Actualités

Rivières décroche le second Pavillon Bleu du Tarn
jeudi 20 juin 2019
Attractivité du territoire

Le Pavillon Bleu est un label environnemental et touristique international qui valorise les communes qui font des efforts en matière de gestion environnementale. Il récompense depuis 1985 les plages et les ports de plaisance les plus propres. 395 plages françaises figurent dans le palmarès 2019, dont 37 en région Occitanie, dont la commune de Rivières sur Gaillac | Graulhet Agglomération.

Lire la suite



Parmi les dernières communes récompensées donc, Rivières dans le Tarn, pour sa base de loisirs d'Aiguelèze.

Une fierté pour le maire Christophe Hérin, qui préside également le syndicat mixte de rivière Tarn. "Pour obtenir ce label, il y a de nombreuses exigences. C'est un cycle vertueux. Si la rivière est propre, je peux m'y baigner. Et si je peux m'y baigner, je la respecte", juge Christophe Hérin.

Créée en 2013, la baignade de Rivières sur la base de loisirs d'Aiguelèze attire de plus en plus de monde. "On a des personnes de Gaillac, d'Albi, des touristes etc. Ils sont nombreux à profiter de ce lieu".

Une labélisation par Teragir, qui délivre les pavillons bleus, qui devraient attirer encore plus de monde dès cet été 2019, espère le maire de la commune. Et ce n'est pas Ghiselaine Reugen, maire de Trébas-les-bains, qui le contredira.

Pendant six ans, la base de loisirs de Trébas a été la seule du département à détenir ce célèbre label. Et la seule tout au long des 380 kilomètres de la rivière Tarn, depuis la Lozère jusqu'au Tarn-et-Garonne. "Tous les ans, de nombreux touristes viennent passer leurs vacances chez nous. Notre petit village de 430 habitants voit sa population doubler voire tripler chaque été", résume la maire du village. "Dès la première année de l'obtention du label, nous avions comptabilisé 5.000 à 6.000 visiteurs dans l'été. Aujourd'hui on est bien au-delà. Les jours de grandes chaleurs, ils sont plusieurs centaines à la base de loisirs".

Quatre critères pour une labellisation

Quatre critères sont observés pour recevoir la labellisation tant recherchée. L'environnement général de la commune ; avoir une gestion exemplaire de l'eau ; bien gérer ses déchets ; mener des actions de sensibilisation et d'éducation à l'environnement.

"Nous serons contrôlés chaque année pour renouveler le Pavillon Bleu. On espère ainsi mettre à contribution tous les acteurs économiques de la commune. Que tout le monde s'implique pour continuer à préserver notre rivière", poursuit Christophe Hérin.

En tant que président du syndicat mixte de rivière Tarn, l'élu voit encore plus loin : "J'espère que d'ici 3 ou 4 ans, d'autres baignades vont naître et obtenir ce label. Car quand les collectivités se mettent en ordre de bataille, on peut faire des choses intéressantes", conclut-il.

Depuis le 22 mai 2019, la commune de Rivières et sa base de loisirs d'Aiguelèze ont obtenu le second Pavillon Bleu du Tarn, 6 ans après Trèbas-les-bains. Un label qui devrait mettre la commune un peu plus en avant.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Christophe Hérin, maire de Rivières, et Ghislaine Reugen, maire de Trébas-les-Bains, les deux communes du Tarn qui détiennent un pavillon bleu.

Une activité de médiation animale s'installe sur le territoire
mercredi 19 juin 2019
Du nouveau sur l'Agglo

Chloé Garcia créé "Les sens ciel médiation animale" à Montans, une activité de médiation animale sur le territoire de Gaillac | Graulhet Agglomération. Elle propose dans ce cadre différentes activités autour des animaux en génarl, et du cheval en particlier, à destination des enfants, des ados, des adultes comme des séniors.

Lire la suite



Chloé Garcia est intervenante en médiation par l'animal.

