Pour la CCI et la Banque de France, la région Occitanie retrouve le chemin de la croissance

Lieu :
Occitanie

Investissements à la hausse et nouvelles perspectives d’embauches… La CCI d’Occitanie et la Banque de France ont présenté des perspectives encourageantes pour la région Occitanie en matière de conjoncture économique.

Les entreprises d’Occitanie retrouvent le sourire.

Alors qu’entre 8.000 et 16.000 personnes ont manifesté mardi 12 septembre 2017 dans les rues de Toulouse contre les ordonnances travail, Alain Di Crescenzo, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie d’Occitanie et Maxime Maury, directeur de la Banque de France d’Occitanie, ont plaidé de leur côté pour une "accélération des réformes", notamment sur la compétitivité des entreprises et la flexibilité du travail.

"Il faut les faire maintenant, tant qu’il y a encore de la croissance", a plaidé Alain Di Crescenzo, lors de la présentation, ce mardi 12 septembre 2017, de l’accord de partenariat entre la CCI de région et la Banque de France sur la production d’outils de conjonctures à destination des entreprises d’Occitanie. "L’indice du climat des affaires dans l’industrie et les services marchands s’améliore régulièrement", précise de son côté Maxime Maury, s’appuyant sur la conjoncture économique de la Banque de France dont l’enquête porte sur 1.300 entreprises.

Une balance commerciale excédentaire

Les crédits d’investissements sont à la hausse (+6%) tandis que les défaillances d’entreprises connaissent un net recul (-11%).

Alain Di Crescenzo complète en affirmant que la croissance en Occitanie est de 25% et présente ainsi une balance commerciale positive de 8,7 milliards d’euros en 2016. Soit 46,2 milliards pour les importations et 55 milliards pour les exportations, dont 40,7 milliards pour la seule activité de l’aéronautique.

Au point que, selon la Banque de France, les chefs d’entreprise révisent à la hausse les projections pour 2017 formulées en début d’année. L’accent est particulièrement mis sur les secteurs de l’informatique et de l’innovation. "Dans le secteur des services et notamment de la branche informatique, nous connaissons une accélération d’activité jamais connue jusque là", se félicite Alain Di Crescenzo qui pointe également un autre phénomène : "Toulouse était connue pour être la capitale de l’aéronautique, elle devient celle de l’ingénierie des transports avec Siemens ou l’arrivée de Renault".

 

Source : ToulEco - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Alain Di Crescenzo (à gauche) et Maxime Maury.





Typologie d'actualité
Info région
Domaine
ted ou partenaires
Date
mardi, 12 septembre 2017
+ d'actualités Voir agenda