Actualités

L'OCCAL: 80 millions d'euros au soutien du tourisme, de l'artisanat et du commerce de proximité
jeudi 31 déc. 2020
Accompagnement des entreprises

La Région Occitanie, la Banque des territoires, 12 Départements et 145 Intercommunalités d'Occitanie dont l'Agglomération Gaillac | Graulhet se mobilisent en lançant le fonds L’OCCAL, un nouveau dispositif d’accompagnement dédié aux acteurs du tourisme, de l'artisanat et du commerce de proximité, en place jusqu'à la fin de l'année 2020.

Lire la suite



Affaiblies par la crise, les entreprises doivent redémarrer leur activité. C’est particulièrement vrai pour l’économie touristique, le commerce et l’artisanat, secteurs parmi les plus touchés, avec une perte quasi-totale de chiffre d’affaires depuis mi-mars 2020, et secteurs d’activités fortement représentés et structurants pour les territoires infra-régionaux, essentiels à la dynamique économique locale, à la vitalité des territoires et à leur attractivité.

Le fonds L’OCCAL est un nouveau dispositif d’accompagnement dédié aux entreprises du tourisme, aux commerces de proximité et aux artisans. Equipements sanitaires, réaménagement des locaux, remise en état du matériel, besoin de trésorerie… Avec L’OCCAL, structures touristiques, commerces de proximité et artisans bénéficient d’un fonds dédié à la reprise de leur activité et rétroactif à compter du 14 mars 2020.

Unique en France, le fonds L’OCCAL accompagne leur besoin de trésorerie et soutient les investissements indispensables pour s’adapter à la nouvelle situation sanitaire.

L'objet est d'aider les entreprises à redémarrer leur activité et de leur permettre de s’adapter rapidement aux exigences très fortes qui vont s’imposer pour la reprise d’activité notamment, en termes de propreté et d’application des mesures sanitaires appropriées.

Le fonds L’OCCAL est doté d’une enveloppe de près de 80 M€, financée à hauteur de 19,3 M€ par la Région et 17,8 M€ par la Banque des Territoires. Ces financements sont complétés par la participation des Départements et des Intercommunalités d'Occitanie, à hauteur de 3€ par habitant en moyenne.

Le dispositif, adopté en Commission Permanente le 29 mai 2020 par la Région Occitanie, est entré en vigueur depuis le 4 juin 2020 et sera effectif à minima jusqu’à la fin de l'année.

Disponible depuis le 04 juin, le Fonds L’OCCAL propose un soutien sur mesure à travers deux aides complémentaires.

- Volet 1 : en partenariat avec la Banque des territoires, des avances remboursables (taux 0%, avec remboursement différé de 18 mois) d’aide à la trésorerie sont proposées pour permettre le redémarrage (loyers, besoins en fonds de roulement ressources humaines spécifiques …).

- Volet 2 : subventions d’investissement (rétroactive au 14 mars 2020) pour la mise en oeuvre des mesures sanitaires permettant d’anticiper les demandes de réassurance des clientèles par des aménagements appropriés.

Pour toute demande :

 

En téléchargement ci-dessous : le dossier de presse Fonds L'OCCAL de la Région Occitanie.

Source : le Tarn libre - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : les aménagements sanitaires nécessaires à l'activité des commerces de proximité pourront être subventionnés par le fonds L'OCCAL.

La Ville de Gaillac donne un coup de pouce aux commerces pour les fêtes de fin d’année
mercredi 2 déc. 2020
Accompagnement des entreprises

Si la municipalité de Gaillac a dû annuler toutes les festivités de Noël annoncées avant le deuxième confinement, Martine Souquet la Maire souhaite malgré tout trouver des solutions pour soutenir l’activité de cette fin d’année.

Lire la suite



La maire de Gaillac Martine Souquet doit présenter la semaine prochaine en commission municipale son projet "coup de pouce" pour le commerce local à destination des Gaillacois.

Jusqu’à présent, l’aide de la collectivité s’est traduite par la participation à une lettre ouverte au Premier ministre, avec les autres communes de l’agglomération Gaillac Graulhet, pour demander l’ouverture des commerces non essentiels.

