Actualités

L'agence Pôle emploi de Gaillac mène des actions formation-embauche
lundi 8 févr. 2021
Accompagnement des entreprises

Après 15 ans à Pôle emploi, les deux derniers à Rodez comme directrice adjointe, Carole Galinier a pris la direction, début avril 2020, de l’agence de Gaillac et ses 33 collaborateurs, dont une partie en télétravail actuellement. "Tous sont mobilisés sur nos missions : indemniser les demandeurs d’emploi, accompagner leurs projets professionnels de manière personnalisée et répondre aux projets de recrutement des entreprises."

Lire la suite



Le contexte actuel a orienté les priorités vers les jeunes, via un Accompagnement Intensif Jeunes (AIJ) en mobilisant les aides du Plan jeunes. Carole Galinier met l’accent sur les actions concrètes.

Depuis octobre 2020, une conseillère dédie 100% de son temps aux jeunes. Selon la directrice de l’agence, "il y a des offres d’emploi et des postes à pourvoir sur le territoire, par exemple dans le bâtiment, la santé ou les transports".

Tous les mois, l’agence établit un calendrier d’actions sur le label national #Tous mobilisés. Le job dating consacré à la fibre optique s’est conclu par la formation de 12 stagiaires demandeurs d’emploi en décembre 2020. Fin janvier 2021, l’entreprise RS Fibre et Réseaux (Couffouleux) en engage 5 au terme de leur parcours formation "Titre pro installateur de réseaux Télécom 400 heures", financé par Pôle emploi, et réalisé par l’ADRAR.

Un schéma reproductible

Un second groupe pourrait se constituer en 2021. Le 25 janvier, un intervenant, dans le cadre de la Semaine du numérique, présentera les différents métiers et les débouchés. "Un organisme est venu de Toulouse, nous avons construit un parcours à trois : Pôle emploi, le formateur qui remet les titres et l’employeur qui embauche."

En février, l’offre de formation portera sur "ouvrier à commandes numériques" et un ouvrier agricole polyvalent, en partenariat avec l’employeur. Ce parcours devrait être mis en place dans le secteur sanitaire et social, avec une présentation le 12 février pour des postes d’assistants en gérontologie.

Carole Galinier mise sur les expertises de Pôle emploi, les partenariats (Cyberbase, IEF, etc.) et dès que possible la reprise des ateliers (sur les CV adaptés, les démarches diverses, la valorisation de son image professionnelle…).

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Carole Galinier et une partie de l’équipe de l’agence. Les ateliers sur site devraient reprendre quand les règles sanitaires seront levées.

Comme son aïeul, Marion va devenir épicière à Rabastens
samedi 6 févr. 2021
Nouveau

Juriste, Marion Lastisneres a pour projet d'ouvrir d'ici le mois de juin 2021 une épicerie à l'ancienne, à Rabastens. Une idée nouvelle pour cette jeune trentenaire en reconversion, mais qui vient de loin !

Lire la suite



"Ma formation dans une école spécialisée, à l'issue de mes sept années de droit, m'a amené à défendre les droits des créateurs aussi bien dans le domaine de l'industrie que dans la réalisation artistique, mais j'avoue que j'ai envie de passer à autre chose", explique Marion Lastisneres.

Cette Béarnaise d'origine exerce encore à Toulouse, dans le domaine de la protection de la propriété intellectuelle. Mais, preuve que le droit mène à tout, Marion a décidé de quitter ses manuels pour la balance d'épicière. "Victime" d'un véritable coup de foudre pour Rabastens, c'est alors qu'elle y préparait son projet de reconversion que la jeune femme a découvert que son arrière-grand-père Rouaix était déjà épicier en pays rabastinois !

S'appuyer sur le savoir-faire local

La démarche de Marion a une forte connotation écologique et elle compte supprimer tout emballage pour proposer des produits en vrac.

Cela concerne ce qu'il est convenu d'appeler l'épicerie sèche, les fruits et les légumes.

