Actualités

"La Startup est dans le pré", une expérience unique et décalée
jeudi 16 mai 2019
Evènement

L'édition 2019 de "La Startup est dans le pré" se déroule des 16 au 18 mai 2019 à Laguiole. Elle est co-organisée par l’agence de développement économique Ad’Occ, EDF-Une rivière et Sismic, avec le soutien de l’État et de certains territoires d'Occitanie, comme Gaillac | Graulhet Agglomération, qui a accueillie le 24 avril 2019 de 9h à 12h au sein de la Pépinière d'entreprises Granilia à Gaillac l'étape "Tarn" de cet évènement régional.

Lire la suite



"La Start’up est dans le pré" permet à une cinquantaine d’entrepreneurs novices ou experts, en devenir ou "récidivistes", de vivre une expérience collective sans équivalent dans le paysage de l’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Les rencontres finales de "La Startup est dans le pré" se tiennent en 2019 en Aveyron, à Laguiole du 16 au 18 mai 2019, sous le parrainage de Sébastien Bras, chef cuisiner et Président du jury. L’agence Visionari, spécialisée en ingénierie pédagogique dédiée à l’entrepreneuriat et le cabinet de conseil en ingénierie de la compétence Human Booster, partenaires historiques, sont aussi fortement engagés dans l’opération.

La Start’up est dans le Pré, une expérience unique et décalée

L’opération "La Start’Up est dans le pré" permet d’accélérer son projet ou de se projeter, comme équipier, dans un projet en recherche de compétences.

A chaque édition, les candidats se regroupent en équipe autour d’une dizaine de projets sélectionnés par les participants eux-mêmes. En effet, parmi les projets soumis, seuls ceux qui parviennent à fédérer une équipe suivent le programme de bout en bout.

Les projets évoluent très rapidement pendant deux jours au gré des séances de travail coachées, des apports d’intervenants extérieurs et de présentations devant des jurys.

Les temps d’échanges informels avec les acteurs de l’écosystème régional de l’innovation et de l’entrepreneuriat sont aussi profitables aux innovateurs qu’à ceux qui sont chargés de les accompagner.

Dès l’inscription, des apports méthodologiques pour les candidats !

Tous les candidats ont accès aux services suivants :

- "Challenge me" pour préparer son pitch". Répondre aux besoins en proposant une offre différenciante, ça se prépare !

- Bilan d’aptitude Eqinox, pour définir votre stratégie d’équipe. Une bonne connaissance de soi, une bonne connaissance des autres sont les clés pour constituer une équipe et entreprendre.

Préparez votre candidature en participant à l’un des 4 ateliers territoriaux

Avec l’appui des pépinières d’entreprises du RésO IP+, quatre ateliers préparatoires se tiendront à Cahors (Pépinière Cadurcia), Villefranche-de-Rouergue (Pépinière Interactis), Millau (Pépinière l’Envol) et Gaillac (Pépinière hôtel d'entreprises Granilia, site de Gaillac).

Facultatifs pour les candidats, ces séances de travail permettront toutefois aux participants de découvrir l’écosystème et de préparer la formation de leur future équipe.

Venez à l'atelier de Gaillac, le mercredi 24 avril de 9h à 12h dans les locaux de Granilia

La pépinière hôtel d’entreprise Granilia accueille sur son site de Gaillac le troisième atelier territorial de "La start up est dans le pré" et propose 3 heures pour découvrir l’événement et obtenir les clés pour construire sa future équipe.

  • Atelier "Challenge me" pour découvrir les méthodes d’innovation. Répondre aux besoins en proposant une offre différenciante, ça se prépare !
  • Avec le bilan d’aptitude Eqinox, définissez votre stratégie d’équipe. Une bonne connaissance de soi, une bonne connaissance des autres sont les clés pour constituer une équipe et entreprendre.

Informations pratiques

Date : mercredi 24 avril 2019 de 9h à 12h.

