Actualités

Où l'on parle de Terra Local
mercredi 21 déc. 2011
Local

Le magasin de vente directe de produits fermiers Terra Local, qui a fêté ses 3 ans mi-septembre 2011, se porte bien. L'originalité du concept (vente par les producteurs), la qualité et la diversité des produits, la convivialité naturelle et omniprésente y participent grandement. Cette initiative, soutenue par Tarn & Dadou dans sa phase de démarrage, trouve son rythme de croisière et c'est tant mieux ! On en parle dans la Dépêche du Midi.

Lire la suite



Laetitia, aide soignante à Albi, vient faire son marché au magasin Terra Local. Serait-elle un modèle, un archétype de la clientèle de cette épicerie ? « Cela fait deux ans que je viens y faire mes courses. La semaine je travaille avec des horaires compliqués. Quand je viens ici, je prends le temps, tout est calme, reposant. J'y trouve des légumes frais. Mais aujourd'hui je viens acheter des tisanes ».

Vue Terra Local

Patrick Pelissier, apiculteur à Lisle sur Tarn, boit du petit lait. La cliente en dit plus que ce qu'il aurait pu vanter de ce projet de producteurs associés depuis de trois ans. Aujourd'hui, ils sont 25 qui vendent de la viande fraîche (veau, agneau, porc gascon - celui des tontons François- , poulet, lapin, canard), de la conserve (pâtés de daims, de porc…) des légumes secs (les lentilles de Philippe et Sylvie, miam, miam), des confitures, des crèmes de marron, les fromages de Léonore, et les vins de Bois Moisset, récemment valorisés par la signature de Perico Légasse,..et les étranges parfums qu'invente Victor Brureau en son domaine de Peyres-Combe… des vins aux parfums qu'il faut apprivoiser.« L'épicerie est tenue, chaque vendredi et samedi par les producteurs, à tour de rôle.. ». nous indique François Le Clerc, éleveur de porcs gascons à Vaour, co-inventeur de ce lieu à nul autre pareil.

 

Contacts.

  • Terra Local : ouvert le vendredi et le samedi de 9h à 19h.
  • 116 avenue Charles de Gaulle à Gaillac (Route d'Albi - Bâtiment ICIFER).
  • Téléphone : 05 63 41 88 80

Source : la Dépêche du Midi - lire l'article en ligne en cliquant ici.

Illustration : à la caisse de Terra Local.

Méthanisation en Tarn & Dadou : la phase 1 de l'étude de faisabilité est terminée et encourageante pour la suite
mercredi 21 déc. 2011
Attractivité du territoire

Tarn & Dadou a lancé en avril 2011, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture du Tarn, une étude de faisabilité relative à la création sur le territoire d'une ou plusieurs unités de méthanisation. La phase 1 de ce travail, conduit par le jeune bureau d'études gaillacois Méthode Carré, touche à sa fin. Il s'agissait d'étudier quantitativement et qualitativement le gisement mobilisable de matière organique, qui alimenterait par la suite le processus de méthanisation. Le 1° semestre de l'année 2012 sera consacré aux phases 2 et 3 de l'étude et à la mobilisation des acteurs locaux intéressés par ce projet.

Lire la suite



Le comité de pilotage et de suivi de l'étude de faisabilité méthanisation, lancée par Tarn & Dadou au printemps 2011, s'est réuni le 20 décembre pour d'une part entendre et commenter les conclusions de la phase 1 du travail en cours, à savoir l'étude du gisement mobilisable de matière organique, pour d'autre part valider la méthode et le calendrier de travail pour la suite de l'étude. Ce comité de pilotage réunit des élus et techniciens de Tarn & Dadou et de la Chambre d'Agriculture, ainsi que des partenaires comme l'Ademe ou la Région Midi-Pyrénées.

Un potentiel important

méthanisation à la fermeL'étude a permis, sur la base d'une typologie en 5 catégories de déchets ou co-produits (co-produits issus de l'industrie, déchets banals des entreprises, déchets verts, déchets des stations d'épuration et co-produits agricoles), une approche quantitative et qualitative du gisement de matières organiques mobilisable pour alimenter une unité de méthanisation. Ces éléments ont également été cartographiés.

Au total, ce sont environ 155.000 tonnes / an de matières organiques qui sont mobilisables, dont la très grande majorité est issue du monde agricole au sens large. Cela représente un potentiel méthanogène de 51 GWh/an, soit l'équivalent de l'énergie utilisée en chauffage par 2.400 foyers par an.

