Actualités

Marion Quenton, éleveuse de chèvres à Cadalen, sous les feux de la rampe
jeudi 12 sept. 2019
Evènement

Marion Quenton, jeune agricultrice de Cadalen sur l'Agglomération Gaillac | Graulhet, produit du lait et de la viande de chèvre. Elle vient de décrocher l’un des trois prix du concours national "Graines d’agriculteurs" et est la seule lauréate d’Occitanie. La reconnaissance d'un travail de qualité et d'un engagement total... et local.

Lire la suite



"C’est sûr que cela fait plaisir. C’est une belle récompense pour notre exploitation Les chèvres de La Tapie de recevoir ce trophée des mains du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume". 

Marion Quenton est tout sourire. Ce week-end, à Bains, commune proche de Puy-en-Velay, elle a décroché l’un des prix de Graines d’agriculteurs, un concours national créé en 2011 par Terres Innovantes, un fonds de dotation des Jeunes Agriculteurs, visant à récompenser de jeunes exploitations.

Cette année, la thématique était consacrée à la gastronomie.

60 candidats sur la ligne de départ

"On était 60 au départ à s’être inscrits de toute la France. J’ai décroché une place parmi les 10 finalistes. Et ce week-end du 07 et 08 septembre 2019, j’ai eu la chance que l’on me remette le prix du jury".

Notre agricultrice et son mari Lucas ont racheté, il y a quelques années, une exploitation céréalière. "Nous avons tout changé pour élever un troupeau de chèvres (qui compte 250 têtes). Nos champs sont aujourd’hui utilisés pour la consommation de notre cheptel. On espère arriver à l’autosuffisance alimentaire".

Dans un souci écologique, ils ont replanté des haies pour que la biodiversité retrouve ses droits. Et ça marche. "Les oiseaux et les insectes sont de retour sur nos terres".

De la production de lait et de viande de chèvre

Le couple s’est d’abord attelé à produire du lait, expédié vers une entreprise locale, la fromagerie Le Pic.

"C’est super de travailler avec eux. On n’est pas un numéro. On peut discuter et échanger sur notre production", avouait-elle dernièrement.

Avec le temps, ils ont eu une autre idée. Transformer la viande de chèvre en charcuterie et proposer une gamme de plats cuisinés. "Les vertus nutritives de la chèvre sont reconnues. À nous de les faire connaître, car c’est vrai qu’en France, la consommation est assez faible, au contraire des pays du sud de l’Europe et du Maghreb. Mais on y croit".

Que va-t-elle faire de ces 3.000 euros récoltés grâce à Graines d’agriculteurs ? "On va continuer à planter des haies. Nous voulons aussi organiser des journées portes ouvertes, pour que le public découvre notre exploitation et notre production. On espère que ce soit de vraies fêtes".

Le couple a-t-il l’idée de se lancer vers l’export ? "Pas du tout. On veut écouler notre production localement. C’est notre philosophie. Et on est très bien comme cela".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Marion et son mari Lucas avec leur troupeau de 250 chèvres.

Briques Technic Concept relève le défi des chantiers de demain depuis Graulhet
mercredi 11 sept. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Etienne Gay a créé son entreprise à Ronel en 2012, puis l'a transférée sur Graulhet, avenue Jules-Ferry dans les anciens dépôts de Pailhé Maçonnerie, en 2015. Depuis, Etienne Gay innove.

Lire la suite



L'Eurl Briques Technic Concept a lancé sa production en fournissant la matière première du pôle culturel de Cornebarrieu. "C'était un gros marché public. Le déménagement permettait l'accès à des locaux bien plus adaptés pour pouvoir y répondre".

La brique de terre crue compressée dite BTC est une brique participant au développement durable, issue de l'utilisation de terre d'excavation ou de recyclage.

