Actualités

Opération Cuir dans la peau : les pros du cuir ouvrent leurs portes
jeudi 11 oct. 2018
Attractivité du territoire

A l'occasion de l'opération "Cuir dans la peau" qui se déroule sur deux journées exceptionnelles sur le bassin graulhétois, la Maison des métiers du cuir (MMC) et certaines entreprises de la filière cuir ouvriront leurs portes le mercredi 24 et le jeudi 25 octobre 2018.

Lire la suite



"L'an dernier on a eu un beau succès avec de très belles remontées. Le but de l'opération est de montrer au grand public le savoir-faire de la profession des Graulhétois, comment se fabrique le cuir de l'intérieur", se félicite Claude Fita, maire de la ville, qui compte aujourd'hui 80 entreprises dans cette filière qui emploie 650 personnes.

Comme l'an dernier, les réservations seront indispensables pour visiter les entreprises.

Elles seront cette année plus nombreuses. "Ce programme complet permet de comprendre ce qui se passe sur Graulhet. Cela permettra de se rendre compte que toute la filière est présente, découvrir le traitement des eaux usées, le travail sur la couleur, la création des emporte-pièces. On aura aussi d'anciennes mégisseries reconverties", explique Marie-Zoé Cau, de l'Office de tourisme Bastides et Vignoble du Gaillac.

Lors de la première édition de l'opération en octobre 2017, 815 personnes avaient pu être accueillies dans les entreprises et de nombreux refus avaient été essuyés faute de place. Avec l'augmentation des entreprises ouvrant leurs portes, 1.400 places sont disponibles et proposées cette année.

L'opération a été couronnée de succès l'an dernier non seulement par le nombre de visiteurs (et les ventes effectuées dans les boutiques éphémères) mais aussi par la qualité des personnes reçues, qui va bien au-delà des demandeurs d'emploi et des personnes avides de connaissances.

"Des professionnels ont aussi fait les visites et se sont déplacés pour faire affaire avec les entreprises graulhétoises, dont de grandes marques qui fabriquent des fauteuils dans l'aviation ou l'automobile. Cela présente aussi un intérêt sur le long term", confie Claude Fita.

L'opération se déroulant en semaine lorsque les entreprises sont en activité, des visites tardives ont été prévues après 18 heures pour permettre à toutes et tous de prendre part à ces portes ouvertes.

"Cuir dans la peau" est une opération partenariale, organisée par Gaillac | Graulhet Agglomération, en lien avec la Maison des Métiers du Cuir et des entreprises de la filière cuir de Graulhet, dont la plupart sont regroupées au sein de l'association Graulhet le cuir.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : élus et professionnels du tourisme et du cuir réunis pour l'édition 2018 de l'opération "Le cuir dans la peau".

Le mythique Dewoitine D551 bientôt assemblé à Graulhet
mercredi 10 oct. 2018
Attractivité du territoire

L’association Réplic'Air a pour objectif de faire revivre l’esprit des pionniers de l’aviation, de reconstruire et faire voler des avions d’exception et de promouvoir l’aéronautique. Installée depuis deux ans sur la zone d'activités de l'Aéropôle à Graulhet, elle va organiser le samedi 13 octobre 2018 et pour la première fois son propre meeting aérien.

Lire la suite



Une organisation qui va permettre aux 80 adhérents de présenter leurs activités et d’inaugurer officiellement le nouveau hangar de 1.440 m², qui abrite depuis quelques jours les quatre avions de l’association et d’autres appartenant à des particuliers.

Le club a fait le choix d’une toiture en photovoltaïque pour amortir le coût du financement.

Le Dewoitine D551 assemblé sur place volera à Graulhet fin 2019

Ce bâtiment servira d’atelier de montage pour un mythique Dewoitine D551, qui sera entièrement assemblé à Graulhet par les adhérents de l'association Réplic'Air et certains partenaires. Il devrait voler fin 2019.

Une première qui mobilise les passionnés de Replic Air, comme Thierry Bosc. "Une grande partie de nos adhérents sont ingénieurs, concepteurs, mécaniciens ou pilotes d’essais dans leur vie professionnelle. Ce projet est en cela fédérateur". 