Pour ce qui est des liquides tels le lait les yaourts ou les cosmétiques, l'usage de la consigne est de rigueur. Plutôt que le bio, la trentenaire entend privilégier des produits de proximité et le savoir-faire local.

Pour l'heure, elle recherche un local d'une superficie suffisante pour y intégrer ses silos à gravité et ses bonbonnières pour le vrac, ce qui devrait donner un aspect kitch au projet : "Mon ambition n'est pas de concurrencer les structures en place mais de faire mon chemin et d'offrir une alternative à nos habitudes de consommation en proposant une fourchette de prix raisonnable".

Ouverture prévue en juin 2021.

 

Source : Le Journal d'Ici - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Marion Lastisneres va abandonner le droit au profit de l'épicerie en ouvrant son commerce d'ici les prochains mois.

L’Hirondelle grandi avec délicatesse à Lisle sur Tarn
vendredi 5 févr. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que la lumière s’est allumée au 27 rue Saint-Louis à Lisle sur Tarn, avec la nouvelle boutique de créateurs "L’Hirondelle".

Lire la suite



Avoir comme cadeau d’ouverture, une année 2020 si originale, fût un appel à rester zen et soudé pour le lancement de la boutique de créateurs "L’Hirondelle".

Julie Coissard, avec l’espoir qui la caractérise, a même bien fait évoluer son enseigne avec aujourd’hui plus de vingt-cinq créateurs avec toujours une touche artistique dans les articles et produits proposés.

Outre les bijoux de dentelle faits à la main par Julie, ici en local, vous trouverez d’autres produits au sein de cet atelier boutique : des savons et cosmétiques, des céramiques, accessoires textiles, luminaires, accessoires enfants, sculptures, papeterie (affiche personnalisée), illustrations, sérigraphie, brocante, maroquinerie objets poétiques ou kokédamas.

Parmi les cadeaux qui marchent bien il y a les cadeaux naissances ou les chaussettes fantaisies.

Et il y en a en fait pour tous les goûts, avec toujours cette délicatesse dans le cadeau personnalisé, unique, qui fait toujours plaisir.

L’Hirondelle est ouverte du mercredi au samedi de 10h à 12h 30 puis de 15h à 19h, ainsi que le dimanche de 10h à 13h pour un achat de proximité.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Julie Coissard vous accompagne dans vos choix.

Freyssinet Aéro Equipment investit dans une fonderie titane 4.0 à Couffouleux !
vendredi 8 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Le sous-traitant aéronautique Freyssinet Aéro Equipment lance un investissement de l'ordre de 8 millions d’euros sur son site de Couffouleux sur l'Agglo Gaillac | Graulhet (parc d'activits des Massiès) pour se doter de nouveaux moyens de fonderie en pièces de titane. Une nouvelle diversification pour compléter son offre technologique. 50 emplois prévus à l'horizon 2024. En cette période, chapeau Freyssinet !

Lire la suite



Spécialisé dans la production de pièces et sous-ensembles en métaux durs pour l'aéronautique, le sous-traitant Freyssinet Aero Equipment élargit une nouvelle fois son offre technologique avec l'implantation sur son site de Couffouleux (parc d'activités des Massiès - Agglo Gaillac | Graulhet) d'une nouvelle fonderie titane dédiée à la production de pièces aéronautiques.

Le coût global de l'opération est évalué à 8 millions d'euros, dont 5 millions d'euros dans l'outil industriel proprement dit. A la clef, la création d'une douzaine d'emplois est prévue dès 2021, avec une montée en charge progressive et quelque 50 emplois attendus à l'horizon de 2024. Cet investissement, sélectionné dans le cadre du programme national France Relance, va bénéficier d’un accompagnement financier au titre du fonds de soutien à la modernisation de la filière aéronautique.

