Actualités

L’équipe de Tif’Fanny Coiffure retrouve ses clients et le sourire (sous le masque)
lundi 30 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Les salons de coiffure étaient classés dans les commerces dits "non essentiels" et n’ont pu rouvrir que ce samedi 28 novembre 2020. Sur la place aux arcades de Lisle-sur-Tarn, à 8h du matin en ce samedi, il régnait donc une drôle d’ambiance sous les couverts, avec peu de lumières commerçantes hormis le boulanger, et donc les salons de coiffure.

Lire la suite



Chez Tif’Fanny Coiffure, l’équipe autour de Stéphanie est venue faire les aménagements concernant les protocoles sanitaires et les espaces de travail dès le jeudi 26 novembre.

Les filles en ont profité pour installer les décorations de Noël. Stéphanie nous a confié que "dès l’annonce du président de la République signifiant la réouverture des salons de coiffure, les clients se sont rués sur l’application Planity afin de réserver un créneau chez la coiffeuse."

Forcément, ce nouveau confinement aura un impact sur la comptabilité du salon et la probabilité d’un nouveau confinement est à exclure pour la survivabilité de ces petits commerces dits "non essentiels".

Pour les réservations, de plus en plus de clients utilise l’application Planity mais Tif’Fanny garde des créneaux pour la clientèle locale et les personnes moins rompues aux nouvelles technologies d’Internet.

Pour cette nouvelle semaine, le salon sera ouvert aussi le lundi avant de reprendre un rythme plus normal. Les cheveux coupés sont récupérés et serviront à une association habilitée pour un recyclage de ceux-ci dans une démarche écoresponsable.

"Contrairement au premier confinement, on ne s’attend pas forcément à une ruée bien que les plannings soient déjà bien remplis, souligne Stéphanie. En effet, la fermeture n’a été que d’un mois et d’autres clients patienteront pour se faire une coiffure pour Noël. L’une de mes plus belles satisfactions est avant tout de pouvoir retrouver mes clients, mon équipe et voir leur sourire malgré le masque et une ambiance quand même toute particulière", conclut Stéphanie désireuse de voir l’avenir avec espoir et des têtes bien coiffées.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : à 8h pétantes, préparation du premier client chez Tif’Fanny.

Avec Chapus Paysagiste, du vert et des couleurs
samedi 28 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L’entreprise Chapus Paysagiste fêtera ses cinquante ans l’an prochain en 2021. Une entreprise avant tout familiale, qui a commencé son activité en 1971 avec les travaux agricoles. Michel et Eliane Chapus achètent ensuite en 1998 une entreprise paysagiste et laissent petit à petit tomber l’activité agricole pour développer l’activité espace verts, à Lisle sur Tarn, au sein de la zone d'activités de l'Albarette.

Lire la suite



Patrick Chapus est depuis maintenant au sein de l’entreprise en tant que chef de chantier. Il s’occupe des rendez-vous sur le terrain avec la clientèle et élabore aussi les devis. Sa maman Eliane est la gérante, elle s’occupe de la comptabilité et du magasin à la zone de l’Albarette. Michel le papa est toujours présent. Un peu homme à tout faire, il s’occupe de la recherche et du réapprovisionnement en végétaux. Il est homme de terrain avant tout. Toujours soucieux de transmettre et impliqué dans la vie locale, ils accueillent actuellement Maxence Rech, qui effectue son apprentissage au sein de l’entreprise.

Aujourd’hui, l’activité paysage et espaces verts comprend le terrassement (mini-pelle), les aménagements paysagers, l’entretien des espaces verts avec taille, tonte, débroussaillage et élagage.

Patrick saura vous conseiller pour l’implantation de vos végétaux dans une démarche raisonnée en tenant bien compte des évolutions climatiques, de l’adaptation des arbres et plantes au climat avec aussi parfois le facteur maladie.

Les espaces verts, les fleurs ont toujours apporté un sentiment de bien-être dans notre environnement surtout en cette période.

