Actualités

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : Naxe
mercredi 22 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

La société Naxe, jeune start-up implantée à Brens, spécialisée dans les outils de prototypage, déploie actuellement une offre de matériel pour lutter contre la propagation du Covid-19, avec des produits de type masques ou visières de protection. A découvrir.

Lire la suite



La société Naxe implantée à Brens développe une offre de matériels de protection pour lutter contre la propagation du Covid-19, à travers :

  • des masques barrières (Naxe S05), en cours d'homologation auprès de l'AFNOR, avec une capacité de production de l'ordre de 20 à 30 masques par jour ;
  • des visières de protection.

Masque NaxeVisière Naxe

Cette offre est prioritairement à destination des professionnels.

Le site internet de la société est opérationnel pour effectuer des commandes en ligne.

L'ensemble de l'offre de la société Naxe en matériels de protection à retrouver sur le site la société en cliquant ici.

 

Illustrations ci-dessus : un masque et une visière de protection de la société Naxe.

Illustration ci-dessous : un masque de protection produit par Naxe.

A télécharger ci-dessous : l'offre de Naxe sur les masques de protection.

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : les Ateliers Fourès
mercredi 22 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Spécialiste reconnu de la maroquinerie et du luxe, la société graulhétoise Les Ateliers Fourès propose, en cette période contrainte de lutte contre la propagation du Covid-19, une offre grand public de masques alternatifs en tissu, validés par la DGA (Direction Générale de l'Armement). Sortez couverts !

Lire la suite



Les masques grand public produits par la société graulhétoise les Ateliers Fourès sont aujourd'hui validés par la DGA (Direction Générale de l'Armement) selon les recommandations de l’Afnor.

Descriptif produit

  • Masque UNS de catégorie 1 à usage des professionnels en contact avec le public.
  • Masque multicouche, lavable et réutilisable, fabriqué en France.
  • Capacité de production : 2.300 masques / jour.

Composition

  • Modèle double couche : 2 épaisseurs de polypropylène non tissé 50 gr/m².
  • Modèle triple couche : 2 épaisseurs de coton bio + 1 polypropylène non tissé 50 gr/m².

Modèles disponibles

  • Masque type "bec de canard" simple ou double élastique.
  • Masque type "à plis".

Taille unique

Les atouts du produit

Pouvoir de filtration > 95% sur tous les masques (rapport DGA).

Format bec de canard : plus agréable pour parler et respirer car la bouche n’est pas en contact direct avec la matière.

Polypropylène

  • plus léger et plus doux au contact de la peau que le coton
  • pas isolant phonique (possibilité de parler facilement au téléphone par exemple)
  • séchage ultra rapide après lavage

En version coton bio non teint : pour un contact prolongé hypoallergénique, avec possibilité de repassage.

Insert pour barrette métallique : possibilité d’insérer une fermeture de type alimentaire pour une meilleure ergonomie.

Macaron bleu / blanc / rouge : gage de confiance.

Contact

Logan Guy : logan.guy@lesateliersfoures.fr / 06 16 46 21 35 ou 06 797 22 798.


Illustration ci-dessous : modèle de masque produit par les Ateliers Fourès.

La vie des entreprises pendant le Covid-19 : la Cuma oenologique du gaillacois
mardi 21 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Jacques Crayssac préside la CUMA œnologique d’embouteillage, implantée sur la zone d'activités du Mas de Rest à Gaillac, depuis plus de vingt ans. Quand sont arrivées les directives nationales de confinement, il n’a pas tergiversé et a décisé de mettre l’embouteillage en sommeil, tout en restant vigilant aux potentiels besoins d'intervention en urgence des vignerons de la CUMA.

Lire la suite



"Notre fonctionnement amène les salariés qui assurent l’embouteillage, au volant de nos deux camions, à se rendre dans les domaines. Ces va-et-vient pourraient être des vecteurs d’épidémie. Il fallait les protéger. Pendant quinze jours au moins, les trois employés resteront chez eux, comme celui qui est au bureau. Ils avaient fini un chantier de toute façon."

