Actualités

Ma petite mercerie, une jeune pousse Tarn & Dadou à l'honneur
lundi 22 oct. 2012
Evènement

Ma petite mercerie est une jeune pousse créée en 2009 par Christel Anglade-Moncéré et implantée sur la commune de Sénouillac. Boutique de vente en ligne originale, elle vient de remporter le trophée "Bougeons-nous" 2012 organisé par la radio nationale RMC, dans la catégorie "Jeune Pousse". Félicitations !

Lire la suite



image ma petite mercerieChristel Anglade-Moncéré vient d'être récompensée par le trophée "Bougeons-nous" 2012 dans la catégorie "Jeune Pousse" pour Ma petite mercerie, une mercerie créative en ligne.

Localisée à Sénouillac en Tarn & Dadou, l'entreprise propose sur son site 20.000 références avec des basics et beaucoup de nouveautés en s'attachant toujours aux tendances. Du tissu fantaisie au bouton pression, son offre séduit une communauté de plus de vingt mille fans.

Avec environ 130.000 visiteurs par mois, mapetitemercerie.com est devenue en deux ans l’un des succès les plus inattendus du commerce en ligne. La réussite de l'entreprise est couronnée en 2012 par un chiffre d’affaires de 1,2 millions d’euros. Sa créatrice, Christel Anglade, est une entrepreneuse née. En effet, c’est elle qui a apporté personnellement dix mille euros pour se lancer dans cette aventure. 

Pour répondre au bon démarrage de son activité et aux commandes croissantes depuis 2009, Christel Anglade-Moncéré a déjà créé 8 emplois.

 

Voir cette news sur le site de RMC et écouter le son en cliquant ici.

 

Pour tout contact

- Ma Petite Mercerie - Christel Anglade-Moncéré

- 771, les Palisses - 81600 Sénouillac

- contact@mapetitemercerie.com

- mobile : 06 81 69 94 16 / fixe : 05 63 81 47 18

- www.mapetitemercerie.com

 

Illustration : la remise du trophée "Bougeons-nous" 2012 à Christel Anglade-Moncéré par Jean-Jacques Bourdin de RMC.

Les Journées de l’Energie du Conseil général du Tarn
jeudi 18 oct. 2012
Rencontre

En lien avec l'adoption de son Plan Climat Énergie Territorial en juin 2012 et dans le cadre de ses actions en faveur du développement durable, le Conseil général du Tarn organise en octobre 2012 "les Journées de l’Énergie". Une de ces journées se déroule à Graulhet, le vendredi 19 Octobre de 13h30 à 18h30.

Lire la suite



Dans le cadre de la semaine nationale de l’énergie et de son Plan Climat Énergie Territorial, adopté par l’Assemblée départementale le 21 juin dernier, le Conseil général du Tarn organise en Octobre prochain "les Journées de l’Énergie". Elles se déroulent de 13h30 à 18h30. Les dates et lieux retenus sont précisés ci-dessous.

  • Le mardi 16 Octobre à ALBI dans les Maisons du Conseil général (1 et 3, rue Charles Portal).
  • Le jeudi 18 Octobre à CASTRES dans la Maison du Conseil général (2, place du 1er Mai).
  • Le vendredi 19 Octobre à GRAULHET dans la Maison du Conseil général (avenue Gambetta).

Véritable action du Plan Climat Énergie Territorial en direction des particuliers et dans un contexte en hausse du prix de l’énergie, ces journées permettront de répondre concrètement aux Tarnaises et Tarnais qui ont des projets de rénovation de leur habitation, de compréhension de leurs factures d’électricité, de gaz ou même des questions sur leurs consommations énergétiques.

L’évènement mobilise les conseillers de l’Espace Info Énergie du Tarn, de l’ADIL, du PACT du Tarn et du Conseil général, dans des lieux stratégiques au plus près de l’urgence actuelle en matière de lutte contre la précarité énergétique.

Des animations seront également proposées pour permettre une mobilisation autour de questions d’énergie.

Graulhet : 9° édition des Rencontres de l'emploi
jeudi 11 oct. 2012
Emploi

La Maison Commune Emploi Formation de l'Ouest du Tarn organise le mardi 23 octobre de 9h à 12h30 à Graulhet la 9° édition des Rencontres de l'emploi. Cette manifestation se tiendra au Forum de Graulhet, avenue Saint Exupéry.

