Actualités

Maison Labastide : vers la certification Haute Valeur Environnementale
lundi 17 juin 2019
Attractivité du territoire

La Maison Labastide a convié des partenaires (fournisseurs, institutionnels, clients) à une journée consacrée dans un premier temps à la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), puis à la biodiversité.

Lire la suite



Une démarche conjointe dans laquelle la coopérative s'est engagée en mettant en place un plan de développement des surfaces certifiées sous référentiel HVE (Haute valeur environnementale) et sous certification Agriculture Biologique.

15% de surfaces en bio en 2020

La Maison Labastide contractualise de nouvelles parcelles en conversion Bio, selon la volonté des agriculteurs, pour atteindre 15% de ses surfaces d'ici 2020. Elle s'est également fixée le cap d'atteindre le niveau 3 (niveau maximum) de la certification HVE à tout son vignoble en 2020.

Les invités ont pris la mesure de cet engagement sur le domaine de Damien Bezio, un coopérateur qui les a accueillis sur ses 17 hectares de vignes, à Castanet. Il a planté des haies dès 2003, certaines de tilleuls sauvages pour favoriser la production mellifère de son voisin apiculteur.

Ailleurs, ce sont des frênes ou des églantiers qui se développent. Un couvert végétal qui, jusqu'en janvier, servira "centrale de nourriture" aux oiseaux. La féverolle qui pousse au milieu des rangs capte l'azote et la rend à la vigne. "Elle sera écrasée ou détruite selon la dose d'azote que l'on veut dans le sol". Des petits boîtiers tous les cinq ceps, un rang sur deux contiennent des phéromones femelles du papillon. Ils empêcheront la chenille de perforer les grains et de créer des foyers de pourriture.

Damien Bezio traite la vigne avec de l'argile concassée et de l'eau : "La couleur de la feuille pâlit un peu, la cicadelle ne la reconnaît pas". La vigne échappe ainsi à la flavescence dorée, la hantise actuelle du vigneron : "Le procédé est bon marché mais coûteux en heures de travail".

En deuxième année de conversion bio (il en faut trois), Damien Bezio sacrifie un peu le rendement (10%) sur l'autel de la biodiversité. Mais il se voit gagnant : "Ici, je respire, c'est mon bureau, mon open space".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Damien Bezio, coopérateur à la Maison Labastide, met en pratique les préceptes de la biodiversité sur son exploitation de Castanet.

Le Self Garage a ouvert ses portes à Rabastens
dimanche 16 juin 2019
Du nouveau sur l'Agglo

A l'origine, il y a un trio de mousquetaires férus d'informatique qui se sont rendus populaires dans le Rabastinois pour avoir multiplié les initiatives pour créer du lien social (Digitarn, les ateliers solidaires, le café Bricol, les échanges intergénérationnels…). Jamais à court d'idées en matière d'entreprenariat, les voilà à nouveau réunis pour une nouvelle aventure.

Lire la suite



Il y a Julien Girerd, Jean-Philippe Faucon et Matthieu Lubac : leurs initiales forment JPM Concept, la SARL qu'ils viennent de créer pour gérer le Self Garage installé en plein cœur de la ville à l'arrière de la médiathèque.

Entre ces touche à tout autodidactes, il y a comme une émulation collective.

Pour Matthieu, "le Self Garage, c'est le fruit de 2 ans de réflexion et surtout la volonté de diversifier nos activités. Et puis ce concept de fait le toi-même c'est dans l'air du temps".

Le bouche-à-oreille aidant, Rabastens n'échappe pas à la mode du garage où il est possible de réparer soi-même son véhicule.

Au Self Garage, le particulier peut lui-même réaliser les travaux d'entretien ou de réparation de son véhicule moyennant la location d'un emplacement outillé avec un pont élévateur. C'est aussi l'occasion d'effectuer une vérification de routine avant un contrôle technique ou à la veille de partir en vacances, faire une vidange, régler la hauteur des phares, changer des pneus…

Le Self Garage doit inciter les débutants à se lancer et avoir la fierté de faire soi-même quelques travaux. C'est aussi l'assurance de travailler en toute légalité dans un cadre agréable et chaleureux.

