Bellmann Mécanique de Précision, conception et fabrication industrielle de précision... à la campagne

Lieu :
Roquemaure

Le 30 mars 2018, l’Insee et le pôle de compétitivité Aerospace Valley ont publié une étude relative à la filière aérospatiale. Il y est notifié l’implantation, majoritairement dans la métropole et autour de l’agglomération toulousaine, des 1.900 entreprises du secteur en France.

Y est également soulignée la prépondérance des sous-traitants de la fabrication industrielle, au détriment des bureaux d’étude.

Or c’est exactement la petite révolution conduite par Maxime Valax, à la tête de Bellmann Mécanique de Précision, entreprise implantée à Roquemaure sur le territoire de Gaillac - Graulhet Agglomération : "Les donneurs d’ordre ne savent plus concevoir les pièces dont ils ont besoin, ici nous savons faire désormais. De simple usineur et outilleur, nous sommes devenus aussi bureau d’étude".

De sorte, avec ce service, à rendre le client captif : "C’est nous qui avons le plan final de chaque produit !". Maxime et Aurélie Valax, à peine trentenaires, ont racheté Bellmann Mécanique de Précision en 2015. Les fondateurs partaient alors à la retraite. Le jeune couple envisageait de créer son entreprise, avant de faire le choix de la reprise : "La création d’une entreprise industrielle est quasi impossible actuellement", témoigne Maxime Valax. Il se rapproche alors des institutions tarnaises afin d’établir son projet au plus près du giron familial : "Pour une telle aventure, il faut être à proximité de soutiens car nous avons tout vendu pour nous lancer…".

Se maintenir à Roquemaure

C’est la Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn qui leur soumet le cas de la société Bellmann Mécanique, spécialiste de la conception et de la fabrication de moules d’usinage, de fraisage et d’électroérosion.

La transmission dure pratiquement deux ans. Reprise avec 14 salariés, l’entreprise en compte aujourd’hui 18. Et cadence sa diversification. De sorte à être moins dépendante du marché aéronautique trop cyclique.

"Nous sommes d’ailleurs dans le creux de la vague en ce moment. Avec 70% de notre activité sur ce secteur, ce repli pèse sur nos résultats, malgré 1,6 millions d'euros d’un chiffre d’affaires à la hausse", concède le jeune homme.

De là, la mise en place de process de certifications pour se positionner notamment sur le marché de la Défense, et le développement de services via le bureau d’études.

Maxime et Aurélie Valax ne visent pas de "gros contrats de remplacement", mais préfèrent développer leur portefeuille client. Avec pour atout l’agilité de leur petite structure et la diversité des pièces que leurs employés sont capables de concevoir puis de fabriquer. C’est ainsi que la santé vétérinaire est venue s’ajouter à leur savoir-faire, avec la fabrication de colliers antipuces !

Reste que pour réussir pleinement leur projet d’entreprise, les jeunes gens voudraient en pousser les murs. Les 680 m² sont trop étroits. Pour ça, ils ont besoin de la mobilisation des institutions. Avec de la volonté et de l’ambition, rien n’est impossible. Pas même la réindustrialisation des territoires ruraux.

 

Source : l'Echo de la Locale, lettre d'informations de la Locale, collectif d'acteurs économiques du Rabastinois.

Illustration ci-dessous : l'équipe de Bellmann Mécanique de Précision.



Site :


Typologie d'actualité
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet
Domaine
Entreprises
Date
dimanche, 8 avril 2018
+ d'actualités Voir agenda