Le magasin situé au sein de la zone d'activités de l’Albarette est ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h et vous y trouverez plantes, fleurs, arbres ou encore les bulbes à planter. Le dimanche matin sur le marché lislois, ils sont présents et vous aurez l’occasion de pouvoir discuter avec l’un ou l’autre et même parfois toute la famille. Chapus paysagiste, c’est le travail et la proximité avec passion. Pour plus de renseignements n’hésitez à joindre Patrick au 06 07 55 91 37.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Patrick Chapus entouré par ses parents et Maxence jeune apprenti en formation.

Achat-tarn.com : l’Amazon tarnais accueille ses premiers commerçants
mercredi 25 nov. 2020
Accompagnement des entreprises

Lancée par la CCI du Tarn, la Chambre de Métiers et d’Artisanat et le Conseil départemental, la plate-forme de commerce en ligne achat-tarn.com a attiré soixante-dix commerces en une semaine. Utile dans cette période de confinement avant les fêtes de Noël, cet outil est surtout un gain de temps sur l’avenir.

Lire la suite



Fermés depuis le 30 octobre 2020, les commerces espèrent encore un allègement des mesures à l’approche de Noël, une période qui concentre une grosse partie de leur chiffre d’affaires.

Si le retrait en magasin est toujours possible, il ne compense pas la perte liée au confinement. "La baisse d’activité enregistrée est de l’ordre de 90%", insiste Michel Bossi, président de la CCI du Tarn. "Et le click and collect, c’est en moyenne 2% de ce que faisaient les commerces en temps normal".

Malgré ce constat particulièrement sombre, le chef d’entreprise n’est pas resté les bras croisés et s’est activé pour aider au maximum les commerces tarnais. En collaboration avec la Chambre de Métiers et d’Artisanat du Tarn et le Conseil départemental, la CCI a déployé une plateforme de commerce en ligne, Achat Tarn. "Cet outil a été créé il y a plus de dix ans par la CCI de l’Isère. Il a été amélioré au fil des années pour s’adapter à chaque territoire. Comme nous avions déjà commencé à travailler sur la digitalisation des petits commerces, nous avons estimé que la plateforme était l’outil le plus adapté, notamment par son interface simple".

Un site de vente en ligne pour chaque commerce

Concrètement, cette plateforme permet aux commerçants et artisans de disposer de leur propre site internet, comme une vitrine, et de tous les moyens de vente en ligne et de livraison. "Maintenant, l’objectif est de faire adhérer les commerçants. C’est pour cela que nous nous sommes rapprochés de toutes les collectivités pour informer les principaux intéressés, mais aussi la population", insiste Michel Bossi, qui met en avant tout le travail technique réalisé en amont par les équipes de la CCI du Tarn. "Nous avons répertorié les 11.000 commerces et artisans du département et tout cela est en place depuis le 12 novembre".

Une semaine après, soixante-dix commerces ont déjà pris contact avec la chambre consulaire pour bénéficier de cet outil.

Ce service, gratuit pour les commerçants, s’inscrit en complément de la plateforme Dans Ma Zone mise en place au niveau régional pour la Région Occitanie. Michel Bossi assure d’ailleurs que l’objectif est de créer des liens entre les deux outils pour gagner en visibilité. "Nous savons que ça ne sauvera pas les commerces. Il faut qu’ils rouvrent le plus tôt possible. Mais nous sommes là pour les aider et toutes les équipes sont mobilisées pour ça. On a fait le job", conclut le président de la CCI du Tarn.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : lancée le 12 novembre, la plate-forme achat-tarn.fr s’est vite développée.

Espolitaquo lance sa boutique en ligne
mardi 24 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

On ne présente plus la boutique Espolitaquo, qui sait combler toutes nos envies et nous aide souvent dans la recherche de cadeaux. Aujourd’hui, ce sont pas moins de 36 exposants, artisans créateurs qui font partie de cette enseigne Lisloise. Une réussite, et une adaptation au contexte...

Lire la suite



Comme tant d’autres, le premier confinement a poussé toute l’équipe d'Espolitaquo à faire évoluer le fonctionnement, notamment pour tout ce qui est vente.

