Actualités

L'OCCAL: Gaillac | Graulhet soutient les acteurs de l'économie de proximité
dimanche 31 janv. 2021
Accompagnement des entreprises

L'Agglomération Gaillac | Graulhet, en mobilisant 220 k€ dans le fonds L’OCCAL, s'investit fortement aux côtés de la Région Occitanie et de la Banque des territoires pour soutenir, à travers un dispositif financier adapté et évolutif, les acteurs de l'économie de proximité. Commerçants, artisans, acteurs du tourisme, de l'événementiel ou de la culture, demandez le fonds L'OCCAL !

Lire la suite



Affaiblies par une crise inédite qui touche tous les secteurs économiques, les entreprises cherchent à s'adapter, à évoluer, à entrer dans l'ère du digital, mais aussi et surtout à relancer leur activité.

C’est particulièrement vrai pour les acteurs de l'économie de proximité, qu'il soit question de commerce, d'artisanat, de tourisme, de culture, de sport, d'événementiel... Ces secteurs, parmi les plus touchés avec une perte durable de chiffre d’affaires due aux confinements successifs, sont fortement représentés et structurants localement, essentiels à la dynamique économique, à la vitalité des territoires et à leur attractivité.

Le fonds L'OCCAL kézaco ?

Le fonds L’OCCAL est un dispositif d’accompagnement unique en France. Appui à la trésorerie, soutien aux investissements de relance, prise en charge d'un mois de loyer, avec L’OCCAL, les acteurs de l'économie de proximité bénéficient d’un fonds spécifique, adapté, évolutif, et dédié à la reprise de leur activité.

L’OCCAL propose un soutien sur mesure à travers 3 volets complémentaires.

- Volet 1 : avances remboursables à 0% pour conforter la trésorerie et permettre le redémarrage.

- Volet 2 : subventions d’investissement pour soutenir les investissements de relance.

- Volet 3 : prise en charge d'un mois de loyer (dans la limitede 1.000€).

Votre Agglomération vous soutient

L’OCCAL est doté d’une enveloppe de 80 M€, financée à hauteur de 19,3 M€ par la Région et 17,8 M€ par la Banque des Territoires. Ces financements sont complétés par la participation des Départements et des Intercommunalités d'Occitanie. L'Agglomération Gaillac | Graulhet abonde le fonds L'OCCAL à hauteur de 220 k€.

Contact et demande


 

En téléchargement ci-dessous : présentation détaillée des 3 volets du fonds L'OCCAL.

Illustration ci-dessous : Gaillac | Graulhet soutient les acteurs de l'économie de proximité à travers le fonds L'OCCAL.

Freyssinet Aéro Equipment investit dans une fonderie titane 4.0 à Couffouleux !
vendredi 8 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Le sous-traitant aéronautique Freyssinet Aéro Equipment lance un investissement de l'ordre de 8 millions d’euros sur son site de Couffouleux sur l'Agglo Gaillac | Graulhet (parc d'activits des Massiès) pour se doter de nouveaux moyens de fonderie en pièces de titane. Une nouvelle diversification pour compléter son offre technologique. 50 emplois prévus à l'horizon 2024. En cette période, chapeau Freyssinet !

Lire la suite



Spécialisé dans la production de pièces et sous-ensembles en métaux durs pour l'aéronautique, le sous-traitant Freyssinet Aero Equipment élargit une nouvelle fois son offre technologique avec l'implantation sur son site de Couffouleux (parc d'activités des Massiès - Agglo Gaillac | Graulhet) d'une nouvelle fonderie titane dédiée à la production de pièces aéronautiques.

Le coût global de l'opération est évalué à 8 millions d'euros, dont 5 millions d'euros dans l'outil industriel proprement dit. A la clef, la création d'une douzaine d'emplois est prévue dès 2021, avec une montée en charge progressive et quelque 50 emplois attendus à l'horizon de 2024. Cet investissement, sélectionné dans le cadre du programme national France Relance, va bénéficier d’un accompagnement financier au titre du fonds de soutien à la modernisation de la filière aéronautique.