La ville de Gaillac participe également à la plate-forme d’achat en ligne initiée par le département et les chambres consulaires, Achat Tarn.

Bon d’achat

On sait depuis mardi 24 novembre et le discours du président de la République que les commerces peuvent rouvrir dès le samedi 28 novembre. "L’action municipale que nous allons engager pour les fêtes devrait prendre la forme d’un bon d’achat pour les Gaillacois à utiliser dans les commerces locaux", indique Martine Souquet, qui présentera le dispositif aux élus dans quelques jours.

La mairie a également pris la décision d’octroyer des subventions exceptionnelles au centre communal d’action sociale et aux associations caritatives. Une délibération en ce sens devrait figurer à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui se tiendra le 15 décembre 2020.

Nouveaux masques pour les enfants

La maire de Gaillac a par ailleurs indiqué que de nouveaux masques pour les enfants étaient en cours de distribution. La commune avait offert des masques à tous les enfants scolarisés dans le public et le privé, mais leur taille n’était pas adaptée aux élèves de CM1 et CM2. Aujourd'hui, le problème est résolu.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la mairie veut soutenir le commerce local avant les fêtes de Noël.

De la haute couture à la confection de masques
mercredi 2 déc. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Idaline Cipriano, plus habituée aux robes coktail et aux tailleurs, s’est mise à fabriquer des masques, tout en attachant une importance à l’élégance de ces protections.

Lire la suite



Elle a beau avoir été patronnière puis modéliste chez Nina Ricci, Chloé et Mugler, concevoir et réaliser dans son atelier ouvert sur la rue de la Madeleine à Gaillac des robes de cocktails ou des jupes et tailleurs sur mesures, Idaline Cipriano a dû s’adapter aux interdits sanitaires. "Je ne peux pas faire d’essayages dans la boutique, ni marquer une jupe ou un pantalon. Je ne peux faire des retouches que si le client m’apporte le vêtement déjà marqué". Autant dire une fois sur cent.

Le masque n’échappe pas à la mode

Mais elle a réagi en fabriquant des masques, avec son expérience et ses idées créatrices. Tous respectent la norme AFNOR, avec deux couches de coton et un minimum de grammage, qui permet un lavage illimité.

Le masque est devenu un accessoire de première nécessité, mais avec le temps, il intègre aussi le style, voire la mode. "Des clients, hommes et femmes, aiment qu’il ait une touche d’élégance, qu’il soit assorti à leur vêtement, et surtout qu’il soit confortable".

Idaline Cipriano choisit des cotons "Okeo Tex", européens exclusivement, garantis sans produits chimiques et sans apprêts, en coton 100% bio. "Une matière respirante et anti-allergies que je règle selon le visage".

Modèle pour les enfants

Elle a opté pour des élastiques souples, en jersey de coton doux (qui ne transforment pas les oreilles en antennes paraboliques), et des modèles pour les enfants, un pour les 6-9 ans, avec un élastique plus ou moins ajusté, l’autre pour les plus grands.

Avec le concours de deux élèves de Bac Pro "Mode et Vêtement" du lycée Toulouse-Lautrec (Albi), Noémie et Ashanta, qu’elle forme à la taille et à la couture, elle fabrique aussi des pochettes de Noël, dans lesquelles on peut insérer des lingettes démaquillantes bio.

Quand le confinement sera levé, Idaline Cipriano s’attend à faire pas mal de retouches sur des jupes et robes, suite à des prises de poids. Elle proposera aussi dans l’hiver des modèles de prêt à porter, car pour les grands mariages et les soirées mondaines, 2020 et sans doute 2021 seront des années en berne.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Idaline Cipriano, dans son atelier de la rue de la Madeleine à Gaillac. Elle forme aussi Noémie et Ashanta, qui préparent un Bac Pro.

Le Domaine Sarrabelle lance le "Call and Collect" depuis Lisle-sur-Tarn
mardi 1 déc. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Lors du premier confinement, Laurent et Fabien Caussé du Domaine Sarrabelle à Lisle sur Tarn avaient déjà imaginé un reconfinement. Ils souhaitaient être prêts pour proposer un nouveau service pour leurs clients. Ils ont eu l’idée de créer un "Call and Collect". Original !

