Actualités

Bras droit des dirigeants RH
vendredi 15 mars 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Bras droit des dirigeants est une franchise nationale, également implantée en Espagne, spécialisée dans l’externalisation de fonctions cadre à temps partagé (fonction Direction RH, Direction Commerciale, Gouvernance et très prochainement Direction Administrative et financière ainsi que Marketing Digital) au profit des TPE et PME.

Lire la suite



Sophie PREGET CASTELIS est Directrice de l’Agence Direction RH sur le Tarn et le Lauragais depuis maintenant 1 an.

Et plus de 15 entreprises lui ont déjà fait confiance en 2018 !

En tant que Directrice des Ressources Humaines, elle met au service des TPE & PME ses compétences en termes de gestion du personnel, recrutement, mise en conformité des obligations légales, mise en place des entretiens annuels et professionnels, optimisation du plan de formation…

A l’issue d’un diagnostic RH gratuit, elle établit avec le Dirigeant un plan d’actions des missions à mener, qui s’adapte aux besoins et aux moyens de l’entreprise pour répondre aux objectifs définis ensemble.

Elle intervient ensuite au sein de l’entreprise (en général entre 1/2 et 1 journée par semaine), dans le cadre d’un contrat de prestations de service afin de mettre en place des outils RH et d'accompagner le dirigeant.

Pour de plus amples renseignements et bénéficier d’un audit, contactez Sophie PREGET CASTELIS du lundi au vendredi entre 8h et 18h30 :

Freyssinet Aéro poursuit son développement sur Gaillac | Graulhet Agglo
jeudi 14 mars 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans un contexte très concurrentiel entre zones d'activités d'un même département, l'agglomération Gaillac | Graulhet a fait quelques faveurs à la société Freyssinet AéroEquipment. Ce sous-traitant de l'aéronautique est installé depuis 1994 dans le Rabastinois, au sein de la zone d'activités communautaire des Massiès.

Lire la suite



En 2003, ce spécialiste des pièces mécaniques de précision s'installe sur la zone des Massiès à Couffouleux. L'entreprise y poursuit son développement en agrandissant son usine. Avec, en 2016, l'obtention d'un très gros contrat signé avec Safran Aircraft Engines dans le cadre du programme du moteur LEAP.

Soutien de l'agglomération Gaillac | Graulhet

Freyssinet AéroEquipment poursuit sa transformation, avec la robotisation de son unité. Après avoir déjà doublé ses capacités industrielles, elle vient d'acquérir 12.000 m² de terrain supplémentaires au sein de la zone d'activité des Massiès.

L'agglomération Gillac | Graulhet a accepté de revoir le prix de vente des terrains pour favoriser l'expansion de l'entreprise présidée par Philippe Parsoire. Ce soutien se doublera également d'une aide de la région Occitanie.

50 emplois à la clé

Les perspectives de développement de Freyssinet AéroEquipment pourraient s'accompagner de la création d'une trentaine d'emplois.

Dans le même temps, l'entreprise tarnaise s'est alliée avec une start-up spécialisée dans l'impression 3D métal. Baptisée Fusia AéroAdditive depuis l'entrée au capital de Freyssinet AéroEquipment, elle va s'installer sur un autre terrain de la zone d'activités des Massiès, terrain qui jouxte celui acquis par Freyssinet AeroEquipement.

Cyrille Chanal, le président de Fusia Aéroadditive, a également signé un accord avec l'agglomération Gaillac | Graulhet pour bénéficier du même soutien. La start-up prévoit une création nette de 20 emplois d'ici trois ans.

Des spécialistes de l'aéronautique

Fusia est une société spécialisée dans la fabrication additive de pièces en métal par procédé de fusion laser de poudres métalliques. Elle a été créée en 2011 par Cyrille et Christine Chanal. En 2014, Fusia a été lauréate des trophées de l'aéronautique dans la catégorie Innovation et a remporté également le prix Innovation & Stratégie des Innovations, le concours de l'innovation en Midi-Pyrénées.

