A Graulhet, le fabricant de mobiliers en série Acorh enchaîne les succès

Lieu :
Graulhet

Spécialisée dans la fabrication de mobiliers en série polymatières pour magasins (rayonnages, comptoirs d’accueil, etc.) et collectivités, l’entreprise ACORH, basée à Graulhet, connaît depuis plusieurs années une croissante florissante.

S’adapter aux évolutions du marché sans perdre de vue son cœur de métier, telle est la subtile équation que réussit l’entreprise graulhétoise ACORH depuis plusieurs décennies.

C’est un atelier de menuiserie, fondé en 1940 par Claude Dourliès, qui donne naissance, en 1995, à la société Acorh.

Jusqu’en 2008, celle-ci fabrique des mobiliers en série pour le marché de l’hébergement (chambres d’étudiants, résidences seniors, etc.). Mais la crise des subprimes remet tout en question. "Tous les programmes se sont arrêtés du jour au lendemain et Acorh a été mise en redressement", explique Jean-Claude Richard, actuel co-gérant avec Jean-Louis Dourliès, fils du fondateur. "L’entreprise a rebondi en se tournant vers la fabrication de mobiliers en série, toujours, mais cette fois-ci pour les magasins et les grandes surfaces."

D’autres dates clés marquent l’histoire de l’entreprise : l’arrivée de Jean-Claude Richard en 2015 pour booster la prospection commerciale et deux opérations de croissance externe avec le rachat, en 2018, de l'entreprise Stella, une société mazamétaine fondée en 1922 qui fabrique des chaises et du mobilier de culte, ainsi que de la société Mark, un fabricant de mobilier contemporain haut-de-gamme.

Des investissements pour rester performant

"Aujourd’hui, nous réalisons 80% de notre chiffre d’affaires dans le secteur du commerce, avec essentiellement des donneurs d’ordre nationaux comme Gifi, la Caisse d’Épargne, Brioche dorée", souligne Jean-Claude Richard.

"Les 20 % restant concernent les meubles haut-de-gamme, le mobilier de culte et le marché de l’hébergement qui repart à la hausse". Un rééquilibrage progressif que l’entreprise entend poursuivre afin de continuer à diversifier le risque client.

En attendant, le fabricant tarnais – qui possède un bureau d’étude intégré et 6.500 m² d’ateliers répartis sur trois sites – s’emploie à rester performant. "Nous investissons régulièrement dans du matériel moderne", précise le co-gérant.

Le moyen d’optimiser la production, de fidéliser la clientèle et de poursuivre la prospection. Une stratégie qui marche puisque l’activité est passée d'un chiffre d'affaires de 1,7 millions d’euros en 2015 à 4 millions d’euros en 2018. Elle devrait atteindre rapidement les 5 millions d'euros.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Jean-Claude Richard, co-gérant de l’entreprise Acorh. L’entreprise compte actuellement vingt-cinq collaborateurs et cherche à recruter un dessinateur projeteur et un vernisseur.



Site :


Typologie d'actualité
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet
Domaine
Entreprises
Date
mercredi, 27 novembre 2019
+ d'actualités Voir agenda