Depuis peu, le pas est franchi et la boutique en ligne de l'association a été lancée.

Vous y trouverez quasiment tous les produits du magasin aux prix de la boutique. Sauf mention contraire, pour chaque article, vous pouvez choisir l’expédition ou le retrait en magasin du lundi au samedi de 17h à 19h et le dimanche de 10h à 12h, contact au 06 86 89 96 30.

On trouve forcément des idées de cadeaux pour Noël, des bijoux, des décorations, des sculptures, des créations textiles, des bougies, de l’huile de safran, de la maroquinerie, du bois tourné, des objets tissus, des luminaires, des sculptures, du mobilier, de magnifiques stylos… du fait main local, qui met en avant tous nos artisans créateurs de proximité issus de tous domaines.

La boutique en ligne devrait continuer une fois le confinement terminé, ce qui permettra aussi aux touristes, aux vacanciers de pouvoir se procurer leurs objets désirés malgré les kilomètres.

Ce site, en plein développement, est chaque jour complété de nouvelles idées, de nouveaux objets.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : avec Espolitaquo, des idées qui privilégient la proximité.

Le masque, un accessoire de mode personnalisable
mardi 24 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L’entreprise graulhétoise Euréka avait pris une part active dans la confection de masques à destination des personnes en "première ligne" dès le premier confinement du mois de mars 2020, avant de commencer à les commercialiser.

Lire la suite



Touchée par la crise économique, l’entreprise Euréka vient de se lancer dans la réalisation de masques pour enfants et adolescents "made in Tarn" et personnalisables, en coopération avec l’entreprise BBR Créations, également implantée à Graulhet.

"On a fait dix semaines sans week-end. On a fait travailler d’autres entreprises et nous avons recruté six personnes en CDD. On s’est lancé dans cette aventure qui s’est arrêtée net en juin 2020, quand les grandes surfaces ont commencé à commercialiser les masques, se souvient Fatima Valentin. L’entreprise est désormais sollicitée pour des masques imprimés et des créations. Pour cela on travaille avec BBR Création à Graulhet."

Des prénoms à l’école Jeanne-d’Arc

"Puisque les enfants doivent porter des masques, on s’est dit que ce serait intéressant qu’ils portent des masques adaptés à leur morphologie et plus jolis. Ma fille est ravie d’avoir un masque licorne", témoigne Aurélie. L’école Jeanne-d’Arc de Graulhet a ainsi personnalisé 200 masques avec les prénoms des écoliers.

Les masques sont aux normes, lavables 30 fois à 60°C. Après la direction générale de l’armement, c’est désormais l’IFTH qui a en charge la mission d’attribution des agréments. Les masques confectionnés à Graulhet sont certifiés UNS1 et UNS2.

Plusieurs solution sont possibles pour se les procurer, sur les sites internet des deux entreprises ainsi que sur la plateforme digitale instaurée par la région pour favoriser les achats de proximité. Tous les fabricants, artisans et commerçants de la région peuvent s’inscrire gratuitement sur cette plateforme afin de bénéficier d’une vitrine numérique, simple d’usage pour les commerçants. Les acheteurs peuvent être livrés par la Poste ou venir retirer les masques dans les deux entreprises.

Quant au futur des masques, les entreprises sont en train de négocier les droits afin de pouvoir utiliser les images de héros star des enfants afin de les rendre encore plus attractifs et ludiques.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : les deux entreprises travaillent de concert sur ce projet.

La cave Ô petit bouchon et son site e-commerce
lundi 9 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Vous êtes confinés chez vous et souhaitez acheter du vin, un rhum pour un cadeau de Noël sur un site en ligne ? Vous ne savez pas si vos commandes pourront bien arriver en temps et en heure ? On fait le point avec Virginie de la cave Ô petit bouchon pour connaître l'impact du coronavirus sur le commerce et les solutions possibles.