Freyssinet AéroEquipment propose désormais : usinage de métaux durs et d'alliages légers, fabrication additive, rectification, traitement de surface et peinture. La prévision de chiffre d'affaires consolidé pour 2019 est de 33 millions d'euros.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : après avoir doublé ses capacités industrielles, Freyssinet AéroEquipment vient d'acquérir 12.000 m² de terrain supplémentaires sur la zone d'activités des Massiès à Couffouleux.

Le salon du TAF (Travail, Avenir, Formation) vous attend le 13 mars 2019 au Parc des expositions d'Albi
mercredi 13 mars 2019
Evènement

La Région organise en mars 2019 dans les départements d'Occitanie les salons du Travail Avenir Formation (TAF), dont le but est de permettre à chaque visiteur, quel que soit son statut, d'accéder à toutes les informations sur les aides, de découvrir les offres de formations et de trouver un emploi en rencontrant directement les entreprises qui recrutent. Le salon du TAF dans le Tarn se tient au Parc des expositions d'Albi le mercredi 13 mars 2019. Save the date !

Lire la suite



Les salons du TAF, c’est quoi ?

En 2018, ce sont près de 76.000 visiteurs qui se sont déplacés sur les salons du TAF (Travail, Avenir, Formation) pour rencontrer les 789 organismes de formation et d’orientation ou pour postuler aux 19.000 offres de recrutement proposées par les 2.100 entreprises présentes.

Les salons du TAF sont co-organisés par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Véritables passeports pour l’emploi, ces manifestations permettent d’accéder en un même lieu à toutes les informations en matière de formation et d’activité professionnelle.

Le but de ces événements est de permettre à chaque visiteur de pouvoir accéder à toutes les informations sur les aides, de découvrir les offres de formation et de trouver un emploi en rencontrant directement les entreprises qui recrutent. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir un métier, définir un projet professionnel ou se réorienter vers des filières porteuses d’emploi.

Vous êtes visiteur ?

Salon du TAF 1Des espaces distincts vous permettent de répondre à vos problématiques.

Le Stand de la Région, géré et animé par les équipes de la Région, vous permet d’accéder à toutes les informations sur l’offre régionale de formation. La Région présente ainsi une information complète sur ses dispositifs de formations auprès des demandeurs d’emplois, des jeunes, des salariés ou des dirigeants d’entreprise ainsi que sur ses dispositifs d’aides.

Par le biais des bornes informatiques, vous pouvez découvrir des métiers, chercher une formation ou un organisme. Il vous est également possible de découvrir ce que le Service Public Régional de l’Orientation peut vous apporter concrètement au quotidien (conseil, information sur votre projet professionnel, les partenaires à votre écoute…).

Vous recherchez une formation ?

Les organismes de formation et établissements scolaires cofinancés par la Région sont présents pour vous présenter l’ensemble de l’offre régionale de formation. Il s’agit des organismes de formations qualifiantes et pré-qualifiantes, des écoles et instituts de formations sanitaires et sociales, des établissements d’enseignement supérieur ainsi que des Écoles de la Deuxième Chance Régionales.

Vous recherchez un apprentissage ?

L’ensemble des CFA et consulaires sont sur place pour mieux informer les jeunes sur cette voie de formation, qui ont également la possibilité de consulter les offres dédiées aux contrats d’apprentissage avec la bourse de l’apprentissage, de découvrir les aides et de signer un contrat en alternance avec les entreprises présentes sur cet espace.

Un espace de démonstration sur place vous permet de mieux découvrir les métiers proposés par la voie de l’apprentissage.

Des renseignements pour votre orientation ? Rendez-vous sur l’espace information

Sur cet espace vous retrouvez l’ensemble des professionnels du Service Public Régional de l’Orientation : Pôle emploi, Centres d’information et d’orientation, SCUIO, Missions locales, Cap Emploi, CIDFF, Conseils Départementaux, PIC VAE, OPACIF … mais également d’autres acteurs de l’accueil, l’information et l’orientation tel l’ONISEP, le Carif-Oref Occitanie, les organismes paritaires collecteurs agréés, les fédérations professionnelles… qui vous reçoivent et répondent à vos questions.