Jacques Crayssac envisage toutefois la possibilité d’une intervention en urgence, si un vigneron par exemple devait répondre à une commande importante et n’ait plus de vin.

"Dans ce cas, on essaierait d’y répondre en prenant le maximum de précautions."

Le président s’étonne du comportement impulsif de certains collègues vignerons qui se sont précipités chez des fournisseurs dans une ruée digne des supermarchés. "Cela n’avait pas de sens car la règle permet à ces magasins de ne pas fermer pour continuer à nous servir."

Coopérative indispensable aux vignerons

La CUMA œnologique, créée il y a trente ans par 17 pionniers, a vite grandi : ils étaient 25 adhérents en 1990, 48 en 1994 et 124 aujourd’hui.

La structure embouteille trois millions de cols, mais elle dispose également d’un camion d’étiquetage et de filtres tangentiels qui assurent leur service de la manière la plus naturelle, sans le moindre intrant. Le vigneron fournit la bouteille et une aide manuelle sur le chantier, le personnel de la CUMA assurant l’embouteillage et la stérilisation du camion après chaque chantier.

"Nous devons à nos adhérents une hygiène parfaite, mais nous devons à nos salariés une protection totale. Tout autre comportement serait déraisonnable", ajoute Jacques Crayssac.

La CUMA œnologique est donc à l’arrêt pour un temps indéterminé, avec quelques exceptions possibles toutefois, en cas d’urgence.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la CUMA œnologique d’embouteillage du gaillacois rend de précieux services aux vignerons en se déplaçant dans les domaines. Beaucoup attendent sa pleine reprise d’activités.

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : vin-gaillac.com
mardi 21 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Le monde viticole subit de plein fouet la crise actuelle due au confinement. Les initiatives pour continuer à distribuer le précieux breuvage fleurissent ici et là, et le site vin-gaillac.com est le premier et le seul à mettre à disposition des vins exclusivement issus du vignoble Gaillacois ; il propose par ailleurs la livraison gratuite pour soutenir les viticulteurs du Gaillacois.

Lire la suite



Le site de vente en ligne des vins du Gaillac a pour vocation de promouvoir le vignoble de Gaillac et de rendre accessible ses vins dans la France entière, pour répondre à une demande forte des amateurs et consommateurs de ces vins.

L’entreprise en SARL vin-gaillac.com est avant tout une histoire de famille, née de la complicité d’un oncle développeur web et de sa nièce œnologue, tous deux passionnés par l’œnologie et leur région. Initié sur le territoire de Lisle-sur-Tarn, le projet a vu le jour en 2014 et des amis de toujours ont rejoint l’aventure, portant aujourd'hui l’équipe à 5 associés.

Les vins proposés par le site sont produits par des vignerons indépendants, tous passionnés par leur métier. Pour chaque vin, le site propose une fiche de dégustation pour orienter au mieux le consommateur dans son choix. Rouge, rosé, blanc, bulles, vin bio… un large choix qu’offre la région gaillacoise !

Depuis le 22 avril 2020, pour soutenir les viticulteurs du Gaillacois, la livraison est offerte dans le Tarn et sur la région toulousaine.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la livraison gratuite pour un accès pour tous aux vins de Gaillac.

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : Vigne en Foule
lundi 20 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Julien Bourdariès fait partie des très bons cuisiniers tarnais. Le chef de "Vigne en Foule", dont le restaurant est situé en coeur de ville à Gaillac, a ainsi décroché un "Coup de Cœur" au Gault et Millau en 2012, un "Meilleur Bistro à vins de France" par le Guide Fooding et un "Bib Gourmand" Michelin en 2014. En cette période de confinement, Julien Boudariès innove en proposant des "plats à emporter". Une option qui pourrait se pérenniser...

Lire la suite



Le restaurant Vigne en Foule, situé place de la Libération à Gaillac, compte habituellement six employés. Depuis le début du confinement, Julien Bourdariès est seul au fourneau, mais il a décidé de ne pas fermer l’établissement, considérant que le besoin de plats à emporter était toujours présent sur la ville. Par ailleurs, les confrères sont quasiment tous fermés.