Lieu : Pépinière hôtel d'entreprises Granilia Gaillac, 42, Avenue de l’Europe – 81600 Gaillac.

Pour s'incrire à l'atelier de Gaillac le 24 avril, cliquez ici.

Pour découvrir plus en détail la "Start’up est dans le pré", c’est par ici.

Contact : Nina Delvaux – tél. : 04 66 45 33 02 – mail : nina.delvaux@agence-adocc.com.

Un souffle d'Autan, magasin de linge, vaisselle, liste de mariage de qualité ouvre à Gaillac
mardi 23 avr. 2019
Création d'entreprise

Vous l'attendiez depuis longtemps, la vaisselle fine, le linge de maison, les meubles aux lignes rares et élégantes… Tout cela est enfin chez vous, en plein centre ville de Gaillac, chez "Un Souffle d'Autan" ! Des verres aux doux coloris, des assiettes et des bols aux motifs animaux originaux ou bien la collection anglaise avec ses teintes délicates…

Lire la suite



Il est difficile de résumer "Un Souffle d'Autan" en quelques lignes tant le magasin propose une multitude de choix axés sur l'univers de la maison.

La sélection de créateurs fût pour le moins… minutieuse ! Nous ne comptons plus le nombre de soirées passées à étudier les propositions des uns et des autres, à comparer, lister... afin de trouver des produits coups de cœur à des prix abordables pour tous !

Maintenant Pâques, puis suivront d'autres fêtes… Et pour la plus belle des tables, venez découvrir nos assiettes unies ou mordorées, en grès, faïence ou en porcelaine, déclinées dans des tons de craie et de gris, des verres à pieds, des saladiers aux courbes originales, des carafes en verre soufflé et l'incontournable fontaine à boisson, effet garanti pour recevoir ses amis ! Et pour la pause thé ou café, des tasses et des mugs pour un moment gourmand et chaleureux…

Au-delà de l'esthétique, nous avons également souhaité proposer des articles qui font le quotidien de nos vies, car l'univers de la maison, c'est aussi la salle de bain, les jolies tables pour les repas en famille et avec chaque objet un nouveau voyage ! Cuisiner, recevoir, décorer, créer, ranger et chouchouter son intérieur : telle est notre devise !

N'oubliez pas de venir faire votre curieux ou curieuse dans notre petite boutique, vous allez être bluffé par sa richesse ; c'est un lieu pour faire plaisir et se faire plaisir !

Et pour mieux vous servir, nous sommes ouverts entre midi et 14h et livrons gratuitement le mobilier sur Gaillac et ses environs.

  • Art de la Table signé Clayre & Eef, Amadeus et J-Line by Jolipa.
  • Linge de maison signé Les Toiles de la Montagne Noire.
  • Savons et Huiles signé Louise Emoi.
  • Bougies et diffuseurs signé Cerabella.

La boutique

Un souffle d'Autan

24, rue Jean Jaurès - Gaillac

Digitarn et JPM Concept travaillent à leur "Atelier"
lundi 22 avr. 2019
Coopératives

Au 1er juin 2019, l’activité aura débuté. D’un côté, le local de Digitarn, association dédiée aux technologies numériques, de l’autre, le local de JPM Concept, qui va déployer trois entités de services. Le tout sur 250 m² rachetés aux Etablissements Escudié par Julien Girerd, l’un des comparses de cette aventure associative et entrepreneuriale.

Lire la suite



Les travaux s’achèvent après un an de chantier sur "l’Atelier" comme Julien Girerd, Mathieu Lubac et Jean-Philippe Faucon surnomment affectueusement leur nouveau lieu de travail.

Les trois associés ont réalisé eux-mêmes la réhabilitation et la transformation du site. En juin 2019, ils accueilleront les premiers usagers de l’espace numérique de Digitarn "pour des temps FabLab", précise Mathieu Lubac. En attendant d’obtenir l’appellation "FabLab", l’Atelier ouvrira ponctuellement des sessions. À toutes les générations.

