Actualités

Les entreprises Tarn & Dadou raflent la mise aux 1° trophées nationaux de l'entrepreneuriat au féminin
dimanche 6 juill. 2014
Evènement

Les deux entrepreneuses Tarn & Dadou Christel Anglade-Moncere (Ma petite mercerie - Gaillac) et Léa Bruyère (Maison Bruyère - Lagrave) gagnent 2 des 8 prix mis en jeu au plan national par la CGPME lors de la première édition des Trophées de l'entrepreneuriat au féminin. Une vraie reconnaissance pour ces deux très belles entreprises innovantes. 

Lire la suite



La première édition des Trophées de "l’Entrepreneuriat au féminin", organisés par la CGPME (Confédération Générale des Petits et Moyennes Entreprises) au musée des Arts Forains à Paris, le 18 juin 2014, a vu l’attribution de deux trophées sur huit à des entreprises Tarn & Dadou.

Christel Anglade-Moncere, de mapetitemercerie.com, prix de la création d’entreprise

MpmChristel Anglade-Moncere, de mapetitemercerie.com, a obtenu le prix de la création d’entreprise. L’audace de la dirigeante a été récompensée : elle a su développer un modèle économique performant dans le cadre d’une activité tendant à disparaître, à savoir les tissus à la coupe, croquets fantaisies, cordons colorés, dentelles sur tulle et rubans d’organza… En trois ans, mapetitemercerie.com s’est développée de façon fulgurante et expédie désormais 250 colis/jour dans toute la France. Offre très tendance, service personnalisé et stratégie commerciale offensive semblent être les clés de la réussite. L’entreprise emploie 16 personnes et compte doubler ses effectifs sur 3 ans.

En 2012, l'entreprise dirigée par Christel Anglade-Moncere avait déjà obtenu le prix RMC de la jeune pouce.

Léa Bruyère, biscuiterie de Lagrave, prix de la reprise d’entreprise

Quant à Léa Bruyère, elle remporte le trophée de la reprise d’entreprise. Depuis 50 ans, la biscuiterie familiale située àMaison Bruyère Lagrave régale sa clientèle de croquants, fondants, gâteaux à la broche et biscuits dorés et parfumés élaborés à partir de recettes traditionnelles particulièrement savoureuses. Fondée par leur grand-père, développée par leur père, l’entreprise a été reprise en 2009 par Léa et sa sœur, Laure.

Tout en maintenant leur présence au niveau national, elles se tournent vers les pays européens, scandinaves ainsi que les Etats-Unis et la Chine. Aujourd’hui, 25% du chiffre d’affaires est réalisé à l’export.

 

Source : le Tarn Libre - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Christel Moncéré-Anglade (à gauche) et Léa Bruyère, deux lauréates comblées.

Agrodial, un laboratoire d’analyses hyper actif
jeudi 3 juill. 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans cette rubrique "Zoom sur...", nous vous proposons de retrouver régulièrement des focus sur "Ces entreprises qui font Tarn & Dadou". Cette rubrique est réalisée en partenariat avec ToulEco Tarn et vise à valoriser les compétences et savoir-faire des entreprises locales. Aujourd'hui, la société Agrodial à Gaillac, laboratoire d'analyses et conseil indépendant en hygiène et sécurité alimentaire.

Lire la suite



Laboratoire d’analyses et de coaching en agroalimentaire et environnement, Agrodial diversifie son activité sous l’égide de Nathalie Médina, sa nouvelle dirigeante.

Après un cursus de 25 ans dans l’ingénierie agro-alimentaire de diverses sociétés internationales de la région parisienne, Nathalie Médina a racheté le laboratoire Agrodial, fin 2013, à l’heure de la retraite de son fondateur, Monsieur Elios Ibanez.

Une reprise d’entreprise réussie grâce au management d’une équipe passionnée de cinq femmes ingénieurs et techniciennes qualifiées, basé sur la participation collective. Une ingénieur agro en contrat aidé, en charge de la formation sur place, vient de les rejoindre.