"Sa plus grande force réside dans son faible impact environnemental. Cette brique est innovante et conjugue modernisme et tradition, tout en offrant des caractéristiques thermiques, acoustiques et hydriques inégalées. Utiliser la terre crue est un choix empreint de bon sens, tant constructif qu'humain, et le patrimoine bicentenaire atteste de ses lettres de noblesse", assure le chef d'entreprise qui va passer de deux employés à trois en octobre 2019, puis à cinq avant la fin de l'année.

En cours d'équipement, BTC devrait multiplier rapidement ses capacités et passer de 80.000 à 600.000 briques par an.

"La terre provient du secteur réalmontais. Elle est aussi sableuse qu'argileuse. Après tamisage, dosage, compression, mise en cuve humide et séchage, le matériau présente de multiples qualité, en étant le point de conjonction entre la transition énergétique et le bien-être de tous".

Disposant d'une licence de dessin industriel, Etienne Gay a ainsi créé sa propre presse à brique double compression. "D'ici six mois, je devrais être capable de fournir ce matériel de ma conception à des clients fabricants".

En comptant sur l'intérêt croissant pour ses briques pour la réalisation de chantiers publics, BTS, en plein développement, compte aussi sur le privé. "Je suis positionné sur un marché de niche pour encore deux ou trois ans. Ensuite, ces matériaux à faible bilan carbone devraient entrer dans les habitudes d'utilisation tous chantiers confondus".

Et Etienne Gay espère bien faire profiter de son savoir-faire, de son expérience et de ses nouvelles capacités de fabrication pour pouvoir durablement se positionner en tant que fournisseur.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Etienne Gay devant la première presse de son entière conception.

A Gaillac, l'imprimerie Rhode a le label Imprim'Vert depuis sa création
mardi 10 sept. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Depuis sa création en 1945 par Marcel Rhode, l'imprimerie éponyme est restée dans la famille. Dany, sa fille a pris la suite avec son époux Jean-Michel Franques, puis ils ont passé la main à leurs enfants Cédric, qui gère la partie technique, et Stéphanie Belaygues, qui supervise l'administration.

Lire la suite



L'entreprise gaillacoise est restée une imprimerie généraliste – son offre va de l'étiquette au livre d'art en passant par tous les intermédiaires – mais elle a su s'adapter aux attentes et tendance du marché.

Elle dispose de son agence de création, a élargi son offre aux objets publicitaires comme les drapeaux, bâches, banderoles, cartes commerciales, et a investi sur les matériels les plus récents.

Elle vient d'acquérir un atelier de façonnage que son propriétaire voulait vendre, après vingt-deux ans d'exercice comme indépendant, à Toulouse. "Aujourd'hui, il a intégré l'équipe des dix collaborateurs" indique Cédric Franques. "Ici, on imprime le livre feuille à feuille. Le façonnage consiste au pliage et à l'agrafage de brochures".

Une machine effectue ce travail de finition sur tous les formats. C'est un complément utile pour l'entreprise, même si l'investissement est conséquent, environ un mois de chiffre d'affaires.

Recyclage tous azimuts

L'autre cheval de bataille, c'est le respect des normes d'environnement.

"L'entreprise a le label Imprim'Vert depuis qu'il a été créé. Même si certains concurrents bien intentionnés prennent le téléphone pour répandre le contraire auprès de certains donneurs d'ordre locaux".

Le certificat du label Imprim'Vert 2019, comme pour les années précédentes, est d'ailleurs en évidence sur le bureau de Cédric Franques. "Tous les produits sont recyclés, via une société qui récupère les papiers et les cartons. Les papiers synthétiques vont dans une benne à part, les solvants dans une autre. On recycle jusqu'aux chiffons usagés, boîtes d'encre, cartouches d'imprimante et toner".

Ce dispositif a un prix : enlever un bac d'un m3 de solvants coûte 1.000 € hors taxes. "Or, nous avons une benne de solvant et une de gomme par mois. Mais c'est un choix et, commercialement, de plus en plus de clients l'exigent".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Cédric Franques et Stéphanie Belaygues représentent la troisième génération de cette entreprise familiale qui a su prendre les virages de la modernisation et des normes environnementales.

