L'artfriche s'affiche en vitrines à Gaillac

Lieu :
Gaillac

Depuis le 20 novembre 2017, le projet "Artfriche", mené par la Communauté d'Agglomération Gaillac | Graulhet en partenariat avec la mairie de Gaillac, permet d'exposer le savoir-faire d'artistes locaux en lieu et place de vitrines à l'abandon. Reprise ici de l'entretien avec Valérie Jove-Poibeau, manager de centre-ville et de territoire à la Communauté d'Agglomération, paru dans le Tarn Libre sur le projet "Artfriche".

Comment ce projet a-t-il débuté ?

Valérie Jove-PoibeauValérie Jove-Poibeau - "La genèse du projet est une rencontre avec un artiste peintre, Michel Ger. Un constat a été fait sur le périmètre du vieux Gaillac : une continuité de locaux fermés impacte négativement l'environnement de proximité (passants, habitants, commerçants). Un label d'art et d'histoire vient dynamiser et donner sens à l'action sur le périmètre du vieux Gaillac.

Nous avons établi un Plan d'Actions Commerce Territorial (Pacte), réalisé en partenariat entre la Communauté d’agglomération Gaillac-Graulhet et la commune de Gaillac, au sein duquel figure une action forte sur les locaux vacants ; l'Artfriche entre dans ce cadre. Le projet a débuté le 20 novembre 2017 pour s'achever fin gévrier 2018."

Pouvez-vous nous expliquer le concept ?

Valérie Jove-Poibeau - "Nous partons de la "réalité du terrain" avec des locaux fermés depuis bien longtemps. Ils ne sont pour la plupart pas remis à la location ou en vente par les propriétaires. Et ce, pour différentes raisons : des contraintes liées aux mises aux normes des locaux commerciaux (susceptibles d'accueillir du public), les mutations de l’environnement urbain, etc... De fait, relocaliser une activité commerçante ne peut être envisagée...

Le concept est donc d'utiliser les vitrines vacantes, ciblées stratégiques, comme lieu d’exposition d’artistes professionnels. Avec une condition : ne pas ouvrir l'entrée au public. Cela permet de faire vivre quasi instantanément la vitrine... Les coordonnées de chaque artiste sont mises en avant et leur offrent ainsi une belle visibilité. De plus, nous apportons une petite touche complémentaire avec un "QR code" placé sur chaque vitrine. Une information supplémentaire sur les artistes et leurs oeuvres... Pour faire sens, nous souhaitions insuffler un cheminement piéton, avec pour fil conducteur la déambulation en cœur de ville du vieux Gaillac..."

Quel est l’objectif visé ?

Valérie Jove-Poibeau - "L'objectif est de rétablir la qualité esthétique de ces sites, ébréchés ici et là par l’aspect désolant de friches en déshérence, d'offrir une solution temporaire avant une éventuelle remise sur le marché de certains locaux. Enfin, nous redonnons vie à des vitrines fermées en restant en cohérence avec l’environnement... Cette action rend plus attractive la rue pour les passants, qui sont aussi des porteurs de projet potentiels, mais aussi les commerces à proximité et les propriétaires...".

Qui sont les artistes impliqués ?

Valérie Jove-Poibeau - "Au sein des rues Portal et du château du Roi, nous trouvons sept artistes pour sept vitrines : Michel Ger, peintre, Jean Marie Chauvat, sculpteur, Françoise Marc Villeneuve, peintre et céramiste, Fabienne le Bourgeois Beneitez, peintre, Olivier Bonnelarge, peintre, Marcelo Carpaneto, sculpteur, et Patrick Bettin, peintre."

D’autres projets sont-ils en cours pour améliorer l’attractivité du centre-ville ?

Valérie Jove-Poibeau - "L'artfriche ne s’arrêtera pas à ce stade, mais nous nous attachons à dynamiser l'ensemble des commerces vacants grâce notamment aux relations instaurées avec les agences immobilières de la ville, l’association de commerçants et plus globalement l'ensemble des parties prenantes au commerce... Nous recevons constamment des porteurs de projet, ce qui donne de belles perspectives pour l'avenir du centre ville.

Par exemple, la place de la Libération sera à très court terme, totalement réoccupée. Nous avons dans les cartons également pour 2018, un concept de boutique à l'essai..."

 

Plus de détails sur les artistes et le projet l'Artfriche sur le site de Gaillac en cliquant ici.

Source : le Tarn Libre - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : une vitrine gaillacoise qui retrouve vie grâce à "l'Artfriche".





Typologie d'actualité
Nouveau
Domaine
ted ou partenaires
Date
samedi, 13 janvier 2018
+ d'actualités Voir agenda