"Soumis à des obligations règlementaires rigoureuses, les métiers de bouche (artisans traiteur, charcutiers, pâtissiers etc.) nécessitent un accompagnement d’auto-contrôles en fonction de l’activité et du taux de production", explique l’énergique présidente de la SAS, qui pense déjà à pousser les murs pour des activités nouvelles.

À la chasse aux salmonelles, à la listeria, au cronobacter, aux staphylocoques

Accrédité Cofrac, le laboratoire actuel comprend quatre services : microbiologie, chimie, consulting et formation. D’une part,Agrodial il procède au contrôle des matières, à la validation de process, à la détermination des durées de vie ou DLC ; d’autre part, il travaille sur la simulation, sorte de jeux de rôles de mise en situation des produits. L'objectif ? Simplifier les procédures, en toute sécurité sanitaire, par des tests de certification. Eaux de réseaux, surfaces, air… Toutes les analyses sont effectuées dans les 24 heures, à réception des échantillons.

Engagée dans une démarche de développement durable, l’entreprise prône l’usage des trucs et astuces naturels comme le citron ou le vinaigre en lieu et place de leurs applications chimiques.

Forte de trois agréments (de formation en hygiène alimentaire par la Direccte, en hygiène et restauration commerciale par la Draaf et en prestation technologique de réseaux), l’entreprise se lance sur l’audit et la mise en place de démarches qualité, d’agrément sanitaire, ou encore d’accompagnement dans la Recherche & Développement de nouvelles recettes.

Agrodial espère ainsi accroître rapidement son chiffre d’affaires et embaucher une dizaine de personnes dans les cinq prochaines années.

 

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat ToulEco Tarn / Tarn & Dadou - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessus : Patrice Gausserand, maire de Gaillac, Josiane Chevalier, préfète du Tarn et Nathalie Médina, présidente de la SAS Agrodial.

Illustration ci-dessous : l’équipe du laboratoire (Nathalie Médina à droite).

Nouvelles enseignes et Pôle Santé sur les Espaces Piquerouge à Gaillac
jeudi 3 juill. 2014
Du nouveau à Gaillac

Il y a du nouveau sur les espaces Piquerouge à Gaillac : les 1.460 m² du nouveau "Pôle Santé" ont trouvé preneurs pour plus de la moitié de la surface, et d'autre praticiens vont s'installer dans les mois à venir. De nouvelles enseignes sont également attendues rapidement. Il faut dire que le parking est un argument de poids pour les activités commerciales, de services comme pour les usagers.

Lire la suite



Les 1.460 m² dédiés au nouveau Pôle Santé des Espaces Piquerouge à Gaillac sont aujourd'hui largement occupés, tout juste un an après son ouverture.

La première des deux ailes accueille la médecine du travail, un généraliste, un dentiste, un orthodontiste, une masseuse bien-être, une chrononutritionniste, un kiné-ostéopathe, une psychologue-sophrologue, une sage-femme et un laboratoire d'analyses médicales. La deuxième connaît ses premières installations avec des infirmières et une orthophoniste. Les démarches sont en cours pour l'arrivée d'un optométriste et d'un orthoptiste. Pour Jean-Marc et Sylvain Laclau, promoteurs des Espaces Piquerouge, ce rythme est satisfaisant. "Ce qui est important pour nous, c'est la diversité de l'offre et la qualité des représentants de ces professions".

Des promoteurs confiants

Vue PiquerougeAu-delà de la qualité des bâtiments, les 125 places de parking, dont 15 pour personnes handicapées, sont un argument supplémentaire et de poids.

Du côté de la zone commerciale, qui s'étend sur environ 11.000 m², le taux d'occupation actuel est de 85 %. Il reste deux lots à pourvoir : le site de l'ancien commerce alimentaire le Panier gourmand, sur 900 m² et l'espace d'abord occupé par la papeterie Majuscule (500 m²), qui s'est déplacé dans la zone.

Pour combler ces "vides", Jean-Marc et Sylvain Laclau ont déjà plusieurs touches, qu'ils étudient. Au delà, l'arrivée de l'enseigne Moré, du restaurant de sushi, de la Pataterie, de Bonobo et du piscinier albigeois Julien, la transformation de Bazarland en Décomob, le relookage de Home Tendance... montrent que la zone évolue, en permanence, pour s'adapter à ses clients et à ses enseignes.