Une fonderie titane aux standards 4.0

"Forts de notre expérience dans la digitalisation et la robotisation de nos procédés d'usinage, notre ambition est de nous doter d'une fonderie titane aux standards 4.0", précise Philippe Parsoire, président de Freyssinet Aero Equipment. L'objectif est d'aller vite. La société vient d'acquérir un nouveau bâtiment de 1.000 m², en extension immédiate de son site. Les premiers équipements seront implantés dès début 2021. La première coulée est prévue pour juin 2021. "Il s'agit d'une première tranche pour accéder au marché. En fonction des commandes, d'autres investissements, déjà à l'étude, seront engagés dans la foulée pour accompagner un changement d'échelle", explique le chef d'entreprise.

Une nouvelle étape dans l'intégration verticale

Cette nouvelle activité de fonderie titane s’inscrit directement dans une stratégie d’intégration verticale engagée depuis plusieurs années par le sous-traitant tarnais pour gagner en compétitivité. La société a déjà à son actif des diversifications opérationnelles dans le traitement de surface et la peinture, via sa filiale Freyssinet Aero Coating, la fabrication additive (Fusia Aero Additive) et la rectification (CB Rectif Aero Services). En intégrant la fonderie en amont, la société entend maîtriser l'intégralité de la chaîne de valeur.

En parallèle, un plan d'investissement pluriannuel de 14 millions d'euros, conduit entre 2016 et 2018, lui a permis de se doter d'un atelier d'usinage ultra-moderne, avec la mise en place d'une ligne flexible entièrement automatisée, alimentée en matières premières et en outillages par des bras robotisés. "Ces choix technologiques nous aident aujourd'hui à mieux surmonter la baisse des plans de charge que subit l'ensemble de la filière et nous permettront demain de mieux anticiper la reprise", se félicite Philippe Parsoire.

Le groupe Freyssinet Aero Equipment, qui emploie une centaine de salariés, table sur un chiffre d'affaires consolidé de l'ordre de 15 millions d'euros pour 2020, en recul de 45% sur 2019, après avoir enregistré une croissance de plus de 25% en 2019.

 

Source : L'Usine Nouvelle - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l’atelier d'usinage aéronautique entièrement automatisé de Freyssinet Aero Equipment à Couffouleux,

La boutique éphémère s’inscrit maintenant dans la durée
jeudi 7 janv. 2021
Du nouveau à Gaillac

La boutique éphémère Anaïs & Raphaël, située place du Griffoul au coeur de Gaillac et ouverte le 20 juin 2020 avec un contrat de trois mois, s'installe désormais durablement. Quand l'éphémère devient durable, le commerce de centre-ville se réjouit.

Lire la suite



Preuve que les débuts ont été encourageants. Anaïs, une Lisloise, esthéticienne et masseuse à domicile de formation, avait commencé de promouvoir son savoir-faire et quelques bijoux sur les marchés en 2018. "J’aimais le plein air, le stand, le contact. Puis j’ai eu envie de faire une saison. J’ai proposé à Raphaël, mon compagnon, de me suivre". Il était d’accord, et il a composé sa propre gamme masculine de bijoux, montres et accessoires, où dominent le cuir, le bois et le métal.

L’été à la Guinguette

"On est tous les deux très minutieux dans ce qu’on choisit". Après la saison dans le Pays basque et dans les Landes, est venue l’envie partagée d’un ancrage dans une boutique éphémère, mais pas n’importe où. "On recherchait un emplacement dynamique". Ils l’ont trouvé à Gaillac, place du Griffoul en coeur de ville, et ont tenu leur chalet les mois d’été à la Guinguette.

La clientèle s’est montrée réceptive à leur univers et leur style. Colliers, boucles d’oreilles, bracelets, tous sont en acier inox hypoallergénique. "Un matériau qui ne change pas de couleur avec le temps". Anaïs propose des bijoux parfumeurs qu’on porte en broches, en colliers (ce qui évite le contact du parfum avec la peau) ou encore que l’on accroche à l’aération de la voiture, avec des huiles essentielles.

Raisonnable et durable

Anaïs mise sur des bijoux délicats, fins, légers, qui rayonnent sur un vêtement sans coûter une fortune. Raisonnable et durable sont les maîtres mots de l’enseigne Anaïs & Raphaël. "Nos petits prix marquent notre volonté d’être accessible à tous, notamment aux jeunes".