Le meeting du samedi 13 octobre sera scindé en deux parties. "Le matin, le public pourra voir les avions de près, au sol, dont la plupart sont des modèles de la Deuxième Guerre mondiale. Parmi eux, un Corsair venu spécialement de la région parisienne ou un Morane Saulnier arrivant de Suisse".

Le 13 octobre, des pilotes seront aussi présents pour répondre à la curiosité des visiteurs. "L’après-midi, les aéronefs seront en évolution. Dans le ciel, le public pourra assister à des patrouilles aériennes, des voltiges et des enchaînements commentés".

Au micro, c’est un écrivain aéronautique, pilote de ligne, résidant à Graulhet, Ian Tutaj, qui fera le commentaire avec des anecdotes sur l’histoire de l’aviation. "Nous avons été très bien accueillis ici par la mairie autant que la Communauté d’agglomération. Nous voulons rendre cette sympathie, par meeting aérien interposé, au public", conclut Thierry Bosch.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Thierry Bosch et Sébastien Henry autour du moteur Hispano-Suiza du Dewoitine D551 qui sera entièrement assemblé à Graulhet.

Sur le bassin graulhétois, Pôle Emploi se rapproche de la maroquinerie
mardi 9 oct. 2018
Accompagnement des entreprises

Chaque agence Pôle Emploi mobilisée organise toutes les semaines un événement ciblé sur un métier ou un secteur en tension. Objectif : rassembler des entreprises du bassin d'emploi local confrontées à des difficultés de recrutement ainsi que des demandeurs d'emploi identifiés pour occuper potentiellement ces postes.

Lire la suite



Une opération dénommée #VersUnMétier a été lancée par Pôle Emploi dès le mois de septembre 218, et elle est programmée jusqu'à la fin de l'année, comme les 7.000 actions déjà programmées sur 818 agences Pôle Emploi de France.

Chaque agence Pôle Emploi organise toutes les semaines un évènement ciblé sur un métier ou un secteur en tension avec l'objectif de rassembler des entreprises du bassin d'emploi local confrontées à des difficultés de recrutement ainsi que des demandeurs d'emploi identifiés pour occuper potentiellement ces postes.

En lien avec le bassin de l'emploi local

"Sur notre bassin d'emploi Graulhet-Gaillac, les secteurs identifiés en tension sont notamment les secteurs de l'aide et du soin à la personne, les métiers de bouche comme boulanger, la maçonnerie, les métiers d'usinage et soudure, la menuiserie et la mécanique, avec une particularité sur Graulhet avec le secteur cuir", explique Cathy Cabrit, directrice de l'agence locale.

"Déjà quatre actions ont été réalisées sur le mois de septembre 2018, dont un job dating intérim qui a permis à 55 demandeurs d'emploi de présenter leur candidature à six entreprises d'intérim du territoire qui proposaient un panel diversifié d'offres dans le secteur industrie et logistique. Le lundi 8 octobre 2018, à 9h30, en partenariat avec la MCEF Ouest du Tarn, nous organisons à la MJC de Graulhet un "zoom métiers" consacré aux métiers de l'aide à la personne. Pôle Emploi présentera le marché du travail du secteur et les métiers, des professionnels viendront apporter un éclairage d'expert sur ces métiers, des salariés du secteur seront présents pour parler de leur travail au quotidien, le Bureau territorial de la région Occitanie fera une focale sur les formations du secteur, l'Urssaf interviendra pour apporter des informations sur le CESU".

Le lendemain, mardi 09 octobre, ils pourront au Pôle Emploi de Graulhet se préparer aux entretiens type job dating qu'ils pourront avoir le vendredi 12 octobre, à partir de 9 h, avec les structures d'aides à domicile au sein du Pôle Emploi.

"Le 16 octobre, nous menons une action en direction de la maroquinerie ; chaque conseiller Pôle Emploi va parrainer un demandeur d'emploi intéressé pour travailler dans ce secteur et le demandeur d'emploi aura la possibilité d'être reçu par trois chefs d'entreprise de maroquinerie qui ont accepté de jouer le jeu des portes ouvertes aux recrutements. Aujourd'hui, la maroquinerie offre des opportunités pour toutes personnes qui posséderaient des compétences transférables ou des habiletés adaptées", conclut-elle.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Pôle emploi veut que le hashtag #VersUnMétier soit plus qu'un slogan.