Sylvain Laclau est confiant dans l'avenir. "La clientèle a pris l'habitude d'y venir, il suffit de regarder les parkings. Le démarrage d'une zone commerciale prend toujours du temps. Nous le savions et les commerçants aussi. Mais cette fois, sans s'aventurer, je crois qu'on peut dire que c'est bien parti.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illsutration ci-dessous : Madame la Préfète du Tarn, Josiane Chevalier, entourée des élus locaux (Jacques Valax, Député, Pascal Néel, Président de Tarn & Dadou, Michèle Rieux, Conseillère générale) et de Jean-Marc et Sylvain Laclau, devant les Espaces Piquerouge.

L'Essor maraîcher fait d'une pierre deux coups : journée portes ouvertes et inauguration des locaux le 04 juillet 2014
dimanche 29 juin 2014
Evènement

A vos agendas ! L'Essor maraîcher de Tarn & Dadou profite de l'arrivée de l'été pour vous ouvrir ses portes, le vendredi 04 juillet 2014 à partir de 16h30, sur son site de Gaillac situé au 1200 route de Viars. Cette journée sera aussi l'occasion d'inaugurer les locaux dont les travaux d'aménagement se sont achevés en mai 2014. Les maraîchers en herbe, qui utilisent la structure d'expérimentation en maraîchage biologique mise en place par Tarn & Dadou et ses partenaires du monde agricole, disposent désormais d'un outil totalement opérationnel, et seront ravis de vous expliquer comment ils s'organisent pour faire pousser leurs légumes bio et les vendre ! Venez nombreux, amenez les enfants !

Lire la suite



Au programme le 04 juillet...

Flyer d'invitation rectoEn continu, de 16h30 à 19h

  • Rencontre avec les maraîchers et maraîchères
  • Visites commentées des cultures
  • Animations pour les enfants
  • Vente de légumes bio

De 18h à 19h

 

  • Présentation de l’Essor Maraîcher
  • Inauguration des nouveaux locaux
  • Témoignages de maraîchers en phase test ou installés
  • Apéritif partagé

 

L'Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Partant du constat du manque de légumes biologiques sur le département et de la dynamique de candidats à l'installation rencontrant le besoin de consolider leur expérience avant de s'engager dans une installation agricole, Tarn & Dadou, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture du Tarn, l'ADEART et Inéopole Formation, a impulsé la création en 2012 de l'Essor maraîcher de Tarn & Dadou. Cette association a pour vocation de permettre aux porteurs d'un projet en maraîchage bio de développer leur expérience et de tester leur projet d'installation en limitant la prise de risque financier, sur une durée de 1 à 3 ans.

Ce concept innovant d'espace test agricole, qui permet d'accompagner les futurs maraîchers vers la professionnalisation, seFlyer invit verso concrétise à l'Essor maraîcher par la mise à disposition de chaque futur maraîcher d'un outil de production professionnel comprenant :

  • du foncier certifié en agriculture biologique : 930 m² de serres tunnel et 1 à 2 ha de terres plein champ irrigables,
  • des bâtiments d'exploitation : hangar, atelier, aire de lavage, chambre froide et bureau,
  • des équipements professionnels : matériel de travail du sol, d'entretien des cultures et de récolte,
  • un accompagnement technico-économique, administratif, en comptabilité-gestion,
  • un accompagnement à la recherche de débouchés et de foncier.

Chaque maraîcher bénéficie d'une couverture sociale grâce au contrat CAPE (Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise).

Contacts Essor maraîcher de Tarn & Dadou

Coordinatrice : Claudette Formantin - 1200 route de Viars, 81600 Gaillac - couveuse.maraichage@ted.fr - 09 80 78 12 93.

 

Illustration : invitation à la journée du 04 juillet 2014.

En téléchargement ci-dessous : le programme de la journée du 04 juillet 2014.

