Quand un passe-temps devient une profession...

Lieu :
Graulhet

Camille Estivals, jeune créatrice de bijoux en céramique, vient de prendre ses quartiers dans un atelier de la pépinière hôtel d'entreprises Granilia, sur son site graulhétois, après avoir remporté le concours jeunes créateurs, lancé par Granilia du 1er juin au 30 octobre 2017. Camille, que vous pouvez découvrir ici à travers la reprise d'une entrevue avec la Dépêche du Midi.

La Dépêche - Quel a été votre parcours scolaire ?

Après mon bac ES, j'ai fais l'école supérieure de communication visuelle et graphisme à Toulouse, puis j'ai été à Montpellier en cinéma d'animation pour faire de la modélisation en 3D avec des logiciels, mais il me manquait le côté "palpable" des choses que l'on n'a pas avec un ordinateur.

La Dépêche - Comment en êtes-vous venu à créer des bijoux ?

Cela a d'abord été un passe-temps le week-end. J'ai créé une marque de bijoux fantaisie en argile polymère pendant mes études. Du coup, j'ai quitté mes études d'art pour aller en bijouterie au lycée Clément-de-Pémille à Graulhet. J'ai donc commencé un CAP avant de passer le brevet des métiers d'art. J'ai ensuite travaillé comme rédactrice web sur Albi pour pouvoir économiser et acheter le matériel nécessaire pour débuter mon activité.

La Dépêche - Pourquoi ce retour à Graulhet ?

Je suis originaire de l'Aveyron, j'ai connu Graulhet au cours de mes études. J'avais besoin d'un coin atelier et la pépinière hôtel d'entreprises Granilia proposait un concours pour les jeunes créateurs que j'ai remporté. Cela me permet de bénéficier d'un hébergement gratuit de six mois sur le site.

La Dépêche - Quelles sont les particularités de vos bijoux ?

Ils peuvent être de tous types, bagues, pendentifs, colliers, sautoirs ou boucles d'oreille, toujours en céramique. C'est un matériel naturel, plus brut, qui se sculpte à la main, en série limitée. C'est quelque chose que l'on voit peu en joaillerie. Il m'a fallu trois ans pour me former en autodidacte.

La Dépêche - Quels sont vos projets ?

J'aimerais continuer à proposer deux collections par an plus des séries numérotées et des bijoux personnalisés, avec des prénoms ou des dates. Il y aura prochainement des pièces plus grandes et uniques axées haute couture et défilés.

 

Voir aussi ci-dessous en téléchargement un article du Tarn Libre au sujet de l'implantation de Camille Estivals au sein de Granilia Graulhet.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Camille Estivals, dans son atelier graulhétois de la Pépinière d'entreprises Granilia.



Site :


Typologie d'actualité
Du nouveau à Graulhet
Domaine
Entreprises
Date
mercredi, 14 février 2018
+ d'actualités Voir agenda