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise ? Rendez-vous sur l’espace création d’entreprise

Cet espace confidentiel vous permet de rencontrer les interlocuteurs incontournables pour démarrer votre projet (organismesSalon du TAF 2 consulaires, Région, Pôle emploi) et propose une sensibilisation à la création d’entreprise pour tout public ainsi qu'un accueil individuel de créateurs et jeunes entrepreneurs.

Les intervenants de l’espace création d’entreprise répondent aux questions sur l’ensemble des sujets liés à la création d’entreprise :

  • chercher / conforter une idée de création : définir et tester son idée, identifier les sources d’informations, déterminer les démarches à mener en vue de valider l’idée ;
  • de l’idée à la construction du projet : définir les étapes, identifier les moments de validation du projet, préciser les supports à construire pour formaliser son projet ;
  • réaliser une étude de marché : démarches à suivre, éléments à rechercher, intégrer l’étude de marché dans son projet ;
  • trouver les financements les plus adaptés à son projet et à sa situation d’entrepreneur : élaborer les prévisions financières, déterminer les besoins financiers, orienter efficacement sa démarche de recherche de financement ;
  • identifier les partenaires institutionnels et professionnels qui peuvent accompagner la création et le développement de l’entreprise.

Les visiteurs accueillis sont orientés vers les espaces des partenaires présents sur le salon pour approfondir leur recherche sur les possibilités de financement, d’accompagnement, de mobilité à l’étranger, de formation…

Vous recherchez un emploi ?

Les entreprises proposent des postes sur divers secteurs d’activités (services, commerce, hôtellerie et restauration, bâtiment, distribution, transports, tourisme, agro- alimentaire …). Cet espace est géré par Pôle emploi et les Missions locales.

Zoom sur le salon du TAF dans le Tarn

Ce salon est organisé par la Région en partenariat avec Pôle Emploi, les Missions Locales, la Ville d’Albi et le Conseil Départemental du Tarn. En 2018, le salon a rassemblé 3.900 visiteurs, 172 entreprises et 80 partenaires ; il a permis de proposer 650 offres d’emploi.

Le salon du TAF du Tarn propose

  • Un contact direct entre les demandeurs d’emploi et les entreprises qui recrutent.
  • Un accueil et un accompagnement par les acteurs du Service Public Régional de l’Orientation.
  • Un accueil et des renseignements sur la formation professionnelle continue, l’apprentissage et la création / reprise d’entreprise.
  • Des démonstrations métiers pour découvrir, tester, …

Le salon du TAF du Tarn est ouvert au grand public : jeunes et adultes, en recherche d’emploi, de contact direct avec des entreprises, d’informations sur les formations et l’apprentissage, en démarche d’orientation, de réorientation, de reconversion, de qualification, de création d’activité, d’entreprise.

Les différents espaces au sein du TAF du Tarn

Salon du TAF 3Le stand Région

Cet espace offre un accès à toutes les informations sur l’offre régionale de formation, les aides et dispositifs destinés aux demandeurs d’emplois, aux jeunes, aux salariés mais aussi aux dirigeants d’entreprise.

Le stand Pôle emploi

Cet espace offre un accès à toutes les informations sur la recherche d’emploi et sur le volet indemnisation, et informe sur la liste des entreprises et des emplois proposés lors de ce salon par secteur d’activité.

Le stand Ville d’Albi

Cet espace propose des offres d’emploi saisonnier et met à disposition des postes informatiques afin de présenter le site Internet de la Ville d’Albi ainsi que l’offre de services à destination de la jeunesse.

L’Espace information / orientation

Sur cet espace, les visiteurs ont l’opportunité de rencontrer l’ensemble des professionnels du Service Public Régional de l’Orientation (information, accompagnements, financements) : Mission Locale, Cap Emploi, Conseil Départemental du Tarn, Centres d’Information et Orientation, Bureau Information Jeunesse… ainsi que d’autres acteurs de l’orientation tel que le Carif Oref Occitanie. Au total, 12 structures sont présentes.

L’Espace formation continue

Les organismes de formation, les écoles et instituts de formations sanitaires et sociales, les établissements d’enseignement supérieur sont réunis dans un même lieu pour informer et conseiller sur leur panel de formations. Une trentaine d’organismes de formation est présent.