Il a donc ouvert un service "à emporter", avec une cuisine dans l’esprit du restaurant et non des "plats traiteurs", où le client peut choisir entre les deux formules habituelles.

Pour Pâques, il proposait par exemple un velouté d’asperges, et comté, des cannellonis d’agneau confit, céréales et herbes "pimientos", et des fraises au jus namelaka pistache. Il conserve même une petite carte, pour diversifier l’offre.

Un service qui devrait perdurer

"C’est un service que l’on avait le projet de mettre en place. Le confinement m’en a donné l’occasion. On le maintiendra sans doute à la sortie de la crise sanitaire."

Le chef n’a pas de difficulté à s’approvisionner en légumes et en viandes.

On peut retrouver les menus, réserver son plateau 24 heures à l’avance sur le site de Vigne en Foule et payer en ligne.

Quant au "Bistro à Vins", qui fait le caractère et la convivialité de Vigne en Foule, il faudra attendre des jours meilleurs.

"On l’espère pour cet été, qui est pour nous une période forte, quand on peut servir en terrasse et organiser des concerts".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : si le restaurant est fermé, le nouveau "service à emporter" permet à Julien Bourdariès de rester en cuisine. Seul cette fois, mais avec les formules habituelles.

Les initiatives des acteurs économiques pendant le Covid-19 : collectif masques Graulhet
dimanche 19 avr. 2020
Local

Avec l’opération "Masques solidaires" mise en place sur Graulhet sur l'initiative d'acteurs impliqués du bassin graulhétois, vingt-cinq personnes venues de divers horizons ont organisé la production et la distribution de centaines de masques en mutualisant leurs compétences et leurs savoir-faire. Une belle synergie de compétences !

Lire la suite



"C’est une idée qui nous est venue en même temps" explique Michel Collin, directeur des productions et compagnon de route de Marc Miralès, fondateur et directeur artistique de la compagnie les Plasticiens volants aujourd’hui à la retraite.

Compagnons de route depuis 1990, et au vu de leurs compétences, ils ont décidé de fabriquer des masques alors qu’il y avait pénurie.

"Nous en avons parlé à Blaise Aznar qui a fait la mise en relation. Il nous a fait connaître Franck Vidal de Vidal Sport, qui était lui-même en train de travailler sur la conception d’un masque, et l’entreprise Eureka, qui avait déjà commencé à en fabriquer et avait beaucoup de matière reçue de Ma petite mercerie de Gaillac", explique Michel Collin.

C’est l’association de compétences qui a permis au projet de se poursuivre sous les meilleurs auspices, avec la découpe de Franck Vidal et la réunion d’un tissu de couturiers et de couturières ayant travaillé avec les Plasticiens volants.

Au total, 25 personnes ont participé à l’opération, de la confection à la distribution.

L’idée a été lancée le 23 mars 2020

Au 14 avril 2020, un millier de masques a été distribué gratuitement.

Plusieurs centaines restent à distribuer auprès des structures professionnelles ou non, œuvrant dans l’aide familiale ou les infirmières se déplaçant aux domiciles des patients.

Les associations œuvrant dans le secteur social ont également pu bénéficier de ces masques, comme certains services publics, qui n’en étaient pas équipés.

"Pour le moment, on attend de voir dans quels délais les fabrications annoncées vont être disponibles. Si les annonces se concrétisent rapidement, ce que nous espérons, notre action n’aura alors plus d’utilité", espère Michel Collin.

Si des personnes ou des structures ont besoin de masques, il est possible de contacter "Masques solidaires" en téléphonant au 06 44 92 86 06.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : trois sites de productions ont coordonné leurs efforts.

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : Terra Alter Pays d'Oc
vendredi 17 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

La légumerie bio Terra Alter Pays d'Oc est installée sur la commune de Montans et livre habituellement les acteurs de la restauration collective et les magasins alimentaires ayant une gamme en produits bio. En cette période de confinement, Terra Alter élargit son offre et propose la livraison de paniers de légumes bio à domicile, ou en retrait drive. Une initiative heureuse, notamment pour les adeptes de légumes frais, bio et de saison !