Ces éléments permettent d'imaginer la réalisation d'une ou plusieurs unités de méthanisation sur le territoire Tarn & Dadou et ouvrent des perspectives intéressantes.

 

Des perspectives intéressantes

Unité méthanisationEn effet, le gisement mobilisable, en particulier les co-produits issus des secteurs agricole et viticole (particulièrement bien représentés sur le territoire de Tarn & Dadou), laisse penser que la réalisation d'unité(s) de méthanisation trouverait une rentabilité économique, ce qui facilitera d'une part les investissements à consentir, d'autre part la pérénnisation du système et de l'exploitation sur la durée.

Ces éléments sont encourageants, notamment car le projet "méthanisation" s'inscrit dans la stratégie Tarn & Dadou de proposer un développement territorial éco-responsable. La méthanisation constitue en effet une activité à 0 déchet, qui valorise la matière organique et participe d'une logique de bouclage des flux (pas de perte et de déchet au cours du processus et utilisation possible de la matière issue de la méthanisation). Au-delà, ce type de réflexion conduit aussi à s'interroger sur de nouveaux modèles de distribution décentralisés, sur une utilisation territorialisée de l'énergie ou sur les possibilités de valorisation de ressources locales pour la production énergétique.

Un sujet complexe

Unité méthanisation

Bien que les conclusions de l'étude de gisement soient prometteuses, des étapes importantes restent à franchir. Si Tarn & Dadou doit enclencher début 2012 un travail de mobilisation des acteurs locaux pour que ce projet se concrétise, d'autres problématiques seront aussi à traiter dans le cadre de ce projet, qui touche à un sujet sensible et complexe, sur un marché concurrentiel. Parmi ces problématiques :

- la sécurisation des approvisionnements, la logistique, le transport, le stockage ;

- la valorisation de la chaleur issue de la méthanisation ;

- la qualité et la traçabilité des produits...

Les conclusions définitives de l'étude de faisabilité sont attendues à la fin du premier semestre 2012.

 

Fichier en téléchargement : synthèse de la phase 1 de l'étude de faisabilité.

Illustration : le principe de la méthanisation.

Inauguration du nouveau site de stockage de la Coopérative agricole de Graulhet-Lombers
lundi 19 déc. 2011
Du nouveau à Graulhet

La Coopérative agricole de Graulhet-Lombers, présidée par Jean-François Bellières, a inauguré vendredi 16 décembre 2011 son nouveau site de stockage de céréales sur le parc d'activités Tarn & Dadou de la Bressolle à Graulhet. L'aboutissement d'un projet démarré en 2007, pour un investissement matériel et immobilier total de l'ordre de 1,5 millions d'euros. Félicitations !

Lire la suite



La construction du nouveau site de stockage de céréales de la Coopérative agricole de Graulhet-Lombers est achevée depuis quelques semaines, et l'inauguration a eu lieu ce vendredi 16 décembre 2011, sur le parc d'activités de la Bressolle à Graulhet, en présence des membres de la coopérative et des principales personnalités de la ville de Graulhet et du Département.

Un outil à la mesure du besoin

Blé, orge, maïs, tournesol, les capacités de stockage de la coopérative sont désormais considérablement accrues pour répondre à une demande autant qu'à un besoin, comme le confirme Bernard Groussac, le Directeur de la coopérative : "L'activité de collecte progresse de 10 à 20 % chaque année. Nous l'avons créée en 2002. Sans bâtiments et avec obligation de rotation rapide, nous collections 3.500 tonnes de céréales. Nous étions en 2010 à 8.000 tonnes. Le site va nous permettre d'atteindre l'objectif de 10.000 tonnes minimum". 8 silos de stockage ont été construits pour atteindre cet objectif.

133 producteurs, sur le canton de Graulhet ou les cantons limitrophes, sont adhérents de la structure, mais le potentiel semble beaucoup plus important. La création de ce nouveau site correspond à un service de proximité, la plupart des producteurs venant en effet livrer dircetement.

Les clients de la coopérative sont principalement des meuniers et des fabricants d'aliments, les éleveurs ayant aussi recours à ses services.

Une démarche HACCP

Le service rendu se veut par ailleurs à la pointe des obligations sanitaires, avec l'engagement du site dans une démarche HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point / Analyse des dangers - points critiques pour leur maîtrise), système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments. Cela permet à la coopérative de viser le haut du tableau qualitatif. Bernard Groussac : "Nous pouvons ainsi vérifier la qualité des lots et les orienter dans les cellules correspondantes, tout en contrôlant leur mise sur le marché".