Lire la suite



La Maison Commune Emploi Formation de l’Ouest du Tarn (organisme initié par la Région Midi-Pyrénées), le Pôle Emploi de Graulhet et leurs partenaires organisent la 9ème  édition des « Rencontres de l’Emploi ».

Ce forum met en relation, sur une demi-journée, les entreprises qui recrutent et les candidats en recherche d’emploi. Cette manifestation aura lieu le :

Mardi 23 octobre 2012, de 9h à 12h30

à GRAULHET, salle du Forum, avenue St Exupéry

Les Rencontres de l’emploi sont une opportunité pour : 

  •  
    • informer les personnes sur les métiers et carrières, les formations, les concours, la création et reprise d’entreprises, la VAE, les corps d’armées,
    • permettre la rencontre avec les entreprises qui recrutent, échanger sur les profils recherchés, proposer sa candidature (se munir de plusieurs cv),
    • consulter des offres d’emplois en libre accès.

Renseignements auprès des animatrices du centre de ressources MCEF (05 63 81 17 97).

Entrée libre 

OPAH Tarn & Dadou : une formation "bonnes pratiques en matière de travaux économes en énergie" dédiée aux artisans du territoire
mardi 2 oct. 2012
Accompagnement des entreprises

Dans le cadre des Opérations Programmées d'Amélioration de l'Habitat (OPAH) portées par Tarn & Dadou - qui devraient générer environ 11M€ de travaux en 5 ans sur le territoire - un partenariat efficace se met en place avec la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn, au profit des artisans du territoire. Ce partenariat se traduit notamment par la mise en place, les 03 et 04 octobre 2012 dans les locaux de la Pépinière d'entreprises Granilia à Gaillac, d'une formation dédiée aux artisans de Tarn & Dadou abordant les bonnes pratiques en matière de travaux économes en énergie. Cette formation est organisée en partenariat avec la CAPEB.

Lire la suite



Réunion OPAH ted - artisans

De l'impact des OPAH de Tarn & Dadou sur le secteur de l'artisanat local

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (Opah), la Communauté de communes Tarn & Dadou organisait le 31 mai 2012 en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Tarn une rencontre avec les artisans de son territoire.

Une trentaine de personnes ont répondu présents, permettant d’échanger, en présence de l’équipe d’animation des Opah, sur le fonctionnement de ces dispositifs et leurs retombées sur l’économie locale.

Les Opah vont générer près de 11M€ de travaux qui concernent de très nombreuses branches de l’artisanat. Les travaux éligibles sont en effet variés : réhabilitations d’immeubles très dégradés, économies d’énergie (isolation, changement du système de chauffage, du système de ventilation, des menuiseries...), mise aux normes des assainissements autonomes, éradication des termites, adaptation au handicap, rénovation des façades...

Les économies d'énergie au coeur des problématiques

Une des priorités de la Communauté de communes et de ses partenaires financiers est la question des économies d’énergie, priorité partagée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui a rappelé lors de la rencontre du 31 mai la révolution à venir pour les artisans du bâtiment face à ce nouvel enjeu.

La Chambre de Métiers a souhaité mobiliser ses ressortissants pour les aider à connaître ce dispositif et ainsi leur faciliter l'accès à des chantiers. Les Opah constituent en effet une opportunité et un potentiel conséquent de marchés pour les entreprises locales du bâtiment, qui est un secteur économique important du territoire avec 455 établissements et plus de 1.400 actifs.

Un partenariat Tarn & Dadou / Chambre de Métiers et des 1° actions

Le partenariat entre la Communauté de communes et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat va se dérouler tout au long des Opah. Les premières actions prévues sont :

  • la promotion de l'annuaire des entreprises de l'éco-rénovation et de l'éco-construction, réalisé par la Chambre de Métiers ;
  • l’organisation les 3 et 4 octobre 2012 d’une formation dédiée aux artisans de Tarn & Dadou abordant les bonnes pratiques en matière de travaux économes en énergie, formation montée en partenariat avec la CAPEB.

En téléchargement ci-dessous, le flyer de présentation de la formation aux économies d'énergie organisée dans les locaux de la Pépinière d'entreprises Granilia Tarn & Dadou à Gaillac les 03 et 04 octobre 2012.