Pôle emploi Occitanie programme plus d’un millier d’actions !
lundi 8 oct. 2018
Accompagnement des entreprises

D’ici à la fin de l’année 2018, les opérations visant à rapprocher les demandeurs d’emploi des recruteurs vont se multiplier en Occitanie. Près de 1.500 sont ainsi programmées, un nombre à la hauteur du défi que doivent relever services publics et collectivités.

Lire la suite



Troisième région la plus créatrice d’emplois, l’Occitanie figure également parmi les trois territoires qui enregistrent les plus forts taux de chômage. Un "casse tête" pour les services publics et les collectivités, qui tentent par tous les moyens de rapprocher les demandeurs d’emploi du marché du travail. Et ce, alors même que les employeurs témoignent de difficultés croissantes de recrutement.

"Pour que le chômage baisse de façon significative en Occitanie, nous devrions créer 15.000 emplois supplémentaires, soit plus de 36.000 par an. Or nous n’y parviendrons qu’en apportant des réponses multiples, les freins étant très différents selon les secteurs d’activités, les métiers, les territoires ou les demandeurs d’emploi", rappelait récemment Pascal Mailhos, préfet de la région, lors du lancement de Oc Jobs.

Organisée par Pôle emploi Occitanie pour la 2ème année consécutive, cette manifestation proposera tout au long du mois d’octobre 2018 plus de 700 jobs dating, ateliers, rencontres… dans les 77 agences de la région. "Des actions thématiques ou multi-sectorielles, élaborées par les conseilleurs en fonction des besoins spécifiques de chaque territoire et en concertation avec les entreprises", précise son directeur.

Serge Lemaître ajoute qu’environ 70% d’entre elles seront accessibles sur invitation, par des personnes préalablement informées et préparées. Les autres seront ouvertes à tous les candidats, les évènements étant relayés sur le site de l’opérateur. Une mobilisation deux fois plus importante qu’en 2017, Oc Jobs ayant alors était programmée sur deux semaines. Une mobilisation qui se prolongera également bien au-delà… jusqu’à la fin de l’année 2018.

#VersUnMétier… en tension

Comme sur l’ensemble du territoire, Pôle emploi Occitanie décline aussi l’opération #VersUnMétier.

Elle tend également à répondre aux difficultés de recrutement des entreprises, mais plus particulièrement sur les métiers et secteurs en tension. "15.000 recrutements ont été abandonnés l’année dernière dans la région faute de candidats, un phénomène qui s’accentue", regrette Serge Lemaître.

Environ 700 actions supplémentaires seront donc proposées dans ce cadre, par les agences d’ici décembre 2018. Elles aussi là encore ciblées en fonction du contexte local, mais deux sur trois seront cependant concentrées sur les dix secteurs d’activité traditionnellement considérés en tension en Occitanie : l’industrie, la construction, l’hôtellerie restauration, les services à la personne, le numérique…

Favoriser la rencontre et l’échange, informer des opportunités, lutter contre les idées reçues… sont donc les ambitions de cette importante vague d’évènements à venir. Elle s’inscrit par ailleurs dans le Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) lancé par le gouvernement, qui prévoit de consacrer 15 milliards d’euros à la formation d’ici à 2022.

"En 2018, cela s’est traduit par 13.000 entrées en formation supplémentaires en Occitanie, et pour les quatre ans à venir, un pacte régional sera prochainement conclu avec la Région afin d’investir 568 millions d’euros dans la formation des demandeurs d’emploi peu qualités, ou dont les compétences sont aujourd’hui menacées d’obsolescence", a affirmé le préfet de la région.

 

Source : Toulemploi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la restauration demeure le secteur le plus concerné par les tensions en matière de recrutement en Occitanie.

L’Adie fête ses trente ans !
mardi 2 oct. 2018
Info région

L’Adie (Association pour le droit à l'initiative économique) fête ses trente ans ! Et organise début octobre 2018 de nombreux rendez-vous en Occitanie. L’occasion de faire connaître ses offres et de recruter de nouveaux bénévoles.