Sur le parc d'activités de Garrigue Longue à Montans, les Ateliers du pain façonnent six tonnes de pâte par jour
mardi 24 juin 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans cette rubrique "Zoom sur...", nous vous proposons de retrouver régulièrement des focus sur "Ces entreprises qui font Tarn & Dadou". Cette rubrique est réalisée en partenariat avec ToulEco Tarn et vise à valoriser les compétences et savoir-faire des entreprises locales. Aujourd'hui, les Ateliers du pain à Montans, une nouvelle entreprise Tarn & Dadou, industrielle... et artisanale !

Lire la suite



Installé depuis juillet 2013 au sein du parc d'activités de Garrigue Longue, sur la commune de Montans, les Ateliers du pain fabriquent des pains spéciaux pré-cuits pour de gros distributeurs nationaux comme Even, ou des centrales de référencement comme Fedipat.

Ph Caussade devant ses painsDu pain Paillasse à la baguette Courtisane, treize personnes façonnent les pains spéciaux, reconnus pour leur qualité, en suivant un process artisanal sur 24heures, au rythme de la levée de la pâte, de sa fermentation lente et longue. Avec de la farine de blé, issue des moulins locaux, stockée sur place dans un énorme silo, l’équipe travaille six tonnes de pâte à pain par jour dans quelques 2.000m² d’atelier.

"Nous faisons du volume, mais toujours dans les règles de l’art et de qualité du produit. Nous tournons avec une seule équipe mais l’objectif est d’arriver à tourner avec deux ou trois autres. Nous espérons embaucher à terme 16 personnes de plus", explique Philippe Caussade, le fondateur et dirigeant de la SAS Ateliers du Pain.

Dès le premier exercice, il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 millions d’euros. Et ouvert deux magasins de vente directe Lo Tarnou à Albi et un à Montauban, sa ville d’origine.

Bien accueilli, bien aidé dans ses démarches par la Communauté de communes Tarn & Dadou et la Région de qui il a reçuTravail pain des aides via une subvention sur l’investissement, il a pu réaliser une performance en bouclant le chantier de construction de ses ateliers en six mois. Pour un montant total d'investissement, entre le bâti et le matériel, d'environ 4 millions d’euros. De fabrication française, les gigantesques équipements sont constitués d’un four tunnel à sol de pierre, de deux gros pétrins et d’un refroidisseur circulaire à spirale.

Meunier dans une première vie, à Villemur-sur-Tarn en Haute-Garonne, dans le moulin du village créé par son père dans les années 1970, puis à Montauban, Philippe Caussade est un passionné de la matière et du savoir-faire ancestral. A l’âge de trente ans, il a bifurqué sur la panification car il "aime autant faire le pain que le manger".

Un goût de la boulange qu’il a transmis à son fils Julien, 28 ans, qui vient d’intégrer l’entreprise.

 

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat ToulEco Tarn / Tarn & Dadou - Lire l'article en ligne ici.

Illustrations ci-dessus : vues de l'atelier de fabrication.

Illustration ci-dessous : Philippe Caussade, à droite, et la relève, à gauche.

Chez Massoutier à Graulhet, le plâtre est une affaire artisanale de famille
vendredi 20 juin 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Spécialisée dans les travaux de plâtrerie sèche et humide, en neuf comme en rénovation, l’entreprise de plâtrerie graulhétoise Massoutier, Jacky et Fils, évolue à 80% sur les marchés publics, dans des ouvrages fonctionnels du secteur tertiaire. Les 67 salariés de l'entreprise reflètent bien l’état d’esprit de l’entreprise éponyme : 70% d’entre eux ont été formés au sein de l'entreprise.

Lire la suite



Les établissements Massoutier et Fils, implantés au sein de la zone artisanale de la Molière à Graulhet, ont acquis une notoriété régionale sur des chantiers phares, tels que les hôpitaux de Rodez, Cahors, Muret, et bien sûr, Albi et Castres. Des références prestigieuses auxquelles s’ajoutent l’EMAC (Ecole des Mines d'Albi), l’usine Lagardère, une partie des usines d’assemblage de l’A350, l’Hôtel de Région ou encore le Stadium à Toulouse. Pour tous ces chantiers, l'entreprise a réalisé la partie distribution intérieure des bâtiments, cloisonnement, plafond, isolation (qui permet un confort thermique et acoustique), ainsi que la protection incendie.