Une fonderie titane aux standards 4.0

"Forts de notre expérience dans la digitalisation et la robotisation de nos procédés d'usinage, notre ambition est de nous doter d'une fonderie titane aux standards 4.0", précise Philippe Parsoire, président de Freyssinet Aero Equipment. L'objectif est d'aller vite. La société vient d'acquérir un nouveau bâtiment de 1.000 m², en extension immédiate de son site. Les premiers équipements seront implantés dès début 2021. La première coulée est prévue pour juin 2021. "Il s'agit d'une première tranche pour accéder au marché. En fonction des commandes, d'autres investissements, déjà à l'étude, seront engagés dans la foulée pour accompagner un changement d'échelle", explique le chef d'entreprise.

Une nouvelle étape dans l'intégration verticale

Cette nouvelle activité de fonderie titane s’inscrit directement dans une stratégie d’intégration verticale engagée depuis plusieurs années par le sous-traitant tarnais pour gagner en compétitivité. La société a déjà à son actif des diversifications opérationnelles dans le traitement de surface et la peinture, via sa filiale Freyssinet Aero Coating, la fabrication additive (Fusia Aero Additive) et la rectification (CB Rectif Aero Services). En intégrant la fonderie en amont, la société entend maîtriser l'intégralité de la chaîne de valeur.

En parallèle, un plan d'investissement pluriannuel de 14 millions d'euros, conduit entre 2016 et 2018, lui a permis de se doter d'un atelier d'usinage ultra-moderne, avec la mise en place d'une ligne flexible entièrement automatisée, alimentée en matières premières et en outillages par des bras robotisés. "Ces choix technologiques nous aident aujourd'hui à mieux surmonter la baisse des plans de charge que subit l'ensemble de la filière et nous permettront demain de mieux anticiper la reprise", se félicite Philippe Parsoire.

Le groupe Freyssinet Aero Equipment, qui emploie une centaine de salariés, table sur un chiffre d'affaires consolidé de l'ordre de 15 millions d'euros pour 2020, en recul de 45% sur 2019, après avoir enregistré une croissance de plus de 25% en 2019.

 

Source : L'Usine Nouvelle - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : l’atelier d'usinage aéronautique entièrement automatisé de Freyssinet Aero Equipment à Couffouleux,

La boutique éphémère s’inscrit maintenant dans la durée
jeudi 7 janv. 2021
Du nouveau à Gaillac

La boutique éphémère Anaïs & Raphaël, située place du Griffoul au coeur de Gaillac et ouverte le 20 juin 2020 avec un contrat de trois mois, s'installe désormais durablement. Quand l'éphémère devient durable, le commerce de centre-ville se réjouit.

Lire la suite



Preuve que les débuts ont été encourageants. Anaïs, une Lisloise, esthéticienne et masseuse à domicile de formation, avait commencé de promouvoir son savoir-faire et quelques bijoux sur les marchés en 2018. "J’aimais le plein air, le stand, le contact. Puis j’ai eu envie de faire une saison. J’ai proposé à Raphaël, mon compagnon, de me suivre". Il était d’accord, et il a composé sa propre gamme masculine de bijoux, montres et accessoires, où dominent le cuir, le bois et le métal.

L’été à la Guinguette

"On est tous les deux très minutieux dans ce qu’on choisit". Après la saison dans le Pays basque et dans les Landes, est venue l’envie partagée d’un ancrage dans une boutique éphémère, mais pas n’importe où. "On recherchait un emplacement dynamique". Ils l’ont trouvé à Gaillac, place du Griffoul en coeur de ville, et ont tenu leur chalet les mois d’été à la Guinguette.

La clientèle s’est montrée réceptive à leur univers et leur style. Colliers, boucles d’oreilles, bracelets, tous sont en acier inox hypoallergénique. "Un matériau qui ne change pas de couleur avec le temps". Anaïs propose des bijoux parfumeurs qu’on porte en broches, en colliers (ce qui évite le contact du parfum avec la peau) ou encore que l’on accroche à l’aération de la voiture, avec des huiles essentielles.

Raisonnable et durable

Anaïs mise sur des bijoux délicats, fins, légers, qui rayonnent sur un vêtement sans coûter une fortune. Raisonnable et durable sont les maîtres mots de l’enseigne Anaïs & Raphaël. "Nos petits prix marquent notre volonté d’être accessible à tous, notamment aux jeunes".

Elle ne crée pas encore, mais elle répare déjà et met les bijoux aux mesures des clients. Anaïs développe aussi une gamme d’accessoires (écharpes, pochettes), et surtout des cosmétiques bio qui correspondent à son ancien métier et à son propre regard sur la vie. "Cet étui de voyage contient par exemple des cotons-tiges en silicone, lavables et réutilisables".