Lire la suite



Pour cela, Laurent et Fabien Caussé ont créé un système sur la base de consignes SNCF. Ils ont récupéré 2 lots de 6 consignes à la gare de Saint-Charles à Marseille. Lors de la récupération, ils étaient bruts et équipés pour les pièces avec impression ticket... Ils ont alors monté un système avec clavier électronique distinct pour chaque consigne.

Le fonctionnement est simple, vous prenez connaissance des produits, vous appelez ensuite au 05 63 40 47 78, vous faites un paiement à distance et on vous donne le numéro du casier ainsi que son code. Il ne vous reste plus alors qu'à venir récupérer vos bouteilles quand vous le désirez, sans contact au sein de la cabane dédiée aux consignes. Chaque nouvel utilisateur à son propre code et chaque consigne peut contenir plusieurs cartons.

Comme le mentionne Laurent Caussé, "cela commence à prendre, ce système n’est avant tout qu’un complément du caveau du Domaine Sarabelle qui reste ouvert aux heures habituelles d’ouverture, c’est un service en plus pour notre clientèle".

L’idée de ce "Call and Collect" montre que les moyens de ventes évoluent pour essayer de s’adapter aux différentes contraintes actuelles en tenant toujours compte des besoins de la clientèle.

Le week-end du primeur aura eu une saveur particulière avec l’absence d’animations, mais les clients habituels ont vraiment joué la proximité et sont venus chercher ce produit qui se veut avant tout vecteur de convivialité.

Dans une année calendaire, pour les vignerons, il y a d’habitude deux grands moments conviviaux qui permettent cette proximité et ces échanges avec les clients. Ce sont la fête des Vins de Gaillac et les portes ouvertes du week-end primeur. Cette année 2020 aura vu l’annulation de ces grandes animations. N’oublions pas que les caveaux restent ouverts et qu’une bouteille ouverte sur la table, qu’elle soit rouge, blanc, rosé ou de bulles a toujours amené du plaisir, de la sociabilité aux personnes bien mieux que les réseaux sociaux avec toujours une modération responsable.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : le "Call and Collect" du Domaine Sarrabelle a déjà ses premiers adeptes.

Miss France : 29 candidates en cuir de Graulhet... et pas que...
lundi 30 nov. 2020
Attractivité du territoire

Les tenues de scène de Johnny Halliday, c’était du cuir de Graulhet ; les pantalons pattes d’éléphant de Céline Dion, c’était encore du cuir de Graulhet, les mini-jupes en lamé des Miss France 2007, c’était toujours du cuir de Graulhet. Et en ce mois de novembre 2020, le cuir-stretch "Magisco "de la mégisserie majuscule Cuirs du Futur fait la une de Gala, en présentant quatre candidates à l’élection de Miss France 2020 en ensemble noir du plus bel effet. Une mise en avant éclatante pour la filière Cuir de Graulhet.

Lire la suite



Les peaux sortent de la mégisserie de l’impasse Lavoisier. Une société, Cuirs du futur, conduite par Denis Saussol associé à Laurent Bové, créée en 2000, émanation de l’ancienne mégisserie Socop, qui est devenue la référence du cuir-stretch dans le Monde.

De prestigieux façonniers

Le carnet de commandes mentionne les noms de prestigieux façonniers tels Du Jitrois – habilleur des stars – Givenchy, Dior, Vuitton, Chanel, Gucci, Prada et autres marques de luxe.

"Le cuir-stretch, c’est 100% de notre fabrication. Ce produit qui utilise des peaux d’agneau originaires d’Aveyron, d’Espagne et de Hongrie, refendues et collées à du coton Lycra, a été mis au point par mon père à partir de ses essais dans les années 1990. Nous avons accompagné son apogée dans les années 2007-2010. En étant partis tôt et en ayant pris de l’avance, tout en ciblant notre production sur le luxe, nous ne sommes pas encore concurrencés par les pays d’Asie qui n’ont pas encore acquis la technique" témoigne Denis Saussol.

