François Desombre fabrique des maisons écologiques révolutionnaires depuis Graulhet

Lieu :
Graulhet

Pendant la grande manifestation Biocybèle, qui se tient à Graulhet les 20 et 21 mai 2018, un atelier de fabrication de maisons en bois "L'Ecoquille", situé à côté du site de la Bousquétarié, ouvre ses portes au public. Reprise ici d'une interview avec François Desombre, le concepteur de ces maisons, parue dans la Dépêche du Midi.

La Dépêche du Midi - Comment devient-on concepteur de maisons écologiques ?

François Desombre. C'est une longue histoire... J'ai toujours eu la fibre écologique et comme mon père était architecte dans la région parisienne, j'ai baigné dans la construction de maisons. Mais je n'ai pas épousé ce métier tout de suite, j'ai bourlingué et démarré ma vie professionnelle comme conférencier-cinéaste à Connaissances du Monde. D'ailleurs, cette activité m'a fait remporter le premier prix du Festival international du film de voyage qui était parrainé par La Dépêche du Midi.

La Dépêche du Midi - On est loin de la maison écologique ?

François Desombre. On y arrive... A Toulouse, je me suis reconverti dans la photo composition (PAO) et suis devenu militant écologique très actif dans plusieurs mouvements : les Verts, les Amis de la Terre, Robin des Toits, Planète en Danger, j'ai milité contre la centrale de Golfech.

Puis un jour, avec un ami, Pierre-Elie Vergne, spécialiste de construction à ossature bois, nous avons développé le concept d'une maison ronde en bois "L'Ecoquille". Le premier prototype est sorti en mai 2007.

La Dépêche du Midi - Avec une forme aussi peu classique, comment avez-vous fait connaître votre projet ?

François Desombre. Comme je savais aussi écrire, j'ai fait un livre "J'attends une maison" (Éditions La Pierre Verte), qui est un guide de l'habitat écologique. Sa vente m'a aussi permis de financer la fabrication des matériaux nécessaires à la construction d'Ecoquille en kit.

La Dépêche du Midi - Vous proposez des maisons non polluantes, autonomes, n'ayant pas besoin de chauffage, toute en rondeur et qu'on peut monter soi-même, expliquez ?

François Desombre. Brièvement, les angles sont des dévoreurs d'énergie inutile. La maison ronde est un bien-être énergétique, les portes sont coulissantes. Nous proposons la meilleure isolation du marché ; pour la ventilation des toitures, nous nous inspirons des termitières, mais bien sûr nous proposons une assistance de montage. Nos matériaux sont à 85% occitans et 100% français. Il faut venir nous voir ou se renseigner sur notre site Internet.

La Dépêche du Midi - Quel recul avez-vous de ce concept ?

François Desombre. Depuis 11 ans, le concept est au point, nous avons construit une quarantaine de maisons en France du nord au sud, nos clients sont nos meilleurs vendeurs.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : François Desombre, l'imagination écologique.



Site :


Typologie d'actualité
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet
Domaine
Entreprises
Date
dimanche, 13 mai 2018
+ d'actualités Voir agenda