Candidatez à l'appel à projets de l'incubateur d'innovation sociale Catalis jusqu'au 09 septembre 2019 !
lundi 9 sept. 2019
Création d'entreprise

L’incubateur d’innovation sociale Catalis recrute sa 10ème promotion à travers le lancement de son 10ème appel à projets, appel à projets accompagné cette année d'une tournée des territoires pour dénicher les projets novateurs à forte utilité sociale. Entrepreneurs, porteurs d'idées et créateurs de Gaillac | Graulhet Agglomération, c'est à vous de jouer !

Lire la suite



Un 10ème appel à projet pour Catalis

Croyez en vos idées, l'incubateur Catalis vous donne les moyens !

o Vous portez un projet collectif à fort impact social ou environnemental sur la thématique de l'éducation, de la culture, de l'habitat, de la silver économie, des territoires, du lien social, du handicap, du numérique, de la petite enfance, des énergies, de la mobilité, de l'alimentation, de la santé, de l'insertion... ?

o Vous cherchez des conseils pour passer de l'idée au projet ?

o Vous souhaitez développer votre réseau en Occitanie ?

L’incubateur d’innovation sociale Catalis est fait pour vous ! Lancez-vous, rejoignez la future promo en candidatant à l'appel à projets ouvert jusqu'au 09 septembre 2019 !

L'objectif de cet appel à projets consiste à accompagner des entrepreneurs sociaux dans la création de leur activité.

Cet appel à candidatures, ouvert du 21 juin au 9 septembre 2019, s’adresse aux porteurs de projet ayant une idée ou un projet répondant à une problématique de société, et qui souhaitent mettre en oeuvre une solution innovante sur le territoire Occitanie Pyrénées (ex Midi-Pyrénées).

Catalis propose un accompagnement personnalisé durant toutes les étapes clés du projet, du développement de l’idée à sa concrétisation. L’objectif : faire émerger et accompagner des entreprises innovantes, créatrices d’emplois, qui allient performance économique, respect de l’humain et de l’environnement.

L’appel à projets concerne tous les secteurs d’activité : éducation, culture, habitat, silver économie, territoire, lien social, handicap, numérique, petite enfance, énergies, mobilité, alimentation, santé, insertion…

Les critères d’éligibilité sont précisés ci-dessous.

  • Caractère innovant.
  • Valeur ajoutée sociale.
  • Impact économique.
  • Territoire (ex région Midi-Pyrénées).
  • Caractère collectif.

A la rencontre des porteurs de projets, le "Catalis Tour 2019"

Afin de promouvoir l’innovation sociale sur l’ensemble du territoire Occitanie Pyrénées, des rencontres sont organisées à partir du 27 juin 2019 en région.

Ouvertes aux porteurs de projets, aux partenaires et à toute personne intéressée par le sujet, les objectifs de ces rencontres sont de mieux comprendre les enjeux de l’innovation sociale, de présenter les sources de financements possibles et de répondre à toutes les questions des participants.

Voir ci-dessous la carte du "Catalis Tour 2019"

Catalis tour 2019

Vous êtes intéressés par ces rencontres ? N'hésitez pas à vous inscrire en suivant ce lien, Catalis vous attend notamment le jeudi 04 jullet 2019 de 9h à 11h dans les locaux de la Pépinière d'entreprises Granilia, sur son site de Gaillac (ZA de Roumagnac, 42, avenue de l'Europe - Gaillac).

Modalités de l'appel à projets Catalis

Dossier de candidature à compléter en ligne, en cliquant ici.

Programme ouvert à tous les entrepreneurs.

Démarrage en octobre 2019 pour 3 mois de pré-incubation, puis 6 mois d’incubation.

Dates-clés

Date limite de clôture des candidatures : 09 septembre 2019.

Résultats de l’appel à projets : fin septembre 2019.

Contacts et coordonnées

L'incubateur Catalis est un dispositif porté par l'Union Régionale des Scop Occitanie et membre du réseau des incubateurs Alter'Incub.