Lire la suite



Quatorze antennes. 1.400 personnes accompagnées en 2017, environ 800 sur le premier semestre 2018. Près de 600 entreprises créées, 350 développées et quelques 450 financements de mobilité pour l’emploi. Une petite centaine de bénévoles...

... Des chiffres qui illustrent l’importance de la présence de l’Adie, organisme de micro-crédit, en Occitanie, l’association œuvrant à destination des personnes éloignées du marché du travail et du système bancaire. Une association qui fête en 2018 ses trente ans.

Trente ans d’accompagnement à la création d’entreprise, à la mobilité et au développement de l’employabilité des salariés, grâce à son système innovant de microcrédits.

Une offre qui évolue au gré des besoins. Ce sera par exemple bientôt le cas du dispositif CréaJeunes, programme d’accompagnement gratuit à la création d’entreprise pour les 18/32 ans. "Nous avons développé des pédagogies alternatives aux démarches classiques telle l’étude de marché, plus axée terrain. Les bénéficiaires valideront aussi des compétences entrepreneuriales désormais, ce qui leur permettra, si leur projet relève de l’artisanat, d’être exonérés du stage d’installation", indique Séverine Ragu, responsable du programme à Toulouse.

De nombreux rendez-vous en Occitanie

Une évolution également portée par la multiplication des partenariats de l’Adie, à l’instar de l’espace d’accueil instauré avec le bailleur social Promologis, à Muret, ou des actions qui seront mises en place avec la Métropole de Montpellier. "Nous avons été retenus dans le cadre de l’appel du Projet pour le développement de l’emploi métropolitain (Podem)", informe Christophe Nicaud, président de l’association en Occitanie. Autant de collaborations qui seront mises en lumière début octobre, lors des "Rendez-vous de l’Adie".

Organisées du 08 au 12 octobre 2018, plusieurs manifestations sont en effet programmées sur l’ensemble du territoire afin de promouvoir son offre, tant en matière d’accompagnement que de microcrédit. Ateliers, rencontres, réunions d’information… l’Adie souhaite aller ainsi au devant de ceux qui ont besoin de soutien, mais aussi des bénévoles, essentiels à son fonctionnement.

"Nous cherchons des personnes qui ont une bonne connaissance du monde de l’entreprise, envie de transmettre et de contribuer à la réussite des personnes que nous accompagnons. Et disponibles au moins deux heures par semaine", conclut Christophe Nicaud.

 

Source : Toulemploi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Gabriel Gomez Mendez (à gauche), restaurateur ambulant de tacos, avec le Premier ministre, Edouard Philippe lors de sa visite à Toulouse, en juin 2018, et le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc.

La serrurerie Durand a 100 ans : les clefs de la longévité
lundi 1 oct. 2018
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Quinze jours après les 100 ans de la société Weishardt, le forum de Graulhet fêtait vendredi 28 septembre 2018 l'anniversaire d'une autre entreprise graulhétoise qui a traversé un siècle : Jean Durand serrurerie-ferronnerie-menuiseries.

Lire la suite



Clients, fournisseurs, amis, et personnalités étaient conviées à une soirée haute en couleurs qui a débuté par le discours du dernier des Durand, Cyril, à la tête aujourd'hui de la douzaine d'employés de la société Jean Durand.

Un court mais intense cours d'histoire familiale, qui débute en 1918, avec l'installation de Honoré Durand, venu de Cordes, dans la rue des Peseignes, et dans son atelier de serrurerie-ferronnerie. "Avec son savoir-faire, sa volonté de fer et son moral d'acier". En 1936, il remit solennellement, à ses fils Léo et Alcide, les clefs de son affaire. "Léo s'était forgé un caractère aussi souple et trempé que le fer qu'il façonnait, c'est dire !". Et c'est en 1975 que Jean reprit la suite, donnant un nouvel élan à l'entreprise en créant un atelier de fabrication de menuiseries aluminium, tout en gardant la partie traditionnelle.