Elle ne crée pas encore, mais elle répare déjà et met les bijoux aux mesures des clients. Anaïs développe aussi une gamme d’accessoires (écharpes, pochettes), et surtout des cosmétiques bio qui correspondent à son ancien métier et à son propre regard sur la vie. "Cet étui de voyage contient par exemple des cotons-tiges en silicone, lavables et réutilisables".

Pour le magasin, Anaïs et Raphaël, l’éphémère a déjà un horizon dégagé devant lui.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Anaïs et Raphaël ont deux ans devant eux pour conforter leur installation, élargir et fidéliser une clientèle autour de leurs gammes de petits bijoux, accessoires et cosmétiques bio.

Un opticien oui, mais qui bouge !
mercredi 6 janv. 2021
Du nouveau à Graulhet

Edwige Bonnafous, opticienne depuis plus de 20 ans, propose depuis Graulhet tous les services d’un magasin d’optique. La différence ? Elle se déplace pour venir offrir ses services à domicile, en EHPAD, sur le lieu de travail... Edwige ? Une opticienne qui bouge !

Lire la suite



C'est nouveau à Graulhet, et c'est Edwige Bonnafous qui propose ce service. Le concept ? Opticienne à domicile : un déplacement gratuit et rapide à domicile, en EHPAD ou sur le lieu de travail.

Edwige se déplace ainsi gratuitement depuis Graulhet, sur un périmètre de 30 km environ, et traite les demandes de devis, commandes, livraisons, ajustages et service après-vente.

Elle propose tous les services d'un magasin d’optique, mais à domicile : contrôle de la vision, réparations, entretien, conseils techniques et esthétiques pour améliorer votre vue au quotidien, services personnalisés (lunettes et lentilles de contact)...

Avec une palette de plus de 300 montures, c’est le gage d’un large choix de lunettes toujours disponibles et pour tous les goûts.

Edwige Bonnafous

N'hésitez plus : contactez Edwige (06 33 98 49 02 / ebonnafous@lopticienquibouge.fr) pour fixer un rendez-vous.

Suivre ce lien pour accéder à la Page Facebook d'Edwige.

Suivre ce lien pour visionner le reportage sur Edwige, l'opticienne qui bouge, dans l'édition du 19/20 de France 3 Tarn.

La boutique solidaire "Véti plus" ouvre ses portes à Graulhet
mardi 5 janv. 2021
Du nouveau à Graulhet

C’est le mercredi 6 janvier 2021 qu’une boutique particulière a ouvert ses portes avenue Marcel-Pagnol à Graulhet. "Véti plus" a pour objet la collecte de vêtements et accessoires de seconde main (ou neufs) pour les proposer à la vente à des prix très attractifs et accessibles à tous, avec en ligne de mire un coup de pouce aux associations locales d’aide aux animaux.

Lire la suite



"Je travaille dans une discothèque. Je ne pouvais pas rester depuis le mois de mars 2020 sans rien faire. On a déménagé dans le coin et j’ai vu que j’avais énormément de vêtements de mes enfants, de moi et de mon mari. C’était dommage de les jeter" explique Sandrine Boudet. L’idée de proposer quelque chose "entre la fripe et la boutique" s’est tout naturellement imposée à elle.

Le panneau "à louer" sur le magasin avenue Marcel-Pagnol à Graulhet a été l’élément déclencheur qui a permis au projet de voir le jour. Si la surface est importante, elle semble déjà trop petite. "J’ai tellement de dons depuis qu’on s'est lancé, ça n’a pas pas arrêté, c’est impressionnant" témoigne Sandrine Boudet, entre les mains de qui passent tous les vêtements collectés.

Il lui faut veiller à ce qu’il n’y ait aucun défaut. "Des gens donnent aussi du neuf avec encore des étiquettes" souligne-t-elle, ravie de ce début. Tout ce qui ne peut pas être proposé est placé dans des sacs en vu d’un recyclage au relais.