Tarn & Dadou a soutenu cette opération d'une part en accueillant le nouveau site sur le parc d'activités intercommunal de la Bressolle à Graulhet, d'autre part en montant les dossiers de demande de subventions de la coopérative.

 

Source : la Dépêche du Midi - Voir l'article en ligne en cliquant ici.

En illustration : les élus locaux (dont Claude Fita, Maire de Graulhet, Pascal Néel, Président de Tarn & Dadou et Thierry Carcenac, Président du Conseil général) entourent Jean-François Bellières (Président de la coopérative) pour découper le ruban lors de l'inauguration du bâtiment de la Coopérative agricole de Graulhet-Lombers.

Le club Midi-Pyrénées des éco-entreprises à la rencontre de Tarn & Dadou
lundi 19 déc. 2011
Rencontre

Le groupe Eau-Air-Odeur du club Midi-Pyrénées des éco-entreprises a rencontré le Président de Tarn & Dadou et ses équipes techniques pour une matinée de rencontre et d'échanges sur des thématiques liées au développement durable et aux relations entre entreprises et collectivités.

Lire la suite



La matinée du vendredi 16 décembre 2011 a été consacrée à Tarn & Dadou à une rencontre et des échanges entre la collectivité et les membres du groupe Eau-Air-Odeur du club Midi-Pyrénées des éco-entreprises.

Cette rencontre, initiée par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn, a permis d'une part aux entreprises du club de connaître plus avant le fonctionnement d'une collectivité et les problématiques "environnementales" que se pose Tarn & Dadou, d'autre part à Tarn & Dadou d'échanger avec des spécialistes régionaux reconnus, sur des thématiques de développement éco-responsable qui préoccupent actuellement la collectivité.

Parmi la dizaine d'entreprises présentes, certaines développent leurs activités dans le traitement des odeurs, dans le traitement ou l'analyse des eaux (de process industriels notamment), d'autres concoivent des stations d'épuration innovantes ou proposent des solutions de traitement des effluents liquides industriels. 

Grâce à la compétence des interlocuteurs autour de la table, 3 thématiques en lien direct avec des projets Tarn & Dadou en cours ou à venir ont été abordées dans le détail. Elles concernent les points suivants.

  • Méthanisation : acceptabilité du projet / traitement des effluents / traitement des odeurs.
  • Récupération des eaux de pluie sur bâtiments en système collectif (zones d'activités, lotissement d'habitation...).
  • Traitement de l'air (ventilation, réseau de chauffage) : aspects traitement du réseau, hygiène et odeurs.

Nota

  • Plus d'informations sur le club Midi-Pyrénées des éco-entreprises dans la rubrique Partenaires du site.
  • La plaquette de présentation du club Midi-Pyrénées des éco-entreprises est à retrouver dans la rubrique Ressources du site.
  • La liste qualifiée des entreprises membres du groupe Eau-Air-Odeur du club Midi-Pyrénées des éco-entreprises dans la rubrique Ressources du site.

En téléchargement sur cette page, la présentation du groupe Eau-Air-Odeur.

Où l'on parle de la couveuse d'activités en maraîchage biologique de Tarn & Dadou
mercredi 14 déc. 2011
Projets Agglo Gaillac | Graulhet

Une « couveuse d'activité agricole », située à proximité immédiate de la ZIR du Mas de Rest à Gaillac, va ouvrir ses portes en 2012. Quatre aspirants maraîchers auront la possibilité d'y faire leurs preuves avant de voler de leurs propres ailes. Un dispositif qui facilitera le développement d'une agriculture raisonnée de proximité.

Lire la suite



Le projet de Tarn & Dadou de créer une couveuse d'activités en maraîchage biologique, en germe depuis 2 ans, va voir le jour en 2012 sur du foncier agricole dédié. Cette décision qui a été validée en septembre 2011 par les élus de la Communauté de communes. Les travaux d'aménagement des terrains et des bâtiments propriétés de Tarn & Dadou vont se dérouler au cours du premier trimestre 2012. Les premiers maraîchers pourraient quant à eux s'installer avant la fin du 1° semestre.

 

On parle du projet de Tarn & Dadou dans ToulEco Tarn : voir l'article en cliquant ici.

 

Illustration ci-dessous : article paru dans le Volontés Communes de Tarn & Dadou (journal de la Communauté de communes) de décembre 2011.

Tarn & Dadou récompensé au salon Pollutec à Paris
mardi 6 déc. 2011

Dans le cadre de sa politique de sensibilisation à la réduction des déchets, Tarn & Dadou a été récompensé le mercredi 30 novembre 2011 au salon Pollutec en gagnant le 3° prix du concours "Recettes 0 déchet", organisé par Inddigo et Orée.