Des années de recherche

Il ajoute : "Les années de recherche et de développement nécessaires à l’invention du cuir stretch dans nos locaux, jusqu’à l’aboutissement qualité de l’article Magisco, sont autant d’années d’expérience nous permettant aujourd’hui une maîtrise et une connaissance parfaite de cet article si technique. Le cuir stretch conserve tous les avantages du cuir traditionnel tout en étant souple et élastique. Il a la particularité de coller à la peau !".

Un atout pour les 29 candidates à l’élection de Miss France qui devrait se dérouler mi-décembre 2020. Mais aussi une fierté pour cette entreprise qui emploie 54 personnes et qui sort tous les jours de ses ateliers 3.000 peaux finies de cuir-stretch que magnifient les designers, stylistes et façonniers de belles marques internationales.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Denis Saussol, journal Gala en main, avec quelques échantillons de cuir stretch.

L’équipe de Tif’Fanny Coiffure retrouve ses clients et le sourire (sous le masque)
lundi 30 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Les salons de coiffure étaient classés dans les commerces dits "non essentiels" et n’ont pu rouvrir que ce samedi 28 novembre 2020. Sur la place aux arcades de Lisle-sur-Tarn, à 8h du matin en ce samedi, il régnait donc une drôle d’ambiance sous les couverts, avec peu de lumières commerçantes hormis le boulanger, et donc les salons de coiffure.

Lire la suite



Chez Tif’Fanny Coiffure, l’équipe autour de Stéphanie est venue faire les aménagements concernant les protocoles sanitaires et les espaces de travail dès le jeudi 26 novembre.

Les filles en ont profité pour installer les décorations de Noël. Stéphanie nous a confié que "dès l’annonce du président de la République signifiant la réouverture des salons de coiffure, les clients se sont rués sur l’application Planity afin de réserver un créneau chez la coiffeuse."

Forcément, ce nouveau confinement aura un impact sur la comptabilité du salon et la probabilité d’un nouveau confinement est à exclure pour la survivabilité de ces petits commerces dits "non essentiels".

Pour les réservations, de plus en plus de clients utilise l’application Planity mais Tif’Fanny garde des créneaux pour la clientèle locale et les personnes moins rompues aux nouvelles technologies d’Internet.

Pour cette nouvelle semaine, le salon sera ouvert aussi le lundi avant de reprendre un rythme plus normal. Les cheveux coupés sont récupérés et serviront à une association habilitée pour un recyclage de ceux-ci dans une démarche écoresponsable.

"Contrairement au premier confinement, on ne s’attend pas forcément à une ruée bien que les plannings soient déjà bien remplis, souligne Stéphanie. En effet, la fermeture n’a été que d’un mois et d’autres clients patienteront pour se faire une coiffure pour Noël. L’une de mes plus belles satisfactions est avant tout de pouvoir retrouver mes clients, mon équipe et voir leur sourire malgré le masque et une ambiance quand même toute particulière", conclut Stéphanie désireuse de voir l’avenir avec espoir et des têtes bien coiffées.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : à 8h pétantes, préparation du premier client chez Tif’Fanny.

Avec Chapus Paysagiste, du vert et des couleurs
samedi 28 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L’entreprise Chapus Paysagiste fêtera ses cinquante ans l’an prochain en 2021. Une entreprise avant tout familiale, qui a commencé son activité en 1971 avec les travaux agricoles. Michel et Eliane Chapus achètent ensuite en 1998 une entreprise paysagiste et laissent petit à petit tomber l’activité agricole pour développer l’activité espace verts, à Lisle sur Tarn, au sein de la zone d'activités de l'Albarette.

Lire la suite



Patrick Chapus est depuis maintenant au sein de l’entreprise en tant que chef de chantier. Il s’occupe des rendez-vous sur le terrain avec la clientèle et élabore aussi les devis. Sa maman Eliane est la gérante, elle s’occupe de la comptabilité et du magasin à la zone de l’Albarette. Michel le papa est toujours présent. Un peu homme à tout faire, il s’occupe de la recherche et du réapprovisionnement en végétaux. Il est homme de terrain avant tout. Toujours soucieux de transmettre et impliqué dans la vie locale, ils accueillent actuellement Maxence Rech, qui effectue son apprentissage au sein de l’entreprise.