A quelques dizaines de mètres de la future médiathèque et du collège de Rabastens, l’équipe mise beaucoup sur les adolescents pour venir expérimenter l’impression et le scan 3D, la découpeuse vinyle ou bien les fers à souder au milieu de la dizaine de PC à disposition.

"En septembre 2019, le FabLab rabastinois ouvrira officiellement, avec le projet d’élaborer des machines de recyclage du plastique", annonce Mathieu Lubac.

Mécanique et outillage

D’ici là, la partie entreprise aura engrangé un premier trimestre d’activité.

"L’objectif est de générer du chiffre d’affaires pour maintenir le lieu et garantir un salaire car nous conservons tous nos activités professionnelles pour le moment", explique Mathieu Lubac.

JPM Concept, forte de 10.000 € à son capital et créée exclusivement sur fonds propres, développera un "self garage" (Self Garage Rabastens) avec trois ponts élévateurs et du matériel spécifique aux opérations d’entretien de véhicule, un service de location de matériel de bricolage et jardinage (Rabasloc) et un service de petits travaux.

Des activités qui vont venir réveiller, à proximité du centre bourg, un site qui fut à l’origine une usine de meubles. 

 

Source : L'écho de la Locale - voir le site de La Locale en cliquant ici.

Illustration ci-dessous : Julien Girerd, Mathieu Lubac et Jean-Philippe Faucon, devant "l'Atelier" (crédit photo : Corentine Charier).

Le Musée du chocolat cartonne
dimanche 21 avr. 2019
Attractivité du territoire

Le musée Art du Chocolat, situé sous les arcades de la place Paul Saissac à Lisle-sur-Tarn, s'est mis aux couleurs de Pâques. Il était exceptionnellement ouvert ce lundi 22 avril 2019, lundi de Pâques, pour des visites gourmandes ou pour les derniers achats de Pâques.

Lire la suite



Au musée Art du chocolat de Lisle sur Tarn, le visiteur peut aussi découvrir la nouvelle exposition temporaire : "Le chocolat ça cartonne", une pièce où les meubles, les décorations tout en carton ont été vaporisés entièrement de chocolat. À l'intérieur de cette pièce, le visiteur est transporté dans un univers tout chocolat avec cette odeur si particulière légèrement ouatée du chocolat, une expérience visuelle et olfactive à découvrir.

Le musée du chocolat abrite de très belles salles d'exposition où se côtoient des éléphants, un buste de Tintin tout en chocolat blanc, un pèlerin de Saint-Jacques réalisé avec 100 kg de chocolat, mais aussi des œuvres plus locales avec le buste de Raymond Lafage ou la Fontaine du Griffoul, copie de sa voisine qui trône au milieu de la place Paul Saissac, place aux arcades lisloise, la plus vaste place aux arcades du grand sud-ouest.

Ces nombreux sujets exposés sont l'œuvre du chocolatier Michel Thomas-Défos. Parmi les nouveautés 2019, le musée Art du chocolat propose les journées "Vin et Chocolat" combinant une matinée à la découverte d‘un domaine viticole (château Clément-Termes, château Lastours...), suivie d‘une visite du musée dans l‘après-midi après un repas gastronomique.

La boutique, quant à elle, regorge de sujets endémiques de cette période pascale : des lapins, des œufs de Pâques de toutes les tailles, certains œufs à la taille pantagruéliques (dépassant même les 1m de haut) sont réalisés par Serge Vayre, chocolatier Lislois, des cabosses, des poules, il y en a pour toutes les envies.

À la boutique, vous trouverez une mise en avant des produits des chocolatiers tarnais avec les chocolats de Michel Belin, Guy Roux ou Ô Gourmandises d'Alice.

L'entrée au Musée Art du chocolat est libre et gratuite par la boutique.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : une équipe dynamique pour le musée Art du chocolat.