Union Régionale des Scop Occitanie - Pôle Pyrénées - Parc Technologique du Canal - 3 rue Ariane - 31520 Ramonville Saint-Agne.

Tél : 05 61 00 15 50.

Cours d’art floral le 21 septembre 2019 à Gaillac
lundi 9 sept. 2019
Rencontre

Les Fleurs d'Elyse events et la librairie l'Etoile Scintillante vous invitent à partager un moment convivial autour d'un cours d’art floral, intitulé "L’ivre floral et suspension" ; ça se passe samedi 21 septembre 2019 à partir de 17h à la librairie l’Etoile scintillante.

Lire la suite



Venez vous détendre autour d’une création, que vous pourrez réaliser vous même !

Vous serez encadrée par Elyse (Les Fleurs d'Elyse events), qui saura vous guider sur chaque étape de la création florale, dans une ambiance ludique, conviviale et sympathique.

Un rafraîchissement vous est offert, de la musique du monde vous accompagnera au sein d'un lieu - la librairie l'Etoile Etoile scintillante librairieScintillante - en accord avec la création que vous fabriquerez et emporterez chez vous !

Rendez-vous le samedi 21 septembre de 17h à 19h à la librairie l’Etoile scintillante, 40 place de Griffoul à Gaillac.

Thème : l’ivre floral et suspensions !

Cours uniquement sur inscription, matériel fournis.

Tarif : 29 € / personne.

L'opération Territoire Zéro Chômeur Longue Durée est lancée à Graulhet
samedi 7 sept. 2019
Emploi

En se portant candidate à l'expérimentation "Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée" (TZCDLD), la ville de Graulhet s'est aussi donnée pour mission de relever un défi. Seuls cinquante projets seront retenus sur l'ensemble du territoire national et il appartient désormais à la ville de mobiliser tous les acteurs du projet, dont les demandeurs d'emploi de longue durée.

Lire la suite



Deux actions ont été enclenchées en ce sens à l'occasion de la rentrée.

La première est la diffusion en avant-première nationale du documentaire "Nouvelle cordée" de Marie-Dominique Robin sur l'expérimentation "Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée" lancée en 2015 dans l'agglomération de Mauléon dans les Deux-Sèvres. Deux projections, gratuites et ouvertes à tous, seront proposées au cinéma Vertigo de Graulhet. La première aura lieu le mardi 17 septembre à 20h30 en présence de Patrick Valentin, fondateur du projet TZCDLD. La seconde aura lieu le jeudi 19 septembre à 14h30.

Rencontrons-nous

"L'objectif est pour nous de faire découvrir cette expérimentation, d'attirer la curiosité des Graulhétois et de faire en sorte que les personnes qui ont reçu une invitation à l'opération Rencontrons-nous se mobilisent", explique Claire Fita, conseillère régionale et conseillère municipale.

Cette opération se déroulera le lundi 23, le mardi 24, le jeudi 26 et le vendredi 27 septembre de 9 heures à 18 heures sur la place Jean-Moulin où un barnum sera installé pour l'occasion.

"Toutes les personnes privées d'emploi de longue durée à Graulhet ont été invitées à venir nous rencontrer pour qu'on leur explique ce qu'est le projet Territoire Zéro Chomeurs", souligne Claire Fita. Sur place, des conseillers de Pôle Emploi, de la Mission locale, du conseil départemental et les porteurs de projets, élus et bénévoles seront présents pour parler de ce projet.

Si la candidature de la ville de Graulhet aboutie, toute personne privée durablement d'emploi pourrait obtenir un emploi en CDI, au SMIC, à temps choisi, adapté à ses compétences.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : deux projections seront organisées au cinéma Vertigo de Graulhet les 17 et 19 septembre.

"Promouvoir l'emploi local dans le 81", c'est le 10 septembre 2019 à Giroussens
jeudi 5 sept. 2019
Emploi

Le forum "Promouvoir l'emploi local dans le 81" se tient le mardi 10 septembre 2019 de 13h30 à 16h30 à Giroussens. "Promouvoir l'emploi local dans le 81", c'est la rencontre entre des entreprises locales qui recrutent et des personnes en recherche d'emplois. N'hésitez pas ; munissez vous de CV et rendez vous à Giroussens le 10 septembre après midi !

