Actualités

La CCI de Chine découvre le tissu économique local
vendredi 8 déc. 2017
Attractivité du territoire

Invitée pour l'inauguration du festival des Lanternes à Gaillac, Madame Lu Yu, la Vice-présidente de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Chine, chargée de l'import-export de produits alimentaires et agro-alimentaires, a souhaité rencontrer des fabricants et producteurs locaux.

Lire la suite



Madame Lu Yu s'est successivement rendue, entre vendredi 1er et samedi 02 décembre 2017, à la Cave de Labastide-de-Lévis, à la fabrique d'huile de Marie-Laure et Rémi Andrieu (Oli d'Elina) à Salvagnac, aux domaines Barreau (vigneron à Gaillac) et Château de Saurs (Lisle-sur-Tarn), ainsi que dans les locaux de production et transformation de la société Delors et Pigot,à Técou, où sont produites les pâtes Ba Pla.

Elle était accompagnée du Président du conseil d'administration de la même CCI nationale, M. Shujun Tang et de M. Franck Wu, conseiller juridique. Côté Gaillac | Graulhet Agglomération, Francis Ruffe et Patrice Gausserand étaient de la prtie.

Les échanges ont été nourris chez Delors et Pigot. Cette entreprise fabrique à Técou les pâtes de la marque "Bapla ba pasta", à base de blé dur cultivé sur l'exploitation, et les distribue actuellement dans le réseau des épiceries, de la restauration collective et de la grande distribution : la société propose deux gammes - traditionnelle et bio - de quatre formes chacune.

Jean-François Pigot, qui a investi 200.000 euros dans l'outil de transformation et dont la production est en croissance, se donne trois ans pour consolider sa notoriété et son système de commercialisation.

Les représentants de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Chine ont posé beaucoup de questions techniques, notamment sur la conservation des produits. Franck Wu a expliqué qu'il n'y avait pas de frein à l'exportation vers la Chine, qu'il suffisait d'acquitter les deux taxes (34,6 % au total) correspondant aux droits de douane et à la TVA.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : prise de notes, échanges d'impressions et questionnement technique sur les produits (ici avec Jean-François Pigot). Les producteurs locaux en savent plus sur les conditions de vente en Chine.

AMB France fabrique des moustiquaires à Gaillac
vendredi 8 déc. 2017
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Fort d’une progression constante, le spécialiste de la moustiquaire AMB France pousse les murs de son site gaillacois, implanté sur la zone d'activités de Roumagnac à Gaillac. L’objectif de la société est de doubler sa capacité de production.

Lire la suite



En cours d’aménagement sur 420m² couvert et 150m² en extérieur pour assurer le stockage, l’actuel atelier de fabrication de moustiquaire d’AMB France va permettre à l’entreprise de faire face à une progression de 50% de sa production par rapport à l’exercice précédent.

La société a par ailleurs multiplié par trois son chiffre d’affaires depuis 2014, et vient de dépasser les 1,4 millions d’euros.

"D’un collaborateur, nous sommes ainsi passé à quatre salariés et en saison, nous ajoutons de six à huit personnes pour la production", précise Claudio Caselli, le chef d’entreprise qui se félicite de fournir le plus grand choix de moustiquaires de France, en trouvant toutes solutions techniques avancées.

Société italienne à l’origine, rachetée par ses cadres en 2003, ce qui fût sa première branche commerciale en France est ensuite implantée en 2005 à Rivières, dans le Tarn, par Claudio Caselli.

Alors commercial chez Novellini, un des leaders du marché qui développe la moustiquaire en kit, la société est précurseur en la matière.

Aujourd’hui, sous statut Société par Actions Simplifiées (SAS), AMB France a évolué, en commençant à fabriquer, en 2014 à Gaillac, ses moustiquaires en toiles techniques ultra performantes pour le marché professionnel. Elles se destinent aux industriels de la fermeture (fenêtres, volets roulants), à différents groupes de vendeurs de matériaux (SAMSE, DORAS, Chausson Matériaux, Point P etc.), ou encore pour les stores d’un fabricant de chalet.