Aujourd’hui, l’activité paysage et espaces verts comprend le terrassement (mini-pelle), les aménagements paysagers, l’entretien des espaces verts avec taille, tonte, débroussaillage et élagage.

Patrick saura vous conseiller pour l’implantation de vos végétaux dans une démarche raisonnée en tenant bien compte des évolutions climatiques, de l’adaptation des arbres et plantes au climat avec aussi parfois le facteur maladie.

Les espaces verts, les fleurs ont toujours apporté un sentiment de bien-être dans notre environnement surtout en cette période.

Le magasin situé au sein de la zone d'activités de l’Albarette est ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h et vous y trouverez plantes, fleurs, arbres ou encore les bulbes à planter. Le dimanche matin sur le marché lislois, ils sont présents et vous aurez l’occasion de pouvoir discuter avec l’un ou l’autre et même parfois toute la famille. Chapus paysagiste, c’est le travail et la proximité avec passion. Pour plus de renseignements n’hésitez à joindre Patrick au 06 07 55 91 37.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Patrick Chapus entouré par ses parents et Maxence jeune apprenti en formation.

Achat-tarn.com : l’Amazon tarnais accueille ses premiers commerçants
mercredi 25 nov. 2020
Accompagnement des entreprises

Lancée par la CCI du Tarn, la Chambre de Métiers et d’Artisanat et le Conseil départemental, la plate-forme de commerce en ligne achat-tarn.com a attiré soixante-dix commerces en une semaine. Utile dans cette période de confinement avant les fêtes de Noël, cet outil est surtout un gain de temps sur l’avenir.

Lire la suite



Fermés depuis le 30 octobre 2020, les commerces espèrent encore un allègement des mesures à l’approche de Noël, une période qui concentre une grosse partie de leur chiffre d’affaires.

Si le retrait en magasin est toujours possible, il ne compense pas la perte liée au confinement. "La baisse d’activité enregistrée est de l’ordre de 90%", insiste Michel Bossi, président de la CCI du Tarn. "Et le click and collect, c’est en moyenne 2% de ce que faisaient les commerces en temps normal".

Malgré ce constat particulièrement sombre, le chef d’entreprise n’est pas resté les bras croisés et s’est activé pour aider au maximum les commerces tarnais. En collaboration avec la Chambre de Métiers et d’Artisanat du Tarn et le Conseil départemental, la CCI a déployé une plateforme de commerce en ligne, Achat Tarn. "Cet outil a été créé il y a plus de dix ans par la CCI de l’Isère. Il a été amélioré au fil des années pour s’adapter à chaque territoire. Comme nous avions déjà commencé à travailler sur la digitalisation des petits commerces, nous avons estimé que la plateforme était l’outil le plus adapté, notamment par son interface simple".

Un site de vente en ligne pour chaque commerce

Concrètement, cette plateforme permet aux commerçants et artisans de disposer de leur propre site internet, comme une vitrine, et de tous les moyens de vente en ligne et de livraison. "Maintenant, l’objectif est de faire adhérer les commerçants. C’est pour cela que nous nous sommes rapprochés de toutes les collectivités pour informer les principaux intéressés, mais aussi la population", insiste Michel Bossi, qui met en avant tout le travail technique réalisé en amont par les équipes de la CCI du Tarn. "Nous avons répertorié les 11.000 commerces et artisans du département et tout cela est en place depuis le 12 novembre".

Une semaine après, soixante-dix commerces ont déjà pris contact avec la chambre consulaire pour bénéficier de cet outil.

Ce service, gratuit pour les commerçants, s’inscrit en complément de la plateforme Dans Ma Zone mise en place au niveau régional pour la Région Occitanie. Michel Bossi assure d’ailleurs que l’objectif est de créer des liens entre les deux outils pour gagner en visibilité. "Nous savons que ça ne sauvera pas les commerces. Il faut qu’ils rouvrent le plus tôt possible. Mais nous sommes là pour les aider et toutes les équipes sont mobilisées pour ça. On a fait le job", conclut le président de la CCI du Tarn.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : lancée le 12 novembre, la plate-forme achat-tarn.fr s’est vite développée.