Le support relatif aux OPAH de Tarn & Dadou, présenté lors de la réunion du 31 mai 2012 avec les artisans du territoire est disponible en téléchargement au sein de l'Espace ressources du site Tarn & Dadou économie, en cliquant ici.

Une histoire de la route des vins dans le gaillacois
lundi 1 oct. 2012
Attractivité du territoire

Avec ses 7.200 hectares, le vignoble gaillacois a de quoi satisfaire tous les goûts. Ses trois terroirs - la rive Gauche du Tarn, la rive droite, le plateau cordais - produisent une gamme de sept variétés de vins. Plongée dans les secrets de la route des vins du gaillacois...

Lire la suite



Tout est dans le verre

Tremper les lèvres dans un gaillac doux, sec, rouge ou rosé… peut suffire à déclencher l'envie de partir sur la route des vins pour voir qui se cache derrière l'étiquette. 

Et si ce périple viticole commençait tout simplement à l'Abbaye Saint-Michel à Gaillac, dans l'ancienne demeure des moines bénédictins, au caveau de dégustation de la Maison des Vins ? Ici, tous les vignerons du Gaillacois présentent une de leurs bouteilles. Une œnologue les ouvre à la demande et en commente les arômes. Ici, on peut aussi se procurer un précieux sésame : une carte où sont localisées les propriétés des vignerons qui ouvrent leur chai au public. Ils sont plus d'une centaine. Autant dire que chacun peut se mitonner une escapade à la carte. En parfaite adéquation avec son nez et ses papilles. Mais ce n'est qu'au voyageur curieux qui quittera les sentiers battus que la route des vins dévoilera tous ses secrets.

"Je vends l'histoire du vignoble"

Rendez-vous au Domaine Plageoles, à Cahuzac-sur-Vere, sur les premiers coteaux du Gaillacois. L'endroit respire le charme de la Toscane avec ses vastes maisons de maître, ses collines tapissées de vignes et ses pins. Le père, Raymond Plageoles y est connu comme le loup blanc. "Quand on vient chez nous, il faut prévoir plus de cinq minutes". L'homme est bavard. Il connaît tout du vignoble. "Je ne vends pas de vin. Ce que je vends, c'est Gaillac et son histoir"e»

Bernard, son fils, poursuit : "De plus en plus, les gens veulent voir comment on fait le vin. Et nous, ça nous intéresse de leur montrer car nous sommes des artisans-vignerons, on essaie de faire des vins qui correspondent à une année". Sur le domaine Plageoles, les vendanges ont commencé mi septembre. Michel et Sébastien Bras, les célèbres restaurateurs de Laguiole, et toute leur équipe, y sont attendus, sécateurs en main, pour la fin des récoltes.

"D'abord, la beauté du paysage"

À quelques kilomètres de là, au château de Mayragues, Laurence et Alan Geddes vous conteront une toute autre histoire. Lui est écossais ; elle, parisienne. Ils se sont rencontrés à Versailles. Plus tard, ils auront le coup de foudre pour un autre château. Celui de Mayragues. "Mais c'est d'abord le paysage qui nous a séduits. On s'est installé au début des années 1980. C'était le bout du monde. Le château était en ruine et on ne connaissait rien à la vigne. Les gens nous ont pris pour des fous. Surtout quand on s'est lancé dans la bio-dynamie en 1989". Depuis, ils ont reçu une médaille d'or pour un de leurs rouges. Et le château a fière allure. Il fait aussi chambres d'hôtes. "Le château et le vin sont complémentaires. Les gens viennent pour les deux", se réjouit Laurence.

S'aventurer sur la route des vins, c'est forcément rencontrer de fins gourmets. "Bien manger, c'est bien boire. Tout est dans l'alliance", explique Philippe Bascou, responsable de l'accueil à la Cave de Técou, au sud de Gaillac. Ce qui lui plaît dans le vin ? "Le partage et l'approche épicurienne". Une philosophie que partage Mireille Pestre du restaurant "La table du sommelier", à Gaillac. Ses menus conjuguent mets et vins dans la plus grande harmonie.

Et si ce périple se terminait là où il a commencé : à l'Abbaye Saint-Michel de Gaillac, qui abrite aussi le musée du vin. La guide Fanny vous conduira dans les caves voûtées du palais. Elle vous apprendra que ce sont "les moines qui se sont réappropriés la vigne en 972. Leurs premiers vins étaient des vins de messe". Qui l'eut cru !