A noter qu'avec une activité de moins en moins saisonnière et l'extension des locaux pour développer la production, de nouvelles embauches sont programmées pour 2018.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Claudio Caselli dans son atelier d’AMB France à Gaillac.

Les commerçants de Parta'G animent la ville de Graulhet et préparent Noël
jeudi 7 déc. 2017
Evènement

Les guirlandes illuminent déjà le ciel et les rues graulhétoises, les sapins sont mis en place cette semaine dans les lieux publics. La ville prend un air de fête avec les vitrines des commerces décorées. L'association Parta'G qui réunit commerçants et artisans du centre-ville et de la périphérie prend le relais.

Lire la suite



Les deux présidents de Parta'G, Florent Calas et Daniel Sannou, avec le soutien de la municipalité et de Gaillac | Graulhet Agglomération, ont établi un programme plutôt complet pour les jours qui précèdent Noël.

Le 06 décembre 2017, le grand sapin de Noël de la place Jean-Moulin sera décoré par les enfants des centres de loisirs de Graulhet.

Jusqu'au 16 décembre, les enfants pourront participer au concours de dessin sur le thème de "Noël et l'Avion" organisé en partenariat avec l'aéro-club de Graulhet. "Les dessins sont à déposer chez vos commerçants du centre-ville et vous pourrez gagner un baptême de l'air pour un adulte et un enfant", expliquent les deux responsables, qui proposent aussi un grand jeu à travers la ville de Graulhet, "Où est Rudolphe ?", pour tenter de remporter des chèques-cadeaux de l'association.

Le 17 décembre, le Père Noël arrivera en avion à l'aérodrome de Graulhet grâce à l'aéro-club de Graulhet. "L'aéro-club de Graulhet a souhaité apporter son concours aux animations de fin d'année de la ville de Graulhet en permettant aux enfants et aux adultes qui y croient encore de venir à la rencontre du Père Noël et de son lutin préféré, le dimanche 17 décembre, à partir de 14 heures, sur l'aérodrome. Il est prévu en effet qu'il vienne à la rencontre des enfants à bord d'un de nos avions", précise Jean-Christophe Bernard, secrétaire de l'aéro-club.

Un manège sera disponible du 18 décembre au 07 janvier 2018 sur la place Jean-Moulin, ainsi qu'un point chaud à proximité pour se restaurer et boire une boisson chaude de saison avant de rencontrer le Père Noël pour des photos, des selfies ou un tour de place à ses côtés.

Le règlement du grand jeu "Où est Rudolphe ?" est disponible sur le site Internet de l'association de commerçants et chez les adhérents.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : à la rencontre du Père Noël dans les rues de Graulhet.

La région Occitanie formalise sa nouvelle "super" agence de développement économique
jeudi 7 déc. 2017
Info région

Suite à la création de la région Occitanie, la nouvelle agence régionale de développement économique voit le jour. Elle sera dirigée par Thomas Bascaules, ancien directeur d’Altran Sud-Ouest et devrait porter son effort sur l’accompagnement des jeunes pousses.

Lire la suite



Annoncée depuis plusieurs mois, la fusion des agences régionales en charge du développement économique en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon va enfin avoir lieu.

Un vaste chantier qui va notamment occuper les cinq agences côté Languedoc Roussillon, contre une seule en Midi-Pyrénées. Mais désormais, Madeeli, Transferts LR, Invest Sud de France, Synersud et LR Set, ne devraient plus parler que d’une seule voix. Surtout, les 170 agents rattachés à ces différentes entités, seront réunis sous une seule et unique bannière, a annoncé hier Carole Delga.