Pour le magasin, Anaïs et Raphaël, l’éphémère a déjà un horizon dégagé devant lui.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Anaïs et Raphaël ont deux ans devant eux pour conforter leur installation, élargir et fidéliser une clientèle autour de leurs gammes de petits bijoux, accessoires et cosmétiques bio.

Un opticien oui, mais qui bouge !
mercredi 6 janv. 2021
Du nouveau à Graulhet

Edwige Bonnafous, opticienne depuis plus de 20 ans, propose depuis Graulhet tous les services d’un magasin d’optique. La différence ? Elle se déplace pour venir offrir ses services à domicile, en EHPAD, sur le lieu de travail... Edwige ? Une opticienne qui bouge !

Lire la suite



C'est nouveau à Graulhet, et c'est Edwige Bonnafous qui propose ce service. Le concept ? Opticienne à domicile : un déplacement gratuit et rapide à domicile, en EHPAD ou sur le lieu de travail.

Edwige se déplace ainsi gratuitement depuis Graulhet, sur un périmètre de 30 km environ, et traite les demandes de devis, commandes, livraisons, ajustages et service après-vente.

Elle propose tous les services d'un magasin d’optique, mais à domicile : contrôle de la vision, réparations, entretien, conseils techniques et esthétiques pour améliorer votre vue au quotidien, services personnalisés (lunettes et lentilles de contact)...

Avec une palette de plus de 300 montures, c’est le gage d’un large choix de lunettes toujours disponibles et pour tous les goûts.

Edwige Bonnafous

N'hésitez plus : contactez Edwige (06 33 98 49 02 / ebonnafous@lopticienquibouge.fr) pour fixer un rendez-vous.

Suivre ce lien pour accéder à la Page Facebook d'Edwige.

Suivre ce lien pour visionner le reportage sur Edwige, l'opticienne qui bouge, dans l'édition du 19/20 de France 3 Tarn.

La boutique solidaire "Véti plus" ouvre ses portes à Graulhet
mardi 5 janv. 2021
Du nouveau à Graulhet

C’est le mercredi 6 janvier 2021 qu’une boutique particulière a ouvert ses portes avenue Marcel-Pagnol à Graulhet. "Véti plus" a pour objet la collecte de vêtements et accessoires de seconde main (ou neufs) pour les proposer à la vente à des prix très attractifs et accessibles à tous, avec en ligne de mire un coup de pouce aux associations locales d’aide aux animaux.

Lire la suite



"Je travaille dans une discothèque. Je ne pouvais pas rester depuis le mois de mars 2020 sans rien faire. On a déménagé dans le coin et j’ai vu que j’avais énormément de vêtements de mes enfants, de moi et de mon mari. C’était dommage de les jeter" explique Sandrine Boudet. L’idée de proposer quelque chose "entre la fripe et la boutique" s’est tout naturellement imposée à elle.

Le panneau "à louer" sur le magasin avenue Marcel-Pagnol à Graulhet a été l’élément déclencheur qui a permis au projet de voir le jour. Si la surface est importante, elle semble déjà trop petite. "J’ai tellement de dons depuis qu’on s'est lancé, ça n’a pas pas arrêté, c’est impressionnant" témoigne Sandrine Boudet, entre les mains de qui passent tous les vêtements collectés.

Il lui faut veiller à ce qu’il n’y ait aucun défaut. "Des gens donnent aussi du neuf avec encore des étiquettes" souligne-t-elle, ravie de ce début. Tout ce qui ne peut pas être proposé est placé dans des sacs en vu d’un recyclage au relais.

"Une fois que sera déduit tout ce qu’il y a à payer, les bénéfices seront reversés à des associations de protection animale du département qui n’ont pas d’aide de l’Etat comme le refuge de Mazamet qui ne vit qu’avec des dons" explique Sandrine Boudet. D’autres associations doivent aussi être contactées. Ce choix n’est pas anodin pour celle qui œuvre depuis vingt ans dans la protection animale et qui a déjà chez elle beaucoup d’animaux venant tous de sauvetage.

"Veti plus" lui permettra, en cette période de fermeture administrative l’empêchant de travailler, de faire d’une pierre deux coups.   

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Sandrine Boudet dans sa boutique lors des derniers préparatifs avant l'ouverture.