Lire la suite



3° prix concours recettes 0 déchetMercredi 30 novembre 2011, Inddigo et Orée ont révélé les 3 primés de la première édition du concours "Recettes zéro déchet". Le premier prix revient au SIVOM du Louhannais, le deuxième au Conseil général de L’Isère et le troisième à la Communauté de communes Tarn & Dadou.

Organisé par Inddigo, le concours "Recettes zéro déchet" était ouvert à ses clients et partenaires ainsi qu’aux membres et partenaires d’Orée. Inédit, il a été accrédité par la Semaine européenne de réduction des déchets. Les participants ont réalisé deux recettes, dont la deuxième à partir des restes de la première.

Tarn & Dadou a été récompensé pour son poulet Yassa (première recette) et son tajine tunisien (deuxième recette).



Le gaspillage alimentaire, une thématique qui monte

En moyenne, les français jettent 20 kg de déchets alimentaires chaque année, dont 7 kg de produits encore emballés. Pour lutter contre ces pratiques tout aussi banales que néfastes d’un point de vue social, économique, environnemental et éthique, les pouvoirs publics se mobilisent depuis quelques années. Témoin en est : la semaine européenne de réduction des déchets 2011 (du 19 au 25 novembre 2011) avait pour thématique le gaspillage alimentaire.

Inddigo et Orée : deux partenaires engagés

Logo InddigoInddigo a développé une expertise particulière sur le gaspillage alimentaire. Inddigo a notamment été retenue par l’ADEME pour réaliser un état de l’art des opérations visant à limiter le gaspillage alimentaire, réunis en août 2011 dans la boite à outils www.optigede.ademe.fr.

Orée, partenaire de Tarn & Dadou, est une association multi-acteurs créée en 1992. Son objectif est Logo Oréede mettre en œuvre les meilleures pratiques des organisations pour une gestion intégrée de l’environnement au niveau des territoires. Comme le rappelle Nathalie BOYER, Déléguée générale d’Orée, « la réduction et la valorisation des déchets sont au cœur de nos priorités, comme en témoignent nos actions en faveur de l’écologie industrielle et territoriale ou encore le Forum Expert « Faut-il tout recycler ? ». Notre participation à ce concours original nous aura permis de sensibiliser nos membres au gaspillage alimentaire et de valoriser les initiatives portées par certains d’entre eux, comme la Communauté de communes Tarn & Dadou.»

Illustration : Nathalie Boyer, déléguée générale d'Orée, et une représentante d'Inddigo ont révélé les résultats du concours "Recettes 0 déchet" sur le stand d'Orée à Pollutec.

Journées Portes Ouvertes à l'atelier 3C
dimanche 4 déc. 2011

L’atelier de couture 3C, implanté sur la commune de Gaillac, soufflera sa 3° bougie en janvier 2012. En prévision de cet événement, la petite entreprise organise deux journées portes ouvertes les samedi 3 et dimanche 4 décembre 2011.

Lire la suite



Accompagnée dans sa phase de création et suivie par le Point Chances pour entreprendre solidaire, Magalie Calado a installé son atelier de couture 3C à Gaillac en janvier 2009. Parmi les prestations proposées, certes de la couture, mais aussi :

  • des cours de couture ; 
  • des retouches ;
  • de la confection de vêtements sur mesure ;
  • des créations textiles propres ;
  • de la personnalisation d'articles à base de broderies ;
  • (...)

L'atelier, qui s'est agrandi en déménageant de la cité Saint-Roch au quartier de Port Fabry au printemps 2011, dispose désormais d'un espace boutique.

Afin notamment de faire découvrir ses nouveaux locaux, mais aussi en anticipation de son 3° anniversaire, Magalie Calado a décidé de proposer un "Noël à l'atelier" en organisant des journées portes ouvertes les samedi 03 et dimanche 04 décembre 2011.

Pour tout contact :

Un artisan tapissier et décorateur à Briatexte
vendredi 2 déc. 2011
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Si vous rêvez d'un bel intérieur, confortable et à votre image, allez à la rencontre de Michel Roudière, tapissier décorateur à Briatexte.

Lire la suite



Michel Roudière est artisan tapissier et décorateur, gérant de l'atelier le Confortable à Briatexte entre Graulhet, Gaillac et Lavaur, à quelques kilomètres de l'autoroute A68 (Toulouse – Albi). A partir de devis gratuits, il propose la réfection de sièges traditionnels, faite dans les règles de l'art ou avec des matériaux de haute qualité, pour les assises contemporaines ou design. Le tout est habillé de tissus originaux ou classiques, qui ne sont destinés qu'à cet usage.