Matthieu fait observer que "ces apprentis mécanos sont aussi bien des hommes que des femmes. Au plaisir de découvrir ce qu'il y a sous le capot s'ajoute l'économie réalisée".

Outre le Self Garage, l'établissement dispose d'un service de location d'outillage pour des travaux de bricolage pour la maison et de jardinage (voir le site de Rabasloc).

Et cerise sur le gâteau, le trio magique propose ses services pour des travaux à domicile.

Contact : le Self Garage - 22, rue Jean Vanel à Rabastens - Téléphone : 07 68 56 45 30.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Jean-Philippe Faucon, Julien Girerd et Matthieu Lubac, l'infatigable trio plein de ressources.

Le camping ô Bleu Pastel devrait ouvrir début juillet à Graulhet
samedi 15 juin 2019
Du nouveau à Graulhet

Des journées de 15 heures qui se succèdent, à tondre, tailler, réparer, remettre les bungalows et les 34 emplacements en état et la piscine en eau, mais aussi à recevoir les clients, auxquels il faut expliquer que les lieux ne sont pas encore totalement accessibles, mais que ça ne devrait plus tarder.

Lire la suite



Angélique Bonicel et Ginès Plaza sont, depuis début juin 2019, les nouveaux propriétaires de l'enseigne et des infrastructures du camping de Nabeillou – le terrain reste municipal – en bord de route de Cabanès-Fiac.

Le couple, en créant une SARL, vient d'accéder à une affaire que les deux considèrent comme parfaitement viable.

Lui, le Graulhétois de jeunesse, et elle, la Lozérienne. Tous deux la petite cinquantaine et tous deux imprégnés de ce que sont le commerce et le contact avec le public. Angélique a travaillé dans un bar-restaurant au col de Jalcreste entre Florac et Alès, a tenu un village de vacances à St-Privat-de-Vallongue et dispose d'un Bafa d'animation. Ginès, un CAP en poche, s'est formé en cuisine dans le Var, a travaillé chez un traiteur après avoir officié dans le milieu des night-clubs du côté de Castres.

"C'est un défi", reconnaissent-ils d'une seule voix. "Nous comptons ouvrir le 1er juillet 2019. Peut-être un peu avant si c'est possible !".

Et pour bien montrer qu'une page se tourne, ils ont commandé une nouvelle enseigne. Fini le Nabeillou, place au "Ô Bleu Pastel".

"Le site est des plus agréables avec la proximité du lac, des commerces de périphérie et ne souffre pas de concurrence dans les proches alentours".

À l'évocation d'une clientèle d'habitués de Bretagne et du Nord, Angélique et Ginès préfèrent penser qu'une fois la communication via Internet et les réseaux sociaux en place, le rayon de prospection sera plus étendu. "Nous disposons d'un capital sympathie à mettre à disposition de la clientèle", assurent-ils avec un grand sourire. "Une fois le camping ouvert, nous envisageons de développer la partie restauration en créant une version de brasserie qui utilisera une majorité de produits du coin". Les soirées à thème et le petit marché des producteurs une fois par semaine devraient aussi animer le camping qui, les étés précédents, a régulièrement fait le plein entre le 14 juillet et le 15 août.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : le camping Ô Bleu Pastel devrait ouvrir ses portes début juillet 2019.

Maison des Métiers du Cuir à Graulhet : 8.000 peaux pour un showroom ouvert à tous
vendredi 14 juin 2019
Attractivité du territoire

La Maison des Métiers du Cuir de Graulhet propose désormais aux visiteurs, en plus des visites (guidées et libres) et de l'exposition permanente, un showroom suite à un don exceptionnel d'Ulrich Schad et de Marie-Josée Schad-Fabre. Les travaux d'aménagement de ce nouvel espace ont fait partie des travaux de l'hiver.

Lire la suite



"On a dû concevoir les plans et imaginer ce nouvel espace qui a été réalisé par le personnel municipal", explique Marion Pelegry, chargée du patrimoine et de la Maison des Métiers du Cuir auprès du service culturel de la ville.