L’Espace alternance

Les chambres consulaires et les CFA sont sur place pour mieux informer les publics sur cette voie de formation. Les futurs apprentis peuvent s’informer sur les contrats d’apprentissage, découvrir les aides, signer un contrat en alternance avec les entreprises présentes.

L’Espace recrutement

Jusqu’à 180 entreprises sont présentes sur le salon et représentent différents secteurs d’activité.

L’Espace création et reprise d’entreprise

Cet espace, composé de 12 partenaires, dont Ad’Occ, est dédié au conseil en création et reprise d’entreprise. Il s’adresse à Salon du TAF 5tout porteur de projet.

L’Espace CV / Multimédia

Constitué de 10 postes informatiques et d’une imprimante, il permet d’accéder à son espace personnel Pôle Emploi, son CV en ligne et de bénéficier de conseils pour les entretiens.

Des démonstrations métiers

Cet espace de 200m² animé par des professionnels, formateurs, et apprenti.es permet de découvrir, voir, toucher ou tester et d’échanger sur les métiers des secteurs de la vente, de la restauration, du BTP/Industrie, de la Mécanique, des Services et de l’Agriculture.

Un espace "démonstration des métiers du numérique" de 24m² est également proposé aux publics avec la présence de deux FabLab et d’apprentis suivant une formation par alternance en lien avec les métiers du numérique (INU Champollion et BTS Orthèse-Prothèse du Lycée Professionnel Anne Veaute).

Des animations sont également mises en œuvre toute la journée

  • Des ateliers/conférences autour de la formation, de la création d’entreprise et de l’égalité des chances (mixité des métiers et handicap) sont organisés pour donner un premier niveau d’information au public avec des témoignages de professionnels.
  • Une troupe de théâtre propose aux publics différentes saynètes sur le thème de l’emploi / formation en lien avec les thématiques des ateliers.

Information pratiques du salon

  • Lieu : Parc des Expositions - Albi.
  • Date : mercredi 13 mars 2019.
  • Horaires : accueil du public de 9h à 17h.
  • Evénement gratuit - Parking gratuit.
Fusia Aeroadditive va se doter d'un nouveau site industriel dans le Tarn... sur l'Agglo Gaillac | Graulhet !
mardi 12 mars 2019
Evènement

Spécialisée dans la fabrication additive métallique, Fusia Aeroadditive s'installe fin 2019 dans des locaux industriels flambants neufs au sein de la zone d'activités communautaires des Massiès à Couffouleux, sur le site de son partenaire Freyssinet Aero Equipment. Fusia programme un investissement de 5 millions d'euros pour passer à l'échelle industrielle. Un modèle start up, qui promet de beaux développements !

Lire la suite



Spécialisée dans la fabrication additive de pièces en métal par procédé de fusion laser de poudres métalliques, la société Fusia Aeroadditive disposera bientôt d'un nouveau site industriel : 1.000 m² de bâtiment vont ainsi être mis en chantier au printemps 2019 sur un terrain de 5.000 m², au sein de la zone d'activités des Massiès à Couffouleux, sur le site de son partenaire Freyssinet Aero Equipment.

Ce déménagement depuis Toulouse va lui permettre de développer très vite son parc de machines d'impression 3D métallique et de passer à l'échelle industrielle.

Pas moins de 5 millions d'euros devraient être investis dans l'opération d'ici trois ans, dont 800.000 euros pour le volet immobilier du projet et l'essentiel en acquisition de nouveaux équipements, avec à la clef une dizaine d'emplois.

L'installation dans les nouveaux locaux est prévue pour la fin de l'année 2019.

Des marchés de série pour le Leap

Créée en 2011 par Cyrille et Christine Chanal, par ailleurs propriétaires et principaux dirigeants de la société Esteve, sous-traitant usineur aéronautique basé à Toulouse (Haute-Garonne), Fusia a choisi, pour changer d'échelle, de s'allier au sous-traitant aéronautique Freyssinet Aero Equipment (23 millions d'euros de chiffre d'affaires, 80 salariés), basé à Couffouleux.