Lire la suite



Une offre adaptée à cette période si particulière

En cette période de confinement, la légumerie bio Terra Alter Pays d'Oc propose des paniers bio & équitables livrés à domicile, ou à venir récupérer sur site (Plaine de Vindrac - Montans, proche Gaillac).

Pas d'abonnement requis, un minimum de commande de 50€ pour les livraisons à domicile (soit seulement 2 paniers !) et de 15€ en drive pour un retrait sur site.

Inscription en 1 minute pour commander des paniers en cliquant sur le lien ici.

Vous êtes un particulier ? Commandez dès maintenant, le nombre de paniers est limité en cette période de transition hiver / été !

Vous connaissez des producteurs bio en difficulté ? En recherche de débouchés ? N'hésitez pas à communiquer leurs coordonnées à Terra Alter, ou à leur transmettre les leurs !

Vous êtes producteur de fruits & légumes bio en recherche de débouchés ? Contactezla légumerie Terra Alter !

Contacts

Terra Alter Pays d'Oc - Plaine de Vindrac, 81600 Montans.

Tél. : 05.63.53.98.74.

Mail : tapaysdoc@terraalter.org.

 

En téléchargement ci-dessus : le flyer livraison de paniers de légumes bio à domicile ou en retrait drive.

Illustration ci-dessous : le recto du flyer livraison de paniers de légumes bio à domicile ou en retrait drive.

Les initiatives des entreprises pendant le Covid-19 : Technochem France
vendredi 17 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Technochem France est une jeune entreprise graulhétoise créée il y a moins d'une année par Antoine Colombier. En cette période complexe, elle peut proposer aux professionnels du gel hydroalcoolique et une solution désinfectante pour le matériel, avec livraison possible sur Graulhet et Lavaur. A bon entendeur...

Lire la suite



En rachetant il y a moins d'un an le fonds de commerce de produits chimiques industriels et de matériaux isolants des établissements Barbaro, entreprise notoirement connue sur Graulhet, et en créant pour l'exploiter la société Technochem France, Antoine Colombier ne se doutait pas qu'il serait amené dès début 2020 à proposer une nouvelle offre aux professionnels !

C'est pourtant ce que fait aujourd'hui Technochem France, en cette période de propagation du Covid-19, afin d'accompagner les professionnels en recherche de gel hydroalcoolique et de solutions désinfectantes pour le matériel.

Ainsi, Technochem France propose aux professionnels, dans la limite des stocks disponibles, du gel hydroalcoolique et une solution hydroalcoolique servant à désinfecter les matériel (poignées de portes, comptoirs, surfaces...).

Cette offre est réservée aux professionnels dans la limite des stocks disponibles. Des livraisons sont possibles sur le secteur Graulhet et Lavaur.

Contact

Technochem France

26 rue de l'artisanat - 81300 Graulhet

Tél. : 05 63 34 52 09

Mail : ets.barbaro@wanadoo.fr

 

En téléchargement ci-dessous : l'offre de Technochem France en gel hydroalcoolique et solution désinfectante pour le matériel.

Illustration ci-dessous : quelques produits proposés par Technochem France.

La vie des entreprises pendant le Covid-19 : Infaco
jeudi 16 avr. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

La société INFACO, implantée sur la zone d'activités des Roziès à Cahuzac sur Vère, s’est organisée pour reprendre l’intégralité de ses activités depuis le 16 avril 2020, après avoir été contrainte de fermer dans les premiers jours de propagation de l'épidémie. De la volonté, et une sacrée organisation.

Lire la suite



Après avoir fermé provisoirement ses locaux le 17 mars dernier dans un souci de protéger l’ensemble des collaborateurs, leurs proches et l’ensemble de la communauté des risques “Covid-19”, la Direction d’INFACO souhaite informer ses clients, fournisseurs et partenaires de la réouverture de l’entreprise, votée par les représentants du personnel au CSE afin de garantir le service client de l'entreprise INFACO.