Th BascaulesSi le nom de la future "super" agence n’est pas encore connu, "il sera dévoilé début 2018" a promis la présidente de région, on connait néanmoins son budget de fonctionnement, 30 millions d’euros, et le nom de son directeur. Thomas Bascaules, 42 ans, ancien directeur d’Altran Sud-Ouest en portera la responsabilité.

Il a débuté sa carrière en tant que commercial il y dix-huit ans au sein de la société Realix, puis a accompli le reste de sa carrière au sein d’Altran Sud-Ouest au point d’en devenir responsable régional en 2013. "L’objectif est d’avoir une meilleure visibilité et que les démarches pour les entreprises soient plus rapides", explique Carole Delga qui reconnaît avoir reçu "près de quatre-vingt candidatures pour le poste de directeur régional".

Deux nouveaux dispositifs d’aides aux entreprises

La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée a prévu d’investir 2 milliards d’euros d’ici 2020 pour aider quelques 7.200 entreprises du territoire.

Sa nouvelle agence régionale de développement économique et d’innovation fixera le cap et mettra en œuvre la stratégie de la collectivité. "Elle doit être un acteur de proximité", plaide Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur. "Il faut qu’elle soit efficace et utile, et être en phase avec les attentes des acteurs du territoire, qu’ils soient artisans ou commerçants".

Le dispositif de la politique économique régionale va s’articuler notamment autour de nouvelles aides, comme le Pass Occitanie. Destiné aux sociétés de moins de cinquante salariés, il permettra d’octroyer des aides inférieures à 40.000 euros. "On s’engage à traiter le dossier en moins de quatre-vingt jours", avance Carole Delga.

Par ailleurs, les contrats Occitanie s’adresseront plus particulièrement aux PME, ETI voire des grandes entreprises en quête d’investissements sur des volumes supérieurs à 40.000 euros.

Autre nouveauté : les aides pour les start-up. Elles se déclinent en trois programmes, Emergence, Amorçage, Accélération. "Il s’agit de faire émerger les leaders de demain", explique Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale de l’Hérault.

 

Source : Touléco - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessus : Thomas Bascaules, nouveau directeur de l’agence de développement économique.

Illustration ci-dessous : Carole Delga et Nadia Pellefigue ont officiellement lancé la nouvelle agence de développement économique en Occitanie.

Festival des Lanternes : 8.000 entrées payantes le 1er week-end
jeudi 7 déc. 2017
Evènement

Vendredi 1er, samedi 02, dimanche 03 décembre 2017 ! Trois soirées gagnantes pour le Festival des Lanternes qui a connu un départ en fanfare pour le premier week-end. Le parc Foucaud a enregistré plus de 8.000 entrées en trois jours, 2.800 au guichet et 5.200 prépayées, et ça malgré la température polaire.

Lire la suite



Il fallait le faire. Deux soirs de suite, la file d'attente s'est même étirée sur une centaine de mètres, jusqu'à la crèche. Un va-et-vient qui a évidemment profité aux commerçants et artisans de la ville.

250 repas vendredi soir, 700 samedi… en plein air. Même avec les lampes chauffantes, il fallait être intrépide pour affronter le froid sur la place de la Libération à Gaillac pour le lancement du marché de Noël. Mais 950 personnes l'ont fait.

Beaucoup d'autres ont opté pour des salles chauffées. Résultat, tous les restaurants du centre-ville étaient pleins samedi soir. Certains affichaient complet sur la porte, comme la Table du Sommelier. "J'ai dû refuser au moins 100 personnes", reconnaît Mireille Pestre.

Les 44 "pagodes" d'artisans, vignerons et restaurants ont vu défiler du monde samedi après-midi et surtout dimanche. L'après-midi, les crêpes et le chocolat chaud (2€ chacun), le vin chaud en soirée (2,50€ le grand verre) ont fait recette. "J'ai bien travaillé", glisse aussi Marie Tayac (linge de maison brodé). Idem pour les cinq stands "salé-sucré" de "Saveurs du Tarn".

