"Graulhet, Le Cuir dans la Peau" : une opération portes ouvertes sur les savoir-faire spécifiques de la filière cuir de Grauhet

Lieu :
Bassin graulhétois

Loin de l'image de déclin qui lui colle à la peau, la filière cuir de Graulhet compte aujourd'hui 80 entreprises qui emploient 650 personnes. Les 24 et 25 octobre 2018, l'opération "Graulhet, Le Cuir dans la Peau", portée par l'office de tourisme de Gaillac | Graulhet Agglomération, a permis de visiter des entreprises, de découvrir le travail du cuir ou de profiter de ventes d'usine dans des boutiques éphémères ouvertes en centre-ville.

C'est par centaine que le public s'est inscrit pour les visites d'entreprises.

De la fabrication à la main d'emporte-pièces à la négociation avec les grandes marques en passant par le travail du cuir sur machine, la filière cuir sur le bassin graulhétois représente tout un écosystème. "Ce n'est pas tout à fait de l'artisanat, le travail est segmenté, mais pas tout à fait une industrie non plus car il n'y a pas de machine qui transforme la peau en sac", souligne-t-on aux Ateliers Fourès, qui a accueilli le 24 octobre 2018 l'inauguration de l'opération "Graulhet, Le Cuir dans la Peau". Ici, plus de 400 manipulations sont nécessaires pour créer un sac.

L'événement de l'office de tourisme permet de rencontrer celles et ceux qui les réalisent. Quatre des entreprises du circuit bénéficient du label "Entreprise du Patrimoine Vivant" (EPV), qui distingue le savoir-faire d'excellence des artisans et industriels français. Ce label – entre autres – permet aux entreprises du secteur d'exporter leur production.

Manque de main-d'œuvre

Cuir dans la peauL'exportation de produits de qualité vers l'Extrême-Orient, comme l'Amérique du Nord ou l'Europe du Nord, est une des clefs de ce secteur d'activité qui est aussi en pleine mutation avec la vente directe sur internet.

Pour les visiteurs, il s'agit parfois de découvrir certains des secrets de la fabrication d'objets qu'ils aiment, un univers dans lequel travaillent des proches ou encore des opportunités d'emploi. Car ce secteur dynamique manque de main-d'œuvre et a du mal à recruter.

Ce qui est certain, c'est qu'après avoir visité les ateliers, découvert le travail que demande la fabrication des pièces de maroquinerie, le savoir-faire et la précision d'exécution, le regard est forcément différent tant sur ces objets du quotidien et sur les hommes et les femmes qui leur donnent vie.

Des visites et des ateliers

Lors de l'édition 2017, 815 personnes avaient franchi les portes des entreprises et 200 de la Maison des Métiers du Cuir. La filière cuir à Graulhet, qui regroupe 80 établissements et représente 650 emplois, est à nouveau sous le feu des projecteurs, les 24 et 25 octobre 2018, à l’occasion de la deuxième édition de la manifestation "Le Cuir dans la Peau".

Organisé par l’Office de tourisme Bastides et Vignobles du Gaillac, cet événement, soutenu par l'association d'entreprises Graulhet le Cuir et le Conseil National du Cuir, propose des visites d’entreprises et des ateliers d’initiation autour du travail d’un matériau aujourd’hui bien connu, confectionné à partir de peaux d’animaux.

"L’opération avait débuté en 2017 avec de très belles retombées. L’objectif est de montrer au grand public le savoir-faire des métiers du cuir. On a la chance à Graulhet d’avoir une filière complète et qui travaille environnementalement parlant sans aucun reproche", argumente Claude Fita, maire de la ville et vice-président de l’agglomération Gaillac-Graulhet. Une filière qui, pour Florence Bélou, conseillère municipale, communautaire et vice-présidente du conseil départemental, "contribue à servir l’excellence".

19 entreprises pour 1.600 visiteurs attendus

Pour cette deuxième édition de "Graulhet, Le Cuir dans la Peau", 19 entreprises ont joué le jeu. Pour certaines (Daniels Bijoux, Frandi, Bandit Manchot, Baxo…), cela a même été une véritable première. Parmi ces 19 entreprises, 7 maroquineries (dont 4 dotées du label Entreprise du Patrimoine Vivant), 4 mégisseries, mais également 6 entreprises dans les techniques du cuir et 2 dans la "seconde vie des mégisseries" qui abritent la médiathèque et la brasserie Les Vignes.

L'office de tourisme a prévu de nombreuses animations autour de l'opération, pour les enfants des ateliers gratuits, pour Cuir dans la peaules adultes un mini-marché d'artisans et des ateliers d'initiation à la Maison des Métiers du Cuir. Les commerçants de la ville proposent un jeu de piste, la médiathèque une exposition sur la Mappa Mundi (dessinée sur cuir au VIIIème siècle). Même les restaurateurs rejoignent le mouvement en permettant des préréservations. Sabine Brosse affiche l'objectif : "Pour cette édition, nous visons plus large que le seul public local. Tous les Tarnais sont concernés".

L’expérience des visites dure généralement entre 45 minutes et 1 heure. Un cadeau, un porte-carte en cuir, fabriqué par les élèves de la section maroquinerie du lycée Riess de Mazamet, est offert à chaque participant. A noter que 33 de ces lycéens viendront en novembre 2018 visiter trois entreprises de la filière cuir et rencontrer les responsables de l'association Graulhet le Cuir, dans l'idée de nouer des liens entre actuels et futurs professionnels de la filière.

"Graulhet a inventé le cuir stretch pour des leggings très haut de gamme", précise Sabine Brosse, Directrice de l'office de tourisme Bastides et Vignobles du Gaillac. "Ce capital de savoir-faire, le public le découvre à travers les visite d'entreprises que nous proposons". L'office de tourisme assure l'accueil, le chef d'entreprise guide les visiteurs qui bénéficient de boutiques éphémères en centre-ville avec tarifs d'usine.

"Le Cuir dans la Peau" est aussi l’occasion pour les professionnels de nouer des liens. En octobre 2017, des représentants de grandes marques du luxe s’étaient rendus, incognito, sur place, pour prendre la température d’une filière qui semble désormais avoir trouvé un nouveau souffle.

"Graulhet reste une pépite dans les métiers du cuir conclue Sabine Brosse. C'est le seul site de France où tous les métiers de la filière sont représentés, de la mégisserie à la fabrication ou réparation d'outils spécifiques et à la revente". 650 salariés et 80 entreprises en font leur activité, valorisée ensuite par des maisons de luxe, comme Vuitton ou Chanel.

 

Sources : la Dépêche du Midi et le Tarn Libre - Lire les articles en ligne ici, ici, et .

Illustrations ci-dessus : les visites portent sur tous les métiers du cuir et ouvrent sur des boutiques éphémères avec des prix d'usine ; acteurs et partenaires de l'opération "Graulhet, Le Cuir dans la Peau", réunis à la Maison des Métiers du Cuir, le 9 octobre 2018.

Illustration ci-dessous : l'inauguration de l'édition 2018 de l'opération Cuir dans la peau a eu lieu cette année dans les ateliers de la maroquinerie Fourès.



Site :


Typologie d'actualité
Evènement
Domaine
Entreprises
Date
mardi, 30 octobre 2018
+ d'actualités Voir agenda