Cette activité est une spécialisation de ses compétences professionnelles (animation social et éducation spécialisée). Il s'agit d'intégrer l'animal dans la relation d'accompagnement des personnes. Elle s’adresse à tout individu (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) ou institution souhaitant retrouver certaines facultés (motrices, sensorielle, sociale...) ou retrouver du lien avec l'animal.

Elle intervient chez les particuliers ou en institution (maisons de retraite, écoles, crèches, centres pénitentiaires, instituts médico spécialisés...).

A travers l'activité de Les sens ciel médiation animale, Chloé Garcia souhaite mettre en avant les valeurs d'équité et de liberté d'être soi. Ces deux grandes valeurs la guident dans ses choix et influencent sa relation à l'autre et donc son travail.

L'équité parce que Chloé considère que nous ne naissons pas tous égaux, mais que nous devrions avoir les même chances d'arriver au même endroit, et aussi parce que nous n'avons pas besoin des mêmes choses au même moment.

La liberté d'être soi parce que nous vivons dans un monde où le regard de l'autre et la peur du jugement sont très présents et qu'elle souhaite offrir un cadre ou être soi même est possible.

Chloé Garcia (illustration ci-dessous) travaille dans le respect des spécificités de chacun dans un cadre non jugeant et bienveillant.

Imprimerie Escourbiac : "C'est un pari sur l'avenir !"
mardi 18 juin 2019
Du nouveau à Graulhet

L'imprimerie Escourbiac, entreprise emblématique de Graulhet, s'agrandit pour regrouper ses différents locaux et améliorer le confort des salariés et clients. Un investissement à long terme de plus d'un million d'euros, qui passe notamment par un doublement de la surface des ateliers.

Lire la suite



Courant septembre 2019, après six mois de travaux, l'imprimerie Escourbiac, spécialisée dans les impressions haut de gamme, sera livrée de son nouveau bâtiment, actuellement en construction, en extension de ses ateliers actuels. L'entreprise, qui emploie une quarantaine de salariés, va ainsi se doter d'un bâtiment presque deux fois plus grand que l'actuel, en passant d'une surface de 1.200 à 2.100 m².

"Ce quasi-doublement de superficie permettra d'envisager sereinement de nouveaux investissements en matériels, de regrouper sur un même site notre atelier de façonnage d'exception, actuellement distant de 3km, certains stocks papiers et produits finis, de recevoir plus confortablement nos clients et d'améliorer les conditions de travail de l'ensemble de notre personnel" assurent Alain et Philippe Escourbiac, les deux frères à la tête de l'entreprise.

L'atelier de façonnage d'exception a été ouvert en juillet 2017. Dans cet espace de 300 m² sont fabriqués des coffrets prestigieux de livres et différents autres produits façonnés à courts tirages (lire par ailleurs Un atelier de façonnage d'exception à l'imprimerie Escourbiac).

L'imprimeur a également profité de ces travaux d'agrandissement pour améliorer l'impact environnemental de l'entreprise. Une partie de la toiture sera recouverte de panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité.

"Dans un environnement économique où tous les modèles existants doivent se remettre en question, nous sommes confiants dans nos choix. La qualité de l'accompagnement fourni par nos équipes tout au long du processus technique de fabrication et la qualité de ce que nous produisons sont de réels éléments différenciant, appréciés par nos clients".

Cet agrandissement représente un investissement de 1,1 million d'euros. "C'est un pari sur l'avenir !".

 

Sources : la Dépêche du Midi et GraphiLine.com - Lire les articles en ligne ici et .

Illustration ci-dessous : Philippe Escourbiac.

Politique de dynamisation des villages et bourgs centres
mardi 18 juin 2019
Du nouveau sur l'Agglo

Mercredi 12 juin 2019, à Lisle-sur-Tarn, le président de l'agglomération Gaillac | Graulhet, Paul Salvador, a signé deux conventions avec le CAUE. Cet organisme départemental de conseil en architecture, urbanisme et environnement, présidé par le conseiller départemental Gilles Turlan, va accompagner l'intercommunalité et les communes du territoire dans leurs projets "Cœurs de village" et "Bourgs centres".