Et ce n'est pas fini, car les réservations vont bon train au Festival des Lanternes.

Déjà 23.000 places vendues

Au total, 23.000 places ont déjà été vendues, l'équilibre financier - inquiétude des contribuables - sera atteint à 26.000 entrées.

Selon les premiers commentaires, le public a apprécié le volume, la diversité, et les jeux de couleurs des sculptures lumineuses, puis s'est réchauffé les mains devant les acrobates, contorsionnistes et masques du Théâtre du Sichuan, qui se produit trois fois par soirée.

À noter que les organisateurs souhaitent répondre à la demande du public en confiant à des associations locales de solidarité la distribution et la recette de café et chocolat chaud dans le Parc.

Autre décision municipale : le goûter de la solidarité, pour les enfants, sera organisé sous le chapiteau.

Echos des Lanternes

Ça dépote --> Le froid fait faire de bonnes affaires. Peut-être pas pour le bar à vins et le brasseur local La Berlue. En revanche, il faut attendre son tour au stade de la crêperie des arcades : 2€ la crêpe au sucre, miel ou Nutella. Tarif équivalent pour le chocolat chaud à la Table du Sommelier, qui fait stand commun et complémentaire. En face, le grand verre de vin chaud à la cannelle de Michel Orru fait un carton (2,50€).

Appel au boycott --> Il a été aussi efficace et suivi que celui du collectif contre la privatisation du parc (25 personnes, enfants compris). En revanche, l'acte de vandalisme nocturne contre le bonsaï planté sur le rond-point a scandalisé les Gaillacois. Réponse d'un élu : "On est pour leur boycott. Au sens où on est content qu'ils ne viennent pas".

À l'intérieur du parc de Foucaud, beaucoup de visiteurs adressaient des félicitations aux organisateurs et aux services de maintenance de Lantern Group qui parcourent les allées. Réponses toutes simples à ceux qui, sur Facebook, qualifiaient ce festival de "ringard" et "pour des ploucs".

Animaux du monde --> Ils sont les favoris des enfants : forêt de pandas, forêt des singes, les girafes, insectes divers, écureuils, paons et grues cendrées qui battent des ailes ont la cote auprès des plus jeunes, y compris la ferme aux poules et poussins. Pour les adultes, le dragon de 70 mètres et la Pagode bleue semblent les plus photographiés.

Les équipes techniques au diapason --> Pendant un mois et demi, les services techniques de la ville ont travaillé aux côtés des techniciens chinois de Lantern Group. Une coopération quotidienne que le maire a qualifiée d'"exemplaire".

Une trentaine de techniciens gaillacois a participé au montage, en relais ou en préparation des équipes de Lantern Group. C'est Charlotte Shum qui effectuait les traductions, directement en chinois ou en anglais au besoin vers Lan Qing, la responsable des équipes, anglophone comme Charlotte Shum, qui a passé sa jeunesse à Hong Kong.

Les équipes techniques sichuanaise et gaillacoise ont fraternisé à la veille du départ pour Zi Gong, mais elles avaient déjà fait pas mal de fêtes ensemble au camping.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : le dragon et la pagode bleue sont les «pièces» les plus photographiées par les visiteurs, à Gaillac.

La reprise économique se fait sentir dans le Tarn
mercredi 6 déc. 2017
Information

L'économie tarnaise se porte-t-elle bien ? En tout cas, elle se porte mieux. Chiffres et courbes à l'appui, deux regards indépendants le démontrent, celui de l'Urssaf Midi-Pyrénées (site d'Albi) via son directeur Rémi Grau et son responsable du recouvrement Joaquim Barata, et celui de la Banque de France Tarn, par la voix de son directeur Jacques Bonhoure.

Lire la suite



Les indicateurs émanant des deux sources convergent : le baromètre économique du deuxième trimestre 2017 montre que le Tarn, à un rythme voisin de celui de l'Occitanie et souvent au-dessus de la moyenne nationale, crée plus d'emplois salariés (+2,2% sur un an) avec un pic dans le bassin Castres-Mazamet (+3,2%).