Book Prunelle : une plateforme gaillacoise d’ebooks jeunesse... à soutenir sur Ulule !
lundi 4 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Book Prunelle développe depuis la pépinière d'entreprises Granilia à Gaillac la première bibliothèque bienveillante numérique pour les enfants. Blandine Carsalade, aux commandes de cette jeune maison d'édition, vient de lancer sa campagne de financement participatif sur Ulule. Une plateforme d’ebooks jeunesse pour les 4-11 ans à soutenir absolument !

Lire la suite



Book Prunelle, ce sont des histoires d’aujourd’hui qui racontent le monde de demain. Des livres engagés pour faire rêver et réfléchir. Des livres interactifs pour les enfants de 4 à 11 ans avec des histoires sur la protection de l'environnement, la solidarité, l'amour de soi et l'ouverture au monde, mais aussi la culture, l'art et la créativité. Toutes les histoires que Blandine Carsalade avait envie de raconter à ses deux enfants et qu'elle a fini par écrire...

C’est ainsi que se présente cette jeune maison d’édition jeunesse, créée à Gaillac et soutenue par la pépinière d'entreprise Granilia et l'Agglo Gaillac - Graulhet.

Autre particularité, ses titres sont diffusés sur une plateforme numérique, par abonnement, un peu à la manière de Netflix pour les séries et les films.

De nombreux titres en version bilingue sont en anglais. L’espagnol est également annoncé. Une occasion rêvée pour les enfants d’améliorer très jeune leur niveau en langue étrangère.

Book Prunelle écran

Book Prunelle vise les enfants de 4 à 11 ans. Ce qui la distingue, ce sont notamment les thèmes abordés dans les histoires, très actuels. Par exemple, dans "Kinto, la peluche orang-outan", on nous raconte l’histoire d’une espère menacée par la production d’huile de palme. Dans "Princesse Ellya va à l’école", c’est la question du handicap qui est traitée.

Certains titres revisitent des contes classiques pour qu’ils soient mieux compris par des enfants d’aujourd’hui. Enfin, la plateforme numérique offre de la narration audio avec des acteurs natifs de chaque langue, des jeux et des activités à imprimer.

Disponible sur tous les écrans, Book Prunelle veut se développer et cherche de nouveaux abonnés. Sa campagne participative sur Ulule est lancée, et bien lancée.

Vous pouvez soutenir Book Prunelle sur Ulule en cliquant ici.

Avec Book Prunelle et Geek junior, le gaillacois bouge, innove et se met dans la lumière sur l'édition jeunesse !

A voir sur le sujet

Les toutes dernières lectures vous attendent à l'Etoile Scintillante
dimanche 3 janv. 2021
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Depuis qu’il a ouvert sa librairie l'Etoile Scintillante en juin 2019 sous les arcades du Griffoul au coeur du centre ville de Gaillac, Jean-Marc Bélard a connu les deux confinements propres à tous les confrères plus anciens que lui.

Lire la suite



Le chiffre d’affaires y a laissé des plumes (-55% en mars 2020, -80% en avril), mais le libraire indépendant s’est adapté, a livré sur la ville, a donné rendez-vous à ses clients pour fournir leurs commandes entre 10 heures et midi. Il a fait le gros dos et a passé le cap.

Les lecteurs qui ont découvert sa librairie ont apprécié son accueil affable, la liberté dont ils jouissent entre les rayons, et les conseils du libraire, qui a la particularité de lire une bonne partie de ce qu’il vend. Il a invité des auteurs, organisé des dédicaces, et fidélisé ainsi un lectorat.

Au palmarès des ventes de fin d’année 2020, Barack Obama (Une terre promise) et un auteur beaucoup moins médiatisé, Vassili Golovanov. Son ouvrage (Espace et Labyrinthe), sorti en 2012, mêle des mythes et des récits d’Asie centrale, parcourt l’univers des steppes et des chamans.

Le Churchill d’Andrew Roberts, avec ses 1.200 pages, est un pavé qui permet de traverser un confinement. Jean-Marc Bélard conseille aussi la nouvelle traduction de Dune, de Franck Herbert, pour les amateurs de science-fiction.

En polar, le leader est Olivier Norek (Aveyronnais comme Bélard) et son Impact (prix Maison de la Presse).