Lire la suite



La cave Ô petit bouchon reste ouverte pendant ces semaines de confinement. Cependant, vous avez besoin de préparer vos achats de fin d'année pour les repas et les fêtes en évitant au maximum les sorties…

Rassurez-vous, la cave Ô petit bouchon à Gaillac continue de fonctionner et les livraisons des rhums, whiskies, gins, vins arriveront à destination, soit en livraison à domicile gratuite si vous êtes à 30 km autour de Gaillac, soit par un envoi suivi, et bien sur en click & collect.

Virginie a adapté les livraisons à la situation, afin de proposer le meilleur service possible tout en assurant la sécurité à la fois des acheteurs et en minimisant les contacts possibles pour éviter les risques de propagation du virus. "La santé des clients en priorité".

Pour les expéditions, aucun problème majeur pour le moment, même si "les délais peuvent en effet être allongés compte tenu de la situation", mais les fêtes seront assurées par des achats en spiritueux plus tôt que d'habitude.

Vous l’aurez compris, Virginie met tout en œuvre pour assurer le meilleur service possible en ces temps difficiles. En cela, des dispositions ont également été prises en cas de problème avec un service téléphonique étendu et bien sûr la possibilité de la contacter via le site internet de la cave ou sur les réseaux sociaux facebook et instagram.

Vos achats pourront continuer dans des conditions normales, même en cette période délicate. Offrez un rhum précieux esclavo de 23 ans d'âge, un gin français distillé avec grand art, des bouteilles à tous les prix pour surprendre, tel cette liqueur de fleur de sureau fin et orginal. 

Le tout à retrouver sur le site internet de la cave, achats et paiement sécurisé en ligne.

Amarenco acquiert une société spécialisée dans l’équipement des collectivités
jeudi 29 oct. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Amarenco France s’apparente à une success story : un jeune ingénieur des Mines, Olivier Carré, sorti de l’Ecole d’Albi (EMAC), décide de créer son entreprise (Groupe Carré) et surtout de rester dans le Tarn - ce qui est déjà exceptionnel dans une promotion -, et réussit ses premières commandes de solaire photovoltaïque.

Lire la suite



L’expansion suscite l’intérêt d’un groupe irlandais - Amarenco - expert dans le secteur, qui lui apporte des fonds propres et donne à l’entreprise de nouvelles perspectives.

Le groupe étend ses activités, ouvre des bureaux en Corse, à Lyon, en Guadeloupe et à la Réunion, à Oman et Singapour. Il devient leader français de la toiture solaire (de 1.000 à 3.000 m²), aussi bien dans le secteur agricole que dans le domaine industriel et l’équipement des collectivités.

Le siège s’installe alors à Touny-les-Roses (Lagrave), refinance en mars 2020 une centrale au sol près de Bordeaux, et vient d’acheter à Valence (Drome) une nouvelle unité, Synergetik, spécialisée dans les collectivités. "On était peu présent sur ce secteur. Or, la demande est forte depuis les municipales, on sent les effets de la poussée verte".

Tout près et très loin

Amarenco agit tout près, couvre le boulodrome de Saint-Sulpice, le parking du stade de Brens, mais a également des projets sur des courts de tennis en Guadeloupe : de plus en plus de collectivités sollicitent la société.

"On assure 100% de l’investissement" précise Olivier Carré.

Amarenco compte 140 salariés, dont 70 sur le site Lagrave.

Pendant le confinement, l’entreprise est passée entièrement en télétravail, sans chômage partiel. Et si le confinement a réduit de 20% le chiffre d’affaires, Olivier Carré n’est pas inquiet. "Les chantiers ont été reportés sur 2021. Cela venait des retards pris par les entreprises qui installent et ceux des administrations qui instruisent les permis de construire".

Le coup de frein n’est pas un coup d’arrêt. Mais un nouveau confinement pourrait conduire à de nouveaux reports de commandes ou de réalisations.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : une centrale solaire en Gironde, refinancée en mars dernier par Amarenco. L’entreprise, installée sur la commune de Lagrave, est le leader en France sur les toitures solaires de 1.000 à 3.000 m².