"L'ingénierie sur la zone du Causse, la construction de bâtiments industriels, les industries d'équipement en sont le moteur. Les collectivités sont en partie revenues sur le marché comme commanditaires", précise Jacques Bonhoure, le Directeur Tarn de la Banque de France.

Parmi les clignotants verts, l'augmentation de la masse salariale (+3,6%) et les déclarations préalables à l'embauche, que note Rémi Grau, le Directeur de l'Urssaf Midi-Pyrénées.

Des emplois précaires ? "Non, il y a beaucoup de créations en CDI". Résultat, l'argent rentre mieux dans les caisses de l'Urssaf, constate Joaquim Barata. "+2,76%, c'est au-dessus du rythme national, le taux d'impayés a diminué de 0,28 point. Nous avons moins de difficultés à recouvrer les cotisations : les demandes de délais sont en baisse de 21,2%".

Il en reste environ 70 par mois, d'un délai moyen de 4 mois, mais la moitié se solde par un accord. Jacques Bonhoure relève qu'en se tournant vers l'aéronautique (en sous-traitants de rang 2), les industries mécaniques, mais également les services informatiques - et l'hôtellerie-restauration - connaissent un retour de croissance. Pour le bâtiment, la reprise perceptible à l'automne 2014, s'est consolidée.

L'Indicateur du Climat des Affaires révèle une certaine confiance. Les crédits aux entreprises sont en hausse (1,6 fois plus), les dépôts de bilan en baisse (298, surtout des auto-entrepreneurs et artisans).

Les représentants de l'Urssaf et de la Banque de France sont trop rigoureux pour tirer des plans sur la comète, mais leur diagnostic est catégorique : la reprise est une réalité.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Jacques Bonhoure (Banque de France), Rémi Grau et Joaquim Barata (Urssaf) ont des indicateurs positifs : l'économie tarnaise reprend des couleurs.

Librairie @ttitude, la petite librairie qui a tout d’une grande
mercredi 6 déc. 2017
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Dans cette rubrique "Zoom sur...", nous vous proposons de retrouver régulièrement des focus sur "Ces entreprises qui font Gaillac | Graulhet Agglo". Cette rubrique est réalisée en partenariat avec ToulEco Tarn et vise à valoriser les compétences et savoir-faire des entreprises locales. Aujourd'hui, la librairie @ttitude, implantée sur Gaillac et sur Graulhet, et son patron, Yves Lagier, qui fait vivre le livre et les librairies indépendantes de proximité.

Lire la suite



Après Lavaur, Gaillac, Graulhet et Albi depuis cet été 2017, la Librairie @ttitude passe la vitesse supérieure. Depuis le printemps dernier, elle a inauguré un dépôt flambant neuf sur la Zone d'activités des Cadaux à Saint-Sulpice.

C’est en 2011 à Lavaur que débute la vie de libraire indépendant d’Yves Lagier dans le Tarn.

Une, puis deux puis trois boutiques, il assure leur reprise suite aux départs à la retraite successifs des libraires tarnais. Dans le même temps, celui qui devient le président de la société Attitude ouvre sa boutique en ligne avec son site Internet @ttitude.

Un parcours enrichi aux quatre coins de la planète

De formation géologue (matière qu’il a enseignée dans une école d’ingénieurs en Algérie, dans le cadre de son service national actif), il a ensuite effectué un parcours dans la grande distribution. "Je m’occupais des livres et des disques au siège de Carrefour à Evry", explique t-il. En 1992, il entre à la Fnac en région parisienne comme directeur musique où il reste environ dix-huit ans.

Patron de filiales, il ouvre ensuite des Fnac à Lisbonne, à Benfica, et jusqu’en Chine où il monte une joint-venture avec un groupe chinois, avant d’ouvrir six magasins à Taiwan et plus tard en Belgique.