Parmi les plus demandés L’aube des temps, de Ken Follett, la réédition du Voyage au bout de la Nuit (Denoel, en version "beau livre"), en BD le numéro 5 de L’Arabe du Futur (Riad Sattouf) et Magasin général, de Loisel et Tripp, rassemblant plusieurs albums.

En "littérature jeunesse", Tomi Ungerer, Claude Ponti, et Ensemble, un livre sur la bienveillance illustré par Axel Scheffler. En couverture, un lion offre une fleur à un agneau. J.K. Rowling frappe à nouveau avec L’Ikabog.

Le coup de cœur de Jean-Marc Bélard va aux contes russes pour enfants de Ludmila Oulitskaïa. "Il est superbement illustré, pour des jeunes de 8 à 10 ans ou un peu plus". Et pour les habitants attachés à découvrir l’épopée napoléonienne au prisme de sept soldats gaillacois, Le Rendez-vous d’Eylau, de Charles Pistre.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : depuis juin 2019, où il a ouvert sa librairie indépendante, Jean-Marc Bélard a su créer un climat à Etoile Scintillante et fidéliser des lecteurs.

Du nouveau à Espolitaquo
samedi 2 janv. 2021
Du nouveau sur l'Agglo

On peut dire que la boutique Espolitaquo, située au coeur de la bastide de Lisle sur Tarn, a su être complice du bonhomme en rouge à la longue barbe blanche en comblant de nombreuses envies. Les cadeaux de proximité Made in Aqui ont fait fureur pour ce Noël 2020 si particulier, sur la place aux arcades.

Lire la suite



Une personne allant même jusqu’à confier que "cela faisait plusieurs fois que je regardais avec envie une sculpture en fer symbolisant un éléphant. Et le père Noël a exaucé ce doux rêve". Aujourd’hui, en ce début d’année 2021, ce ne sont pas moins de 36 exposants, artisans créateurs qui font partie de l’enseigne lisloise.

Laure, artiste du mois

Les nouveautés sont toujours de mise à la boutique Espolitaquo, avec de nouveaux artistes chaque mois.

Ces jours-ci, c’est au tour de Laure de "Grandeur Nature". Elle réalise de magnifiques créations, des cadres de décorations végétals réalisés par soudure à l’étain avec des vitres recyclées. Les fleurs et autres végétaux séchés sont de plus en plus tendance et sont des compagnons sur plusieurs années comme une évocation poétique qu’accompagne le sentiment d’évasion.

Il y a toujours des idées de cadeaux à faire ou à se faire, des bijoux, des décorations, des sculptures, des créations textiles, des bougies, de l’huile de safran, des luminaires, du mobilier, du fait main local qui met en avant les artisans créateurs de proximité. Sans oublier les objets du quotidien, agendas, ou besaces, coussins colorés et cosmétiques.

La boutique est ouverte du lundi au samedi de 9h30 à 19h et le dimanche de 9h à 13h30.

 

Source : la Dépêche du Midi - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : Laure de "Grandeur Nature" expose ses décorations végétales à Espolitaquo.

Dans la famille Schiavon, l'élève a dépassé le maître
samedi 26 déc. 2020
Entreprises Agglo Gaillac | Graulhet

Créée en 1986, l'entreprise graulhétoise Schiavon, spécialisée dans la conception de machines et soutien de la filière Cuir de Graulhet, est avant tout une affaire de famille.

Lire la suite



L'entreprise Schiavon aime cultiver son image d'entreprise familiale. Installée à Graulhet avenue de Genève, la société créée par Jacques, au début de l'année 1986, a su se faire un nom dans la conception de machines.

"J'ai démarré sans presque rien, avec 1.000 francs et des tréteaux", rappelle le patriarche, à la retraite depuis cinq ans, mais toujours présent physiquement dans les ateliers.

Œuvrant d'abord avec les sociétés de tannerie et de mégisserie, le graulhétois s'est fait un nom en lançant un appareillage révolutionnaire servant à lustrer le cuir, un an après son installation. "Grâce à elle, nous avons ouvert notre activité à l'international et avons pu vendre notre savoir-faire jusqu'au Japon".

Dans les pas de son père

Fort de ce premier succès, l'entrepreneur tarnais ne s'est pas reposé sur ses lauriers et a diversifié ses activités jusqu'en 2015, date à laquelle il s'est officiellement mis en retrait pour faire place à l'un de ses deux fils, Florent.