Dans le Tarn, les offres d’emploi s’affichent sur les baguettes de pain
jeudi 29 oct. 2020
Emploi

Confrontée à des difficultés de recrutement dans plusieurs secteurs, l’Union des entreprises de proximité du Tarn a eu une idée originale : afficher les offres d'emploi sur les poches en papier des baguettes de pain pour toucher un public plus large. Une opération à laquelle s'est associée l'Agglomération Gaillac | Graulhet.

Lire la suite



Comment faire lorsqu'un employeur se retrouve avec une offre non pourvue depuis des mois ? Comment trouver des candidats, même sans diplômes mais motivés, pour des secteurs qui n'arrivent pas à embaucher ?

Ces questions, tous les recruteurs dans les métiers dits "en tension" se les sont posées. Et parmi eux, l'Union des entreprises de proximité du Tarn (U2P), qui représente des structures dans le bâtiment comme dans l'alimentation, en passant par les services. "On voulait mettre en place une action pour pallier les difficultés de recrutement, explique Redouane Dahmane-Bouali, son secrétaire général. Et c'est comme ça qu'on s'est dit : pourquoi ne pas valoriser les poches à baguette ?".

Depuis la fin du mois d'août 2020, avec l'opération "une baguette pour l'emploi" montée en partenariat avec 5 intercommunalités du Tarn dont la Communauté d'Agglomération Gaillac | Graulhet, des dizaines de boulangeries tarnaises vendent ainsi leur pain dans des poches sur lesquelles sont imprimées des offres.

Horizons différents

Des QR code renvoient également à une version en ligne des offres, que ce soit sur le site de Pôle emploi ou de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn.

Objectif : toucher un public bien plus large qu'en postant ces annonces de façon classique. "Les boulangeries sont situées dans des villages où, peut-être, certains n'ont pas accès à Internet, détaille Peggy Schepers, conseillère dédiée entreprise à l'agence Pôle emploi d'Albi. Parfois ce sont les grands-parents qui achètent le pain et montrent les offres à leurs petits enfants. Cela fait fonctionner le bouche-à-oreille et le champ de recherche s'en trouve élargi".

Les premiers retours des entreprises sont positifs. "Certains nous disent qu'ils ont eu plus de candidatures que les autres années, assure Rédouane Dahmane-Bouali. Ils reçoivent aussi des CVs de personnes venues d'horizons différents, qui n'ont pas d'expérience mais sont motivées".

Et dans ces secteurs habitués à ne pas trouver de main-d'œuvre, nombreux sont les employeurs à être prêts à lancer des formations. "On ne s'attend pas à résoudre tous les problèmes, mais toutes les initiatives sont bienvenues et les employeurs sont ravis", résume Peggy Schepers.

L'action doit d'ailleurs être reconduite au mois de janvier 2021.

L’enjeu de la proximité

Chaque mois depuis la fin août 2020, 40 offres sont imprimées sur les poches des baguettes distribuées dans 10 à 12 boulangeries. Avec une règle : celle de la proximité. Les postes proposés ne sont donc pas les mêmes selon que l’opération se déroule dans le sud du Tarn, dans le bassin de Gaillac-Graulhet (elle a été conduite en septembre) ou vers Albi.

Au total, en décembre 2020, quelque 200 offres en CDD, CDI et apprentissage auront ainsi été diffusées sur l’intégralité du département du Tarn.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l’opération "une baguette pour l’emploi" avait été lancée au Fournil de Saint Paul à Saint Paul Cap de Joux.

Graulhet. Briques Technic Concept freinée dans son essor
mercredi 28 oct. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

C’est la crise qui ralentit maintes entreprises, mais que Briques Technic Concept traverse en gardant le cap du développement. L’entreprise innovante spécialisée dans la fabrication de la brique en terre crue, installée à Graulhet depuis cinq ans, a bien sûr souffert ces derniers mois.

Lire la suite



"Avec très peu de commandes nous avons dû stopper la production durant quatre semaines et mettre nos deux employés en chômage partiel".