Lassé de passer son temps dans les avions, le Vauréen a ensuite souhaité revenir près de sa famille dans sa ville natale. C’est donc dans et depuis le Tarn qu’il vend aujourd’hui 50.000 livres à l’année.

Un livre pour tous en click & mortar

"Nos clients sont variés et représentatifs de la population. Positionné comme généraliste, nous avons un livre pour tous. Chacun doit pouvoir trouver son bonheur", précise le dirigeant qui assure les deux facettes de sa société.

De services dans le dépôt de Saint-Sulpice où quatre personnes traitent toute la logistique et l’administration. Et ses librairies opérationnelles tenues par neuf libraires.

"Avec un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros pour 2018, nous sommes arrivés à une taille suffisante pour être considéré comme un libraire de premier niveau. Ce qui est indispensable pour assurer une certaine pérennité. Notre objectif est d’arriver aux 200.000 livres distribués par an dès 2018. Librairie indépendante, nous faisons partie d’un groupe de libraires qui édite quatre catalogues par an", poursuit-il.

Son engagement majeur Click and mortar (1) est de pouvoir fournir le client tout de suite, sous deux ou trois jours.

(1) L'expression click and mortar fait référence à des entreprises qui proposent des processus complémentaires de ventes combinées avec la distribution classique de vente en magasin ou en point de vente physique (offline) et la vente par Internet (online).

 

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat ToulEco Tarn / Gaillac Graulhet Agglomération - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Yves Lagier.

L'Université s'invite à la Fête de l'Economie Locale du Rabastinois
mardi 5 déc. 2017
Evènement

À l'initiative du collectif citoyen "Rabastinois en transition", collectivités, entreprises et habitants de Rabastens et Couffouleux ont organisé la Fête de l'Economie Locale (FEL) les 24 et 25 novembre 2017. Dans une visée plus pédagogique, il s'agissait aussi de comprendre les enjeux de l'économie réelle.

Lire la suite



Comment fédérer les habitants du territoire en conciliant solidarité, performance économique, mixité des ressources et des compétences et utilité sociale.

Le "remue-méninges" s'est engagé le premier matin de la Fête de l'Economie Locale, très tôt le vendredi 24 novembre 2017, par une intervention de Gabriel Colletis, professeur de sciences économiques à l'université de Toulouse-Capitole.

Cet universitaire de renom, résolument critique, a engagé depuis quelques années une réflexion à contre-courant de l'économie dominante enfermée dans la "modélisation mathématique et déconnectée de la réalité". La thèse qu'il défend est "qu'un autre développement est possible" et suggère d'encourager "l'ancrage local des activités productives afin de mettre en place des circuits courts d'une production de proximité en prise avec les territoires locaux".

Proximité de valeurs

Le chercheur en économie politique rappelle que l'attachement à un territoire doit reposer sur un triptyque : "Habiter un espace qui nous soit commun, avoir des compétences et trouver un intérêt à les partager et surtout une proximité en termes de valeurs".

Les étudiants en master 2 de gestion socio-environnementale à l'université Champollion sont venus commenter les premiers éléments de l'audit qu'ils ont mené auprès des habitants et des entrepreneurs de Rabastens et Couffouleux sur "le potentiel d'innovation du territoire".

Très vite s'est imposée la question récurrente de l'attachement au territoire et de ce qui fonde "e vivre ensemble rabastinois", une notion qui reste marginale même si une majorité plébiscite tout ce qui crée du lien au quotidien : le pont, le passe-pont, la rivière et on l'espère la future passerelle.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la géographe Frédérique Blot et les étudiants de l'université Champollion à la Halle.

Inéopole ouvre une nouvelle formation
lundi 4 déc. 2017
Accompagnement des entreprises

C'est une formation attendue par les professionnels qu'Inéopole ouvrira le 11 décembre 2017, avec Jean-Claude Abadie comme responsable et coordinateur. Le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) - de niveau V - "Ouvrier qualifié de l'exploitation agricole", comportera quatre modules d'enseignement général auxquels s'ajouteront trois autres d'enseignements spécifiques.