Tradition et innovation

Avec une équipe dans laquelle Cesar Zumerle et José Aldosa se faisaient une belle réputation sur les chantiers tarnais, Jean, qui pouvait compter sur son épouse Michèle pour la partie comptabilité, créa en 1984 un nouvel atelier de PVC, dirigé par Christophe Escudié, toujours dans l'entreprise.

En 2000, au terme de brillantes études d'économie à Egletons, Cyril entra à son tour dans la saga familiale. "Etant tombé dans la marmite tout petit déjà avec des étés passés à mettre des joints aux fenêtres toute la journée".

Il a été assisté jusqu'en 2015 par ses parents. "La plus grande valeur d'une entreprise, c'est avant tout les personnes qui la composent" conclut-il avant de passer la parole à Guy Peyre, représentant la municipalité, qui a salué l'esprit de modernité insufflé par Jean Durand, avant de remettre au père et au fils la médaille d'Honneur de Graulhet.

Après la séquence cadeaux, les invités ont pu partager un sympathique buffet animé et musical, prolongé tard dans la nuit.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Cyril et Jean Durand ont salué la fidélité de la majorité de leurs employés.

Granilia Fab Cuir : un pôle cuir mutualisé au sein de la Pépinière d'entreprises Granilia à Graulhet
lundi 1 oct. 2018
Evènement

La Pépinière d'entreprises Granilia et l'Agglomération Gaillac - Graulhet lancent le projet "Granilia Fab Cuir" dans les locaux de Granilia Graulhet. S'appuyant sur la filière cuir de Graulhet, au service des entreprises et des porteurs de projet, "Granilia Fab Cuir" propose un concept global : atelier mutualisé équipé pour le travail du cuir, show-room, bureau en open space, accompagnement des projets et services complémentaires. A vous de jouer, avec nous ! 

Lire la suite



Le pôle cuir mutualisé "Granilia Fab Cuir" vous propose d'intégrer, au sein des locaux de Granilia Graulhet, un atelier entièrement dédié à l'activité cuir, doté des matériels et outils nécessaires à un démarrage d'activité ou à la gestion de surplus d'activité pour les entreprises locales.

Cette mutualisation vise notamment à soutenir et accompagner l’implantation d’entreprises en création : indépendants, sous-traitants ou cotraitants.

"Granilia Fab Cuir" vous permet en effet d'évoluer au cœur d’un écosystème complet à la recherche de nouveaux talents, au sein d'une ville de tradition mégissière et maroquinière.

Le concept "Granilia Fab Cuir" vise à :

  • attirer de nouvelles entreprises et de nouveaux talents tout en consolidant la filière cuir locale ;
  • développer la créativité et l’innovation ;
  • étoffer les savoir-faire en permettant l’accès à du matériel performant et une meilleure maitrise de l’innovation technologique ;
  • permettre le développement de process et de partenariats en mutualisant un outil de production.

L'offre "Granilia Fab Cuir", c'est :

  • un atelier mutualisé de plus de 100 m²,
  • du matériel mis à disposition : machines à coudre triple entraînement, machines à coudre et machine à coudre plate, pareuse, refendeuse, presse à bras tournant, machine à griffer, tables de travail...,
  • un showroom de 36 m²,
  • un bureau en open space de 36 m², avec possibilité de privatisation,
  • un accompagnement dans le montage et le développement des projets,
  • une mise en relation avec le tissu industriel local,
  • des services complémentaires : accueil, secrétariat, service courrier, réception livraisons, fax, photocopieur, salle de réunion...

Zoom sur la filière cuir de Graulhet

La filière cuir à Graulhet a la singularité de regrouper au sein d'un même bassin d'emplois et de vie l'ensemble des métiers liés au secteur du cuir.

A fin 2017, la filière cuir de Graulhet compte 78 établissements pour 632 salariés, dont 19 entreprises et 331 salariés dans le secteur de la Mégisserie / Tannerie, 26 entreprises et 171 salariés en Maroquinerie / Vêtements, 33 entreprises et 130 salariés sur les activités directement liées à la filière cuir (négociants, chimie, machines...).