Save the date : 4° édition de "Brens village des entreprises et des réseaux" le 18 avril 2019 !
jeudi 18 avr. 2019
Evènement

Le Club des Dirigeants d'Entreprises Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon organise le jeudi 18 avril 2019, en partenariat notamment avec Gaillac | Graulhet Agglomération, la 4° édition du carrefour régional "Brens Village Etape des Entreprises et des Réseaux en Occitanie". Une journée tout business à destination des entreprises, pour favoriser contacts, échanges, projets, créativité. A vos agendas !

Lire la suite



4ème éditon de "Brens Village Etape des Entreprises et des Réseaux en Occitanie"

"Brens Village Etape des Entreprises et des Réseaux en Occitanie" est de retour le jeudi 18 avril 2019 à Brens pour une quatrième édition tout business avec le partenariat de Groupama d'Oc.

Après Alain Navarro, Laurent Cabrol et Casimir Ferrer, c'est cette année Gilles Ruiz, photographe et artiste aveyronnais, qui sera le parrain de la quatrième édition le jeudi 18 avril 2019. Il parlera de son parcours artistique, de sa collaboration au sein de la Fondation Agir Contre les Exclusions, et exposera quelques unes de ses oeuvres.

Brens village étape entreprises réseauxCette quatrième édition s'inscrit sous le signe des affaires, un véritable carrefour du business où se retrouvont les partenaires historiques du Club des Dirigeants d'Entreprises, à savoir la commune de Brens, labellisée Village Etape et située au centre de l'agglomération Gaillac | Graulhet et au coeur de la Région Occitanie, ainsi que la Communauté d'Agglomération Gaillac Graulhet. 

La participation des réseaux partenaires Ecoter, SisMiC et FACE 812 démontre là aussi la capacité  à coopérer pour le bien des entreprises et des dynamiques territoriales, sans oublier le concours du réseau DYNABUY et de la Poste Occitanie pour la communication.

Au programme ?

Une matinale petit déjeuner business meeting, avec plus de 150 entreprises participantes pour des pitch de 3 minutes chrono impulsé par Dynabuy, une table ronde sur l'attractivité des territoires et la coopération des réseaux à 11 heures, un cocktail déjeunatoire donné par le traiteur tarnais "Au Fin Palais" et son chef  Quentin Houlès, et un après-midi ateliers, qui débute à 14h30, avec les interventions expertes des adhérents des réseaux participants. Un apéritif clôture la journée à partir de 18 heures, dans la convivialité et autour d'un jeu business.

Objectifs ?

Les objectifs de ce carrefour régional sont de deux sortes.

  • Permettre aux entreprises de faire du business intense sur une journée (business dating, ateliers experts, exposition Brens entreprises réseauxapéritif de clôture business).
  • Dynamiser l'attractivité des territoires et la coopération entre différents réseaux.

Bref, une journée très dense et pleine de surprise qui devrait permettre à chacun de multiplier les contacts et les affaires.

Alors trois, deux , un zéro... A vos inscriptions !

Infos pratiques

Brens Village Etape des Entreprises et des Réseaux en Occitanie - 4ème Edition

Le jeudi 18 avril 2019, de 8h30 à 18h

Lieu : Espace Socio Culturel - Route de Cadalen - 81600 Brens

Page Facebook de la manifestation

Inscription et réservation d'espaces d'exposition pour cette journée en cliquant ici.

Contact organisateur

CDEOrganisateur : Club des Dirigeants d'Entreprises Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon

Jean-Marc Salvador

Téléphone : 05 63 57 56 21

Une nouvelle façon de travailler avec le coworking
dimanche 14 avr. 2019
Accompagnement des entreprises

La pépinière hôtel d'entreprises de Gaillac | Graulhet Agglomération, Granilia, abrite un espace coworking et télétravail, baptisé La grappe by Granilia. Il fait partie du réseau Cowork'in Tarn des tiers lieux installés dans le département. Ils sont aujourd'hui au nombre de 6, publics comme privés.