L'espace porte le nom de Darius Fabre, patron emblématique et créatif en blouse grise qui a su de main de maître diriger sa mégisserie graulhétoise.

En 1970, Ulrich Shad a intégré la mégisserie de son beau-père avec son expérience de banquier. Aux côtés de son épouse Marie-Josée Schad-Fabre, il est devenu le PDG de l'entreprise, qui a remporté de nombreux prix dont celui de l'exportation en 1990. Au départ tournée vers la basane, l'entreprise a effectué un virage vers les petites peaux pour les chaussures et des grandes peaux destinées à la maroquinerie. Il y a quelque temps, l'ancien PDG a fait don de plus 8.000 peaux à la Maison des Métiers du Cuir et de nombreuses plaques à graver les cuirs.

La visite de cet espace est une occasion privilégiée de faire connaissance avec la matière cuir et son incroyable diversité de couleurs et de textures. Tous les cuirs présentés sont le fruit de l'imagination fertile du mégissier passionné qui a su transmettre à sa famille son savoir-faire, sa technicité et son amour pour le travail de la peau.

Un retour aux origines

"Avec ce don, la collection de Darius Fabre retrouve son emplacement originel, sa première usine de mégisserie est l'actuelle Maison des Métiers du Cuir", souligne Marion Pelegry.

Une partie de cet important don a été placée en réserve dans de bonnes conditions de conservation et pourra être placé plus tard dans le showroom, par exemple à l'occasion d'expositions thématiques. Le showroom complète la gamme des visites offertes par la structure qui propose cet été 2019 plusieurs formules pour découvrir l'univers du cuir.

Outre les visites guidées (sur réservation jusqu'au 30 juin 2019, puis avec des horaires fixes en haute saison), la Maison des Métiers du Cuir propose aussi désormais des visites libres qui pendant une heure jonglent entre l'histoire, les savoir-faire et l'actualité du cuir.

L'exposition permanente quant à elle est plus ludique et tactile.

Jusqu'au 27 juin 2019, le site accueille aussi dans deux salles des installations de l'artiste contemporain Floryan Varennes. De quoi découvrir le cuir dans tous ses états !

La Maison des Métiers du Cuir est ouverte jusqu'au 30 juin 2019 du lundi au vendredi de 9h30 à 12 heures et de 13h30 à 17h30. En juillet et août 2019, elle sera ouverte du lundi après-midi au samedi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l'inauguration a eu lieu en présence du fils d'Ulrich Shad.

Offre découverte réflexologie à Gaillac
jeudi 13 juin 2019
Du nouveau à Gaillac

Venez découvrir votre nouvel espace bien-être à Gaillac, animé par Adèle Dornier ! Pour commencer la visite, venez profiter de notre offre découverte... La réflexologie ? Tout un univers de relaxation.

Lire la suite



Adèle Dornier vous attend dans son cabinet de réflexologie, situé dans le centre-ville de Gaillac, au 8 place de la Libération.

La réflexologie plantaire et palmaire ? D'une grande aide pour accompagner le corps et l'esprit dans vos pérodes de transitions, elle vous amène à un état de relaxation profonde, tout en activant vos défenses naturelles.

N'hésitez pas, n'hésitez plus, entrez dans l'univers d'Adèle Dornier en commençant par profiter de l'offre découverte, en téléchargement ci-dessous, valable jusqu'au 30 juillet 2019.

L'offre découverte

- 20% sur une séance individuelle.

Les massages d'Adèle Dornier se centrent sur l’écoute et la compréhension du corps. Elle vous propose des séances de réflexologie plantaire et palmaire qui vous guident vers un état de profonde relaxation tout en stimulant vos défenses naturelles.

Contact

Adresse : cabinet de réflexologie Adèle Dornier, 8 place de la Libération - Gaillac.

Téléphone : 06.84.17.84.28.

Mail : adeledornier@gmail.com.

"Chez Tom & Lily" propose un contrat d'apprentissage dans une boulangerie au feu de bois à Gaillac
mercredi 12 juin 2019
Emploi

"Chez Tom & Lily", boulangers artisanaux, nous faisons du pain au feu de bois, et des créations autour du pain et des viennoiseries. En développement, nous cherchons un apprenti motivé et passionné pour venir compléter notre équipe à Gaillac.