Au-delà, les acteurs économiques de la filière cuir de Graulhet, accompagnés et soutenus par Gaillac - Graulhet Agglomération, se sont réunis fin 2016 au sein d'une association de promotion des savoir-faire et des entreprises de la filière, l'association, "Graulhet le cuir".

Vous ne connaissez pas le cuir de Graulhet ? Visionnez en cliquant ci-après un reportage proposé par France 3 sur l'activité du cuir à Graulhet : Graulhet, ils ont le cuir dans la peau.

 

En téléchargement ci-dessous : la plaquette de présentation du projet Granilia Fab Cuir.

Illustration ci-dessous : "Granilia Fab Cuir".

Soflac, l’envers du décor est à Couffouleux
jeudi 27 sept. 2018
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L’avenir serait plutôt rose pour le verre... "La réduction des plastiques laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour notre activité. Et le verre reste un matériau noble qui se recycle à l’infini…", suggère Alain Sudre, le PDG de Soflac, entreprise implantée sur le parc d'activités des Massiès à Couffouleux.

Lire la suite



Troisième opérateur de son marché en France, Soflac compte 45 collaborateurs et a généré lors de son dernier exercice 12,7 millions d’euros de chiffre d’affaires.

L’entreprise se développe aujourd’hui dans le négoce, le stockage et la distribution de flaconnage pour la pharmacie, l’agro-alimentaire, la parfumerie et la cosmétique. En verre, ou en plastique encore, en petite ou grande quantité.

La décoration personnalisée comme valeur ajoutée, avec une spécialisation sur l’émaillage. A tel point qu’un poste en R&D a été créé depuis un an sur ce segment. 1% du chiffre d’affaires lui est consacré.

Flaconnage et logistique

Si Soflac s’est installée en 2014 à Couffouleux, l’entreprise est née en 1936 à Buzet-sur-Tarn sous le nom de Vitriverre : "A l’époque, elle était spécialiste du dépolissage de bouteilles", raconte Alain Sudre. Et œuvrait essentiellement pour le secteur viticole.

Après l’arrivée du verre allégé, l’entreprise a fait évoluer son activité en se diversifiant dans la cosmétique et la pharmacie.

Reprise par un salarié dans les années 1980, elle a été déplacée à Saint-Sulpice. Dix ans plus tard, Soflac ajoute le packaging plastique à son savoir-faire, et surtout imagine un service décoration via la sérigraphie. Une valeur ajoutée qui constitue un atout notable selon Alain Sudre : "nous avons deux métiers, ce qui permet à nos clients de gagner du temps en ayant un seul et même fournisseur, et en stockant chez nous".

Implantée sur 4.500 m², dont 2.500 dévolus à la logistique, Soflac envisage aujourd'hui de pousser les murs.

 

Source : l'écho de la locale.

Illustration ci-dessous : vue du bâtiment de Soflac sur le parc d'activités des Massiès à Couffouleux.

Ouverture de La Dilettante à Rabastens : la lecture, c’est sa tasse de thé !
mardi 25 sept. 2018
Du nouveau sur l'Agglo

La Dilettante, c'est une pause dans votre journée, un temps suspendu, un instant simple. La Dilettante peut être un livre, un thé, une pâtisserie, une tartine ou tout cela à la fois ; un lieu pour soi-même ou à partager, en famille ou entre amis ; un lieu pour travailler, un lieu pour jouer, un lieu pour échanger, lire, écouter, parler, écrire, dessiner. La Dilettante, c'est vous, c'est moi, c'est nous.

Lire la suite



Grande lectrice, Marie Vauthier vient d'ouvrir un salon de thé - librairie d'occasion à Rabastens. Une bonne façon de partager son goût du livre et sa propension à tisser le lien social. "J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette commune chargée d’histoire et détentrice d’un patrimoine fabuleux ; en plus, j’y ai découvert une dynamique comme celle générée par Rabastinois en transition à laquelle j’adhère", explique cette titulaire d’un DEA d’histoire de l’art.

Goût du livre papier et lien social

Trentenaire, Marie Vauthier fut en son temps assistante du peintre Didier Chamizo (considéré comme l’un des précurseurs du street-art), avant de s’exercer à la fonction de secrétaire commerciale. Elle souhaite aujourd'hui combiner son goût du livre papier et sa propension à tisser le lien social.