Lire la suite



"Avec Cowork'in Tarn, nous sommes le seul réseau départemental de tiers lieux d'Occitanie", précise Stéphane Capgras, développeur économique pour l'agglomération Gaillac | Graulhet et animateur de La grappe by Granilia, l'espace coworking de Gaillac | Graulhet Agglomération intégré au réseau départemental.

La grappe by Granilia qui a participé, vendredi 12 avril 2019, aux "12 heures du coworking et du télétravail", destinées à permettre à de futurs utilisateurs de découvrir ces nouveaux espaces de travail répartis sur le territoire départemental.

Ainsi à Gaillac, La grappe by Granilia bénéficie de 12 postes de travail connectés à la fibre optique, dont un bureau solo. Il faut y ajouter une salle de réunion et un espace convivial où il est possible de se restaurer. "Nous accueillons des porteurs de projet et créateurs d'entreprises", indique Stéphane Capgras. "Ils ont créé leurs boîtes à la maison et le lieu leur permet de préparer une éventuelle intégration de la pépinière. Il y a aussi des indépendants rattachés à de petites sociétés de quelques salariés qui trouvent ici un lieu de travail, mais aussi de rencontres".

Découverte de la Grappe

Malik a profité de cette journée de présentation pour voir comment fonctionnait l'espace coworking de La grappe. Il réside à quelques kilomètres de Gaillac et vient de monter sa société en informatique. "Je suis free lance. Je travaille à la maison, mais je connais déjà la pépinière. J'ai dans l'idée de prendre un pass pour profiter de l'espace coworking. Quand on est indépendant comme moi, c'est l'occasion de rencontrer du monde autour d'un bon café et d'échanger. Par exemple, dans le cadre des petits évènements qui ont lieu un jeudi par mois, j'ai fait la connaissance de la personne qui a fait mon site web".

Pour Stéphane Capgras, c'est l'un des atouts de ces tiers lieux. Ils permettent de garder du lien social mais aussi d'avoir des opportunités de business.

Une convention télétravail

Élodie est une utilisatrice régulière de La grappe by Granilia, dans le cadre de son activité salariée.

Elle travaille pour une société toulousaine et vient ici chaque vendredi. "J'évite ainsi le trajet jusqu'à Toulouse et je gagne en qualité de vie. Il me faut juste une connexion pour poursuivre mon activité".

C'est elle qui fait la démarche auprès de son employeur pour effectuer une journée de télétravail. Sa société est l'une des entreprises ayant passé une convention avec La grappe. "Le salarié n'a pas à s'occuper du paiement de l'utilisation du lieu. Nous envoyons une facture à la société, à la fin du mois", indique Stéphane Capgras.

Élodie ajoute : "Le fait de bénéficier d'un tel lieu rassure les responsables lorsqu'on leur propose le télétravail. Depuis, notre boîte a élaboré une charte de télétravail afin de définir les bonnes pratiques et plusieurs salariés l'utilisent".

La grappe by Granilia en chiffre

Cet espace coworking a accueilli plus de 500 personnes depuis sa création en 2015.

Il reçoit 80 utilisateurs payants, dont 20 nouveaux, en 2018.

En moyenne, on compte 12 à 15 utilisateurs réguliers par semaine.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : La grappe by Granilia est l'espace coworking de la pépinière hôtel d'entreprises de Gaillac | Graulhet agglomération.

Un salon des entreprises et des réseaux le 18 avril 2019 à Brens
mercredi 10 avr. 2019
Evènement

Jeudi 18 avril 2019, toute la journée, se tiendra à Brens, dans l'espace socioculturel, la quatrième édition de "Brens village des entreprises et des réseaux". Jean-Marc Salvador, président départemental et vice-président régional du Club des Dirigeants d'Entreprises (CDE), a réorienté l'optique de cette journée. "On retourne à l'ADN du carrefour des entreprises plutôt qu'à l'esprit du salon".