Lire la suite



Un contrat d'apprentissage dans une boulangerie traditionnelle

La boulangerie artisanale "Chez Tom et Lily" recherche une personne passionnée, aimant son métier et l'artisanat, désireuse d'apprendre ou de découvrir, pour intégrer en contrat d'apprentissage une boulangerie traditionnelle située au coeur de Gaillac.

Vous participerez au fur et à mesure à la fabrication, à la cuisson du pain, à la fabrication de viennoiserie...

Type d'emploi proposé : Apprentissage (avec stage d'essai au préalable).

Pré-requis :

  • Vous avez 16 ans ou plus.
  • Apprenti boulanger h/f: 1 à 2 ans suivant diplôme.

Contact ou renseignement complémentaire

Chez Tom & Lily, 19 Boulevard Gambetta - Gaillac.

Téléphone : 05 63 56 61 29.

Mail : cheztometlily@gmail.com.

Votre accueil, une salle de réunion à décorer, une pièce à fleurir... Les fleurs d'Elyse events arbore vos locaux !!
mercredi 12 juin 2019
Du nouveau sur l'Agglo

Des fleurs pour accueillir vos clients, donner de la vie à un bureau, animer votre intérieur d’un souffle végétal… Pensez Les fleurs d'Elyse events, votre fleuriste à Gaillac.


Lire la suite



Grâce au système d‘abonnement floral de votre fleuriste Les fleurs d’Elyse events, chaque jour, chaque semaine ou chaque mois, nous vous livrons des compositions florales originales toujours renouvelées.

Parfums, couleurs, formes, saisons, nous sommes à l’écoute de vos préférences et vous proposerons des compositions inédites en harmonie avec votre cadre.

L’abonnement floral comporte :

  • la livraison et la mise en place des créations florales ;
  • le prêt des contenants : vases ou cache-pots ;
  • l’entretien des fleurs et des plantes jusqu’à leur renouvellement ;
  • l'engagement de travailler exclusivement avec des fleurs fraîches et de qualité.

Abonnements entreprises

Fleurs d'Elyse 1Fleurir un hôtel, un restaurant, un magasin, une entreprise… une manière élégante et personnelle d’accueillir vos clients.

Les fleurs d’Elyse events vous propose un service d’abonnement floral créatif et adapté : périodicité, créneaux horaire, budget…

Le service d’abonnement Les fleurs d’Elyse events, c’est le savoir faire d’une fleuriste professionnelle pour valoriser votre image. Disponible et réactive, Les fleurs d’Elyse events vous assure un service de qualité sans engagement de durée.

Abonnements particuliers

Votre fleuriste réalise pour vous des bouquets ou des compositions florales en harmonie avec votre intérieur.

La livraison est effectuée à votre domicile le jour souhaité.

Chaque demande d’abonnement de fleurs fait l’objet d’une prestation sur mesure. Un échange permettra de définir vos Fleurs d'Elyse 2attentes : ambiance moderne, champêtre, parfumée, colorée, minimaliste… Une multitude de possibilités s’offrent à vous.

Créations pour événements particuliers

Vous souhaitez valorisez l’image de votre enseigne et surprendre vos clients ?

Les fleurs d’Elyse events imaginera des créations spécifiques pour tous vos projets : décoration de table pour un diner, un anniversaire, vitrines de magasins ou un salon d’hôtel, habillage floral d’une boutique (arbres, gazons, fleurs…), création des structures florales…

Faites appel à nos services, nous répondrons avec toute notre créativité !

Votre coaching depuis Gaillac avec Chrysalide
mercredi 12 juin 2019
Du nouveau à Gaillac

Installé à Gaillac en tant que conseil en management d'entreprise, Maxime Despretz est facilitateur en conduite du changement. Avec l'approche Chrysalide, il propose un accompagnement personnalisé permettant notamment de s'améliorer sur son organisation, son travail ou sa communication.