Un métier qui doit passer par les doigts

Créée en 1969 par ses parents, l’entreprise est aujourd’hui dirigée par Pascal Massoutier qui, après un diplôme de commerce, a choisi de faire un BEP de plâtrerie.

"C’est un métier qui doit passer par les doigts", se réjouit Jacky, fier que son fils ait expérimenté toutes les étapes techniques, grâce auxquelles il a acquis un savoir-faire exemplaire.

"Nous évoluons à 80% sur les marchés publics. Au sortir de deux années difficiles, notre chiffre d’affaires est passé de 11 à 14 millions d’euros. Notre carnet de commandes est bien soutenu, malgré l’absence de signes de reprise", précise le dirigeant.

Desservi par la période post élections, qui lui ont, notamment, fait perdre le chantier de la Maison de l’image à Toulouse, abandonné par la nouvelle municipalité, le chef d’entreprise avoue être amené à élargir son périmètre. C’est au Bourget que la société va, peut-être, intervenir pour une des usines Eurocopter.

"L’accès à la commande publique est compliquée, car certains maîtres d’œuvre nous font perdre environ 20% de succès sur les appels d’offres, en survolant les analyses d’offres", précise t-il.

Et de suggérer un amendement, afin que l’analyse d’offres soit faite par les maîtrises d’œuvre extérieures au chantier. Il émet par ailleurs un vœu pieu sur la réorganisation des réunions de chantier "grignoteuses d’énergie", pourquoi pas par télé-réunion ?

Entreprise inscrite à la fois à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat et à celle du Commerce et de l’Industrie du Tarn, elle fait travailler une centaine de sous-traitants. Dans la perspective de développer sa force de frappe qu’est son bureau d’études, la maison Massoutier est en train de refaire ses propres locaux.

 

Source : ToulEco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l’équipe des établissements Massoutier et Fils regroupée autour de Josiane Chavalier, préfète du Tarn, en visite d’entreprise.

Le Cluster régional MIPYRAIL Innovation présenté aux entreprises du Tarn
jeudi 19 juin 2014
Rencontre

A l'invitation de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn, en partenariat avec la Communauté de communes Tarn & Dadou, le cluster MIPYRAIL Innovation, association loi 1901, a été présenté le 11 juin 2014 à une dizaine d'entreprises du Tarn par son président, Pascal PIN, de la société ACTIA.

Lire la suite



Regroupant d'ores et déjà 27 PME régionales (8.200 emplois, 1,4 Milliards € de CA cumulé), le cluster Mipyrail Innovation s'est fixé plusieurs  objectifs :

  • la valorisation et  le développement d'affaires de ses membres,
  • le rayonnement collectif du savoir faire industriel ferroviaire régional,
  • l'innovation au service des clients.

Les compétences déployées par les entreprises membres répondent aux enjeux liées à l'expertise sur matériel roulant et sur infrastructure, la sécurité des systèmes, les services aux usagers, l'optimisation de l'énergie.

Toute entreprise de la région Midi-Pyrénées ayant de l'activité dans le secteur ferroviaire peut solliciter son adhésion au cluster. Le développement d'affaires avec des entreprises déjà membres peut constituer une première étape pour celles qui ne sont pas encore positionnées sur ce secteur.

Cette première rencontre dans le Tarn a ainsi permis aux entreprises présentes de mieux cerner les actions de Mipyrail Innovation et ses perspectives dans un marché ferroviaire national et international en croissance.

 

Lien vers le site du Cluster Mipyrail Innovation en cliquant ici (et ci-dessous). 

Illustration ci-dessous : vue des participants à la rencontre avec le Cluster Mipyrail Innovation. 

A Graulhet, Carré royal joue la carte de l'export... et gagne...
lundi 16 juin 2014
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

La maroquinerie graulhétoise Carré royal vient de remporter le trophée Export décerné par le conseil régional de Midi-Pyrénées, à l'occasion du forum toulousain Destination international, dans la catégorie «primo-exportateur». Un grand bravo à Carré Royal et à son responsable, Pascal Augéry !