"C’est la fréquentation de cet endroit magique qu’est le café Plum à Lautrec qui a guidé ma volonté de créer quelque chose à Rabastens, confortée par les résultats d’une rapide enquête confirmant que le projet avait sa place ici", avoue celle qui de par sa formation et par goût se considère comme une grosse lectrice.

Marie Vauthier a ainsi investi 10.000€ dans sa petite librairie d’occasion / salon de thé. Installée dans 30m² au 2 quai du Pré Vert à Rabastens, La Dilettante propose une gamme généraliste et éclectique de livres : thrillers, policiers, romans, littérature étrangère, livres jeunesse, arts, cuisine, roman etc.

Thé et pâtisserie pour savourer la lecture

Marie Vauthier a élaboré son projet à l’été 2017 avant de se lancer dans le parcours de création en septembre de la même année, accompagnée notamment par BGE, la Communauté d’agglomération Gaillac Graulhet, sa famille et ses amis.

Son prévisionnel pour le premier exercice s’établit à 24.000€. A terme, il faudra atteindre 34.000€ pour générer un revenu à sa fondatrice.

"Par contre, poursuit-elle, je ne suis pas une spécialiste du thé, je n’en connais pas toutes les subtilités mais je ne demande qu’à apprendre !". Compte tenu de son investissement associatif, pas étonnant de voir pointer sa volonté de promouvoir des produits bios (thés, infusions et jus de fruits), tout en faisant appel au savoir-faire de proximité.

Un travail de bouquiniste qui pourrait nous valoir en cette année 2018, le plaisir de déguster a cup of tea en déclamant quelques poèmes de Marcel Proust, à l’ombre de jeunes filles en fleurs, du côté de chez Swann, pardon de Marie.

La Dilettante est ouverte depuis le 20 septembre 2018.

Localisation et contact

La Dilettante, librairie d'occasion & Salon de thé.

2 quai du Pré Vert - 81800 Rabastens.

Téléphone : 06 61 88 42 41.

 

Source : l'écho de la locale et le Journal d'Ici.

Illustration ci-dessous : Marie Vauthier en mode partage de son goût pour le thé et la lecture.

Conseil et travail de proximité : un bel essor pour Monteillet Agencement
lundi 24 sept. 2018
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Pascal Monteillet est tombé dans le bois tout petit, une histoire de générations au plus près de ce matériau noble. Il a même été pendant 6 ans dans l'ébénisterie sur Revel. Depuis quelques années, il travaillait sur Salvagnac et commençait à se trouver à l'étroit, avec toujours ce souci de rester en local.

Lire la suite



Il a trouvé au cœur de la zone artisanale Dourdoul, en bordure de la D999 qui relie Gaillac à Montauban, un bel endroit pour se développer et y installer son entreprise Monteillet Agencement, comprenant aujourd'hui 5 personnes.

Au sein de ses bâtiments flambants neufs, on trouve un superbe show-room (hall d'exposition) et ses ateliers de travail.

Il est installé dans ses nouveaux locaux depuis janvier 2018 au sein de la zone d'activités Dourdoul de Gaillac | Graulhet Agglomération, et connaît un bel essor avec cette vitrine donnant directement sur l'axe Montauban-Gaillac, fort fréquenté.

Dans son domaine de l'agencement, il fabrique et pose cuisines, salles de bains, dressings, placards, parquets, magasin et aussi escaliers.

Lui, le passionné, toujours attaché à son terroir, confie apprécier le relationnel, la personnalisation des projets, le fait de travailler en milieu rural n'est pas un inconvénient, il a certes une clientèle fidèle en local mais les clients viennent aussi beaucoup de Montauban, Toulouse ou Albi. Une architecte d'intérieur travaille avec lui et permet d'être au plus près des attentes de la clientèle en coordination avec les autres corps de métiers sur les travaux de maison.

La grande majorité de ses produits est faite en France et même sur place, à Salvagnac. Travailler en local permet d'apporter du dynamisme à tout un coin pour le bien de tous.

Bonne et longue route.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l'équipe de Monteillet Agencement, du dynamisme en milieu rural.