Lire la suite



L'approche Chrysalide

L'approche Chrysalide s’adresse à tout individu (adolescents, adultes) ou entreprise souhaitant bénéficier d'un accompagnement pour s'améliorer dans sa façon de s'organiser, de travailler ou de communiquer.

Cet accompagnement se fait au travers de valeurs humanistes telles que le non jugement, la bienveillance et le respect des spécificités de chacun.

L'autonomie est au cœur de cette approche, et Maxime Despretz est là pour aider les individus à acquérir des moyens efficaces pour résoudre par eux même les difficultés qu'ils rencontrent dans leur travail.

D'abord un premier entretien, gratuit et sans engagement, permet de faire analyse complète des problématiques a aborder.

Par la suite, Maxime Despretz met en place avec vous des entretiens réguliers, dont l’objectif est la co-construction de solutions adaptées à chaque situation.

Contact

Maxime Despretz (photo ci-dessous) - Facilitateur en conduite du changement.

Téléphone : 06 23 41 95 20.

Mail : maximedespretz@gmail.com.

Site Web : Approche Chrysalide.

SFR va déployer la fibre optique dans toutes les maisons et entreprises du Tarn d’ici 2022
mardi 11 juin 2019
Evènement

Dans les trois ans qui viennent, habitants et entrepreneurs tarnais pourront bénéficier de la fibre optique sur l’ensemble du territoire. Le chantier sera assuré par l’opérateur SFR, filiale du groupe Altice.

Lire la suite



Il s’annonce comme le chantier majeur du Tarn dans les années à venir. Le déploiement de la fibre sur l’ensemble du territoire, soit 138.000 prises FTTH (fibre jusqu’à l’habitant) hors les agglomérations de Castres-Mazamet et d’Albi, quarante-sept nœuds de raccordement optique créés et 450.000 kilomètres de fibre optique d’ici 2022.

Si c’est SFR qui déploie les infrastructures, les clients seront libres de choisir l’opérateur de leur choix. "Nous franchissons un palier, c’est une page qui se tourne", se félicite Christophe Ramond, le président du Conseil départemental du Tarn, au moment de présenter le projet aux élus aux côtés d’Alain Weill, PDG d’Altice France et de Patrick Drahi le président fondateur d’Altice.

Le budget d’investissement du chantier est de 268 millions d’euros, dont 28 millions pour le seul département du Tarn. 

La collectivité était engagée jusqu’à présent dans une démarche d’installation d’un réseau, 50% fibre et 50% ADSL, jusqu’en 2031 pour un budget de 175 millions d’euros. Christophe Ramond assure qu'aucune contribution financière ne sera demandée aux collectivités ou aux habitants du Tarn.

"La fibre est très demandée par les habitants auprès des élus, certaines fois davantage que les places de crèches", note Alain Weill, dont le groupe a déjà décroché le marché dans le Gard, les Pyrénées-Atlantiques, la Corse ou l’Isère.

Burlats, première commune connectée à la fibre

De son côté, Patrick Drahi s’est félicité de la rapidité à laquelle la technologie a permis de passer de la 4G à la fibre optique en une dizaine d’années. D’ici la fin de l’année 2019, la commune de Burlats va être choisie comme site témoin.

"L’idée est que la fibre aille dans chaque maison, entreprise, appartement ou ferme", souligne encore Alain Weill. Pour cela, SFR FTTH, filiale d’Altice, a été créée spécifiquement pour le chantier de la fibre en France et a engrangé une levée de fonds de 2 milliards d’euros.

Alors que la fibre permet d’accéder plus rapidement à des services dits de loisirs, télévision, réseaux sociaux, elle permet également d’envisager l’extension du télétravail, d’offrir de nouveaux services dans le domaine de la santé.

Devant ce tableau idyllique dressé par Christophe Ramond, Alain Weill et Patrick Drahi, le seul point noir concerne l’emploi : selon le PDG d’Altice, le chantier de la fibre dans le Tarn va créer 1.400 emplois et générer 25.000 heures de formation et 150.000 heures d’insertion. Mais l’opérateur rencontre des difficultés à recruter des personnes capables d’être opérationnelles dans l’installation de cette fibre optique.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la poignée de main entre Patrick Drahi le président fondateur d’Altice (à droite) et Christophe Ramond, le président du Conseil départemental du Tarn au moment de présenter le projet aux élus aux côtés d’Alain Weill, PDG d’Altice France (à droite).