Lire la suite



L'entreprise de maroquinerie Carré royal, dont l'atelier se situe à Graulhet en Tarn & Dadou, vient de remporter le trophée Export-primo-exportateur 2014 organisé par la région Midi-Pyrénées. La marque de maroquinerie, fondée en 1950 et reprise en 2006 par Pascal Augéry, propose porte-cartes, portefeuilles, sacs et cabas. Une gamme de produits principalement réalisée en cuir de taurillon, cuir de veau ou de vachette dans une vaste gamme de coloris. Le design minimaliste et la qualité des matières positionnent la marque sur le segment du haut de gamme.

C'est notamment ce choix qui a permis à son dirigeant, Pascal Augéry, de développer la marque à l'international.

"Aujourd'hui, sur les 55.000 pièces fabriquées chaque année, environs 6.000 sont destinées à l'exportation", souligne-t-il. Distribuée dans de grandes enseignes françaises de la mode, l'entreprise Carré royal est aujourd'hui présente dans de nombreux pays européens (Allemagne, Suisse, Autriche, Italie, Suède, Danemark et Royaume-Uni), ainsi qu'en Asie.

L'accompagnement de la chambre du commerce et d'industrie du Tarn a permis à l'entreprise de déposer un dossier qui a retenu l'attention du jury. L'entreprise a ainsi été récompensée jeudi 12 juin 2014, lors du forum toulousain Destination International.

L'occasion aussi pour Michel Bossi, président de la CCI du Tarn, de réunir les entreprises exportatrices tarnaises présentes sur le salon au cours d'un apéritif internationalement Tarn, afin de favoriser les échanges.

"Pour nous, ce trophée est une reconnaissance, mais il va aussi et surtout nous permettre de participer à plus de salon professionnels destinés à l'exportation", se félicite Pascal Augéry.

En 2012, Carré Royal employait 7 salariés pour un chiffre d'affaires annuel de 800.00 euros. 

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne en cliquant ici. Lire également l'article consacré à Carré Royal dans ToulEco Tarn en cliquant ici.

Illustration ci-dessous : Michel Bossi, président de la CCI du Tarn, Pascal Augery, dirigeant de Carré royal, Didier Gardinal, président de la CCI régionale, et Bernard Raynaud, vice-président du Conseil régional. 

Pour fêter son demi-siècle, Gilles Sanders prépare une "gentlemen"
mercredi 11 juin 2014
Evènement

Le 9 août 2014, Gilles Sanders va avoir 50 ans. Pour fêter son demi-siècle, l'ancien coureur cycliste professionnel a souhaité s'entourer de ses compagnons de route et d'amis en organisant un "gentlemen" à Graulhet, dans la commune où il a choisi de développer son commerce de cycles. La manifestation sera parrainée par Jean-Marie Leblanc, ancien coureur cycliste, journaliste et patron de la Grande Boucle.

Lire la suite



"L'idée est de réunir 50 anciens coureurs et VIP, et de les associer à des amis pour faire des équipes équilibrées", explique Gilles Sanders, qui précise : "à la fin de l'épreuve, les coureurs professionnels dédicaceront leurs maillots. Une tombola sera aussi organisée au profit d'une association".

La logistique de l'événement comprend l'hébergement des coureurs participants, l'organisation des bénévoles pour l'épreuve ou encore une soirée avec un repas de gala. Du côté des indispensables bénévoles, l'ancien cycliste professionnel - seul coureur français à avoir participé à des championnats du monde dans trois disciplines différentes : la route, le VTT et le cyclo-cross - pourra compter sur les services d'une association vaurénne qui mettra à disposition une vingtaine de personnes pour organiser l'événement.

Le circuit prendra place dans la zone industrielle du Rieutord à Graulhet afin de pouvoir être facilement délimité et sécurisé. L'idée principale est de concentrer la course, les repas et l'hébergement de tout ce monde sur la ville de Graulhet.