Lire la suite



"Nous souhaitons surtout recentrer la journée sur les relations d'affaires".

Dès 8h15, commencera le déjeuner business meeting, où chaque chef d'entreprise présentera son activité. "On pourra ainsi rencontrer les 150 entreprises présentes en deux heures".

À 11 heures, suivront l'accueil des élus et le parrainage de Gilles Ruiz, un photographe artistique aveyronnais, ainsi qu'une table ronde sur l'attractivité des territoires et l'attraction des réseaux.

Le président de la Communauté d'agglomération Gaillac |Graulhet, Paul Salvador, y participera, ainsi que tous les présidents de réseaux.

Des ateliers experts

Après la pause déjeuner et un cocktail préparé par Quentin Houlès (traiteur à Lacrouzette), les ateliers experts occuperont l'après-midi, de 14 heures à 18 heures.

Chacun durant trente minutes sera animé par les adhérents : sur les objets connectés et l'assurance, les relations clients, Face 812 (Fondation Agir conte l'exclusion) qui abordera la qualité au travail et les efforts des entreprises vis-à-vis des difficultés diverses (violences, réinsertion des prisonniers et du handicap).

Parmi les autres ateliers proposés : les réseaux sociaux, La Poste sur l'e-commerce.

Pour réaliser cette journée, le CDE s'est associé à des partenaires comme Ecoter, SisMic, Face 812, Dinabuy, Groupama, la Poste et les collectivités locales, Mairie de Brens et Communauté d'agglomération Gaillac | Graulhet.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : le Club des dirigeants d'entreprises, déjà organisateur de trois éditions du Salon, réoriente la formule cette année.

Green native expression : un nouveau procédé d’extraction d’actifs naturels validé par les laboratoires Pierre Fabre
mardi 9 avr. 2019
Du nouveau à Gaillac

Pierre Fabre lance à travers Green Native Expression une nouvelle technique d’extraction végétale brevetée 100% naturelle et éco-responsable. Les extraits obtenus sont livrés au site d’extractions d’actifs naturels du Groupe à Gaillac.

Lire la suite



Depuis mi-février 2019, les laboratoires Pierre Fabre commercialisent en France un nouveau produit sous la marque Klorane, le premier produit contenant un actif issu de Green Native Expression.

Sa particularité est donc qu’il est fabriqué selon une nouvelle méthode, le Green Native Expression, qui a nécessité huit années de recherche et développement à Pierre Fabre pour mettre au point ce procédé qui fonctionne sans eau ni solvant ajouté.

Habituellement, dans les techniques d’extraction d’actifs naturels, de l’eau et des solvants sont utilisés, ce qui peut amener à détériorer la plante. Avec le Green Native Expression, c’est l’eau résidant dans la plante qui sert de solvant. La sève récupérée est 100% naturelle et n’a subi aucune transformation. Green Native Expression permet ainsi d’extraire la sève pure des plantes et de l’intégrer, sous forme d’actifs, dans des produits cosmétiques ou nutraceutique (compléments alimentaires).

Pour parvenir à cette innovation et valider ce nouveau procédé dont le brevet a été déposé en 2013, les laboratoires Pierre Fabre se sont associés à une autre société tarnaise, Bois Valor, située à moins de 20 km de son usine d’extraction d’actif naturels de Gaillac. Bois Valor réalise les opérations d’extrusion des plantes fraîches permettant d’obtenir les extraits, qui sont ensuite livrés au site d’extractions d’actifs naturels de Gaillac pour être filtrés et stabilisés selon la technologie Green Native Expression.

Comment ça marche ?