Lire la suite



Mardi 10 septembre 2019, de 13h30 à 16h30, aura lieu le forum emploi "Promouvoir l'emploi local dans le 81", à la salle de la Boulonnette à Girousseens.

Cette manifestation est organisée par le Comité de Bassin d'Emploi du Nord-Est toulousain-Tarn (CBE du NET-Tarn), en partenariat avec la mairie de Giroussens, l'association Intiatives Emploi Formation (IEF), la mission locale jeune Sud Tarn, Cap Emploi Tarn, l'agglomération Gaillac-Graulhet et le Pôle Emploi de Graulhet ; elle est cofinancée par le Fonds social européen et la Région Occitanie.

Ce Forum Emploi s'adresse à des personnes à la recherche d'un emploi qui souhaitent rencontrer des entreprises en direct, et des entreprises qui recrutent. À cet effet, de nombreux employeurs seront présents ainsi que des professionnels de l'emploi du territoire. Venez donc à la rencontre de votre potentiel futur employeur ! Les principaux secteurs d'activités représentés sont les suivants (liste non exhaustive).

  • BTP
  • Industrie
  • Médico Social
  • Restauration
  • Service à la personne
  • Agricole
  • (...)

Il sera aussi possible de rencontrer le CBE du NET-Tarn pour parler de la création de son propre emploi à travers la création d'entreprise.

Le CBE du NET, acteur de premier plan dans le développement économique des territoires, a pour mission la mise en commun de moyens techniques, de savoir-faire et d'informations au profit des hommes et des femmes qui vivent et travaillent sur son territoire. Dans une démarche participative incluant tous les partenaires locaux, le CBE favorise la création et le développement d'activités, tout en respectant l'équilibre entre l'environnement et l'évolution économique et sociale. En 2018, 39 créations d'entreprises ont été soutenues et 2.418 offres d'emploi diffusées.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter le CBE du NET-Tarn : 05 62 89 07 70.

A vos CV's.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l'affiche du forum "Promouvoir l'emploi local dans le 81".

Le magasin de décoration Un Souffle d'Autan, à Gaillac, de l'originalité à la qualité
mardi 3 sept. 2019
Nouvelle entreprise

Quand viennent l’automne et l’hiver, et avec eux le mauvais temps, on a parfois envie de passer son week-end bien au chaud plutôt que de sortir. Nous proposons aux Gaillacois tentés par l’hibernation l'adresse d'un des meilleurs magasins de déco du Tarn, pour que vos intérieurs se transforment de manière chaleureuse, colorée et inventive ! "Un Souffle d'Autan" est la boutique de décoration de votre maison !

Lire la suite



Située en plein centre ville de Gaillac, rue Jean Jaurès, à deux pas de la place de la libération, la boutique "Un Souffle d'Autan" vous propose une foule d’objets, de vaisselle ou de meubles d'appoint. Il y en a pour tous les goûts et tous les prix, depuis les bibelots jusqu’aux meubles les plus recherchés. Vous trouverez toutes les tendances actuelles, du rétro-vintage au romantique, en passant par le style indus.

Le plus coloré : voici la boutique idéale pour les adeptes des couleurs, des motifs fleuris. La vaisselle et surtout le linge de maison étonnent par leurs couleurs, leurs tissus. L’ensemble est gai et raffiné. Verres originaux, rideaux ou couvertures turquoises à motifs, voilà de quoi vous concocter un intérieur lumineux pour faire fi de la grisaille hivernale.

Le plus original : ce concept-store est un incontournable de Gaillac et, qui plus est, propose du local. On y retrouve les confitures "Douceurs d'Ici" (Saint-Paul-Cap-de-Joux), les toiles de la montagne noire, les savons bio "Louise Emoi" (Vielmur Sur Agoût), des bougies parfumées et... un espace dédié à la maison, où l’on peut acheter des objets rares, des objets au caractère ancien, des meubles et de la vaisselle, dans un style moderne ou vintage, plutôt chic, à des prix très abordables.