Lire la suite



Une politique d'attractivité économique et d'amélioration de la qualité du cadre de vie réalisée avec l'aide de la Région Occitanie, du Département du Tarn, de l'État et de l'Europe.

L'objectif est de "valoriser les espaces publics et le patrimoine, d'aménager les liaisons urbaines pour les déplacements doux et l'intermodalité, de diversifier l'offre de logements, de développer les pôles de services de proximité pour les habitants et les entreprises", détaille l'agglomération.

Pour y parvenir, elle peut compter sur la Région Occitanie. La conseillère régionale, Claire Fita, état aux côtés de Paul Salvador le Président de Gaillac | Graulhet Agglomération lors de la signature de ces conventions.

La Région Occitanie a mis en place un programme de financement de travaux ou d'accompagnement d'actions pour les "Bourgs centres", pour lequel 12 communes de l'agglomération sont éligibles : Brens, Briatexte, Cadalen, Castelnau de Montmiral, Couffouleux, Gaillac, Giroussens, Graulhet, Lagrave, Lisle sur Tarn, Rabastens, Salvagnac.

Cette stratégie de développement s'étale sur 4 ans. Elle peut concerner la mobilité et les déplacements doux, mais également la santé ou le logement social.

L'action "Cœur de village" touche des communes de plus petites tailles et vise l'aménagement et l'embellissement. Il peut s'agir de requalifier la place du village, sécuriser la traversée du village, réhabiliter le patrimoine identitaire, améliorer la qualité paysagère.

Le CAUE du Tarn proposera une aide à la décision "sur mesure" pour chaque commune, pour chaque projet. Il doit apporter ses compétences en architecture, urbanisme et paysage.

Les communes accompagnées

Pour cette première année, 22 communes de l'Agglomération Gaillac | Graulhet sont accompagnées.

Programme "Bourgs centres". 12 communes sont éligibles au dispositif de la Région et seront signataires d'un contrat "Bourg-centre" avec la Région, le Département, l'agglomération et les autres partenaires : Brens, Briatexte, Cadalen, Castelnau-de-Montmiral, Couffouleux, Gaillac, Giroussens, Graulhet, Lagrave, Lisle-sur-Tarn, Salvagnac et Rabastens.

Programme "Cœurs de village". En 2019, les communes de Cestayrols, Donnazac, Grazac, Labastide-de-Lévis, Larroque, Mézens, Montans, Montels, Puycelsi et Vieux sont accompagnées.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la signature des conventions s'est déroulée à la mairie de Lisle-sur-Tarn.

Maison Labastide : vers la certification Haute Valeur Environnementale
lundi 17 juin 2019
Attractivité du territoire

La Maison Labastide a convié des partenaires (fournisseurs, institutionnels, clients) à une journée consacrée dans un premier temps à la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), puis à la biodiversité.

Lire la suite



Une démarche conjointe dans laquelle la coopérative s'est engagée en mettant en place un plan de développement des surfaces certifiées sous référentiel HVE (Haute valeur environnementale) et sous certification Agriculture Biologique.

15% de surfaces en bio en 2020

La Maison Labastide contractualise de nouvelles parcelles en conversion Bio, selon la volonté des agriculteurs, pour atteindre 15% de ses surfaces d'ici 2020. Elle s'est également fixée le cap d'atteindre le niveau 3 (niveau maximum) de la certification HVE à tout son vignoble en 2020.

Les invités ont pris la mesure de cet engagement sur le domaine de Damien Bezio, un coopérateur qui les a accueillis sur ses 17 hectares de vignes, à Castanet. Il a planté des haies dès 2003, certaines de tilleuls sauvages pour favoriser la production mellifère de son voisin apiculteur.