"Une fois que sera déduit tout ce qu’il y a à payer, les bénéfices seront reversés à des associations de protection animale du département qui n’ont pas d’aide de l’Etat comme le refuge de Mazamet qui ne vit qu’avec des dons" explique Sandrine Boudet. D’autres associations doivent aussi être contactées. Ce choix n’est pas anodin pour celle qui œuvre depuis vingt ans dans la protection animale et qui a déjà chez elle beaucoup d’animaux venant tous de sauvetage.

"Veti plus" lui permettra, en cette période de fermeture administrative l’empêchant de travailler, de faire d’une pierre deux coups.   

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Sandrine Boudet dans sa boutique lors des derniers préparatifs avant l'ouverture.

Book Prunelle : une plateforme gaillacoise d’ebooks jeunesse... à soutenir sur Ulule !
lundi 4 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Book Prunelle développe depuis la pépinière d'entreprises Granilia à Gaillac la première bibliothèque bienveillante numérique pour les enfants. Blandine Carsalade, aux commandes de cette jeune maison d'édition, vient de lancer sa campagne de financement participatif sur Ulule. Une plateforme d’ebooks jeunesse pour les 4-11 ans à soutenir absolument !

Lire la suite



Book Prunelle, ce sont des histoires d’aujourd’hui qui racontent le monde de demain. Des livres engagés pour faire rêver et réfléchir. Des livres interactifs pour les enfants de 4 à 11 ans avec des histoires sur la protection de l'environnement, la solidarité, l'amour de soi et l'ouverture au monde, mais aussi la culture, l'art et la créativité. Toutes les histoires que Blandine Carsalade avait envie de raconter à ses deux enfants et qu'elle a fini par écrire...

C’est ainsi que se présente cette jeune maison d’édition jeunesse, créée à Gaillac et soutenue par la pépinière d'entreprise Granilia et l'Agglo Gaillac - Graulhet.

Autre particularité, ses titres sont diffusés sur une plateforme numérique, par abonnement, un peu à la manière de Netflix pour les séries et les films.

De nombreux titres en version bilingue sont en anglais. L’espagnol est également annoncé. Une occasion rêvée pour les enfants d’améliorer très jeune leur niveau en langue étrangère.

Book Prunelle écran

Book Prunelle vise les enfants de 4 à 11 ans. Ce qui la distingue, ce sont notamment les thèmes abordés dans les histoires, très actuels. Par exemple, dans "Kinto, la peluche orang-outan", on nous raconte l’histoire d’une espère menacée par la production d’huile de palme. Dans "Princesse Ellya va à l’école", c’est la question du handicap qui est traitée.

Certains titres revisitent des contes classiques pour qu’ils soient mieux compris par des enfants d’aujourd’hui. Enfin, la plateforme numérique offre de la narration audio avec des acteurs natifs de chaque langue, des jeux et des activités à imprimer.

Disponible sur tous les écrans, Book Prunelle veut se développer et cherche de nouveaux abonnés. Sa campagne participative sur Ulule est lancée, et bien lancée.

Vous pouvez soutenir Book Prunelle sur Ulule en cliquant ici.

Avec Book Prunelle et Geek junior, le gaillacois bouge, innove et se met dans la lumière sur l'édition jeunesse !

A voir sur le sujet

Les toutes dernières lectures vous attendent à l'Etoile Scintillante
dimanche 3 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Depuis qu’il a ouvert sa librairie l'Etoile Scintillante en juin 2019 sous les arcades du Griffoul au coeur du centre ville de Gaillac, Jean-Marc Bélard a connu les deux confinements propres à tous les confrères plus anciens que lui.

Lire la suite



Le chiffre d’affaires y a laissé des plumes (-55% en mars 2020, -80% en avril), mais le libraire indépendant s’est adapté, a livré sur la ville, a donné rendez-vous à ses clients pour fournir leurs commandes entre 10 heures et midi. Il a fait le gros dos et a passé le cap.