Le plus fun : le style est résolument fun et coloré, tout en restant élégant. Toutes les pièces de la maison sont représentées, et c’est un magasin idéal pour qui cherche à donner un coup de peps à son intérieur.

Le plus sobre : on y trouve également des modèles dans un style épuré et moderne, idéal pour les adeptes du zen et de la sobriété, qui recherchent avant tout la qualité et le côté pratique !

Le plus éclectique : "Un Souffle d'Autan" au 24 avenue Jean Jaurès à Gaillac est dédié à la maison, tous les styles se confondent pour la satisfaction du plus grand nombre. Prenez le temps de venir fouiller, regarder, et surtout découvrir la pièce faite pour vous !

L'armurerie Moulet depuis 110 ans dans la même famille à Graulhet
dimanche 1 sept. 2019
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Le cas reste unique dans le commerce graulhétois. L'armurerie Moulet est dans la même famille et à la même adresse depuis tout juste 110 ans. Les écrits de l'époque en attestent et Bernard Moulet montre avec plaisir l'acte notarié chez Me Saulière datant du 16 août 1909 qui faisait de son aïeul Augustin Ginestet le propriétaire d'un immeuble place Mercadial où il a ouvert la même année un commerce d'armurerie et de coutellerie.

Lire la suite



Tour à tour, ce sont Madeleine Ginestet puis Pierre Moulet qui ont tenu la boutique jusqu'en 1991 et l'arrivée de Bernard, fraîchement diplômé de l'école d'armurerie de Saint-Etienne. "J'ai précieusement gardé l'acte et les catalogues d'avant la guerre de 1914-1918. Il me reste aussi dans les réserves quelques vieux modèles de fusils à broche, à pistons ou à chien, des chassepots et des quintaux de pièces détachées de l'époque d'Augustin".

Bernard Moulet a aussi gardé le savoir-faire pour l'entretien des fusils, bien sûr plus modernes, comme les Beretta ou les Browning. Il connaît et est intarissable sur l'histoire de la plupart des modèles, de fusils comme de couteaux. Rien n'a changé sinon que le dernier de la famille a ajouté le sertissage des boîtes de conserve à l'éventail de services de l'armurerie Moulet.

"Nous avons même ouvert un temps un coin vaisselle et cadeaux que nous avons transférés depuis de l'autre côté de la place". Dans l'histoire du magasin, il se souvient aussi de la création d'un rayon boules de pétanque et pêche. "C'était en 1956. La maladie décimait les lapins et nous avons dû réagir face à une chute spectaculaire du nombre de chasseurs".

Le magasin franchisé

Le seul grand changement se situe dans la nouvelle enseigne.

Plus de Moulet sur le store banne. Aujourd'hui, place à Pisteurs. "C'est un groupement national dont nous sommes membres, en gardant notre entière autonomie. Cette enseigne regroupe 130 armureries en France".

En discussion permanente avec des habitués ou des clients de passage pour nombre de conseils avisés, il en oublierait presque que l'âge de la retraite va bientôt sonner. "À 65 ans, j'y pense". Jusqu'à quand l'armurerie restera-t-elle dans la famille ? "On verra", consent-il avec nostalgie.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Bernard Moulet assure connaître l'histoire de tous les manufacturiers et couteliers dont il est client.

Difficultés de recrutement : Pôle emploi passe à la vitesse supérieure
dimanche 1 sept. 2019
Accompagnement des entreprises

L'opérateur public va augmenter d'un quart ses effectifs de conseillers entreprises, soit un millier en plus, d'ici au 1er  janvier 2020. Leur mission : trouver un candidat pour toute offre d'emploi non pourvue au bout de 30 jours. Ils seront remplacés par autant de CDD dont le recrutement sur trois ans a été promis lors de l'annonce de la réforme de l'assurance-chômage.