Les secrets du vignoble Gaillacois ne peuvent se découvrir en une seule fois. Comme toutes les bonnes choses, ils ont un goût de Revenez-y.

 

Source : article de la Dépêche du midi.

Renaissance de l'Union des commerçants à Graulhet
lundi 24 sept. 2012
Du nouveau à Graulhet

Un nouvel acteur entre en scène dans le paysage économique graulhétois : "Cœur de ville - commerçants et artisans de Graulhet" constitue en effet la nouvelle association de commerçants de la commune, après la dissolution de l'UCAG. Une bonne nouvelle pour le territoire.

Lire la suite



Une renaissance

 Une renaissance ! C'est ainsi que les deux nouveaux Présidents, Daniel Sannou et Pascal Marieu, envisagent le retour d'une union des commerçants à Graulhet, union désormais baptisée "Cœur de ville - commerçants et artisans de Graulhet".

"L'Ucag dissoute, il fallait repartir sur de nouvelles bases, en oubliant les querelles anciennes entre commerçants du haut et du bas de la ville", argumentent les deux commerçants, qui visent dans un premier temps une soixantaine d'adhérents, après la première réunion d'explications attendue. Le secteur de prospection concerne le centre-ville, de St -Projet au Mercadial en passant par le Jourdain, les avenues Victor Hugo, Gambetta, De Gaulle, place Bosquet et alentours.

"Le but de l'association sera de re-dynamiser le centre-ville en fédérant les commerçants et artisans, pour parler d'une même voix. Ensuite, à nous de mettre nos manifestations en rapport avec les événements de l'année et les événements d'ampleur organisés par d'autres associations", explique Pascal Marieu.

Trop de vitrines vides

 "Le centre-ville ne manque pas d'atouts. Avec la réfection de la place Jean-Moulin, il en récupère un nouveau. Maintenant, nous allons nous attacher à faire venir de nouveaux commerces. Il manque, c'est une évidence, un chausseur, un pressing et une boutique de prêt à porter masculin. Nous avons l'intention de travailler avec la Chambre de Commerce et d'Industrie, pour faire en sorte qu'il y ait moins de vitrines badigeonnées au blanc d'Espagne ou tapissées au papier kraft".

 

Source : article de la Dépêche - lire l'article en ligne ici.

Illustration : Daniel Sannou et Pascal Marieu, les deux Présidents de "Cœur de ville - commerçants et artisans de Graulhet".

 

EMAC - Innov'Action : 5 élèves ingénieurs pour réfléchir aux projets innovants des entreprises
dimanche 16 sept. 2012
Accompagnement des entreprises

L’École des Mines d'Albi-Carmaux (EMAC), à travers son dispositif Innov'Action, propose aux entreprises ayant des projets innovants un accompagnement par 5 élèves ingénieurs. Un coup de pouce non négligeable aux chefs d'entreprises, à l’innovation et un dispositif qui a fait ses preuves.

Lire la suite



5 élèves ingénieurs des Mines d'Albi dans une entreprise, pour un projet innovant

Les missions Innov'Action constituent l'un des grands volets de la collaboration entre l'École des Mines d'Albi et le monde économique. Etalées sur une durée de 4 mois (de janvier à mi-mai), ces missions permettent à une entreprise d'approfondir l'un de ses projets innovants en bénéficiant des compétences de 5 élèves ingénieurs de niveau bac+4, encadrés par un enseignant-chercheur.

La mission Innov'action correspond à 500 heures de travail effectif réalisées par les élèves ingénieurs de l'EMAC sur un sujet à finalité technique ou incluant un volet économique. Inscrit dans une dimension d'innovation, le projet de l'entreprise correspond à ce qui est confié à une équipe de jeunes ingénieurs : 

  • conception et dimensionnement technico-économique d'un procédé,
  • étude et réalisation d'un dispositif technique pour la recherche ou pour l'enseignement,
  • conception d'un produit,
  • développement d'une application innovante.

Innovation et développement économique

La mission peut porter sur l'ensemble du projet de l'entreprise ou se focaliser sur certaines étapes : étude de faisabilité, de conception, de réalisation, d'industrialisation, de marché, de business plan...

Le résultat attendu peut être une étude papier, une maquette, un prototype ou une réalisation complète. Tous les projets doivent inclure une composante économique forte (rentabilité de l'investissement, respect d'un budget alloué, calcul des coûts de revient...) ainsi que la prise en compte des aspects sécurité et développement durable.