Lire la suite



Le programme part de la plantation du cep de vigne et du travail du sol et va jusqu'à la vinification et l'élevage du vin, en passant par les intermédiaires : conduite du vignoble, application des produits phytosanitaires, conduite et maintenance du matériel, arrachage et plantation de la vigne, préparation des vendanges.

"Les candidats peuvent prendre la totalité ou seulement un ou quelques modules. Dans ce cas, ils rejoignent la formation pendant le parcours", précise Fabrice Crépieux, le directeur d'Inéopole formation.

Besoin de main-d'œuvre qualifiée

Ce Certificat de Qualification Professionnelle correspond à un besoin en main-d'œuvre qualifiée exprimé par la profession.

Le parcours sera sans doute évolutif avec la perspective de nouveaux partenaires à moyen terme, dans ou hors du réseau.

Cette formation est accessible à divers publics - demandeurs d'emploi, salariés, saisonniers - et sous divers statuts : contrat de professionnalisation, congé individuel de formation, compte personnel de formation ou période de professionnalisation.

Inéopole avait déjà testé le dispositif sur un temps plus long avec les salariés de l'ESAT de Boissel. La durée d'un an (pour la globalité) inclut 553 heures en centre et 854 heures en milieu professionnel.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Fabrice Crépieux et Jean-Claude Abadie sont confiants sur l'avenir de ce CQP. La profession viticole a exprimé le besoin d'une main-d'œuvre qualifiée supplémentaire.

Le Festival des Lanternes "Fééries de Chine" : c'est parti !
vendredi 1 déc. 2017
Evènement

Le Festival des Lanternes "Fééries de Chine" ouvre ses portes au grand public le vendredi 1er décembre 2017 à 18h dans l'enceinte du Parc Foucaud de Gaillac. Un évènement majuscule, qui d'une part vise à promouvoir le territoire, à amplifier sa notoriété et à renforcer son attractivité, qui d'autre part permet d'envisager de belles retombées pour les acteurs économiques locaux, particulièrement mobilisés autour de cette manifestation populaire, en particuier autour d'un marché de Noël prometteur, qui se tient Place de la Libération !

Lire la suite



Le Festival des Lanternes "Fééries de Chine" est une co-production Ville de Gaillac / Lantern Group Culture Industry en partenariat avec l’Association du peuple chinois pour l’amitié l’étranger et la ville de Zigong.

Dates et lieu

  • Du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018.
  • Tous les jours de 18h à 23h (dimanches, vacances et jours fériés inclus).
  • Parc Foucaud, Gaillac, Tarn.

Programme

Chaque soir :

  • Le festival des lanternes.
  • 3 représentations du théâtre du Sichua.
  • Un marché traditionnel chinois (peinture, art du découpage, peinture miniature de l’intérieur, sculpture sur pierre, bijoux perles d’eau douce, ouvrages sur tissus, sculpture de l’ombre).

En complément du Festival des Lanternes, du 1er décembre 2017 au 07 janvier 2018, la Place de la Libération à Gaillac accueille un grand marché de Noël, organisé en collaboration avec notamment la Communauté d’agglomération Gaillac | Graulhet, Saveurs du Tarn, la Chambre d'Agriculture du Tarn et la Maison des vins de Gaillac.

Le Festival : une ville de lumière éphémère

Lanternes3Le Festival des Lanternes "Fééries de Chine" sera présenté en exclusivité européenne à Gaillac du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018, dans le site historique classé du parc Foucaud.

Joyau de la culture traditionnelle chinoise, le festival des lanternes, issu dynastie Tang (618-907), est un spectacle époustouflant présentant une ville de lumière.