Également restaurateur de boiseries, vendeur de tissus et de carcasses de sièges, Michel Roudière conseille, propose une large gamme de matériaux, de tissus et assure un travail de qualité et personnalisé.

Pour tout contact :
Michel Roudière
Le Confortable
17 route grand carrière
81390 Briatexte
tél : 05.63.58.49.66
mob : 06.18.82.20.05

Un forum pour promouvoir l'économie sociale & solidaire
mardi 29 nov. 2011
Evènement

L'Adepés, Agence de Développement et de Promotion de l’Economie Solidaire en Midi-Pyrénées, organise le 11° forum régional de l'économie sociale & solidaire les mercredi 30 novembre et jeudi 1° décembre 2011 à Toulouse.

Lire la suite



L'Adepés est un réseau régional d’acteurs (associations, entreprises, citoyens)  qui promeuvent et mettent en pratique les valeurs de l’économie sociale et solidaire en relation avec les collectivités territoriales et les pouvoirs publics. Elle organise les 30 novembre et 1° décembre 2011 le 11° forum de l'économie sociale et solidaire en Midi-Pyrénées, à Toulouse (espaces Vanel, 6° étage, salle Marengo, médiathèque de Toulouse).

Eclairages avec Bérénice Dondeyne, Présidente de l'Adepes.

Pourquoi tenir un tel Forum de l'économie sociale et solidaire ?

Le système actuel montre ses limites. La pression au travail est de plus en plus forte et les gens s'interrogent de plus en plus sur des valeurs comme la qualité du travail, la gouvernance, l'utilité sociale, la prise en compte du développement durable: autant de problématiques qui sont au cœur de l'entrepreneuriat solidaire.

Que représente l'économie sociale et solidaire dans la région?

12% des emplois en Midi-Pyrénées, c'est loin d'être marginal, et de plus en plus de jeunes entrepreneurs s'y intéressent. Les collectivités locales ont aussi pris conscience que pour éviter les délocalisations ou développer la qualité de vie dans les territoires il est nécessaire d'encourager de nouveaux « modèles » de fonctionnement de l'économie. La Région, le Conseil général et la ville de Toulouse ont créé plusieurs outils pour soutenir et accompagner les projets en ce sens. Actuellement la Région crée un nouveau fonds de garantie destiné aux sociétés coopératives.

Quel est le programme de ces deux jours?

Nous avons prévu d'inaugurer le Forum par une conférence « Peut-on vivre sans travailler? » qui pose la question de l'activité dans notre société. Le débat se poursuivra autour de tables rondes. Au total plus de 50 exposants, tous secteurs confondus seront présents. L'objectif c'est de permettre aux acteurs de se rencontrer et de se faire connaître auprès du grand public. Nous avons également invité des acteurs européens car nous souhaitons aller vers plus de coopération inter-régionale. Ce sera aussi l'occasion de dresser un premier bilan de la mise en circulation du sol violette.

 

Source : la Dépêche du Midi - Article en ligne ici.

Illustration : Bérénice Dondeyne, Présidente de l'Adepes.

Habex, une nouvelle entreprise en Tarn & Dadou
jeudi 24 nov. 2011
Nouvelle entreprise

La société Habex s'implante sur la commune de Saint-Gauzens pour y développer une activité de bureau d'études expertises conseils, sur une thématique qui était notamment au cœur de l'édition 2011 des Tables Rondes de Tarn & Dadou : le bâtiment éco-responsable.

Lire la suite



Habex est un bureau d'études dont les pôles de compétences, d'expertises et de conseils s'appliquent au bâtiment éco-responsable et à son environnement immédiat.

L'activité d'Habex s'articule ainsi autour de 3 pôles de compétences.

  1. La démarche HQE pour les bâtiments tertiaires, les logements collectifs et individuels...
  2. Le thermique : diagnostics de performance énergétique, études de performance énergétique des bâtiments...
  3. La santé et le confort : qualité de l'air intérieur, ventilation, eau, humidité, accoustique...

Habex met son savoir-faire au service des collectivités, des entreprises, des professionnels du bâtiment ainsi que des particuliers, pour tout projet de construction ou de rénovation. La société peut notamment intervenir en qualité d'Assistance à Maîtrise d'Ouvrage ou d'Assistance à Maîtrise d'Œuvre.

Habex est membre actif de l'Association des Experts Conseil en Energétique du Bâtiment (AECEB) et de l'association HQE (www.assohqe.org).

Vous souhaitez contacter Habex ?