Les entreprises intéressées par ce dispositif peuvent transmettre leur proposition de sujet entre septembre et mi-octobre à l'École des Mines par courriel ou par fax.

Nous vous proposons ici en téléchargement une fiche de proposition à compléter et à retourner à l'EMAC si vous êtes intéressés par le dispositif. La plaquette descriptive de la mission Innov'Action est disponible en téléchargement au sein de l'espace ressources du site économie de Tarn & Dadou, page accessible en cliquant ici.

Contact

Nouveau départ pour Bougenbus à Gaillac
mardi 11 sept. 2012
Du nouveau à Gaillac

Madame le Maire de Gaillac et certains élus de la commune ont testé la nouvelle organisation des lignes de bus mise en place depuis la reprise du service par la nouvelle société SPL, dont la Ville de Gaillac est actionnaire aux côtés du Conseil général du Tarn. Les débuts sont prometteurs.

Lire la suite



Depuis le 3 septembre dernier, le système de transports en commun Bougenbus se développe sur la commune de Gaillac ; des bus plus grands, plus spacieux, disposant de leur nouveau logo, mais aussi et surtout un fonctionnement du service qui se structure autour de lignes desservant de nouveaux quartiers.

15 nouveaux arrêts sont créés et l'amplitude horaire est grandement élargie. Le service fonctionne désormais de 7 heures à 19h15, samedi sompris. "C'est une façon de toucher une autre clientèle et notamment les salariés qui travaillent sur les zones d'activités, qui sont désormais connectées", indique Michèle Rieux, Maire de Gaillac, séduite par le nouveau fonctionnement de Bougenbus. Près de 500 voyageurs par jour ont utilisé les services proposés par Bougenbus  depuis le 3 septembre. Un chiffre conséquent, qui vient confirmer les hausses de fréquentation enregistrées d'années en années, même s'il est à relativiser du fait que les scolaires utilisent ces lignes pour aller à l'école.

Cette évolution du service n'a pas entraîné de hausse des tarifs. L'abonnement reste à 40 euros.

La mise en place du service nécessite encore quelques ajustements reconnaît Franck Morcillo, le directeur d'exploitation de SPL, mais il est globalement satisfait de la façon dont les choses se déroulent. Dans le courant de l'année 2013, il espère même étoffer un peu plus le nombre de véhicules sur Gaillac, avec l'arrivée du bus innovant de la société albgeoise Safra.

Ce bus, baptisé Businova, expérimenté en 2012 sur le réseau Tisséo de l'agglomération toulousaine, est un véhicule innovant en termes d’environnement, de technologie et de design. Il constitue selon Vincent Lemaire, Président de la Safra, le "premier bus multi-hybride à châssis bi-modulaire". Il a été conçu en partenariat avec R&D Industries autour de deux innovations : "Il s’agit d’un bus de nouvelle génération, original tant par son architecture et son design que par ses performances environnementales" confie Vincent Lemaire.

Au niveau technologique, Businova possède un système de propulsion multi-hybride : un moteur électrique fonctionnant sur un pack batteries, un moteur hydraulique qui se met en marche lors du démarrage et un système de récupération d’énergie cinétique lors des phases de freinage. Ces innovations techniques doivent réduire les émissions polluantes et la consommation de carburant par rapport aux bus thermiques, électriques ou hybrides. Safra annonce ainsi une consommation inférieure à 15 l/100 km.

Le bus, long de 10 mètres et haut de 2,5 m, présente aussi une architecture innovante, basée sur la séparation des deux modules articulés formant le châssis. Un module passagers d’une capacité maximale de 90 places (dont 15 assises) et un module énergétique. Celui-ci est situé sous l’essieu arrière et permet, selon Safra, une meilleure insonorisation et l’absence de vibration.

 

Source : la Dépêche du Midi - lire l'article en ligne ici.

Vinovalie double son chiffre d’affaires à l’export
jeudi 6 sept. 2012
Attractivité du territoire

Avec la chute des ventes de vin et les faibles récoltes annoncées cette année, le secteur viticole connaît quelques difficultés. Pourtant, Vinovalie, regroupement de quatre caves coopératives (Técou, Rabastens, Fronton et Côtes d'Olt), dont le siège est situé sur le territoire de Tarn & Dadou à Brens, a doublé son chiffre d'affaires à l'export depuis ses débuts en 2006. En misant sur l’international et l'innovation, l'entreprise tire son épingle du jeu et l'année à venir réserve encore des surprises. L'interview de son directeur général, Jacques Tranier, réalisée par objectifnews, est retranscrite ici.