Emploi : l'artisanat veut séduire les candidats
dimanche 9 juin 2019
Emploi

Dans le cadre de la Semaine nationale de l'artisanat, du 03 au 09 juin 2019, le président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn, Jean-Louis Hormière, fait le point sur les enjeux et les problématiques de l'artisanat, une profession en manque de main-d'œuvre.

Lire la suite



"Aujourd'hui, l'artisanat est le premier employeur dans le Tarn".

Jean-Louis Hormière, président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, n'a de cesse de répéter cette information. Le département compte en effet 10.000 artisans et 16.000 salariés (soit 26.000 personnes), sans compter les quelque 1.123 apprentis décomptés pour l'année 2018-2019.

À l'occasion de la Semaine nationale de l'artisanat, M. Hormière a invité tous les parlementaires du Tarn à aller à la rencontre d'un artisan pour "mettre à l'honneur" auprès des personnalités politiques, mais aussi du grand public, l'artisanat.

Jérôme Favero doit présenter sa menuiserie au sénateur Philippe Bonnecarrere : "On essaiera de lui faire faire des petites pièces en bois", sourit-il. Si le menuisier dit ne pas avoir beaucoup de problèmes à faire remonter au sénateur, Jean-Louis Hormière relève qu'au niveau du département, "il y a beaucoup d'offres d'emploi non pourvues : certains artisans refusent de nouveaux clients ou des chantiers à cause de ça".

Attirer les jeunes

Un confrère plâtrier de M. Hormière, Benoît Chiffre, exerce à Albi. Pour son entreprise, il recherche une "main-d'œuvre très qualifiée, riche de savoir-faire et de savoir être" dans le domaine de la plâtrerie traditionnelle. "Actuellement, je n'ai pas suffisamment de personnel pour servir mes clients dans des délais raisonnables", explique le gérant. Conséquence : certains renoncent à faire appel à ses services. Pourtant il existe des formations en plâtrerie dans la région : au CFA de Cunac ou de Toulouse, à la Chambre des Compagnons du devoir de Toulouse…

Autre défi que doit relever l'artisanat : la transmission, "surtout dans l'est du département qui se dépeuple", précise Jean-Louis Hormière. Le menuisier Jérôme Favero le sait bien, trouver un repreneur n'est pas chose facile car c'est un travail très prenant : environ 12 heures par jour pour lui.

Le président de la Chambre de Métiers compte énormément sur les jeunes générations pour s'orienter davantage sur l'artisanat et valoriser le savoir-faire français. Mais selon lui, les mentalités doivent évoluer : "Aujourd'hui, quand un élève est bon, on lui conseille d'aller à l'université, pas de faire un CAP".

Jean-Louis Hormière s'efforce donc de les attirer davantage en multipliant les visites dans les collèges, une quinzaine dans le département. Ils sont aussi invités à la Chambre de métiers et de l'Artisanat et au Centre de formation d'apprentis, pour essayer au maximum de créer des vocations, dès le plus jeune âge.

Les élus locaux en visite

Cette année, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn a invité tous les parlementaires à venir à la rencontre d'un artisan dans le cadre de la Semaine nationale de l'artisanat du 03 au 09 juin 2019.

Plusieurs élus locaux – les députés Jean Terlier et Marie-Christine Verdier-Jouclas, le sénateur Philippe Bonnecarrere et le président du Conseil départemental Christophe Ramond – ont répondu présent et participé à l'opération.

Bijoutier, boulanger, menuisier ou encore doreur ornemaniste : pendant une heure ou deux, ils ont montré leur quotidien, parlé de leur passion et évoqué leurs problématiques.

Pour Jean-Louis Hormière, cette initiative veut avant tout montrer les "difficultés des métiers à ceux qui votent les futures lois".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : huit personnes travaillent à la menuiserie Favero à Albi.