Spécialisé dans la production de pièces et sous-ensembles en métaux durs, le sous-traitant aéronautique s'est doté ces dernières années d'une usine ultra-moderne (dite Usine du futur) pour répondre aux exigences de compétitivité et de montée en cadence pour la fourniture de plusieurs sous-ensembles mécaniques à base de titane pour le moteur Leap de Safran.

L'alliance avec Freyssinet Aero Equipment s'est traduite en mars 2018 par l'entrée du sous-traitant tarnais au capital de Fusia, à hauteur de 34% et par un premier contrat industriel pour le développement en fabrication additive d'une pièce de vol en Inconel pour le CFM 56.

Dans la foulée, Freyssinet Aero Equipment a décidé d'embarquer Fusia dans un nouveau projet industriel, pour la production d'une pièce, toujours en Inconel, destinée cette fois au Leap de Safran.

D'autres projets seraient déjà à l'étude. "Sur des pièces à fortes valeurs ajoutées, la fabrication additive nous permet de garder la main en termes de compétitivité face à certains de nos concurrents", précise Philippe Parsoire, PDG de Freyssinet Aero Equipment.

Fusia est par ailleurs engagée dans d'autres projets collaboratifs, notamment dans le spatial. La start-up a ainsi à son actif le développement pour Airbus Defence and Space, d'une pièce en titane, dans le cadre du programme de la constellation satellites OneWeb.

La société emploie actuellement quatre salariés et dispose de deux premières machines d'impression 3D dans ses ateliers toulousains.

 

Source : l'Usine nouvelle - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : démonstrateur de turbine développé en impression 3D par Fusia.

L'imprimerie Escourbiac investit sur l'avenir
dimanche 10 mars 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

"C'est vrai qu'ailleurs, en bordure d'autoroute, en périphérie de grandes villes, nous serions mieux placés. Mais nous sommes historiquement installés à Graulhet et nous tenons à y rester. Il faut y croire".

Lire la suite



C'est ainsi que Philippe Escourbiac, qui a repris avec son frère Alain l'imprimerie éponyme, assume les choix et les stratégies d'une entreprise familiale créée en 1963 par Michel Escourbiac, et qui depuis a fait sienne la devise de Diderot : "Ne fît-on que des épingles, il faut être enthousiaste de son métier pour y exceller".

L'imprimerie s'agrandit

C'est dans cette optique que mi-janvier 2019, la deuxième génération des Escourbiac a posé la première pierre d'un nouveau bâtiment, mitoyen de l'actuel, qui en doublera pratiquement la surface.

Le tout pour un investissement de 1,1 millions d'euros. Une enveloppe prévue aussi pour s'adapter aux nouveaux marchés pour les années à venir.

En premier lieu, l'imprimerie devrait récupérer l'atelier de façonnage et de boîtage qu'elle a ouvert il y a un an et demi, rue Colonel Naudy, et ses quatre salariés.

"Nous y fabriquons des étuis de livres et emballages pour le luxe parisien, Armani, Vuitton et autres marques haut-de-gamme", confie Philippe Escourbiac.

Couvert d'un toit photovoltaïque, l'agrandissement dont les ouvertures donneront sur un hectare de nature, avec un plan d'eau, avec carpes Koï et ses cheminements, permettra aussi, outre le déménagement de l'accueil et des bureaux, de se projeter dans l'avenir en réservant une partie aux investissements en matériels nécessaires pour rester dans cette stratégie d'excellence chère à la famille Escourbiac.

"Notre secteur d'activité se scinde en deux. D'un côté la publicité d'entreprise qui en fait la majeure partie. De l'autre la production de beaux livres qui représente 40%. Contrairement aux idées reçues sur l'utilisation des tablettes de lecture et autres outils numériques, le livre reste une référence et garde son quota d'adeptes".

Travaillant en auto-édition, en direct avec les auteurs, l'imprimerie Escourbiac leur permet de disposer de conseils de distribution et d'accès à son nouveau site de vente en ligne.

Autant d'atouts qui font de l'imprimerie Escourbiac un leader national, mais aussi une belle entreprise graulhétoise.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Philippe Escourbiac avec les plans du futur bâtiment d'agrandissement.