Lire la suite



Pour le gouvernement, il y a urgence à remédier aux difficultés de recrutement, un problème dont l'ampleur freine l'activité et la baisse du chômage. Message reçu cinq sur cinq chez Pôle emploi : l'opérateur public va augmenter de près de 25% ses effectifs de conseillers dédiés aux entreprises pour les porter à 5.300 d'ici au 1er janvier 2020, a-t-on appris de sources concordantes. Soit un millier de personnes supplémentaires et volontaires, qui seront remplacées par autant de personnes dont l'embauche en CDD avait été annoncée mi-juillet 2019, lors de la présentation de  la réforme de l'assurance-chômage  mais dont l'affectation n'avait pas été précisée.

Malgré une  croissance relativement modérée, l'économie française continue à  créer bien plus d'emplois qu'elle n'en détruit. L'Insee en a recensé près de 95.000 de plus au premier trimestre (privé et public), et en attend 62.000 de plus au deuxième (privé uniquement, chiffre encore provisoire). Résultat, le taux de chômage baisse - il est passé de 10,5% à 8,5% en quatre ans - mais il baisse lentement et la France reste scotchée dans le peloton des mauvais élèves de la zone euro.

Des candidatures peu nombreuses et décalées

Les difficultés des employeurs à trouver chaussure à leur pied n'expliquent pas tout. Il n'en demeure pas moins qu'elles ont pris une ampleur record, puisque près d'un projet d'embauche sur deux est jugé difficile, selon Pôle emploi. L'opérateur public estime qu'entre 200.000 et 330.000 embauches sont passées à la trappe en 2017.Les PME sont particulièrement concernées, comme le soulignent les patrons croisés lors des "Rencontres des entrepreneurs de France" (le nouveau nom de l'université d'été du Medef).

Dans la quasi-totalité des cas, les candidatures ne font pas défaut, mais elles sont trop peu nombreuses (en raison d'un manque de formations aux compétences recherchées ou d'un déficit d'image du secteur) ou décalées (manque d'expérience, de motivation, de compétence…).

Tout doit être bouclé en quatre mois

Pour attaquer le mal à la racine, le gouvernement mise sur son plan massif de formation des chômeurs doté de près de 15 milliards d'euros. En parallèle de ce travail de fond, la réponse se veut aussi immédiate. C'est l'un des objectifs assignés à Pôle emploi avec la réforme de l'assurance-chômage : dès lors qu'une offre sera restée sans réponse plus de 30 jours après son dépôt, l'opérateur devra recontacter l'entreprise, diagnostiquer le problème, l'aider à trouver une solution (travail sur la formulation de l'offre, présélection de candidats, formations…) et s'engager contractuellement sur un délai pour la mettre en oeuvre.

Pour mener à bien cette mission spécifique, Pôle emploi va donc embaucher en interne un millier de conseillers au pas de charge puisque tout doit être bouclé en quatre mois. Tel qu'il se dessine, le projet prévoit qu'ils regagnent leurs postes au bout de trois ans, la durée prévue pour leur remplacement par les CDD recrutés. Restera ensuite à les affecter au sein de chaque région en fonction de trois paramètres : nombre d'offres recueillies, prévisions d'embauches difficiles, ou nombre d'offres non pourvues au-delà de 30 jours. L'Ile-de-France, par exemple, devrait en toucher 170, Auvergne-Rhône-Alpes 145, la Réunion 19…, toujours selon nos informations.

Deux demi-journées d'accompagnement

Côté chômeur, la réforme de l'assurance-chômage prévoit que tout nouvel inscrit à Pôle emploi bénéficie dans les quatre premières semaines de deux demi-journées d'accompagnement.

Ce nouveau service mobilisera l'équivalent de 3.000 conseillers (ETP). Mais cela se fera sans renfort externe. Le temps de travail correspondant sera dégagé grâce à des gains de productivité ou, probablement, au détriment d'autres missions, craint un cadre.

 

Source : Les Echos - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Pôle emploi va dédier un millier de conseillers aux offres d'emploi non pourvues au bout de 30 jours.