"Nous avons pu mettre en place une organisation spécifique pour la reprise de toutes les activités d’INFACO grâce au travail mené conjointement avec le CSE et notre service interne HSE (Hygiène Sécurité Environnement). Cette reprise est conditionnée par le respect des mesures sanitaires par chacun de nous, toujours dans la préoccupation majeure de la santé de tous", précise Davy DELMAS, Directeur Général de l'entreprise emblématique dans le secteur de la fabrication et de la maintenance de sécauteurs électroniques.

L’activité de maintenance annuelle des révisions usine INFACO va pouvoir reprendre, dans le strict respect des gestes barrières et des règles sanitaires mises en place à la fois dans les locaux d’INFACO et chez nos partenaires distributeurs*.

La date limite du changement de tarif des révisions, initialement prévue au 11 mai 2020, est repoussée au 8 juin 2020 pour réguler l’affluence - facteur de risque sanitaire - dans les points de vente de notre réseau de distributeurs.

Pour ce faire, nous demandons à nos clients de contacter leur distributeur afin d’organiser directement avec lui le dépôt de leurs appareils pour la révision usine. La date limite de dépôt pour la révision est le 28 août 2020.

Particulièrement en cette période COVID-19, l'entreprise INFACO demande à ses clients :

  • de retirer leurs effets personnels et les accessoires non-nécessaires à la révision des matériels,
  • de bien vouloir également rassembler les différents organes (sécateur, batterie, chargeur, …) dans la mallette au numéro correspondant, afin de faciliter la réception de leurs appareils par les distributeurs.

Compte tenu de la situation particulière actuelle, il n’est pas impossible que l'entreprise soit soumise à des aléas logistiques indépendants de sa volonté. Dans le plus grand respect des mesures sanitaires pour la santé de tous, INFACO, comme toujours, fait tout son possible pour la satisfaction de ses clients.

 

* sous réserve de la disponibilité des distributeurs. Attention, certains d’entre eux n’acceptent pas encore de recevoir du public et/ou le dépôt des appareils en révision.

Les initiatives des acteurs économiques pendant le Covid-19 : Digitarn
mercredi 15 avr. 2020
Information

Basée à Rabastens, l'association Digitarn, ce collectif de bénévoles férus de nouvelles technologies, n’est jamais à court d’idées... notamment quand il est question de solidarité en période de crise sanitaire. C'est ainsi que Digitarn propose la fabrication 3D de visières de protection. Chapeau !

Lire la suite



Depuis le 30 mars 2020, sous l’impulsion du réseau Fablab d’Occitanie dont elle fait partie, l’association Digitarn, présidée par Matthieu Lubac, a commencé à imprimer en 3D des visières de protection pour le personnel en contact avec le public. "Nous travaillons en lien étroit avec le Fablab de Graulhet qui produit un autre type de visière", précise Matthieu.

"Nous nous répartissons les demandes. Nous traitons les petites commandes en deux lieux d’impression 3D chez les bénévoles à Couffouleux et Rabastens où sont imprimées une vingtaine de visières par jour et par lieu de production. Grâce à des machines performantes, le Fablab de Graulhet peut produire une centaine de visières par jour. J’en profite pour annoncer que depuis le 25 mars 2020, le réseau Fablab d’Occitanie a fabriqué 12.000 visières. À ce jour, Digitarn a équipé en visières l’Ehpad (sans oublier une tablette), les centres d’aide pour SDF, les centres de soin, des infirmières libérales, une association d’aide à domicile, les mairies de Rabastens et Couffouleux, des commerçants".

Pour les commandes importantes émanant du personnel médical, il existe une plate-forme en ligne accessible en cliquant ici.

Pour les petites commandes, vous pouvez contacter Digitarn par téléphone (07 67 03 81 60), ou par mail.

Les visières sont fournies gracieusement, ce qui ne vous empêche pas d'effectuer des dons. Digitarn étant reconnue d’intérêt général, vous pouvez ainsi déduire de vos impôts 66% du montant de votre don.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Matthieu Lubac, président de Digitarn : "nous respectons strictement les mesures de sécurité... et nos visières sont fournies gracieusement !"