Les lecteurs qui ont découvert sa librairie ont apprécié son accueil affable, la liberté dont ils jouissent entre les rayons, et les conseils du libraire, qui a la particularité de lire une bonne partie de ce qu’il vend. Il a invité des auteurs, organisé des dédicaces, et fidélisé ainsi un lectorat.

Au palmarès des ventes de fin d’année 2020, Barack Obama (Une terre promise) et un auteur beaucoup moins médiatisé, Vassili Golovanov. Son ouvrage (Espace et Labyrinthe), sorti en 2012, mêle des mythes et des récits d’Asie centrale, parcourt l’univers des steppes et des chamans.

Le Churchill d’Andrew Roberts, avec ses 1.200 pages, est un pavé qui permet de traverser un confinement. Jean-Marc Bélard conseille aussi la nouvelle traduction de Dune, de Franck Herbert, pour les amateurs de science-fiction.

En polar, le leader est Olivier Norek (Aveyronnais comme Bélard) et son Impact (prix Maison de la Presse).

Parmi les plus demandés L’aube des temps, de Ken Follett, la réédition du Voyage au bout de la Nuit (Denoel, en version "beau livre"), en BD le numéro 5 de L’Arabe du Futur (Riad Sattouf) et Magasin général, de Loisel et Tripp, rassemblant plusieurs albums.

En "littérature jeunesse", Tomi Ungerer, Claude Ponti, et Ensemble, un livre sur la bienveillance illustré par Axel Scheffler. En couverture, un lion offre une fleur à un agneau. J.K. Rowling frappe à nouveau avec L’Ikabog.

Le coup de cœur de Jean-Marc Bélard va aux contes russes pour enfants de Ludmila Oulitskaïa. "Il est superbement illustré, pour des jeunes de 8 à 10 ans ou un peu plus". Et pour les habitants attachés à découvrir l’épopée napoléonienne au prisme de sept soldats gaillacois, Le Rendez-vous d’Eylau, de Charles Pistre.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : depuis juin 2019, où il a ouvert sa librairie indépendante, Jean-Marc Bélard a su créer un climat à Etoile Scintillante et fidéliser des lecteurs.

Du nouveau à Espolitaquo
samedi 2 janv. 2021
Du nouveau sur l'Agglo

On peut dire que la boutique Espolitaquo, située au coeur de la bastide de Lisle sur Tarn, a su être complice du bonhomme en rouge à la longue barbe blanche en comblant de nombreuses envies. Les cadeaux de proximité Made in Aqui ont fait fureur pour ce Noël 2020 si particulier, sur la place aux arcades.

Lire la suite



Une personne allant même jusqu’à confier que "cela faisait plusieurs fois que je regardais avec envie une sculpture en fer symbolisant un éléphant. Et le père Noël a exaucé ce doux rêve". Aujourd’hui, en ce début d’année 2021, ce ne sont pas moins de 36 exposants, artisans créateurs qui font partie de l’enseigne lisloise.

Laure, artiste du mois

Les nouveautés sont toujours de mise à la boutique Espolitaquo, avec de nouveaux artistes chaque mois.

Ces jours-ci, c’est au tour de Laure de "Grandeur Nature". Elle réalise de magnifiques créations, des cadres de décorations végétals réalisés par soudure à l’étain avec des vitres recyclées. Les fleurs et autres végétaux séchés sont de plus en plus tendance et sont des compagnons sur plusieurs années comme une évocation poétique qu’accompagne le sentiment d’évasion.

Il y a toujours des idées de cadeaux à faire ou à se faire, des bijoux, des décorations, des sculptures, des créations textiles, des bougies, de l’huile de safran, des luminaires, du mobilier, du fait main local qui met en avant les artisans créateurs de proximité. Sans oublier les objets du quotidien, agendas, ou besaces, coussins colorés et cosmétiques.

La boutique est ouverte du lundi au samedi de 9h30 à 19h et le dimanche de 9h à 13h30.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Laure de "Grandeur Nature" expose ses décorations végétales à Espolitaquo.