Wadd voudrait distribuer ses ambitions à travers le Tarn
samedi 9 mars 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Pause-café a ouvert le 12 février 2019. La boulangerie de la place d’Occitanie à Couffouleux a ainsi été reprise sous cette enseigne par Wadd SAS, qui y a adjoint un point chaud et une terrasse, à proximité immédiate de l'épicerie Wadd Supérette. Depuis 2016, Wadd multiplie les points de vente. Au gré d’opportunités comme celle-ci.

Lire la suite



Car pour Abdelkader Laadel, l’un des associés de la holding, "Wadd se veut vecteur de dynamique et acteur d’emploi dans un mouvement d’ouverture, de reprise et de création d’emplois".

On ne refait pas l’homme, qui s’est déjà adonné au commerce et à l’emploi via de précédentes structures.

Wadd a pris de l’ampleur fin 2016, quand Jérôme et Katia Fraysse sont entrés au capital de cette société immatriculée deux ans plus tôt. Le trio d’associés monte alors le projet de Wadd supérette sur le nouveau lotissement de Couffouleux, sur la place d’Occitanie.

Ce premier magasin est inauguré en octobre 2017. Suivent un dépôt sur la zone des Massiès, une boucherie halal à Saint-Sulpice et Pause-Café donc. 450.000€ ont été investis au total sur ces différents sites.

Distribution de proximité

L’objectif pour ces touche-à-tout entreprenants est d’ouvrir d’autres établissements dans le Tarn. "Dans le même esprit", souligne Abdelkader Laadel qui érige également la proximité comme valeur ajoutée de leur aventure.

Proximité avec la clientèle : "un petit magasin permet de discuter et d’échanger avec les gens. Ils sont en demande", commente Katia Fraysse.

Proximité de l’approvisionnement aussi : "Notre viande vient de la ferme de la tuilerie à Roquemaure", spécifie Abdelkader Laadel.

Celui qui est aussi président de l’ACARC (l’association des commerçants et des artisans de Rabastens et Couffouleux) n’est pas peu fier d’indiquer qu’ils sont désormais 10 collaborateurs au sein de Wadd, mais il préfère taire ses résultats.

 

Source : L'écho de la Locale - voir le site de La Locale en cliquant ici.

Illustration ci-dessous : Abdelkader Laadel, à gauche, devant Pause-café à Couffouleux (crédit photo : François Martinez).

GAM se diversifie dans les cuisines et dressings
vendredi 1 mars 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Cela fera bientôt 20 ans qu'Alain Olivet a créé GAM. Ce menuisier ébéniste avait travaillé chez différents patrons, dont un, à Jarlard, faisait beaucoup d'ameublements intérieurs de magasins, et surtout de pharmacies pour la Réunion et les Antilles.

Lire la suite



Quand l'entreprise a cessé son activité, Alain Olivet a repris les commandes en attente et le relais sur la fabrication. À son compte, seul et à Gaillac, sa ville, à La Clavelle.

Paradoxe, alors que les îles Caraïbes et celle de l'Océan Indien constituent un marché important, Alain Olivet n'y est jamais allé. "Le boulot passait d'abord. Je préparais les commandes et je les chargeais dans des conteneurs". Aujourd'hui, l'entreprise GAM, installée dans la zone d'activités de Roumagnac, compte une dizaine de salariés.

Le carnet 2019 est bien garni (14 pharmacies et 4 pôles de santé à faire), celui de 2020 se remplit. GAM ne fait pas de démarche commerciale, sa réputation tient lieu de VRP. "Soit les clients m'appellent, je prends le chantier en charge, je choisis l'architecte, le dessinateur, je les rémunère. Soit l'architecte me sollicite et je suis ses directives".

Une équipe jeune

Ces dernières années, la société a investi quelques dizaines de milliers d'euros qui lui ont permis de se développer et d'atteindre une croissance moyenne de 5% par an. En 2018, le chiffre d'affaires de l'entreprise s'élevait à 1,560 millions d'euros, contre 1,480 en 2017.

Son cœur de marché reste le Grand Sud-Ouest, mais il peut aller beaucoup plus loin. GAM s'est diversifiée vers les cuisines et dressings, où la demande est forte et où ses prix de fabricants sont compétitifs.