Espolitaquo lance sa boutique en ligne
mardi 24 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

On ne présente plus la boutique Espolitaquo, qui sait combler toutes nos envies et nous aide souvent dans la recherche de cadeaux. Aujourd’hui, ce sont pas moins de 36 exposants, artisans créateurs qui font partie de cette enseigne Lisloise. Une réussite, et une adaptation au contexte...

Lire la suite



Comme tant d’autres, le premier confinement a poussé toute l’équipe d'Espolitaquo à faire évoluer le fonctionnement, notamment pour tout ce qui est vente.

Depuis peu, le pas est franchi et la boutique en ligne de l'association a été lancée.

Vous y trouverez quasiment tous les produits du magasin aux prix de la boutique. Sauf mention contraire, pour chaque article, vous pouvez choisir l’expédition ou le retrait en magasin du lundi au samedi de 17h à 19h et le dimanche de 10h à 12h, contact au 06 86 89 96 30.

On trouve forcément des idées de cadeaux pour Noël, des bijoux, des décorations, des sculptures, des créations textiles, des bougies, de l’huile de safran, de la maroquinerie, du bois tourné, des objets tissus, des luminaires, des sculptures, du mobilier, de magnifiques stylos… du fait main local, qui met en avant tous nos artisans créateurs de proximité issus de tous domaines.

La boutique en ligne devrait continuer une fois le confinement terminé, ce qui permettra aussi aux touristes, aux vacanciers de pouvoir se procurer leurs objets désirés malgré les kilomètres.

Ce site, en plein développement, est chaque jour complété de nouvelles idées, de nouveaux objets.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : avec Espolitaquo, des idées qui privilégient la proximité.

Le masque, un accessoire de mode personnalisable
mardi 24 nov. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

L’entreprise graulhétoise Euréka avait pris une part active dans la confection de masques à destination des personnes en "première ligne" dès le premier confinement du mois de mars 2020, avant de commencer à les commercialiser.

Lire la suite



Touchée par la crise économique, l’entreprise Euréka vient de se lancer dans la réalisation de masques pour enfants et adolescents "made in Tarn" et personnalisables, en coopération avec l’entreprise BBR Créations, également implantée à Graulhet.

"On a fait dix semaines sans week-end. On a fait travailler d’autres entreprises et nous avons recruté six personnes en CDD. On s’est lancé dans cette aventure qui s’est arrêtée net en juin 2020, quand les grandes surfaces ont commencé à commercialiser les masques, se souvient Fatima Valentin. L’entreprise est désormais sollicitée pour des masques imprimés et des créations. Pour cela on travaille avec BBR Création à Graulhet."

Des prénoms à l’école Jeanne-d’Arc

"Puisque les enfants doivent porter des masques, on s’est dit que ce serait intéressant qu’ils portent des masques adaptés à leur morphologie et plus jolis. Ma fille est ravie d’avoir un masque licorne", témoigne Aurélie. L’école Jeanne-d’Arc de Graulhet a ainsi personnalisé 200 masques avec les prénoms des écoliers.

Les masques sont aux normes, lavables 30 fois à 60°C. Après la direction générale de l’armement, c’est désormais l’IFTH qui a en charge la mission d’attribution des agréments. Les masques confectionnés à Graulhet sont certifiés UNS1 et UNS2.

Plusieurs solution sont possibles pour se les procurer, sur les sites internet des deux entreprises ainsi que sur la plateforme digitale instaurée par la région pour favoriser les achats de proximité. Tous les fabricants, artisans et commerçants de la région peuvent s’inscrire gratuitement sur cette plateforme afin de bénéficier d’une vitrine numérique, simple d’usage pour les commerçants. Les acheteurs peuvent être livrés par la Poste ou venir retirer les masques dans les deux entreprises.

Quant au futur des masques, les entreprises sont en train de négocier les droits afin de pouvoir utiliser les images de héros star des enfants afin de les rendre encore plus attractifs et ludiques.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : les deux entreprises travaillent de concert sur ce projet.