Pour extraire des actifs naturels avec la technologie Green Native Expression, Pierre Fabre n’utilise que des plantes fraîches, non transformées. Les plantes sont soumises, pendant un laps de temps très court, à des pressions élevées et à de fortes variations de température. Ce traitement thermomécanique déstructure complètement les parois végétales de la plante et neutralise les enzymes sans détériorer les molécules natives présentes dans la sève de la plante. Grâce à ce procédé, les cellules de la plante fraîche éclatent et libèrent leur contenu. L’eau naturellement présente dans la plante est libérée. Elle joue le rôle d’un solvant entièrement naturel. La sève récupérée est 100 % pure, elle n’a subi aucune transformation et les substances actives restent intactes.

"Green Native Expression permet de révéler les plantes fraiches dans leur plus simple expression en produisant une sève 100% pure, composée uniquement des substances actives natives de la plante. Avec cette technologie brevetée, Pierre Fabre est la seule entreprise capable d’obtenir une telle qualité de sève à partir de plantes fraiches et ainsi de répondre aux attentes des consommateurs en quête de produits plus naturels et purs", souligne Bernard Fabre, Directeur du laboratoire des Produits Végétaux au sein de la R&D Pierre Fabre.

En quoi est-ce une innovation responsable ?

Pour sécuriser et garantir sa ressource, le Groupe cultive lui-même ses plantes selon les principes de l’agriculture biologique. Les substances actives extraites des plantes sont ainsi parfaitement identifiées et tracées. Les plantes fraîches sont transformées à proximité des champs dans lesquels elles ont été cultivées, un circuit court qui permet à Pierre Fabre de collaborer avec des acteurs locaux et de limiter l’impact de la production de ses produits sur l’environnement.

Green Native Expression vient renforcer cette démarche éco-responsable en permettant de produire plus d’actifs tout en utilisant moins de plantes, moins d’eau et aucun solvant. Green Native Expression permet en effet d’obtenir des rendements en principes actifs supérieurs à ceux obtenus par pressage ou extraction par solvant.

 

Sources : Touléco et Pierre Fabre - Lire les articles en ligne ici et .

Illustration ci-dessous : vue d'un laboratoire du Groupe Pierre Fabre.

Amarenco : l'énergie solaire rayonne à partir du Tarn
dimanche 7 avr. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Désormais à la tête d'Amarenco France, Olivier Carré poursuit son développement dans le solaire à partir de son nouveau siège, au château Touny-les-Roses à Lagrave. Il est loin le temps où Olivier Carré, venu de son Berry natal pour intégrer l'école des Mines d'Albi, effectuait un stage au centre commercial Leclerc de Gaillac.

Lire la suite



Ce sera son premier projet d'ombrière de parking à l'origine de la création de la société Groupe Carré. C'est désormais sur 800 projets photovoltaïques que veille Amarenco France, la nouvelle entité. En une dizaine d'années, le succès économique est au rendez-vous.

"On aurait pu aller plus vite", dit en souriant Olivier Carré. Spécialiste du solaire L'ingénieur diplômé des Mines est à la tête d'un producteur indépendant d'énergie renouvelable fort de 75 salariés.

Cette année, le siège social d'Amarenco France s'est installé au château Touny-les-Roses à Lagrave. Une demeure prestigieuse du XIXème siècle entouré des vignes du domaine où les salons anciens accueillent des équipes dont la moyenne d'âge tourne autour de 25 à 30 ans.

L'aventure a débuté avec un bureau d'étude spécialisé dans le solaire, Méthode Carré. Mais c'est en 2017, avec la fusion au sein d'Amarenco, que l'activité du groupe Carré prend une autre dimension. Après ce rachat, Olivier Carré devient le président d'Amarenco France. Il est aussi l'un des quatre directeurs d'Amarenco, un fonds d'investissement irlandais spécialisé dans le domaine des énergies renouvelables.

"Ils ont une surface financière et nous leur avons apporté un savoir-faire", indique Olivier Carré, qui bénéficie ainsi de 200 millions de "fonds propres" pour répondre aux projets lancés par la Commission de Régulation de l'Energie.

Et l'année 2019 s'annonce bien. Amarenco France vient de remporter 42 projets. Elle poursuit son développement en France métropolitaine, mais aussi en Corse et dans les départements d'outre-mer. De nouveaux chantiers voient le jour en tant que producteur indépendant.

