de l'Emploi 2015.

Lien ci-dessous vers le site des Maisons Communes Emploi Formation de Midi-Pyrénées.

La ferme de la Forêt Basse star de la soupe à l'ail sur Internet... Depuis Graulhet
mercredi 14 oct. 2015
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Les recettes d'Audrey Viala, mises au point dans le secret de son tout nouvel atelier de transformation à la ferme sur la commune de Graulhet en Tarn & Dadou, séduisent un nombre grandissant d'amateurs, y compris sur Internet.

Lire la suite



"J'ai réussi à trouver une recette de soupe à l'ail qui puisse être commercialisée en conserve. Je l'ai lancée cet été, lors de la Fête de l'Ail de Lautrec. Les gens ont apprécié. Beaucoup sont revenus en acheter plus tard à la ferme. J'avais envie de nouveaux designs et d'un nouveau logo pour la commercialisation de nos produits, j'ai pas mal travaillé pour y arriver" présente Audrey Viala, en montrant ses originales carafes de soupes à l'ail.

La jeune femme, convaincue par les vertus du circuit-court et de la production-vente directe, a repris avec son mari l'exploitation de la ferme de la Forêt Basse, dans sa famille depuis plus d'un siècle.

Audrey concentre ses efforts pour élever et transformer les canards en plein air et gavés au grain de maïs entier. Son mari Gilles exploite ses terres pour produire de l'ail rose de Lautrec, estampillé label rouge, AOC et IGP.

De nouvelles recettes en préparation

"Petite, j'étais très difficile à table, alors j'ai appris très tôt à cuisiner les choses comme je les aimais. Je fais de même pour mes conserves de pâté, confits, magrets et foies gras de canards, préparées sans additif ni conservateur. Et si j'en crois ma clinetèle, le résultat n'est pas si mal finalement" constate la jeune femme.

"J'ai toujours une recette sous le coude, jusqu'à présent je restais sur des préparations assez classiques, mais j'ai envie d'aller vers des choses plus originales".

Je jeune couple accueille régulièrement des visiteurs lors d'opérations portes ouvertes ou par le biais du site Internet de la ferme.

Toujours aussi active, la jeune maman ne manque ni d'idées ni de projets. "Je teste actuellement plusieurs recettes de canard et de foies gras à proposer d'ici l'hiver, je dois aussi transformer notre site Internet pour qu'il devienne un vrai site de vente en ligne car il attire beaucoup de visiteurs et le système de vente par correspondance n'est plus adapté. Je concocte aussi une gamme de canapés à base d'ail pour l'apéritif, que j'espère commercialiser d'ici un an".

Bref, une femme active qui sait s'adapter pour pérenniser l'héritage familial.

 

Source : le Journal d'Ici - Voir l'article original ci-dessous proposé en téléchargement.

Illustration ci-dessous : Audrey et Gilles Viala.