Une passation de pouvoirs réalisée sans heurt. "Je ne leur ai jamais mis la pression pour qu'ils prennent la suite, confirme Jacques. J'ai toujours estimé que c'était à eux de faire leur choix".

Ce que ne nie pas le nouveau chef d'entreprise qui, après avoir suivi une formation dans l'électrotechnique automatisme, a fait ses premiers pas sous la houlette de son père en 2007. "Pour moi, c'était une suite logique. À force de le voir, j'ai fini par lui emboîter le pas".

"L'élève a même dépassé le maître", sourit Jacques qui n'a plus à s'inquiéter pour l'avenir de l'entreprise familiale.

 

Source : Le Journal d'Ici - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : les Schiavon restent aux commandes de l'entreprise grâce au passage de relais entre Jacques et Florent.

Agropoint, promoteur de l’achat local
vendredi 25 déc. 2020
Attractivité du territoire

Créée en 1994, l’association Agropoint fédère plus d’une centaine d’acteurs tarnais de l’agroalimentaire, petits producteurs, industriels, artisans et enseignes de la grande distribution. Sa marque phare, Saveurs du Tarn, destinée à promouvoir l’achat local, regroupe près de 1.500 produits.

Lire la suite



Qu’ont en commun la brasserie du Castel, les conserves du Garrissou, La Bonne énergie, la Vache occitane, Vinovalie et l’Intermarché de Carmaux ? À l’image d’une centaine d’agriculteurs et d’entreprises du Tarn et de vingt points de vente de la grande distribution, ces structures ont adhéré à l’association Agropoint et apposé sur leurs produits, fabriqués ou transformés dans leur territoire, la marque Saveurs du Tarn.

Créé en 1994 à l’initiative du Département du Tarn, de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat et de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Tarn, le réseau a été pensé comme un outil pour fédérer les acteurs de l’agroalimentaire.

Sa première mission est de gérer la marque Saveurs du Tarn, qui regroupe quelque 1.500 produits et sert d’étendard aux filières bien connues du grand public comme l’ail rose de Lautrec, les vins de Gaillac ou les salaisons de Lacaune mais aussi à des structures plus confidentielles.

"Cette marque s’est vraiment développée en 2012, quand des distributeurs ont intégré l’association. Leur arrivée a permis d’améliorer les relations entre les agriculteurs producteurs et les enseignes et d’améliorer la mise en avant des produits locaux. Toutes les entreprises qui apposent cette marque ont une sortie de produit supérieure. Saveurs du Tarn apporte aussi de la sérénité au consommateur qui sait qu’en achetant local, il favorise les circuits courts et agit pour son territoire mais aussi pour l’écologie", explique Bénédicte Olivier-Pacorig, en charge de la communication chez Agropoint.

L’achat local progresse

Saveurs du TarnEn forte progression depuis environ quatre ans, la consommation de produits locaux dans le Tarn augmente chaque année de 20%, estime l’association. Elle fluctue selon les saisons, notamment sur les fruits (pommes, fraises), les produits de fêtes et les chocolats ou encore les bières, davantage consommées en été.

Comme partout ailleurs, l’année 2020, confinement oblige, aura été marquée par un engouement pour les achats directs chez les producteurs ou par drive fermier. Les professionnels, comités d’entreprises ou collectivités, ont aussi suivi cette tendance. "Nous avons vendu cette année quelque 6.000 coffrets cadeaux, composés à 100% de produits tarnais. C’est deux fois plus qu’en 2019", souligne Bénédicte Olivier-Pacorig.

Appui technique

Au-delà de l’animation de la marque et des événements de promotion – des boutiques éphémères seront installées en mars 2021 à Paris – l’association assure aussi des prestations de service pour ses adhérents.

Communication et marketing, formation en droit alimentaire et en hygiène, Agropoint intervient aussi dans l’accompagnement des collectivités pour des études de marché ou de l’appui technique à la rédaction de marchés publics pour la restauration scolaire.

Une diététicienne-nutritionniste du réseau, mandatée par le Département, veille également à l’équilibre alimentaire des repas servis en restauration collective, comme dans les collèges et les Ehpad, et les oriente vers des fournisseurs locaux pour favoriser les circuits courts.

 

Source : Touléco Tarn - Lire l'article en ligne ici.

Illustration ci-dessous : la marque Saveurs du Tarn regroupe aujourd’hui 1500 produits et une centaine de producteurs, artisans et industriels.