"Nous regardons également les opportunités de racheter de nouvelles entités économiques pour s'installer dans des zones où nous sommes encore peu présents, ajoute Olivier Carré. Nous proposons également la construction de serres et de hangars financés en totalité par Amarenco, qui financera en retour son investissement grâce aux revenus de la production des panneaux photovoltaïques".

La société est ainsi devenue leader national sur la toiture en tant que développeur. Pour l'année 2019, elle devrait voir sa croissance d'activité multipliée par deux. "Nous allons passer d'un chiffre d'affaires de 30 millions à 60 millions d'euros et doubler nos effectifs. Nous devrions être 150 d'ici la fin de l'année".

Un recrutement parfois difficile

Olivier Carré est fier de "l'aventure humaine" qu'il vit depuis dix ans avec une équipe qui le suit depuis longtemps. En phase de recrutement, c'est une cinquantaine de postes qui vont venir renforcer les équipes sur Lagrave.

"On a quelques difficultés à recruter. L'essentiel de nos concurrents est basé à Montpellier, dans les grandes métropoles. Alors à Lagrave… Pourtant, on a une belle qualité de vie ici. La difficulté vient plutôt du conjoint et de la possibilité de trouver du travail".

Mais le jeune dirigeant ne veut pas partir de Lagrave. "On vient de s'installer au château. Les salariés ont fait leur vie ici avec leurs familles. On vient de racheter une bâtisse à côté du domaine pour nous étendre".

Toutes les offres de postes sont disponibles sur le site Amarenco France.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Olivier Carré, dans les locaux d'Amarenco à Touny les Roses (Lagrave).

Ferri France réhabilite son siège de Rabastens
dimanche 7 avr. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

230.000 € viennent d’être investis dans la réfection de la toiture, le réaménagement de l’atelier et de la zone de stockage, ainsi que le relooking des espaces administratifs. Ferri France, implanté sur la zone de Fongrave à Rabastens depuis 2003 fait peau neuve en 2019.

Lire la suite



Avec des résultats en progression importante depuis deux ans, pour un chiffre d’affaires qui s’est établi à 5 millions d’euros au dernier exercice 2018, la filiale du groupe italien aspirait à davantage de luminosité dans son bâtiment de 2.000 m².

Un nouvel éclairage en phase avec son marché "concurrentiel mais porteur en ce moment", souligne Antoine Narvaez, directeur de la SARL. "La fin du glyphosate renforce le recours à la mécanisation !", raconte-t-il dans un sourire.

Une famille industrielle en mode économie circulaire

Ferri France commercialise sur l’ensemble de l’Hexagone "tous les engins d’entretien du paysage. Cela concerne les espaces verts, l’agriculture et les professionnels", détaille Antoine Narvaez.

A Rabastens s’effectue aussi le service après-vente. Le tout avec 13 collaborateurs, de l’administratif aux techniciens en passant par les commerciaux. Et Ferri France se hisse ainsi n°1 européen de la distribution pour le constructeur italien.

"Tout le matériel est italien, toutes les pièces sont façonnées en Italie", vante Antoine Narvaez.

Au-delà de la qualité du produit et de l’agilité à réagir d’une entreprise qui maîtrise à domicile toute sa chaîne de production, Antoine Narvaez admire le modèle industriel des Transalpins, resté à la fois basé sur l’économie circulaire et ancré sur la famille.

Comme Sandro et Gisela Ferri donc, frère et sœur, qui intègrent actuellement leurs enfants à la tête de leur groupe. De quoi lui garantir une certaine stabilité. Et la sérénité du site français à Rabastens.

 

Source : L'écho de la Locale - voir le site de La Locale en cliquant ici.

Illustration ci-dessous : une partie de l'équipe de Ferri France, dans les loxcaux de Rabastens (crédit photo : Corentine Charier).