Pour l'instant, la liste des coureurs est encore en cours de constitution, mais les amateurs de la petite reine ne seront pas déçus. Il n'y aura cependant pas que des cyclistes pour prendre part à la fête ; ainsi, Fabien Pelous, Claude Elias, ancien trésorier du stade, ou encore Nicolas Spanghero seront à coup sûr de la partie pour assurer le spectacle.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous :  Anne et Gilles Sanders, devant la boutique Sandersbikes à Graulhet.

Présentation du Cluster MipyRail Innovation le 11 juin 2014 de 9h à 11h à Tarn & Dadou
mardi 10 juin 2014
Accompagnement des entreprises

A vos agendas ! Pascal Pin, de la société Actia et par ailleurs Président du Cluster MipyRail Innovation, vient dans les locaux de Tarn & Dadou le mercredi 11 juin de 9h à 11h afin de présenter aux entreprises intéressées le Cluster et les actions qui y sont développées. Cette présentation intéresse particulièrement les entreprises locales dont l'activité touche au secteur des transports ferroviaires. Chefs-d'entreprises, cette rencontre vous intéresse... Venez nombreux !

Lire la suite



Le Cluster MipyRail

TrainMipyRail Innovation est une association loi 1901, ouverte à toute entreprise ayant une activité ferroviaire en Midi-Pyrénées. Toute adhésion nécessite une cooptation à la majorité simple des membres de l’association.

L’association est composée de différents membres :

  • les membres d’honneurs : les institutions dont Midi-Pyrénées Innovation, les associations ou les groupements professionnels,
  • les membres actifs : les sociétés exerçant une activité industrielle dans le domaine ferroviaire en Midi-Pyrénées,
  • les membres affiliés : tout autre organisation ayant une activité dans le domaine ferroviaire.

Son bureau est constitué des représentants suivants.

  • Président : Pascal PIN (ACTIA Automotive).
  • Vice-président : Martine PAIS (CRM).
  • Secrétaire : Nathalie MAZEAU (LEROY Automation).
  • Secrétaire adjoint : Xavier LAFONTAN (INTESENS).
  • Trésorier : Patrick VIAL (SPIE Sud-Ouest).
  • Trésorier adjoint : Eric DANOY (SYSTEREL).
  • Président d’honneur : Pierre LEROY (AxSeam).

MipyRail Innovation fédère aujourd'hui 24 industriels de la Région Midi-Pyrénées œuvrant dans le ferroviaire... Plus de 5.000 salariés couvrent l'ensemble de la filière : infrastructures, matériel roulant, systèmes électroniques, solutions logicielles, support, test et diagnostic, maintenance et rénovation.

Aujourd'hui, la principale action de MipyRail Innovation consiste en la préparation pour ses entreprises du salon international Innotrans, plus grand salon mondial dans le domaine du transport ferroviaire, qui se tiendra à Berlin en septembre 2014.

Présentation du Cluster le mercredi 11 juin de 9h à 11h dans les locaux de Tarn & Dadou

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Tarn, en partenariat avec Tarn & Dadou, propose aux entreprises intéressées (entreprises du secteur des transports ferroviaires principalement) de participer à une réunion d’information et de présentation du Cluster MipyRail Innovation, le mercredi 11 juin 2014 de 9h à 11h dans les locaux de la Communauté de communes Tarn & Dadou à Técou.

Entreprises,

vos produits et services correspondent à des besoins du secteur des transports ferroviaires,

vous souhaitez mieux cerner les opportunités et contraintes sur ces marchés,

vous voulez profiter de la synergie des entreprises du cluster,

Venez découvrir son fonctionnement, les actions et les conditions pour intégrer le Cluster MipyRail Innovation.

Pascal PinLa réunion sera animée par Pascal PIN - Société ACTIA - Président du Cluster MipyRail Innovation (photo ci-contre).

Pour tout contact relatif à cette rencontre : Bruno PEYRILLE – CCI du Tarn - Tel 05 63 43 35 25.

 

 

 

llustration ci-dessous : les membres de MipyRail en réunion de travail. 

Lien ci-dessous : site Web du Cluster MipyRail.

En téléchargement ci-dessous : l'invitation à la présentation du Cluster MipyRail du 11 juin 2014 et le bulletin réponse.