L'atelier fonctionne avec une équipe jeune (le plus âgé a 35 ans), mais bien rodée grâce à une formation menée en interne. "Ils sont disponibles quand il faut faire un effort. Dans notre métier, on arrive en dernier sur le chantier. Or, le magasin ou la pharmacie a une date butoir pour ouvrir. Il faut souvent accélérer".

Alain Olivet est avec eux dans l'atelier. Brigitte, son épouse, a rejoint l'entreprise en 2010 et assure la gestion administrative.

GAM a investi pour accompagner les mutations des goûts (plaqueuse, multibroches…). "Depuis quatre ans, on travaille plus le métal laqué qu'auparavant, les résines Corian aussi, mais les panneaux des comptoirs et du back-office sont majoritairement en bois. On assiste d'ailleurs à un retour du massif".

Alain Olivet se réjouit du dynamisme local. "L'esprit d'entreprise est communicatif, des jeunes s'installent, c'est encourageant".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Alain et Brigitte Olivet dans l'atelier avec une partie de l'équipe. L'aménagement de pharmacies, de pôles santé et de magasins reste le cœur de l'activité, mais GAM s'adapte à la demande, forte sur le secteur des cuisines et dressings.

Plus de 370.000 visiteurs au Festival des Lanternes de Gaillac !
jeudi 28 févr. 2019
Attractivité du territoire

Plus de 370.000 visiteurs ont franchi les portes du Festival des Lanternes de Gaillac entre le 1er décembre 2018 et le 6 février 2019. La deuxième édition de ces "Les Fééries de Chine" implantées pour deux mois au cœur du parc Foucaud de la petite cité tarnaise a une nouvelle fois battu des records de fréquentation.

Lire la suite



"Les Fééries de Chine", co-organisées par la mairie de Gaillac et la société chinoise LanternGroup, avait déjà séduit 250.000 visiteurs lors de la précédente édition.

Le 27 février 2019 au soir, lors d'une présentation du bilan de l'édition 2018 - 2019 du Festival des Lanternes sur la culture chinoise des lanternes, le maire de Gaillac s'est félicité de ce nouveau succès.

Entouré de ses deux chefs de projet, Valérie Boutet et Sabrina Rodriguez, Patrice Gausserand a décliné toute une série de chiffres. L'élu a tenu à mettre en évidence l'impact économique et touristique de cette attraction chinoise. À la fois pour sa ville de 15.000 habitants, mais aussi pour l'ensemble du territoire tarnais.

Forte présence de la Haute-Garonne aux Lanternes

Sur les 370.000 visiteurs du festival, près de la moitié est venue de la Haute-Garonne. Devant les Tarnais, représentant 30% du public.

Un public où finalement les enfants ne sont pas aussi nombreux que l'on pouvait le penser. Les adultes et notamment les personnes âgées ont adoré déambuler dans les allées du parc au milieu de cette ville lumière dont le cœur était symbolisé par le temple impérial.

Sur le plan financier, ce succès populaire a engendré une recette de billetterie de plus de 4,8 millions d'euros. Le groupe chinois, concepteur du festival, en touchera la moitié. Le restant rentrera dans les caisses de la mairie. Il faudra retirer de ce résultat les taxes et les dépenses de fonctionnement, que le maire évalue entre 800.000 et 1 million d'euros.

"Les dépenses ne sont pas encore arrêtées", a indiqué le maire, qui attend aussi de savoir s'il sera assujetti à l'impôt sur les bénéfices. Il s'en était inquiété auprès du Président de la République lors du Grand débat national de Souillac.

Enfin, le maire de Gaillac a annoncé qu'une nouvelle édition, encore plus grandiose, était en préparation pour la fin d'année 2019 et le début 2020.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : pour les amoureux de ce festival, une nouvelle édition aura lieu en 2019-2020.

Boulanger au feu de bois, tout un art !
lundi 25 févr. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

À Gaillac, fonctionne depuis quelques années une boulangerie traditionnelle au feu de bois, chez Tom et Lily, où vous êtes reçu par Lily, Baptiste, ainsi que par Thomas le boulanger. Le four est toujours chauffé au bois (plutôt humide ces dernier temps), le pain et les viennoiseries fabriqués de façon artisanale avec des farines locales.