Ailleurs, ce sont des frênes ou des églantiers qui se développent. Un couvert végétal qui, jusqu'en janvier, servira "centrale de nourriture" aux oiseaux. La féverolle qui pousse au milieu des rangs capte l'azote et la rend à la vigne. "Elle sera écrasée ou détruite selon la dose d'azote que l'on veut dans le sol". Des petits boîtiers tous les cinq ceps, un rang sur deux contiennent des phéromones femelles du papillon. Ils empêcheront la chenille de perforer les grains et de créer des foyers de pourriture.

Damien Bezio traite la vigne avec de l'argile concassée et de l'eau : "La couleur de la feuille pâlit un peu, la cicadelle ne la reconnaît pas". La vigne échappe ainsi à la flavescence dorée, la hantise actuelle du vigneron : "Le procédé est bon marché mais coûteux en heures de travail".

En deuxième année de conversion bio (il en faut trois), Damien Bezio sacrifie un peu le rendement (10%) sur l'autel de la biodiversité. Mais il se voit gagnant : "Ici, je respire, c'est mon bureau, mon open space".

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Damien Bezio, coopérateur à la Maison Labastide, met en pratique les préceptes de la biodiversité sur son exploitation de Castanet.

Le Self Garage a ouvert ses portes à Rabastens
dimanche 16 juin 2019
Du nouveau sur l'Agglo

A l'origine, il y a un trio de mousquetaires férus d'informatique qui se sont rendus populaires dans le Rabastinois pour avoir multiplié les initiatives pour créer du lien social (Digitarn, les ateliers solidaires, le café Bricol, les échanges intergénérationnels…). Jamais à court d'idées en matière d'entreprenariat, les voilà à nouveau réunis pour une nouvelle aventure.

Lire la suite



Il y a Julien Girerd, Jean-Philippe Faucon et Matthieu Lubac : leurs initiales forment JPM Concept, la SARL qu'ils viennent de créer pour gérer le Self Garage installé en plein cœur de la ville à l'arrière de la médiathèque.

Entre ces touche à tout autodidactes, il y a comme une émulation collective.

Pour Matthieu, "le Self Garage, c'est le fruit de 2 ans de réflexion et surtout la volonté de diversifier nos activités. Et puis ce concept de fait le toi-même c'est dans l'air du temps".

Le bouche-à-oreille aidant, Rabastens n'échappe pas à la mode du garage où il est possible de réparer soi-même son véhicule.

Au Self Garage, le particulier peut lui-même réaliser les travaux d'entretien ou de réparation de son véhicule moyennant la location d'un emplacement outillé avec un pont élévateur. C'est aussi l'occasion d'effectuer une vérification de routine avant un contrôle technique ou à la veille de partir en vacances, faire une vidange, régler la hauteur des phares, changer des pneus…

Le Self Garage doit inciter les débutants à se lancer et avoir la fierté de faire soi-même quelques travaux. C'est aussi l'assurance de travailler en toute légalité dans un cadre agréable et chaleureux.

Matthieu fait observer que "ces apprentis mécanos sont aussi bien des hommes que des femmes. Au plaisir de découvrir ce qu'il y a sous le capot s'ajoute l'économie réalisée".

Outre le Self Garage, l'établissement dispose d'un service de location d'outillage pour des travaux de bricolage pour la maison et de jardinage (voir le site de Rabasloc).

Et cerise sur le gâteau, le trio magique propose ses services pour des travaux à domicile.

Contact : le Self Garage - 22, rue Jean Vanel à Rabastens - Téléphone : 07 68 56 45 30.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Jean-Philippe Faucon, Julien Girerd et Matthieu Lubac, l'infatigable trio plein de ressources.

Le camping ô Bleu Pastel devrait ouvrir début juillet à Graulhet
samedi 15 juin 2019
Du nouveau à Graulhet

Des journées de 15 heures qui se succèdent, à tondre, tailler, réparer, remettre les bungalows et les 34 emplacements en état et la piscine en eau, mais aussi à recevoir les clients, auxquels il faut expliquer que les lieux ne sont pas encore totalement accessibles, mais que ça ne devrait plus tarder.