Le recrutement est prévu

"Nous avons rencontré des turbulences autant au niveau des fournisseurs que des clients. De notre côté nous avons attendu une machine dont nous avions créé le concept qui n’a pas été livré dans les délais. Le projet Cycle-Terre qui nous avait passé commande d’un prototype a aussi été retardé" explique Etienne Gay le fondateur de Briques Technic Concept, qui avoue avoir bénéficié d’un prêt garanti de l’Etat pour s’en sortir ponctuellement et qui peut aujourd’hui envisager l’avenir avec une certaine confiance.

"Nous sommes actuellement en début de période creuse. L’hiver n’est pas favorable à la construction avec ce matériau. Mais les perspectives sont bonnes. Nous sommes en phase conception avec du retard, d’un nouvel outil de fabrication qui nous permettra de proposer sur le marché des blocs préfabriqués en terre crue de 400 kg, de 1,2 m sur 40x40 cm, destinés au bâti de murs porteurs. Et ce, avec l’aide du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment".

BTC envisage déjà et d’ici la fin d’année, le recrutement d’une ou deux personnes pour poursuivre son essor.

"Toulouse et toute la région Occitanie sont demandeuses. Nous avons aussi développé le concept de la brique foraine, que nous allons pouvoir fabriquer sur place, sur les chantiers avec des machines adaptées. Parallèlement, nous trouvant ici, rue Jules Ferry trop à l’étroit dans nos 1.500 m², nous recherchons un local de 4.000 à 4.500 m² pour poursuivre notre développement. En espérant pouvoir rester sur Graulhet".

Et de conclure. "Notre expérience repose sur une idée simple : utiliser les ressources naturelles et réutilisables du sol, créer à partir de la terre un matériau sain et durable pour construire les maisons de demain".

Et demain, nous y sommes déjà !

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la brique de terre crue compressée, bâtissable après 6 semaines, un matériau aux qualités phoniques, thermiques et hygrométriques avérées.

La sculptrice a fabriqué son avenir sur mesure
mardi 27 oct. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Sur les hauteurs de Roquemaure, Fabienne Hot a su monter avec brio son entreprise pour vivre pleinement de sa passion. En quinze ans, l'artisan qui a démarré avec "ma douzaine de gouges, mon maillet et mon site vitrine" a transformé son site mon-encadrement.com et l'ensemble de ses autres activités en référence pour de nombreux clients hexagonaux.

Lire la suite



Une femme professeur principal au collège a encouragé le développement de sa vocation. "Quand j'avais 14-15 ans, mes copines allaient faire du basket ou du volley, moi j'allais taper mon petit bout de bois dans une association", confie-t-elle. Son professeur va alors l'inciter à suivre cette vocation via des formations au lycée de Revel. C'est un véritable déclic pour la jeune tarnaise. "Aux journées portes ouvertes, je me suis dit, c'est ça que je veux faire".

Elle se forme alors aux métiers d'ébéniste, de sculpteur sur bois et de marqueteur. Si Fabienne trouve rapidement du travail auprès d'une entreprise gersoise de construction de chevalets et d'instruments de musique, elle ressent rapidement l'envie d'autre chose.

Du petit bout de bois à l'entreprise

"Je me suis régalée, mais je ressentais l'appel de la création. Je ne voulais pas m'arrêter là, à 25 ans". Désireuse de stabilité, elle fait coup double avec la construction de sa maison sur un terrain familial.

Profitant de hangars agricoles, elle ouvre alors son atelier professionnel. Ledit atelier va se développer petit à petit, permettant à Fabienne de développer au passage son activité avec, par exemple, des produits phares comme des cadres sur mesure, ou des cadres permettant d'afficher des maillots sur cintre (dont elle est la seule fabricante en France).

Même si l'ameublement connaît un certain ralentissement ces derniers temps, l'artisan ne désespère pas de voir cette branche de son activité repartir de plus belle. "Les gens ont un peu plus d'attirance pour une décoration personnalisée, qui reflète leur personnalité".

De quoi voir venir encore de beaux jours pour Fabienne et son activité.

 

Source : Le Journal d'Ici - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Fabienne Hot a développé une série de cadres sur mesure.