Lire la suite



Après la production de vins sucrés et colorés, qu'allez-vous proposer comme innovation ?

Le changement se situera sûrement autour d'une molécule. En effet, nous avons postulé au programme "Épicure", initié par le Conseil régional. En collaboration avec un laboratoire de Génie chimique toulousain et l’Institut français du vin, nous travaillons sur une molécule qui appartient à la famille des aurasperones.  Issue de la peau du raisin, elle a des caractéristiques antioxydantes, qui permettraient de lutter par exemple contre l'oxydation du vin. Nous pourrions aussi l'utiliser pour l'agroalimentaire et développer une filière « Vinovalie Santé ». Mais avant que les travaux commencent, il faut que notre projet soit retenu !

Côté vin, est-ce que l'on va pouvoir déguster de nouveaux cépages ?

Le lancement d'un vin haut de gamme est à l'étude. Cette cuvée servira le nom d'une grande marque de prêt-à-porter internationale, très connue pour le nom de son créateur. Mais je ne vous en dirai pas plus, c'est encore secret.

Depuis votre création en 2006, vous avez doublé votre chiffre d'affaires à l'export. À quoi le devez-vous ?

Nous investissons au Canada, en Chine, en Angleterre et démarrons la publicité aux États-Unis. Nos ventes sont également en progression au Pays-Bas et au Luxembourg. Ces différents pays représentent 80 % de notre marché à l'international. Cela fonctionne car Vinovalie se met en phase avec les attentes de ces nouveaux amateurs de vin. Avec le programme Vinnéo, nous avons réalisé un véritable travail de recherche autour du sensoriel. Nous faisons appel à notre imagination pour être en avance sur notre temps. Notre mission, c'est d'être la locomotive de notre territoire. Grâce à ce dynamisme, notre chiffre d'affaires à l'export est passé d'un peu plus de 2 M€ à 4,8 M€. L'objectif est d'arriver petit à petit aux 10 M€ de CA.

Comment ?

Nous surfons sur les nouvelles envies des consommateurs. Le « Rosé piscine » et le « Ginger rosé » ont fait un tabac cette année (depuis juin, plus de 20 000 bouteilles vendues). La modernisation a bien fonctionné, et il faut continuer d'innover. Parallèlement, les vins haut de gamme d’appellation d'origine ou possédant l'IGT (Indication géographique typique) séduisent beaucoup, et notamment l'« Astrolabe ».

Comment s'annoncent les vendanges 2012 ?

La récolte est plus faible que l'an passé, 220 000 hectolitres, alors qu'en 2011 elle a dépassé les 300 000 hl. Il va falloir rationaliser le marché, et le chiffre d'affaire va en pâtir. Surtout que cette année, nous avons déjà pioché dans les stocks, donc nous ne pourrons pas satisfaire toute la demande. Quant aux prix, personne ne sait s'ils vont fluctuer mais les cours du vin européen vont nécessairement augmenter. Les trois plus gros producteurs que sont la France, l'Espagne et l'Italie font tous face à de minces récoltes.

 

Illustration : Jacques Tranier, directeur général de Vinovalie.

Source : Objectifnews - lire l'interview en ligne de Sandra Cazenave ici.

Ouverture d'une boutique de prêt à porter sur Gaillac
mardi 4 sept. 2012
Du nouveau à Gaillac

Après une phase de montage de son projet de création d'entreprise, Monsieur Borrego s'est lancé et a récemment ouvert sur Gaillac sa boutique de prêt à porter. Bienvenu, et bonne route !

Lire la suite



Au-delà du prêt à porter, Monsieur Borrego propose aussi au sein de sa nouvelle boutique des articles chaussants pour hommes et femmes. Il propose un choix important de grandes marques (Levi's, Kaporal, IKKS, G-Star...etc) dans un lieu à la fois convivial et sympathique.

La boutique OPIUM est ouverte le lundi de 14h à 19h et de 10h à 19h du mardi au samedi.

A découvrir, au 2 rue la Croix du Sud à Gaillac.