Lire la suite



Angélique Bonicel et Ginès Plaza sont, depuis début juin 2019, les nouveaux propriétaires de l'enseigne et des infrastructures du camping de Nabeillou – le terrain reste municipal – en bord de route de Cabanès-Fiac.

Le couple, en créant une SARL, vient d'accéder à une affaire que les deux considèrent comme parfaitement viable.

Lui, le Graulhétois de jeunesse, et elle, la Lozérienne. Tous deux la petite cinquantaine et tous deux imprégnés de ce que sont le commerce et le contact avec le public. Angélique a travaillé dans un bar-restaurant au col de Jalcreste entre Florac et Alès, a tenu un village de vacances à St-Privat-de-Vallongue et dispose d'un Bafa d'animation. Ginès, un CAP en poche, s'est formé en cuisine dans le Var, a travaillé chez un traiteur après avoir officié dans le milieu des night-clubs du côté de Castres.

"C'est un défi", reconnaissent-ils d'une seule voix. "Nous comptons ouvrir le 1er juillet 2019. Peut-être un peu avant si c'est possible !".

Et pour bien montrer qu'une page se tourne, ils ont commandé une nouvelle enseigne. Fini le Nabeillou, place au "Ô Bleu Pastel".

"Le site est des plus agréables avec la proximité du lac, des commerces de périphérie et ne souffre pas de concurrence dans les proches alentours".

À l'évocation d'une clientèle d'habitués de Bretagne et du Nord, Angélique et Ginès préfèrent penser qu'une fois la communication via Internet et les réseaux sociaux en place, le rayon de prospection sera plus étendu. "Nous disposons d'un capital sympathie à mettre à disposition de la clientèle", assurent-ils avec un grand sourire. "Une fois le camping ouvert, nous envisageons de développer la partie restauration en créant une version de brasserie qui utilisera une majorité de produits du coin". Les soirées à thème et le petit marché des producteurs une fois par semaine devraient aussi animer le camping qui, les étés précédents, a régulièrement fait le plein entre le 14 juillet et le 15 août.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : le camping Ô Bleu Pastel devrait ouvrir ses portes début juillet 2019.

Maison des Métiers du Cuir à Graulhet : 8.000 peaux pour un showroom ouvert à tous
vendredi 14 juin 2019
Attractivité du territoire

La Maison des Métiers du Cuir de Graulhet propose désormais aux visiteurs, en plus des visites (guidées et libres) et de l'exposition permanente, un showroom suite à un don exceptionnel d'Ulrich Schad et de Marie-Josée Schad-Fabre. Les travaux d'aménagement de ce nouvel espace ont fait partie des travaux de l'hiver.

Lire la suite



"On a dû concevoir les plans et imaginer ce nouvel espace qui a été réalisé par le personnel municipal", explique Marion Pelegry, chargée du patrimoine et de la Maison des Métiers du Cuir auprès du service culturel de la ville.

L'espace porte le nom de Darius Fabre, patron emblématique et créatif en blouse grise qui a su de main de maître diriger sa mégisserie graulhétoise.

En 1970, Ulrich Shad a intégré la mégisserie de son beau-père avec son expérience de banquier. Aux côtés de son épouse Marie-Josée Schad-Fabre, il est devenu le PDG de l'entreprise, qui a remporté de nombreux prix dont celui de l'exportation en 1990. Au départ tournée vers la basane, l'entreprise a effectué un virage vers les petites peaux pour les chaussures et des grandes peaux destinées à la maroquinerie. Il y a quelque temps, l'ancien PDG a fait don de plus 8.000 peaux à la Maison des Métiers du Cuir et de nombreuses plaques à graver les cuirs.

La visite de cet espace est une occasion privilégiée de faire connaissance avec la matière cuir et son incroyable diversité de couleurs et de textures. Tous les cuirs présentés sont le fruit de l'imagination fertile du mégissier passionné qui a su transmettre à sa famille son savoir-faire, sa technicité et son amour pour le travail de la peau.

Un retour aux origines

"Avec ce don, la collection de Darius Fabre retrouve son emplacement originel, sa première usine de mégisserie est l'actuelle Maison des Métiers du Cuir", souligne Marion Pelegry.