Zigong, ville jumelée avec Gaillac, est à l'origine du festival chinois des lanternes, qui a par la suite été adopté à Pékin, Hong Kong et Shanghai. Ville historique et culturelle, Zigong est appelée en Chine "la Ville des Lanternes".

Quinze jours après le Nouvel An (15e jour du 1er mois lunaire), la fête des Lanternes célèbre la première pleine lune de l'année. Pour l'occasion, les familles décorent leur porche de lanternes et se réunissent afin de déguster ensemble des boulettes riz glutineux. Fourrées au sésame, aux cacahuètes ou haricots, elles représentent la lune.

À la nuit tombante, des feux d'artifices et des pétards sont tirés. Tout le monde sort pour aller admirer les illuminations. Enfants et adultes arborent des lanternes ou lampions suspendus à de longs bambous. Ils prennent toutes sortes de formes : poissons, coqs, oiseaux... Dans les romans classiques, beaucoup d'histoires d'amour commencent par une rencontre le soir de cette fête.

Chaque soir dès 18h, c’est donc une ville de lumière dans la ville qui prend vie dans l’enceinte du Parc Foucaud, qui amène Lanternes4le visiteur dans l’univers féérique de l’art chinois des lanternes. Pagodes et temples traditionnels, fééries et légendes chinoises, animaux fantastiques, fleurs de lotus et pandas… Le parc à thème offre un spectacle merveilleux pour petits et grands.

On y croise un dragon lumineux, assemblé de bols et d'assiettes en porcelaine de 70m de long, une scène de reproduction de céramiques chinoises, de 18m long pour 6 m haut, le temple du ciel, haut de 17m dans lequel le visiteur sera entouré lumières étincelantes… Mais aussi une forêt de rhododendrons ou des licornes majestueuses construites en fioles médicinales.

Six tableaux animés sont dédiés à Gaillac et son vignoble, avec les gabarres transportant le vin sur le Tarn, les pigeonniers, le vin exquis qui voyage dans monde ou la fontaine du Griffoul... transformés en sculptures lumineuses par les artisans chinois.

Infos pratiques

Manger

  • Espace restauration sur le marché de Noël, Place de la Libération.
  • Food truck sur place (grignotage) dans l’enceinte du parc Foucaud.
  • Espace restauration / espace partenaires dans le festival pour les groupes (offre packagée Comité Départemental du Tourisme).
  • Restaurateurs du centre ville.

Lanternes5Dormir

- Offre d’hébergement de la commune de Gaillac et du territoire.

- Réserver votre séjour sur tourisme-tarn.com (partenariat Comité Départemental du Tourisme).

Parkings

* Signalétique parkings du centre ville.

* Possibilité de réservation parking les jours d’affluence.

* Petit train.

Billetterie

- En ligne : festivaldeslanternes-gaillac.fr

- Espace Culture Ville de Gaillac, 80 place Hautpoul

- Offices de tourisme Vignoble et Bastides

- Tarn Réservation tourisme - Hotel Reynes, 14 rue Timbal à Albi

- Réseau France Billet (Fnac, Carrefour, Géant)

- Réseau Ticketmaster (Leclerc, Auchan, Cultura)

- Réseau Digitick

- Gites de France

Tarifs

  • De 13 à 18€, gratuit pour les moins de 10 ans.
  • Tarifs groupes.

Le Festival des Lanternes ? Un évènement à ne louper sous aucun pretexte !

Plus d'infos, billetterie en ligne, contacts

Lien vers le site Web dédié au Festival de Lanternes.

Mail : festivaldeslanternes@ville-gaillac.fr.

On en parle dans les médias nationaux !

JT de 13h de TF1, le 1er décembre 2017 / A visionner en cliquant ici (à partir de 34').

19/20 national de France 3, le 1er décembre 2017 / A visionner en cliquant ici (à partir de 21'10).

Sur France 3 Occitanie.

Sur ViàOccitanie.

Dans l'émission William à midi, sur C8.