L'apprentissage a le vent en poupe dans le Tarn

Lieu :
Tarn

Mercredi 16 octobre 2019, la région Occitanie organisait une rencontre à l’université Champollion d’Albi visant à pourvoir 300 offres d’apprentissage. Les jeunes, comme les entreprises, sont toujours plus nombreux à être séduits par ce mode de formation.

À l’université Champollion d’Albi, de nombreux centres de formation par apprentissage (CFA) s’étaient réunis mercredi 16 octobre 2019 pour communiquer sur leurs offres d’apprentissage encore disponibles.

Abdou vient s’asseoir à la table des Compagnons du Devoir. Le jeune homme de 19 ans avait un projet de service civique mais celui-ci est tombé à l’eau. Pour ne pas rester les bras croisés, il recherche un contrat d’apprentissage en maçonnerie. "On a des entreprises à Castres qui recherchent des apprentis", indique le prévôt des Compagnons du Devoir. Julie Rivière donne ensuite à Abdou la marche à suivre pour pouvoir le mettre en relation avec ces entreprises et éventuellement débuter une formation.

Aides aux entreprises élargies

C’est la deuxième année que la région Occitanie organise cette rencontre entre CFA et jeunes désireux de se former en travaillant.

Face au succès de 2018 – 150 offres d’apprentissages avaient été pourvues – l’opération a été réitérée mercredi 16 octobre avec 300 offres à la clé.

Les entreprises qui recherchent un apprenti ont jusqu’à fin décembre 2019 pour trouver un candidat via un CFA. De la carrosserie à la coiffure en passant par l’ébénisterie, de nombreux métiers étaient représentés à travers plusieurs établissements : les Compagnons du Devoir, les Maisons familiales rurales (MFR) Bel Aspect et Peyregoux, l’Unicem ou encore l’URMA.

L’Université régionale des métiers de l’artisanat avait plus de 200 offres à pourvoir. Devant leur stand s’est formée une file de jeunes, CV en main, prêts exposer leurs souhaits et leur motivation. Laurent Souques, développeur de l’apprentissage à l’URMA, les reçoit un par un: "On est là pour faire matcher les profils avec les entreprises", explique-t-il. Selon lui, le nombre d’établissements recherchant un apprenti est en hausse grâce à la nouvelle "Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel" : "le texte a élargi l’attribution des aides pour chaque contrat d’apprentissage à tous les profils et plus seulement aux 16-18 ans" détaille-t-il.

Un investissement

Jean-Louis Hormière, le président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn, n’est pas non plus étonné par cette évolution : "Les entreprises ont du mal à trouver une main-d’œuvre qualifiée car elle n’est pas formée. Elles préfèrent donc former elles-mêmes leur ouvrier qualifié". Le président a salué la réussite de cette rencontre organisée par la Maison de région d’Albi : déjà 55 candidats ont été mis en relation avec des entreprises et 23 sont en passe de signer un contrat.

À l’URMA, le taux d’embauche des apprentis dépasse les 80%, toutes formations confondues. "Quand on a vu le jeune évoluer et gagner en qualifications, on a envie de le recruter : pour une entreprise, l’apprentissage est un investissement", expose M. Hormière.

Il constate également que le nombre d’apprentis est lui aussi en hausse constante "depuis deux ou trois ans". Alors qu’en 2018, l’URMA a établi plus de 1.100 contrats, elle espère dépasser les 1.200 cette année 2019.

M. Hormière a de quoi se réjouir : "L’image de l’apprentissage commence à changer".

Le chiffre : 1.600

C'est le nombre d'apprentis dans le Tarn, chaque année, selon les estimations du président de la Chambre des métiers et de l’artisanat. Parmi eux, une grande partie est formée à l’URMA qui possède deux sites, un à Cunac et un à Sorèze.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la Région organisait le 16 octobre 2019 une "Journée pour trouver son contrat d’apprentissage".





Typologie d'actualité
Info région
Domaine
ted ou partenaires
Date
mercredi, 30 octobre 2019
+ d'actualités Voir agenda