Une partie de cet important don a été placée en réserve dans de bonnes conditions de conservation et pourra être placé plus tard dans le showroom, par exemple à l'occasion d'expositions thématiques. Le showroom complète la gamme des visites offertes par la structure qui propose cet été 2019 plusieurs formules pour découvrir l'univers du cuir.

Outre les visites guidées (sur réservation jusqu'au 30 juin 2019, puis avec des horaires fixes en haute saison), la Maison des Métiers du Cuir propose aussi désormais des visites libres qui pendant une heure jonglent entre l'histoire, les savoir-faire et l'actualité du cuir.

L'exposition permanente quant à elle est plus ludique et tactile.

Jusqu'au 27 juin 2019, le site accueille aussi dans deux salles des installations de l'artiste contemporain Floryan Varennes. De quoi découvrir le cuir dans tous ses états !

La Maison des Métiers du Cuir est ouverte jusqu'au 30 juin 2019 du lundi au vendredi de 9h30 à 12 heures et de 13h30 à 17h30. En juillet et août 2019, elle sera ouverte du lundi après-midi au samedi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l'inauguration a eu lieu en présence du fils d'Ulrich Shad.

Offre découverte réflexologie à Gaillac
jeudi 13 juin 2019
Du nouveau à Gaillac

Venez découvrir votre nouvel espace bien-être à Gaillac, animé par Adèle Dornier ! Pour commencer la visite, venez profiter de notre offre découverte... La réflexologie ? Tout un univers de relaxation.

Lire la suite



Adèle Dornier vous attend dans son cabinet de réflexologie, situé dans le centre-ville de Gaillac, au 8 place de la Libération.

La réflexologie plantaire et palmaire ? D'une grande aide pour accompagner le corps et l'esprit dans vos pérodes de transitions, elle vous amène à un état de relaxation profonde, tout en activant vos défenses naturelles.

N'hésitez pas, n'hésitez plus, entrez dans l'univers d'Adèle Dornier en commençant par profiter de l'offre découverte, en téléchargement ci-dessous, valable jusqu'au 30 juillet 2019.

L'offre découverte

- 20% sur une séance individuelle.

Les massages d'Adèle Dornier se centrent sur l’écoute et la compréhension du corps. Elle vous propose des séances de réflexologie plantaire et palmaire qui vous guident vers un état de profonde relaxation tout en stimulant vos défenses naturelles.

Contact

Adresse : cabinet de réflexologie Adèle Dornier, 8 place de la Libération - Gaillac.

Téléphone : 06.84.17.84.28.

Mail : adeledornier@gmail.com.

"Chez Tom & Lily" propose un contrat d'apprentissage dans une boulangerie au feu de bois à Gaillac
mercredi 12 juin 2019
Emploi

"Chez Tom & Lily", boulangers artisanaux, nous faisons du pain au feu de bois, et des créations autour du pain et des viennoiseries. En développement, nous cherchons un apprenti motivé et passionné pour venir compléter notre équipe à Gaillac.

Lire la suite



Un contrat d'apprentissage dans une boulangerie traditionnelle

La boulangerie artisanale "Chez Tom et Lily" recherche une personne passionnée, aimant son métier et l'artisanat, désireuse d'apprendre ou de découvrir, pour intégrer en contrat d'apprentissage une boulangerie traditionnelle située au coeur de Gaillac.

Vous participerez au fur et à mesure à la fabrication, à la cuisson du pain, à la fabrication de viennoiserie...

Type d'emploi proposé : Apprentissage (avec stage d'essai au préalable).

Pré-requis :

  • Vous avez 16 ans ou plus.
  • Apprenti boulanger h/f: 1 à 2 ans suivant diplôme.

Contact ou renseignement complémentaire

Chez Tom & Lily, 19 Boulevard Gambetta - Gaillac.

Téléphone : 05 63 56 61 29.

Mail : cheztometlily@gmail.com.