Lire la suite



C'est une boulangerie artisanale typique faite de brique et de bois, située en centre ville de Gaillac, où vous trouverez de nombreux produits, dont de fameuses spécialités au feu de bois qui font la renommée de la maison.

Les spécialités au feu de bois

  • La flambade
  • Le pain au levain
  • Les Tordus

Mais aussi

  • Le campagne
  • La gaillacoise
  • Les pains spéciaux
  • Les pains saisonniers

Coté gourmandises

  • Viennoiseries
  • Croustades aux pommes
  • Brioches

Chez Tom & LilyCette boulangerie fait partie du patrimoine historique de Gaillac ; elle est référencée au catalogue Gault et Milhau, en proposant chaque jour des pains et viennoiseries fait dans la plus grande tradition.

Thomas, animé d'une passion peu courante, parle de "son" pain avec amour. Ses flambades, le pains au curry, aux figues ou aux céréales n'ont plus de secrets pour le jeune boulanger en activité depuis trois ans déjà. Il allie technicité et simplicité, pour un rendu qui visiblement fidélise une clientèle toujours plus nombreuse. Son pain,cuit au feu de bois, est lui réalisé à base de farines locales.

Pains de campagne, levain, à la farine d'épeautre, ou encore croissants, chocolatines, viennois au chocolat, tressés à l'anis sortent de son four et enchantent les petits déjeuners.

La boulangerie est ouverte du mardi au dimanche.

Chez Tom et Lily, 19 boulevard Gambetta à Gaillac - 05 63 56 61 29.

 

Illustration ci-dessous : Baptiste, Lily et Thomas dans la boulangerie Chez Tom et Lily.

Sur TF1, une des "plus belles mariées" est habillée par une couturière de Gaillac !
vendredi 22 févr. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Jeudi 21 février 2019 à 17 heures, Isabelle est entrée en scène sur TF1 dans "Les plus belles mariées". Elle est la dernière candidate de la semaine, le verdict du concours arrivant le vendredi 22 février. Cette Ariégeoise a choisi la créatrice de couture gaillacoise Idaline Cipriano pour la confection de ses robes.

Lire la suite



Idaline Cipriano lui a proposé trois robes correspondant à ses goûts (la passion du noir et des tons vifs) et à son tempérament exubérant.

Le principe de l'émission est simple : chaque candidate, accompagnée de deux parentes ou amies, choisit sa robe de mariage dans une boutique (le plus souvent) ou un atelier de couture, puis elle opte pour les chaussures et le maquillage. Le vendredi, les candidates se notent entre elles et la gagnante hérite d'un beau voyage.

Idaline Cipriano, originaire de l'Oise, s'est installée à Gaillac il y a quelques années après un parcours dans une grande école de couture puis auprès de griffes de renom (Nina Ricci, Chloé, Mugler) comme patronnière puis modéliste.

En 2017, elle a ouvert un atelier largement vitré en bout de rue commerçante de la Madeleine à Gaillac, où elle travaille à la vue des passants dans la tradition des artisans médiévaux. Elle réalise pour une clientèle régionale des robes de cocktails, de réception, des costumes de scène ou de défilé, mais aussi un chic urbain facile à porter avec des tailleurs (jupe ou pantalon), des spencers. Elle customise même des tenues et effectue les retouches.

"Je fais tout ce qui relève du vestiaire féminin dans toutes les matières, du classique à la fantaisie, selon l'esprit de la cliente. Je la conseille selon sa morphologie, sa personnalité. l'échange est important, le feeling aussi. Mais toujours dans l'idée que cette robe est une pièce unique".

Ses deux dernières créations, à la commande, sont l'une en organza, l'autre en cuir, mais elle aime aussi les satins de soie, les taffetas…

"Les plus belles mariées" sera une vitrine de son talent. En fin d'année 2019, Idaline Cipriano doit accompagner de ses robes une grande enseigne de cosmétiques.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : une robe de mariée nécessite au moins une semaine complète de travail et 5 ou 6 essayages. Elle est le résultat d'échanges entre la créatrice et la cliente. Idaline Cipriano fait aussi des vêtements pour un usage quotidien.